25/08/2017. FR. White Island , Piton de la Fournaise , Kilauea , Santiaguito .

Home / blog georges Vitton / 25/08/2017. FR. White Island , Piton de la Fournaise , Kilauea , Santiaguito .

25/08/2017. FR. White Island , Piton de la Fournaise , Kilauea , Santiaguito .

25/08/2017.

 

White Island , Nouvelle Zélande :

Whakaari se refroidit
Publié: mer 23 août 2017 , 13h00 .

L’activité en déclin a permis aux scientifiques du GeoNet d’accéder à la zone active du cratère pour la première fois depuis la fin de 2015. Nous avons pu échantillonner le lac des cratères et les gaz à partir des évents actifs.
Au cours des deux dernières semaines, nous avons fait plusieurs voyages sur le volcan Whakaari (White Island). Étant donné que les conditions se sont stabilisées dans le cratère actif, nous avons pu y accéder et échantillonner le lac de cratère pour la première fois depuis la fin de 2015. Plus encore, pour la première fois, nous avons pu échantillonner les fumerolles énergétiques à l’intérieur du cratère, y compris celles sur le dôme de lave qui s’est élevé au cours des éruptions de 2012. Nous avons également complété nos réparations aux panneaux solaires endommagées par les cyclones de l’automne dernier et avons effectué une étude de déformation.

Vue aérienne de White Island.

Le 27 avril 2016, une éruption très explosive s’est produite à partir de la zone active du cratère. L’éruption a fait disparaître le lac de cratère et a creusé le plancher du lac à environ – 13 m. L’activité explosive générée par l’éruption a traversé le sol du cratère principal. L’explosion a détruit ou enterré les repères d’étude et les marqueurs que nous utilisons. Les sentiers touristiques ont été occultés par les dépôts d’éruption. D’autres éruptions de cendres légères ont suivi en septembre 2016.
Pendant environ un an après l’éruption d’avril 2016, l’eau était présente dans des dépressions et dans de petits cratères sur le plancher de l’ile, mais seulement depuis avril de cette année, il y a eu un lac stable. Alors que nous sommes maintenant à l’aise pour appeler cela un «nouveau lac de cratère», celui est tout à fait différent des lacs passés. La différence la plus marquée est la température. La semaine dernière , il était seulement à 20 ° C , alors que dans le passé, il présentait une température de 30 à 70 ° C  typique. Nos analyses chimiques d’un échantillon recueilli à la fin de juillet montrent que la concentration de la plupart des «éléments volcaniques» dans l’eau du lac est la plus basse depuis 10 ou même 15 ans. C’est parce qu’il y a peu de gaz volcaniques et de liquides entrant dans le lac. Ce lac est principalement formé par les précipitations et le ruissellement. Alors que le lac est maintenant très «dilué», il est encore aussi acide que l’acide d’une batterie, donc vous ne voudriez pas le boire ou y nager!

 

Le nouveau lac Crater de l’île White.

En novembre-décembre 2012, une extrusion de lave s’est produite sur le plancher actif du cratère qui a créé un petit dôme de lave. Les mesures infrarouges thermiques à ce moment-là indiquaient que les gaz qui s’échappaient des fumerolles avaient une température supérieure à 450 ° C.  À la suite des éruptions de 2016, la température a diminué à 330 ° C et a continué de diminuer en 2017. Elle est maintenant de seulement 114 ° C, bien que le flux de gaz reste modéré et vigoureux. En raison de l’activité en déclin, nous avons pu y accéder et les échantillonner. La Fumerole ‘0’, un évent de gaz à haute température très accessible et un que de grand nombre de touristes visitent sur l’île, diminue également en température et ne dépasse maintenant pas 152 ° C , contre 190 ° C à la fin de 2016.

 

Les scientifiques font un échantillonnage des évents de gaz sur le dôme

Nous avons également rétabli nos réseaux d’analyse endommagés ou détruits par l’éruption d’avril 2016 et établissons maintenant les tendances de ces données. Après l’éruption de 2016, il y a eu un affaissement du sol du cratère principal, qui a maintenant diminué ou s’est arrêté. Les relevés de gaz du sol suggèrent peu de changement dans le flux de gaz.
Les observations récentes et les mesures indiquent que le niveau d’agitation volcanique diminue. Cette réduction d’activité crée cependant une nouvelle opportunité pour nous de recueillir des données que nous ne pouvions pas avant, en particulier sur les gaz dans le cratère actif. Ces données, ainsi que nos données plus traditionnelles, confirment que les troubles volcaniques sont encore présents et que Whakaari reste un volcan actif.

Source : Geonet

Photos : R. Fleming , Geonet.

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

Bulletin d’activité du mercredi 23 août 2017 à 15h00 (Heure locale).

L’éruption qui a débuté le 14 juillet à 00h50 heure locale se poursuit. Le trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface), se maintient à un niveau stable et faible.

Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 00h00 (20h UTC) le 14 Juillet et 15h00 (11h00 UTC) le 23 août sur la station sismique de RVL, localisée sur le flanc sud du volcan. (OVPF/IPGP)

–  Deux séismes volcano-tectoniques de faibles magnitudes ont été enregistrés sous la région sud-est de l’enclos au cours de la journée d’hier.
– Aucune déformation significative n’est observée depuis quelques jours.

Les conditions météorologiques souvent défavorables, ainsi que les flux faibles observés, n’ont pas permis d’effectuer d’estimations fiables du débit de lave par l’utilisation de satellites.

Source : OVPF

Photo : Nicole Boube

 

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet : 4091 ft (1247 m)
Niveau d’alerte actuel du volcan: ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE

Résumé de l’activité:
Pas de changement significatif. Le volcan  Kīlauea continue son éruption à son sommet et à partir de l’évent Pu’u’Ō’ō dans sa zone de Rift Est. L’épisode de coulée de lave 61g pénètre dans l’océan à Kamokuna. Les flux de surface sont actifs au-dessus du Pali et sur la plaine côtière. Ces flux ne constituent pas une menace pour les communautés voisines. Le lac de lave au sommet était à environ 43 m (140 pieds) au-dessous du bord du cratère Overlook au milieu du matin et il s’est légèrement élevé pendant la nuit. Il n’y a eu aucun changement majeur dans la sismicité ou les tendances de  déformation sur le volcan.

Observations du sommet :
Les tiltmètres du sommet ont enregistré une inflation depuis midi environ hier jusqu’au début de ce matin lorsque la déflation a commencé. Le lac de lave au sommet était à environ 43 m (140 pieds) au-dessous du bord du cratère Overlook au milieu du matin et il s’est élevé légèrement pendant la nuit. Le tremor du sommet continue de fluctuer en fonction des variations dans les éclaboussures du lac de lave, et les tremblements de terre se sont produits à des taux de fond normaux. Les taux d’émission de dioxyde de soufre des sommets restent élevés.

Observations sur Pu’u’Ō’ō :
Les images de la webcam montrent une lumière persistante à partir des sources incandescentes sur Pu’u’Ō’ō indiquant une activité stable. La sismicité est à l’arrière-plan et il n’y a pas eu de changement significatif de l’inclinaison du jour au lendemain. Le taux d’émission de dioxyde de soufre des évents de la zone Rift Est reste sensiblement inférieur au taux d’émission cumulé.

Observations des coulées de lave:
Le flux de l’épisode 61g est actif et entre dans l’océan à Kamokuna. Les observations du HVO ont révélé lundi des explosions littorales en cours et l’élargissement lent et continu de plusieurs grandes fissures au travers du delta de lave actif . L’élargissement de la fissure reflète l’affaissement de la pointe du delta et souligne le potentiel d’un effondrement soudain dans la mer. L’activité du flux de lave de surface persiste sur la partie supérieure du champ d’écoulement au-dessus du Pali et sur la plaine côtière. Le 19 août, juste après 4 heures du matin, la lave a émergé d’une fracture à environ 120 m (400 pi) à l’intérieur du delta formant une spectaculaire cascade de lave sur le front de mer et sur la surface  Ouest du delta  . L’évasion a été de courte durée et, au début de l’après-midi, l’activité a cessé.

Source : HVO

Photos : Bruce Omori , David Ford

 

Santiaguito , Guatemala :

Type d’activité: Péléenne
Morphologie: Complexe de dômes dacitiques
Situation géographique: 14 ° 44 ’33 ˝ Latitude N; 91 ° 34’13˝ Longitude Ouest.
Hauteur: 2,500 msnm.

En raison des conditions climatiques et de la pluie qui se produit dans les zones du volcan Santiaguito, à partir de 14h30, l’observatoire du volcan Santiaguito , l’OVSAN et  la station sismique STG3 ont enregistré la descente d’un lahar modéré par la rivière Cabello de Ángel, L’affluent de la rivière Nimá I. Ce lahar entraine des troncs d’arbres, des arbustes et des sédiments contre les murs des cours d’eau où il avance . Il a des dimensions de ~ 16 mètres de large et une hauteur de ~ 1 mètre, entraînant du matériel volcanique avec des blocs jusqu’à 1 mètre de diamètre.

Source : Insivumeh.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search