29/08/2017. FR. Bogoslof , Sabancaya , Piton de la Fournaise , Poas , Turrialba , Fuego .

Home / Alaska / 29/08/2017. FR. Bogoslof , Sabancaya , Piton de la Fournaise , Poas , Turrialba , Fuego .

29/08/2017. FR. Bogoslof , Sabancaya , Piton de la Fournaise , Poas , Turrialba , Fuego .

29/08/2017.

 

Bogoslof , Alaska :

AVO / USGS Bulletin d’activité volcanique .

Niveau d’alerte actuel du volcan: ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Date d’émission: lundi 28 août 2017, 3:53 AM AKDT
Source: Observatoire des volcans de l’Alaska
Lieu: N 53 deg 55 min W 168 deg 2 min
Altitude: 150 m (150 m)
Zone: Aleoutiennes

 

.

 

Volcan Bogoslof (Alaska) le 26 août 2017 avec une colonne de vapeur vigoureuse probablement causée par l’interaction du nouveau dôme de lave chaude avec de l’eau de mer. Photo de Dave Withrow (NOAA), prise vers 13h00 AKDT le 26 août à bord d’un avion NOAA (N56RF). Ils étaient à 13 milles marins du Bogoslof lorsque la photo a été prise avec une lentille de 400 mm.

 

Résumé de l’activité volcanique:
Une éruption explosive a commencé sur le volcan Bogoslof à 11:23 UTC (03:23 AKDT) le 28 août et est en cours. Aucun nuage de cendres n’a encore été détecté dans les données satellitaires, mais les émissions de cendres volcaniques sont susceptibles de se produire en fonction des données sismiques et  infrasons. Les intensités du signal suggèrent que le nuage est probablement supérieur à 20 000 pieds asl. Les vents sont orientés vers l’Est-Sud-Est.
Le code couleur de l’aviation reste à Orange et le niveau d’alerte du volcan reste à ATTENTION . L’AVO évalue toutes les sources de données et fournira plus d’informations à mesure qu’elle seront disponibles.

Observations récentes:
[Hauteur des nuages ​​volcaniques] Pas détectée.
[Autres informations sur le nuage volcanique] vents vers l’Est-Sud-Est.
[Débit de lave / dôme] N / A
[Débit de lave] N / A

Remarques:
Consultez l’AAWU NWS à http://aawu.arh.noaa.gov/sigmets.php pour obtenir des informations actualisées sur les messages d’avertissement de l’aviation.

Les troubles se poursuivent sur le volcan  Bogoslof. Trois événements éruptifs de courte durée se sont produits au cours du dernier jour. Le 27 août, à 23h08 UTC (15:08 AKDT), un bref événement explosif d’environ 2 minutes s’est produit et a émis un nuage volcanique qui a atteint environ 26 000 pieds au-dessus du niveau de la mer et a dérivé vers le sud-est. Une autre éruption explosive s’est produite à 11h23 UTC (03:23 AKDT) le 28 août et a duré environ 25 minutes. L’imagerie satellitaire ne présentait qu’un très petit nuage d’éruption dérivant à l’est-sud-est. Ce nuage volcanique s’est dissipé rapidement. Le troisième événement du jour passé s’est produit ce matin à 19h17 UTC (11:17 AKDT) et a produit un petit nuage volcanique qui atteignait jusqu’à 25 000 à 30 000 pieds au-dessus du niveau de la mer avant de se dissiper sur l’océan Pacifique Nord. Depuis cet événement, la sismicité et les infrasons détectés dans les îles voisines ont été silencieux et aucun éclair de foudre n’a été détecté.

BOGOSLOF, CHANGEMENTS DE FORME ET NOUVEAU DOME DE LAVE. 

Les images satellites et aériennes du volcan Bogoslof en Alaska montrent son évolution et son changement constant.
Le 7 août, l’une des plus longues éruptions explosives s’est produite depuis le début de l’éruption qui a commencé en décembre 2016. Pendant trois heures, le nuage éruptif a été maintenu, augmentant la taille de l’île et créant un lac dans le cratère sous le niveau de la mer .
Le reste du mois, l’activité a continué avec quelques soubresauts permettant un survol le 15 août qui a permis de voir les dômes de lave des éruptions antérieures (1796, 1883 (Fire Island), 1992 et 1926-1928), et le nouveau cône qui est formé par l’accumulation de cendres. Durant le survol, on a pu également vérifier que, comme lors d’autres occasions, le cratère a été inondé à nouveau avec l’entrée de l’eau de la mer proche.

Trois jours plus tard, le 18 août, une image satellite a été prise montrant le commencement de la construction d’un nouveau dôme. Entre le 20 et le 21 août, le dôme, situé sur le lac intérieur à l’ouest du dôme de 1992, a atteint 160 mètres de diamètre.
La présence d’un monticule croissant de lave a annoncé la fin de plusieurs éruptions passées du Bogoslof. Cependant, pendant certaines périodes d’éruption, l’effusion de lave a été suivie d’explosions et de destruction supplémentaires du dôme. Si des explosions futures se produisent, il est possible que le nuage volcanique résultant soit plus riche en cendres que ceux qui se sont produits jusqu’à présent lors de l’éruption du Bogoslof de 2016-17.

Source : AVO , Avcan , O. Rodriguez

 

Sabancaya , Pérou :

Il a été enregistré en moyenne 46 explosions par jour, ce qui maintient la tendance observée depuis la deuxième semaine d’août  . La prédominance des tremblements de terre associés aux mouvements des fluides (longue période) et des tremblements de terre liés aux émissions de cendres (Tremor) se poursuit. Les tremblements de terre associés à la remontée du magma (Hybrides) restent modérés en nombre et en énergie.

Les colonnes éruptives de gaz et de cendres ont augmenté leur hauteur par rapport à la semaine précédente, atteignant une valeur maximale de 4200 m au-dessus du cratère. La dispersion de ces matériaux s’est produite dans un rayon supérieur à 50 km, principalement en direction Sud-Est et Nord-Ouest. Au cours de cette période, la station GPS située au Sud-Est du volcan n’a pas enregistré de changements significatifs liés à une déformation. 

Le flux de gaz volcanique (SO2) a enregistré un maximum de 2368 tonnes / jour le 26 août, considéré comme une valeur modérée. 8 anomalies thermiques ont été enregistrées selon le système MIROVA, avec des valeurs comprises entre 1 MW et 75 MW de VRP (énergie volcanique irradiée).

En général, l’activité éruptive maintient des niveaux modérés. Ce type de comportement peut se poursuivre au cours des prochains jours.

Source : IGP

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

Bulletin d’activité du lundi 28 août 2017 à 09h30 (Heure locale) .

Fin de la phase éruptive en cours depuis le 14 juillet 2017.

Le trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface), enregistré depuis le début de l’éruption, a disparu durant la nuit dernière. En conséquence, la phase éruptive qui a débuté le 14 juillet à 00h50 heure locale s’est terminée le 28 août 2017 à 3h00 heure locale (23h00 UTC le 27 août).

Depuis la fin de cette phase éruptive, nous observons une reprise de l’activité observée habituellement hors phase éruptive.

Aucune hypothèse n’est écartée quant à l’évolution de la situation à venir, compte tenu des observations suivantes :
– Cinq  séismes volcano-tectoniques ont été enregistrés sous la région Sud-Est de l’enclos depuis la fin de la phase éruptive.
– Aucune déformation n’est plus actuellement perceptible.
– Les concentrations en CO2 dans le sol au niveau du gîte restent élevées.

Dans ces conditions, le préfet de La Réunion a décidé le passage en phase de sauvegarde du dispositif spécifique ORSEC* du Volcan du piton de la Fournaise, à compter de 17h00 ce lundi 28 août 2017.
Malgré la fin d’activité du point de vue géophysique et l’arrêt de l’alimentation (fin du trémor, vibration associée au cheminement du magma et des gaz qu’il contient), aucune hypothèse n’est écartée quant à l’évolution de la situation, une éruption reste probable dans les jours et heures à venir.
En conséquence, l’interdiction d’accès à la partie haute de l’enclos et de poser des aéronefs dans la zone du volcan restent en vigueur jusqu’à nouvel avis.

Source : OVPF.

 

Poas , Turrialba , Costa Rica :

Rapport d’activité des volcans Poás, Turrialba  , 28 août 2017, mise à jour à 12h30.V

Volcan Poas:
Le Poas continue avec l’émission persistante d’ un panache de vapeur d’eau, de gaz magmatiques et d’aérosols fins (particules très fines de taille micrométrique inférieure à 10 microns, connues sous le nom PM10, PM2.5, PM1). Les habitants du secteur occidental du volcan ont signalé une chute de cendres modérée (parties supérieures de Sarchí de Grécia, Trojas de Sarchí) au cours des dernières 24 heures. Deux des bouches fumeroliennes dans le fond cratère  (Boca A et Boca C) émettent des panaches bleus à haute température (≥ 300 ° C) riches en gaz magmatique sulfurique, tandis que la Boca B (bouche sulfurique à basse température) continue avec des émissions de soufre natif abondant (≤110 ° C). Le panache s’élève à environ 500 mètres depuis le fond du cratère et est dispersée par les vents près de la surface principalement vers la région Nord-Ouest du volcan. Une incandescence d’intensité modérée continue de se manifester dans la Boca A (bouche rouge) pendant la nuit.


L’activité sismique est faible; composée de courts intervalles de temps avec un tremor volcanique à très faible amplitude (T), des séismes volcaniques à basse fréquence (LP) et de très faible énergie. Au cours des dernières 24 heures, seulement un petit séisme volcano-tectonique (VT) situé à proximité du cratère actif a été enregistré.

Volcan Turrialba:
Le Turrialba continue avec des émissions persistantes mais passives de vapeur d’eau, de gaz magmatiques et d’aérosols fins dans l’environnement. Les émissions de petites quantités de cendres continuent de se produire de manière sporadique et pour de courtes périodes. Certains citoyens ont déclaré des chutes de cendres à San Jose (Guadalupe, San Pedro de Montes de Oca). Le panache monte à environ 500 m au-dessus du niveau du cratère.

Le vent est en train de disperser le panache à basse altitude, près de la surface  , dans une direction principalement Nord-Ouest. Une incandescence intense est toujours notée dans le cratère occidental. Le dégazage fumerolien intense produit un son semblable au moteur d’un jet.
L’activité sismique au cours des 24 dernières heures a été caractérisée par un signal de tremor volcanique discontinu de faible énergie, à la fois en amplitude et en durée. Les séismes volcaniques à basse fréquence (LP) sont fréquemment enregistrés avec des amplitudes faibles à modérées. L’activité tectonique (séismes VT) est toujours absente.

L’OVSICORI-UNA est vigilante sur l’activité volcanique et sismique.

Source : Ovsicori

 

Fuego , Guatemala :

En raison des précipitations constantes dans la zone volcanique, les lahars modérés sont générés  par les crues des rivières Pantaleón, Cenizas, El Jute et Lajas.

Dans la rivière Pantaleón , alimentée par les ravins Seca et Minéral, la crue atteint environ 35 mètres de large et une hauteur de 2,5 à 3 mètres, ce lahar descend en entrainant les produits des dépôts de flux pyroclastes de l’éruption récente, transportant des matériaux fins abondants, du sable volcanique, des blocs de 2 et 3 mètres de diamètre, et  des arbres  . Il est probable que, dans son passage, il se produise des débordements, en plus de couper l’autoroute entre les communautés de Morelia, Santa Sofia, El Porvenir et d’autres avec la municipalité d’Yepocapa.

Dans la rivière Cenizas, le lahar a des dimensions d’environ 25 mètres de large et 3 de haut, et transporte des matériaux fins, moyens et épais avec des blocs  jusqu’à 2 mètres de diamètre. Dans le lit des rivières El Jute et Las Lajas, on estime que les dimensions sont d’environ 20 mètres de large, 1,5 mètres de haut, avec des blocs charriés de 1 à 2 mètres de diamètre, des troncs et des branches d’arbres . Il faut donc prendre des précaution principalement dans franchissement par les véhicules des ravins mentionnés.

Source : Insivumeh .

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search