31/08/2017. FR. Poas , Nevado del Ruiz , Karymsky , Bembow , Marum , Ibu .

Home / Bembow / 31/08/2017. FR. Poas , Nevado del Ruiz , Karymsky , Bembow , Marum , Ibu .

31/08/2017. FR. Poas , Nevado del Ruiz , Karymsky , Bembow , Marum , Ibu .

31/08/2017.

 

Poas , Costa Rica :

En cinq mois d’activité intense, le volcan Poás continue d’évoluer et de se transformer. Son paysage n’est plus le même.
Le temps calme qui a dominé le dimanche précédent a permis au vulcanologue Raúl Mora Amador de découvrir plusieurs fissures qui rejoignent les trois lacunes, qui sont maintenant vues au bas du cratère et qui respirent le soufre, la cendre et la vapeur.
« Vous voyez des fractures ou des zones de faiblesse, des terrasses qui se déplacent parce qu’un bloc s’est abaissé par rapport à un autre … Que se passera -t- il avec ces fractures?  On doit attendre pour voir ce qui va se passer. Il ne serait pas surprenant que quelque chose soit formé là-bas ou qu’un autre cône soit formé « , a déclaré l’expert. Il y a une fissure qui s’étend sur environ 150 mètres, a une profondeur de 10 à 15 mètres et dans certaines sections, sa largeur est de 10 mètres. Il y en a d’autres qui ont une taille plus petite.
Raúl Mora a déclaré qu’il y a, en plus, la formation, encore en cours, d’une troisième bouche qui, pour l’instant, n’émet que de la vapeur d’eau, mais qui tend à être un autre «évent» avec sortie de soufre.


Le Poas est entré en activité le 1er avril et déjà le 9 de ce mois-là, le parc national devait être fermé par l’émanation intense de gaz. Le 12 avril  , la première éruption forte est enregistrée avec de la lave, et deux jours plus tard , le Poas lance une puissante éruption de quatre kilomètres de hauteur.
Cependant,  le 22 avril à 10h12. se présente l’émanation la plus puissante qui aurait pu atteindre les cinq kilomètres d’altitude. Les pierres qu’il a émis se sont élevées à trois kilomètres .
Raúl Mora, volcanologue de l’Université du Costa Rica (UCR) et de l’Université d’Etat à distance (UNED), a reconnu qu’il a fallu attendre près de cinq mois après l’augmentation de l’activité pour que lui et d’autres spécialistes se risquent de traverser le cratère pour recueillir des preuves.
Il a ajouté que la visite a été faite à un moment de très faible sismicité et alors que les émissions sont sporadiques, mais a averti que la nature est imprévisible et peut lancer une éruption volcanique sans aucun  préavis . Il a expliqué qu’il pouvait voir d’abord qu’il y a trois  cavités par lesquelles le matériel est émis. L’ évent principal et le plus grand est situé là où se trouvait le dôme. Il émet des cendres, des roches et de la vapeur d’eau.

Un second a été localisé là où se trouvait le lagon d’eau chaude et maintient un débit constant de soufre. Le troisième est d’émergence très récente, et seules des vapeurs s’en échappent. Cependant, selon son point de vue, par cet emplacement dans l’ancien lac, ce dernier deviendra un autre évent d’expulsion du soufre.
Un autre élément qui a attiré son attention est l’énorme quantité de pierres qui se sont accumulées vers l’Est du cratère, où se trouve le point de vue, le centre des visiteurs, le parking et le chemin vers les lagunes Botos.
« Il y a beaucoup de preuves que cette colline est la plus touchée ». Il y a des zones ou il n’y a  pas d’espaces entre les impacts  . « Les cratères indiquent qu’il y a des roches qui ont peut-être trois ou quatre mètres de diamètre , de la taille d’un chariot … d’autres ont été brulées à plus de 1000 degrés Celsius. « Il existe des signes de flux pyroclastiques ( gaz chauds avec des matériaux solides voyageant au niveau du sol). La végétation a été complètement brûlée. Des branches et des arbres brisés par des roches qui ont été émises comme des éclats ou des couteaux et d’autres écrasés par la poussée , cela devait aller très vite « , a déclaré le spécialiste.
Selon Raúl Mora, le fait que la pente Est soit la plus touchée indique que le conduit principal a une légère inclinaison vers ce secteur.
Le volcanologue a montré qu’il y a également des éléments balistiques dans les secteurs Sud-Ouest et Ouest, là où il y a des gens qui continuent d’approcher illégalement du cratère. Ces randonneurs utilisent des sentiers qui vont aux fermes et entrent au travers du Bajos del Toro, dans le canton de Valverde Vega.

Raul Mora a prédit que le Poas va continuer avec des expulsions pendant longtemps. « La période d’activité précédente a été comprise entre 1953 et 1955. Puis est venue une période pendant laquelle des éruptions occasionnelles ont eu lieu. Rappelez-vous que le lagon d’eau chaude a été formé jusqu’en 1967. Il y a presque dix ans », at-il dit.

Source : La Nacion , Ovsicori .

 

Nevado del Ruiz , Colombie :

Manizales, 29 août 2017 (11h15 heure locale)

Sujet: bulletin d’activité du volcan Nevado del Ruiz.

Le niveau d’activité se poursuit au: Niveau d’activité jaune ou (III): évolution du comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE rapporte que:

Au cours de la dernière semaine, les différents paramètres de surveillance montrent que le volcan Nevado del Ruiz continue de présenter un comportement instable.

La sismicité due à la fracturation des roches du volcan a présenté de faibles niveaux, à la fois en nombre de séismes et en énergie sismique libérée, en continuant la diminution de l’activité sismique signalée la semaine précédente  . Les tremblements de terre se situaient principalement dans les secteurs Sud-ouest , Sud Est  et Nord Est et, dans une moindre mesure, dans le secteur nord du volcan et près du cratère Arenas. Les profondeurs des tremblements de terre variaient de 0,3 à 6,5 km. L’ampleur maximale enregistrée pendant la semaine était de 1,1 ML (magnitude locale), correspondant à un tremblement de terre enregistré le 22 août à 01:56 (heure locale), situé dans le secteur Sud-Est à 2,6 km du cratère Arenas , et à une profondeur de 3,6 km.

L’activité sismique associée à la dynamique des fluides dans les conduits de la structure volcanique a montré des niveaux similaires, tant dans le nombre de séismes enregistrés que dans l’énergie sismique dégagée par rapport à la semaine précédente. Ce type d’activité a été principalement caractérisé par l’apparition de plusieurs tremblements de terre de fluides, de type longue période et très longue période, ainsi que des impulsions de tremor à très faible niveau d’énergie.

 

La déformation volcanique, mesurée à partir d’inclinomètres électroniques, de systèmes de navigation par satellite (GNSS) et d’images satellitaires, pour déterminer les changements d’inclinaison, de position et de forme du volcan, continue à enregistrer certaines modifications.

Le volcan continue d’émettre de la vapeur d’eau  et des gaz, y compris du dioxyde de soufre (SO2), comme en témoignent les valeurs obtenues par les stations SCANDOAS installées dans la zone du volcan et l’analyse des images satellites. Dans le suivi des informations fournies par le portail MIROVA et NASMS FIRMS, aucune anomalie thermique n’a été identifiée au cours de la semaine.

La colonne de gaz et de vapeur a atteint une hauteur maximale de 400 m mesurée au sommet du volcan, le 27 août. La direction de la dispersion de la colonne était régie par la direction du vent dans la zone qui, pendant la semaine, prédominait vers le Nord-Ouest et le Sud-Est par rapport au cratère Arenas.

Le volcan Nevado del Ruiz continue au niveau d’activité Jaune.

Source : SGC

 

Karymsky , Kamchatka :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Publié: 31 / 08 / 2017
Volcan: Karymsky (CAVW # 300130)
Code de couleur actuel de l’aviation: JAUNE
Code de couleur de l’aviation antérieur: orange
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2017-222
Localisation du volcan : N 54 deg 2 min E 159 deg 26 min
Région: Kamchatka, Russie
Sommet  : 4874.08 ft (1486 m)

Activité explosive du volcan Karymsky le 18 juillet 2017.

 

Résumé de l’activité volcanique:
L’ activité gaz-vapeur modérée du volcan se poursuit. Les données satellites du KVERT ont montré que le volcan était calme ou obscurci par des nuages à partir du 12 août 2017. le KVERT continue de surveiller le volcan Karymsky.
Une activité gaz-vapeur modérée du volcan se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 16,400-19 700 ft (5-6 km) d’altitude pourraient se produire à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à faible altitude .

Hauteur des nuages volcaniques: Pas de nuage de cendres produits.
Autres informations sur le nuage volcanique: Pas de nuage de cendres produits.

Source : Kvert

Photo : A. Belousov, IVS FEB RAS (18/7/2017 ).

 

Bembow , Marum , ile d’Ambrym , Vanuatu :

 

Zones de danger déclarées autour des volcans Bembow et Marum : 

30 AOÛT 2017. Le Département Geohazards a déclaré qu’il avait enregistré des changements drastiques dans l’activité des deux volcans et avait relevé le niveau d’alerte pour Ambrym du niveau deux au niveau trois.
Le département a déclaré qu’il y avait une possibilité que l’activité accrue entraîne  une éruption mineure et il était fortement recommandé que tous les visiteurs gardent une distance d’au moins deux kilomètres autour du cratère du Benbow et de trois kilomètres autour du cratère du Marum.


Il a dit qu’il était très important que les communautés, les villages, les visiteurs et les agences de voyage considèrent sérieusement cette information pour éviter les projectiles volcaniques, les gaz, les cendres et autres risques géothermiques.
Le département a déclaré qu’il surveillait attentivement le volcan et fournirait plus d’informations au public si nécessaire.

BULLETIN  D’ALERTE pour les volcans d’AMBRYM  No8 , délivré par le Département de météorologie et de géo – risques du Vanuatu (VMGD) le 30 août 2017 à 09h12:
L’activité volcanique à Ambrym montre des changements drastiques. Le niveau d’alerte volcanique d’Ambrym est relevé du niveau 2 au niveau 3.


À ce niveau d’alerte, l’activité volcanique est susceptible d’augmenter à une activité éruptive mineure ou d’une diminution à un simple niveau de troubles à tout moment pour l’un des cratères actifs du Benbow et du Marum (y compris Maben-Mbwelesu, Niri- Mbwelesu et Mbwelesu). La zone de risque reste dans la caldeira. Les zones de Danger   A et B des volcans d’ Ambrym sont fermées (ne devrait pas être accessibles )

Source : RADIO NZ , Geohazard Vanuatu.

Photo : Georges Vitton / le chaudron de Vulcain.

 

Ibu , Indonesie :

Le niveau d’activité est de niveau II (WASPADA).

Le G. Ibu (1340 m d’altitude) est en éruption continue. Visuellement le G. Ibu est évidemment couvert de brouillard. Les colonnes d’éruption gris blanc  observées atteignent 300-400 m au-dessus du pic, inclinées vers le Nord-Nord-Est.

Recommandations:

Les communautés et les visiteurs / voyageurs ne doivent pas se déplacer, escalader et approcher dans un rayon de 2 km autour du G. Ibu  , avec une expansion sectorielle de 3,5 km vers l’ouverture au Nord du cratère actif .
VONA: Dernier code de couleur enregistré : ORANGE  , publié le 28 août 2017 à 06h12 . Nuages volcaniques jusqu’à 1725 m au-dessus du niveau de la mer ou à 400 m au dessus du sommet , la colonne des cendres s’inclinant vers le Nord.
Source : VSI

Photo : J Massolo

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search