09/09/2017. FR. Villarica , Copahue , Sheveluch , Ambae .

Home / Ambae / 09/09/2017. FR. Villarica , Copahue , Sheveluch , Ambae .

09/09/2017. FR. Villarica , Copahue , Sheveluch , Ambae .

09/09/2017.

 

Villarica , Chili :

Bulletin d’activité Aout 2017.

Ce mois-ci, le sommet a été visible pendant 9 nuits, partiellement .
Le 2 Aout, il a été effectué une reconnaissance sur le cratère  (photo ci-jointe). Au bas du cratère, un petit orifice incandescent (flèche) a été mis en évidence.
Les enregistrements sismiques révèlent que, le 20 Aout , l’explosion strombolienne la plus vigoureuse du mois s’est produite.
Le 30, bien que le sommet ait été atteint, le fort vent dominant empêchait d’approcher les bords. Il a été observé des cendres récentes et lapilli éparpillés sur la neige. Au cours de la matinée, à partir de 9 h 24, le volcan a éjecté des cendres et des gaz (séquence attachée) vers l’Est. Le vent fort en altitude a empêché la projection verticale de l’émission.

Au total, quatre mille huit cent quinze (4815) événements sismiques ont été enregistrés, dont quatre mille sept cent quatre-vingt-treize (4793) ont été classés comme séismes à longue période (LP), liés à la dynamique des fluides dans le volcan, avec des valeurs de déplacement réduit (DRC) de moins de 16 cm2. En outre, vingt-deux (22) séismes volcano-tectoniques (VT), associés à la fracturation de matériaux rigides, ont été classés; l’événement énergétique le plus élevé avait une grandeur locale (ML) égale à M1,4 et était situé à 9 km à l’Est-Sud-Est (ESE) du cratère actif à une profondeur de 4,8 km.


La série de tremors volcaniques, série sismique également associée à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, est restée constante tout au long de la période, avec une intensité dont le déplacement moyen (DRC) était égal à 3 cm2, valeur considérée faible, tandis que la les fréquences dominantes ont été préservées principalement entre 1,0-2,1 Hz pendant la période.
Les images enregistrées avec les caméras IP installées à proximité du volcan, lorsque les conditions météorologiques l’ont autorisé , ont montré un dégazage de plus faible intensité et de basse altitude, principalement de couleur blanchâtre avec des émissions de cendres sporadiques et une incandescence nocturne. Les hauteurs des colonnes ne dépassaient pas 150 m.
Selon les données obtenues à partir de cinq (5) stations GNSS qui surveillent la déformation du volcan , des déplacements plus petits ont été détectés dans les composants horizontaux et verticaux, affichant des grandeurs inférieures à 0,4 cm / mois. En outre, on constate que la longueur de la ligne de contrôle active qui traverse le massif reste stable avec des taux inférieurs à 0,2 cm / mois. D’autre part, les données fournies par deux (2) Inclinomètres montrent des variations minimes, éventuellement influencées par des facteurs climatiques, non attribuables aux changements dans l’activité interne du volcan.

Aucune émission de dioxyde de soufre (S02) dans l’atmosphère n’a été signalée dans le secteur du volcan , selon les données publiées par l’ Ozone Monitoring Instrument (OMI) Groupe  dioxyde de soufre (http://so2.gsfc.nasa.gov/ ) et le service national d’information et de données satellitaires environnementales (NESDIS) (http://satepsanoine.nesdis.noaa.gov).
Des alertes thermiques ont été signalés dans la zone associée au  volcan  pendant tout le mois, l’alerte la plus élevée a été enregistrée le 30 août avec une Puissance Radiative Volcanique (VRP) de 45 MW, considérée comme modérée selon les données traitées par le Middle Infrared Observation  (MIROVA) (http://www.mirovaweb.it/) et surveillance thermique en temps quasi-réel des points chauds globaux (MODVOLC) (http://modis.higp.hawaii.edu/) . 

En août, l’activité volcanique est restée à des niveaux faibles et stables, la sismicité étant principalement liée à la dynamique d’un lac actif de lave de surface dans un système volcanique à conduit ouvert, ce qui génère des explosions sporadiques plus petites avec des signaux acoustiques associés et des émissions de cendres plus faibles, limitées au cratère actif et une incandescence nocturne. Dans les conditions actuelles, le risque d’éjection de matériel pyroclastique près du cratère persiste, qui a été détecté dans les images capturées au cours du mois.
L’alerte volcanique est maintenue au:
NIVEAU VERT: Volcan actif avec comportement stable – Pas de risque immédiat – Temps pour une éventuelle éruption: MOIS / ANS.

Remarques: Il est recommandé d’appliquer des restrictions préventives pour accéder dans une zone d’un rayon de 500 m à côté du cratère .

Source : Werner Keller / Equipe POVI , Sernageomin.

 

Copahue , Chili :

Au cours de cette période, vingt-deux (22) événements sismiques ont été enregistrés, dont dix-sept (17) ont été classés comme volcano-tectoniques (VT), associés à des processus de fracturation de matériaux rigide . Cinq (5) événements associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, classés comme longue période (LP) avec des valeurs de déplacements réduits (DRC) de 1 cm2, ont été enregistrés.
En ce qui concerne la sismicité de type VT, les grandeurs locales (ML) étaient inférieures ou égales à M1,4. L’événement énergétique le plus élevé a été situé dans une direction Nord-Nord-Ouest (NNO) à 5,6 km du cratère El Agrio avec une profondeur de 1,6 km.


Pendant toute la période, un signal constant de tremor de faible intensité  a été enregistré, associé principalement à la sortie des gaz du cratère El Agrio. Ce signal présentait des valeurs significatives de DRC de 0,5 cm2, avec des fréquences dominantes principales en deux bandes, une autour de 0,6 Hz et l’autre entre 1,1 et 1,7 Hz.
Selon les données fournies par deux stations GNSS actives, aucune déformation de surface attribuable aux changements dans la dynamique interne du volcan n’a été observée.
Les caméras IP installées à proximité du volcan ont enregistré un dégazage constant du cratère actif (El Agrio), caractérisé par des émissions de cendres sporadiques. La plus grande colonne était dirigée vers le Sud-Est (SE), avec une hauteur maximale de 400 m. Pendant quelques jours , la nuit, une incandescence a été observée lorsque les conditions climatiques ont permis d’observer le volcan.


Aucune émission de dioxyde de soufre (S02) dans l’atmosphère n’a été signalée dans le secteur du volcan , selon les données publiées par l’ Ozone Monitoring Instrument (OMI) Groupe dioxyde de soufre (http://so2.gsfc.nasa.gov/ ) et le service national d’information et de données satellitaires environnementales (NESDIS) (http://satepsanoine.nesdis.noaa.gov).
Aucune alerte thermique n’a été signalée dans la zone associée au volcan  pendant la deuxième quinzaine, selon les données traitées par le portail d’observation infrarouge de l’activité volcanique (MIROVA) (http://www.mirovaweb.it/) et  surveillance  des points chauds globaux (MODVOLC) (http://modis.higp.hawaii.edu/).

L’énergie du processus volcanique a considérablement diminué et bien qu’il puisse encore être observé une incandescence nocturne (due au corps magmatique rémanent dans le processus de refroidissement et de dégazage passif), les paramètres de surveillance et le développement de l’activité de surface indiquent que le système volcanique a atteint un état d’équilibre. Par conséquent, le niveau d’alerte technique est changé pour:
NIVEAU VERT: Volcan actif avec comportement stable – Pas de risque immédiat – Temps pour une éventuelle éruption: MOIS / ANS.

Note: Étant donné que le processus de dégazage passif se poursuit, il est conseillé d’appliquer de manière préventive des restrictions d’accès dans une zone proche du cratère d’un rayon de 500 mètres.

Source : Sernageomin.

 

Sheveluch , Kamchatka :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Émis: 09 Septembre 2017.
Volcan: Sheveluch (CAVW # 300270)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation antérieur: orange.

Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2017-229
Localisation du volcan: N 56 deg 38 min E 161 deg 18 min
Région: Kamchatka, Russie
Sommet  : 10768,24 m (3283 m), l’élévation du dôme ~ 8200 pieds (2500 m).

 

Résumé de l’activité volcanique:
Les explosions ont envoyé des cendres jusqu’à 5,7 km d’altitude . Le panache de cendres dérive vers le Nord du volcan.
L’ éruption explosive extrusive du volcan se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 32,800-49,200 pi (10-15 km)  pourraient se produire à tout moment. L’activité continue pourrait affecter les avions internationaux volants près du volcan.

Hauteur des nuages ​​volcaniques: 18696 pi (5700 m) AMSL
Temps et méthode de la détermination de la hauteur du panache / nuage de cendres: 20170909 / 0635Z – Données vidéo
Autres informations sur le nuage volcanique:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 3 mi (5 km)
Direction de la dérive du panache de cendres / nuage du volcan: N / azimut 355 deg
Temps et méthode de la détermination du panache/ nuage de cendres: 20170909 / 0635Z – Données visuelles
Heure de début de l’explosion et détermination: 20170909 / 0630Z – Données vidéo
Durée d’explosion: ~ 5 minutes.

Source : Kvert.

Photo : Yu. Demyanchuck , IVS FEB RAS, Kvert

 

Ambae , Vanuatu :

Bulletin d’alerte volcanique , Ile d’AMBAE , délivré par le Département de Météorologie et Geohazards du Vanuatu (VMGD) le 6 septembre 2017 à 19h33:

L’activité volcanique sur Ambae continue d’augmenter. Le niveau d’alerte volcanique d’Ambae est relevé du niveau 2 au niveau 3.
Cela signifie que le volcan d’Ambae est dans un état d’éruption mineure. À ce niveau d’alerte, l’activité volcanique est susceptible de continuer à augmenter ou de diminuer à son niveau normal de troubles à tout moment. La zone de risque se situe à moins de 3 km autour du volcan et dans les zones exposées aux alizés.

Dans cette situation, les villages et les communautés de l’île d’Ambae, en particulier ceux dans la direction des vents dominants, doivent s’attendre à ce que les gaz volcaniques, les chutes de cendres et les pluies acides provoquent des dommages des feuillages, ce qui nuit aux cultures de jardin.
Il est très important que les communautés, les villages, les visiteurs et les agences de voyages examinent sérieusement cette information.
Le Département de Météorologie et Geohazards du Vanuatu continuera à surveiller de près cette activité du volcan. Plus d’informations seront fournies dès que nécessaire.

Aoba, également connu sous le nom d’Ambae, est un volcan  bouclier basaltique . Il est le volcan le plus volumineux de l’archipel des Nouvelles-Hébrides. Une zone de faille orientée NE-SW prononcée parsemée de cônes de scories donne à l’île de 16 x 38 km une forme allongée. Un large cône pyroclastique contenant trois lacs de cratères est situé au sommet du volcan de style hawaïen dans la plus jeune des au moins deux calderas imbriquées, dont le plus grande mesure 6 km de diamètre. Les éruptions explosives post-calderas ont formé les cratères du lac  Voui (également appelé Vui) et le lac Manaro Ngoru il y a environ 360 ans. Un cône de tuf a été construit dans le Lac Voui environ 60 ans plus tard. La dernière éruption de flanc connue, il y a environ 300 ans, a détruit la population de la région de Nduindui près de la côte Ouest.

Source : Geohazard , GVP

Photo : Traveloscopy travelblog

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search