18 Novembre 2017. FR. Cleveland , Öræfajökull , Kanlaon , Nevados de Chillan .

Home / Alaska / 18 Novembre 2017. FR. Cleveland , Öræfajökull , Kanlaon , Nevados de Chillan .

18 Novembre 2017. FR. Cleveland , Öræfajökull , Kanlaon , Nevados de Chillan .

18 Novembre 2017.

 

Cleveland , Alaska :

52 ° 49’20 « N 169 ° 56’42 » W,
Sommet : 5676 pieds (1730 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE

L’éruption du volcan Cleveland continue. Deux petites explosions ont été détectées dans des données sismiques et infrasonores les 14 et 16 novembre. Ces événements récents sont moins énergiques que ceux observés précédemment, et aucun nuage volcanique n’a été observé suite à l’une ou l’autre des explosions. Un certain nombre de petits tremblements de terre ont été observés dans les données sismiques le 14 novembre. Les observations satellites du sommet indiquent qu’un dôme de lave persiste dans le cratère, avec des explosions récentes provenant d’un évent au milieu du dôme. Des températures de surface élevées au sommet du Cleveland ont été enregistrées dans les données satellitaires pendant une grande partie de la semaine et sont compatibles avec des laves sur ou à proximité de la surface.

L’épanchement de lave est généralement confiné au cratère sommital du Cleveland, avec la dernière coulée de lave significative (s’étendant à l’océan) en 2001. Les dômes de lave érigés depuis 2001 ont tous été détruits par une activité explosive quelques semaines à quelques mois après l’ épanchement de la lave. Ces explosions produisent généralement des nuages ​​de cendres volcaniques relativement petits qui se dissipent en quelques heures, mais des émissions de cendres plus importantes se sont produites.

 

Le volcan Cleveland est surveillé avec un réseau sismique limité, en temps réel  , ce qui inhibe la capacité de l’AVO à détecter les troubles précurseurs pouvant mener à une éruption explosive. La détection rapide d’une éruption produisant des cendres peut être possible en utilisant une combinaison de données sismiques, d’infrasons, d’éclairs et de données satellitaires.

Le volcan Cleveland forme la partie occidentale de l’île de Chuginadak, une île isolée et inhabitée dans les Aléoutiennes du centre-Est. Le volcan est situé à environ 75 km (45 mi) à l’Ouest de la communauté de Nikolski et à 1500 km (940 mi) au Sud-Ouest d’Anchorage. La plus récente période d’éruption importante a débuté en février 2001 et a donné lieu à 3 explosions qui ont généré des nuages ​​de cendres pouvant atteindre 39 000 pi au-dessus du niveau de la mer. L’éruption de 2001 a également produit une coulée de lave et une avalanche chaude qui a atteint la mer. Depuis lors, le  Cleveland a été actif par intermittence , produisant de petites coulées de lave, souvent suivies d’explosions qui génèrent de petits nuages ​​de cendres généralement inférieurs à 20 000 pi au-dessus du niveau de la mer. Ces explosions lancent également des débris sur les pentes du cône produisant des avalanches pyroclastiques chaudes et des lahars qui atteignent parfois la côte.

Source : AVO

Photo : Schaefer, Janet ( Aout 2017.)

 

Öræfajökull , Islande :

Un nouveau chaudron de glace sur le volcan Öræfajökull, 17.11.2017

De nouvelles images satellitaires du volcan Öræfajökull montrent qu’un nouveau chaudron de glace s’est formé dans la caldeira la semaine dernière. Un pilote qui survolait la région a pris des photos du chaudron aujourd’hui et les a envoyées à l’Office météorologique islandais. Le chaudron mesure environ 1 km de diamètre et reflète une augmentation récente de l’activité géothermique dans la caldeira.

Il semble que de l’eau géothermique ait été lentement relâchée sous le chaudron jusqu’à la rivière glaciaire de sortie du glacier de Kvíárjökull (flanc Sud-Est du volcan Öræfajökull). Associé à cette eau, une odeur de soufre a été signalée à proximité de Kvíárjökull depuis la semaine dernière. La plus grande partie de l’eau a probablement déjà été libérée. Une augmentation de l’activité sismique a été enregistrée au cours des derniers mois, mais elle a été faible ces derniers jours. Ces données indiquent une activité accrue du volcan qui n’est pas entré en éruption depuis 1727. Actuellement, il n’y a aucun signe d’éruption imminente.

La Garde côtière islandaise survolera la région demain avec des scientifiques pour recueillir des données et des échantillons supplémentaires. L’Office météorologique islandais a intensifié la surveillance de la zone et surveille étroitement le volcan en collaboration avec des scientifiques de l’Université d’Islande et les autorités islandaises de protection civile.

À la lumière de cette activité élevée, l’Office météorologique islandais a fait passer le code couleur de l’aviation au niveau jaune pour l’Öræfajökull.

Source : Vedur

 

Kanlaon , Philippines :

Bulletin d’activité du volcan KANLAON , 18 novembre 2017 , 08:00 A.M.

Le réseau de surveillance sismique du volcan Kanlaon a enregistré vingt-quatre (24) séismes volcaniques au cours des dernières 24 heures. Aucune activité de dégazage n’a été observée pendant les périodes où le cratère du sommet était visible. Les données de déformation du sol provenant des mesures GPS continues indiquent une légère inflation de l’édifice depuis décembre 2015. Le statut d’alerte de niveau 2 prévaut sur le volcan Kanlaon, ce qui signifie que le volcan subit un niveau modéré d’agitation.

Il y a probablement intrusion de magma en profondeur qui peut ou non conduire à une éruption magmatique. Il est rappelé aux autorités locales et au public qu’il est strictement interdit d’entrer dans le rayon de 4 km de la zone de danger permanent (PDZ) en raison de la possibilité d’éruptions soudaines et dangereuses d’origine vapeur ou phréatique. Les autorités de l’aviation civile doivent également conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan car les éjectas provenant d’une éruption phréatique soudaine peuvent être dangereux pour les aéronefs.

Le DOST-PHIVOLCS surveille de près l’activité du Kanlaon et tout nouveau développement sera relayé à toutes les personnes concernées.

Source : Phivolcs

 

Nevados de Chillan , Chili :

Complexe volcanique Nevados de Chillân:

Au cours de cette période , 1172  événements sismiques, dont quatre-vingt quatorze  ont été classés comme des événements volcano-tectoniques (VT) , processus liés à la fracturation d’un matériau rigide, avec des amplitudes locales (ML ) maximales de 2,3 ont été enregistrés . Le tremblement de terre le plus puissant se situait à 3,2 km à l’Est-Sud-Est (ESE) du cratère actif, à 2,6 km de profondeur.
De même , mille soixante-dix-huit tremblements de terre associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, dont  1069  ont été classés comme  événements de type longue période (LP), avec une valeur de déplacement réduit (DRC)  enregistrée maximale de 25,5 cm2 pour un événement situé à 1,7 km au Sud-Sud-Ouest (SSO) du cratère actif, à une profondeur de 0,7 km. En outre , il a été enregistré neuf événements longue période, du type Tornillo (TO), en rapport avec le transport de fluides magmatiques et / ou hydrothermaux dans des conduits volcaniques . Leur valeur de déplacement réduit  est inférieure à 1,7 cm2.

Les images obtenues par les caméras installées à proximité du complexe volcanique ont montré principalement des émissions de vapeur associés aux fumerolles des cratères actuellement actifs avec des hauteurs de colonne de moins de 100 m à partir du niveau du cratère.
Selon les données fournies par les stations GNSS qui fonctionnent sur le volcan, aucune déformation n’est attribuable aux changements observés dans la morphologie du volcan. Les données fournies par les stations d’inclinomètres montrent des positions stables dans le temps.

Aucune émission de dioxyde de soufre (S02)  dans le secteur du complexe volcanique n’a été signalée, selon les données publiées par l’instrument de surveillance de l’ozone , Groupe de dioxyde de Soufre (OMI) (http://so2.gsfc.nasa.gov/ ) et du service national de données et d’information par satellite de l’environnement (NESDIS) (http://satepsanoine.nesdis.noaa.gov).
Aucune alerte thermique n’a été signalée sur le complexe volcanique en fonction des données traitées par Middle Infrared Observation  de l’activité volcanique (Mirova) (http://www.mirovaweb.it/) .

Au cours de la première moitié de Novembre, aucune activité explosive n’a été enregistrée dans la zone du cratère actif, cependant, il continue d’être enregistré une activité sismique récurrente localisée préférentiellement à des niveaux superficiels ,  dominant la dynamique des fluides connexes dans les conduits volcaniques, ce qui suggère l’action d’un système hydrothermal entraîné par le transfert de chaleur d’un petit volume apparent de magma. La réapparition de nouveaux cycles d’explosion n’est pas exclue, comme cela s’est présenté au cours des mois précédents. En raison de ce qui précède, l’alerte technique volcanique est maintenue au niveau :

NIVEAU JAUNE:  changements dans le comportement de l’activité volcanique – temps probable pour un Eruption: semaines / mois.
Note: Il est recommandé d’appliquer des restrictions préventives sur l’accès d’une zone proche du cratère avec un rayon de 3 kilomètres.

Source : Sernageomin

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search