08/09/2017. FR. Planchon Peteroa , Nevados de Chillan , Bárðarbunga , Piton de la Fournaise , Sheveluch.

Home / Bárðarbunga / 08/09/2017. FR. Planchon Peteroa , Nevados de Chillan , Bárðarbunga , Piton de la Fournaise , Sheveluch.

08/09/2017. FR. Planchon Peteroa , Nevados de Chillan , Bárðarbunga , Piton de la Fournaise , Sheveluch.

08/09/2017.

 

Complexe Volcanique Planchôn – Peteroa , Chili :

Durant cette période , il a été enregistré 737 séismes parmi lesquels 12 étaient en relation avec des processus de fracturation de roches, dénommés volcano-tectoniques ‘VT) avec des magnitudes locales maximales de M 2.8 , pour un séisme localisé à 1.3 km en direction Nord-Est des cratères actifs, à une profondeur de 5.3km. En grande majorité, les évènements ont été localisés en direction Nord des cratères , à une distance maximale de 5 km et des profondeurs prédominantes comprises entre 4 et 7 km.

Pour les événements liés à la dynamique des fluides (appelés longue période  , LP), sept cent vingt-cinq (725) événements ont été classés, avec des valeurs de déplacement réduit (DRc) inférieures à 7 cm2.
Les images de la camera IP ont mis en évidence la présence de petits dégazages de faible énergie et de coloration blanchâtre qui ne dépassent pas 50 m au-dessus du niveau des cratères actifs du Complexe Volcanique.
À partir des données obtenues par deux (2) stations GNSS, qui mesurent la déformation du complexe volcanique, il y a eu des variations mineures, tant dans les mouvements horizontaux que verticaux des stations de surveillance. D’autre part, les données fournies par un (1) inclinomètre électronique, installé sur le complexe, ne montrent pas non plus de modifications liées à la morphologie du volcan.


Aucune anomalie n’a été signalée dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2) à l’atmosphère dans le secteur près du complexe volcanique, selon les données obtenues par le Groupe de dioxyde de soufre  ,Ozone Monitoring Instrument (OMI) (http: //so2.gsfc.nasa .gov /) et National Environmental Satellite, Data, and Information Service (NESDIS) (http://satepsanone.nesdis.noaa.gov).
Aucune alerte thermique n’a été signalée dans la zone associée au complexe volcanique selon les données publiées par l’observation infrarouge  de l’activité volcanique (MIROVA) sur son site web (http://www.mirovaweb.it/.

Les paramètres de surveillance indiquent que le système volcanique présent un niveau d’activité supérieur à son niveau de base , avec des possibilités importantes d’augmentation et/ou de production d’émissions de cendres . Pour tout ceci , le complexe volcanique se maintient au niveau :
NIVEAU Jaune : Volcan actif avec comportement stable – Pas de risque immédiat – Temps pour une éventuelle éruption: MOIS / ANNÉES

Remarque: Il est recommandé de restreindre l’accès dans un rayon de 1000 mètres autour du cratère.

Source : Sernageomin

 

Nevados de Chillan , Chili :

Durant cette période , il a été enregistré 991 évènements sismiques parmi lesquels 52 ont été classés comme évènements volcano-tectoniques (VT) en relation avec des processus de fracturation de roches, avec des magnitudes locales maximales de M1.7. Le séisme de plus grande amplitude a été localisé à 0.3km au Nord-Nord -Est du cratère actif , à une profondeur de 1.7 km. De même , il a été enregistré 939 séismes associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, parmi lesquels 865 ont été classés comme évènements de type longue période ( LP) , avec des valeurs de déplacement réduits ( DRC ) maximales de 257 cm2. De plus , il a été enregistré 69 évènements de type tremor, avec des valeurs de déplacement réduits ( DRC ) maximales de 10 cm2. Enfin , il a été enregistré 5 évènements de type longue période dénommés « Tornillos » ( TO) en relation avec le transit de fluides magmatiques et / ou hydrothermaux dans les conduits volcaniques , avec des caractéristiques de haut contraste d’impédances avec des valeurs de déplacement réduits inférieur à 1.1 cm2.

Entre le 15 et le 31 août, il y a eu au total quarante-huit (48) explosions associées aux émissions de cendres et / ou aux enregistrements  des microphones, poursuivant la phase explosive  qu’a présenté ce volcan depuis le début de 2016. L’explosion qui a libéré l’énergie sismique la plus élevée a été enregistrée le 30 août à 07:53 heure locale et est associée à un tremblement de terre ayant une valeur de déplacement réduit de 90 cm2
Les images obtenues à travers les webcams installées à proximité du complexe volcanique ont montré principalement des fumerolles associées à des émissions de vapeur d’eau avec des cendres provenant des cratères actuellement actifs, avec des hauteurs de colonnes inférieures à 1000 m au dessus du niveau du cratère.
Selon les données fournies par les stations GNSS  , aucune déformation n’est observée attribuable aux changements dans la morphologie du volcan. Les données fournies par les inclinomètres affichent des positions stables au fil du temps.
Aucune émission de dioxyde de soufre (SO2) dans l’atmosphère n’a été signalée dans le secteur du complexe volcanique, d’après les données publiées par le Groupe de dioxyde de soufre , Ozone Monitoring Instrument (OMI) (http://so2.gsfc.nasa.gov/ ) et le service national d’information et de données satellitaires environnementales (NESDIS) (http://satepsanoine.nesdis.noaa.gov).

Aucune alerte thermique n’a été signalée dans la zone associée au complexe volcanique selon les données traitées par l’observation infrarouge de l’activité volcanique (MIROVA) (http://www.mirovaweb.it/) et la surveillance thermique en temps réel de Global Hot-spots (MODVOLC) (http://modis.higp.hawaii.edu/).

Au cours de cette période, une activité moins explosive de nature pulsante a été enregistrée, ce qui a entraîné des gaz et des particules ayant des hauteurs de 1000 m au-dessus du niveau du cratère. Les données des stations de surveillance suggèrent l’action d’un petit volume  de magma interagissant avec le système hydrothermal de surface qui le déstabilise et induit des explosions mineures avec l’émission subséquente de matériau vers la surface de manière pulsatile. Par conséquent, dans le scénario actuel, il est possible que ce processus se poursuivre avec la génération d’explosions de taille similaire ou même plus grandes que celles enregistrées. En raison de ce qui précède, l’alerte technique volcanique est maintenue au:
NIVEAU JAUNE: Changements dans le comportement de l’activité volcanique – Temps probable pour une éruption: SEMAINES / MOIS.

Remarques: Il est recommandé d’appliquer des restrictions préventives pour accéder à une zone à côté du cratère dans un rayon de 3 kilomètres.

Source : Sernageomin

 

Bárðarbunga , Islande :

Un certain nombre de tremblements de terre ont été détectés sous le Bárðarbunga à Vatnajökull hier soir, selon le Icelandic Met Office. Le plus grand tremblement de terre était de magnitude M4,1 , avec un autre à  M4,0.


Les séismes ont totalisé 21 évènements, dont trois d’entre eux ont une valeur de plus de M3,0. Il n’y a actuellement aucun signe d’augmentation de l’activité volcanique dans la région, bien qu’elle ait connu un grand nombre de tremblements de terre au cours des dernières années.
Le Bárðarbunga est situé au Nord-Ouest du glacier Vatnajökull, le plus grand glacier d’Islande. Il est considéré  comme une zone volcanique très active, étant entré en éruption pour la dernière fois dans la période 2014-2015.

Source : Icelandrewiew.

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

NIVEAU D’ALERTE : Vigilance
 
Extrait du communiqué de presse de la préfecture :

« L’arrêté n°1870 du 7 septembre 2017 qui entrera en vigueur le 8 septembre 2017 à 8H00 réglemente l’accès du public dans les conditions suivantes :
L’accès à la partie haute de l’enclos reste strictement limité aux deux sentiers balisés suivants :
– Pas de Bellecombe – Formica Léo – Chapelle Rosemont – Sentier Rivals – Cratère Caubet
– Pas de Bellecombe – Formica Léo – Chapelle Rosemont – sentier d’accès au site d’observation du cratère Dolomieu (accès par le Nord du cratère).

Les sentiers Kapor jusqu’à Piton Kapor et du cratère Caubet au Belvédère sur château fort restent interdits d’accès.
Le public a interdiction de s’engager au-delà des limites provisoires qui sont matérialisées sur le sentier RIVALS. »

Source : OVPF.

 

Sheveluch , Kamchatka :

56,64 N, 161,32 E;
Altitude 10768 pi (3283 m), élévation du dôme ~ 8200 pieds (2500 m)
Code couleur de l’aviation : ORANGE

L’ éruption explosive extrusive du volcan se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 32,800-49,200 pi (10-15 km) d’altitude pourraient se produire à tout moment. L’activité continue pourrait affecter les avions internationaux volants à proximité du volcan.

Les explosions ont envoyé des cendres jusqu’à 8 km a.s.l. sur le volcan Sheveluch

 

La croissance du dôme de lave se poursuit (un flux de lave visqueuse s’épanche sur son flanc Nord  ), une forte activité de fumerole, des explosions de cendres, des avalanches chaudes , une incandescence des blocs du dôme et des coulées pyroclastiques accompagnent ce processus. Selon les données satellitaires du KVERT, une anomalie thermique sur le volcan a été notée les 02-03 et 06-07 septembre. Deux événements explosifs ont eu lieu le 07 septembre. Les explosions ont envoyé des cendres jusqu’à 10 et 8 km d’altitude , les panaches de cendres ont dérivé vers le Nord-Est, le Sud-Est et le Sud du volcan.

Source : Kvert

Photo : Yu. Demyanchuk, IVS FEB RAS, KVERT , 14/5/2017
 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search