05/08/2017. FR . Piton de la Fournaise , Copahue , Nevados de Chillan , Misti , Fuego .

Home / blog georges Vitton / 05/08/2017. FR . Piton de la Fournaise , Copahue , Nevados de Chillan , Misti , Fuego .

05/08/2017. FR . Piton de la Fournaise , Copahue , Nevados de Chillan , Misti , Fuego .

05/08/2017.

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

Bulletin d’activité du vendredi 4 août 2017 à 15h00 (Heure locale).

L’éruption débutée le 14 juillet à 00h50 heure locale se poursuit. Le trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) continue de baisser très progressivement (Figure 1).


Figure 1 : Évolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 00h00 (20h UTC) le 14 Juillet et 14h30 (10h30 UTC) le 4 août sur la station sismique de RVL, localisée sur le flanc sud du volcan. (© OVPF / IPGP)

Sur le terrain, l’activité se fait désormais essentiellement en tunnels de lave avec quelques résurgences visibles en surface sur de faible extension spatiale. Les émissions de gaz restent néanmoins importantes.

L’image contient peut-être : ciel, plein air et nature

– Aucun séisme n’ a été enregistré au cours des dernières 24 heures.
– La tendance enregistrée sur les capteurs de déformation, notamment GPS, au sommet du volcan, semble enregistrer de nouveau une reprise de l’inflation. Ce paramètre sera à suivre ces prochains jours.

Les estimations réalisées par méthodes satellites via la plateforme HOTVOLC (OPGC – Clermont Ferrand) font état de débits minimums inférieurs à 1 m3/s.

Source : OVPF

Photo : Fournaise info.

 

 

Copahue , Chili :

Au cours de cette période, 52 événements sismiques ont été enregistrés, dont dix-sept ont été classés comme volcano-tectoniques (VT), associés à des processus de fracturation de matériaux rigides. De même , trente-cinq  événements associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, classés comme longue période (LP) et très longue période (VLP), avec des valeurs de déplacements réduits (RDC) de 3,8 cm2 ont été enregistrés .
En ce qui concerne la sismicité de type VT, les magnitudes locales (ML) étaient inférieures ou égales à M1,5. L’événement énergétique le plus élevé a été situé à 9,1 km à l’Est  du cratère El Agrio , à une profondeur de 7 km.
Pendant toute la période, un signal de tremor constant  de faible intensité  a été enregistré, associé principalement à la sortie des gaz du cratère El Agrio. Ce signal présentait des valeurs moyennes déplacements réduits  ( DRC ) de 3,0 ± 0,5 cm2, avec des fréquences dominantes principales comprise dans deux bandes, une autour de 0,6 Hz et l’autre dans une bande passante allant de 1,1 à 1,7 Hz .
Selon les données fournies par deux stations GNSS, aucune déformation n’est observée attribuable aux changements dans la dynamique interne du volcan.

Résultat de recherche d'images pour "copahue"
Les cameras IP installées sur le volcan ont enregistré un dégazage constant du cratère actif (El Agrio), caractérisé par des émissions de cendres sporadiques. La plus grande colonne d’émission était dirigée vers le Sud-Est , avec une hauteur maximale de 280 m. Pendant la nuit, une incandescence a été observée lorsque les conditions climatiques ont permis d’observer le volcan.
Aucune émission de dioxyde de soufre (S02) dans l’atmosphère n’a été signalée dans le secteur volcanique, selon les données publiées par l’ Ozone Monitoring Instrument (OMI) Groupe de dioxyde de soufre (http://so2.gsfc.nasa.gov ) et NESDIS) (http://satepsanoine.nesdis.noaa.gov).
Aucune alerte thermique  a été signalée dans la zone associée au  volcan e pendant la deuxième quinzaine, selon les données traitées par l’observation infrarouge  MIROVA (http://www.mirovaweb.it/) et MODVOLC  (http://modis.higp.hawaii.edu/).

Résultat de recherche d'images pour "copahue"

Au cours de la deuxième quinzaine de Juillet, il y a eu une diminution de l’activité de surface avec des colonnes de gaz n’excédant pas 300 m d’altitude, avec une production pulsée de matière particulaire qui génère sporadiquement une incandescence nocturne . Encore une fois, des séries sismiques liées à la mobilisation de petites impulsions de magma aux niveaux de surface (signaux VLP) ont été enregistrés, ce qui suggère que le processus magmatique, bien qu’avec une énergie de faible intensité , est encore actif, ce qui pourrait entraîner une augmentation de l’activité de surface avec des émissions de cendres et / ou des explosions mineures affectant la zone entourant le cratère .

Par conséquent, le volcan Copahue reste au niveau d’alerte technique de :
NIVEAU JAUNE: Changements dans le comportement de l’activité volcanique – Temps probable pour une éruption: SEMAINES / MOIS.

Observation: il est recommandé d’appliquer des restrictions préventives pour accéder à une zone  d’un rayon de 1000 mètres autour du cratère , en tenant compte du fait que l’activité fumerolienne persiste.

Source : Sernageomin .

Photo : Valecaviahue , Neuquén Informa .

 

Nevados de Chillan , Chili :

Durant cette période, il a été enregistré 889 évènements sismiques, parmi lesquels 57 ont été classés comme évènements volcano-tectoniques ( VT ) , en relation avec des processus de fracturation de matériaux rigides , avec des magnitudes locales maximales de M2,3. Le séisme de plus grande énergie à été localisé à 0,7 km à l’Est Sud- Est du cratère actif, à une profondeur de 1,7km.
De mème , il a été enregistré 832 séismes associés à la dynamique à l’intérieur de l’édifice volcanique, dont 829 ont été catalogués comme évènements de longue période (LP) , avec des valeurs de déplacement réduit (DRC) maximales de 2,7 cm2.
De plus, il a été enregistré 2 séismes de type tremor avec des valeurs de déplacement réduit (DRC) maximales de 3,4 cm2.
Enfin, il a été enregistré un évènement de longue période de type  » Tornillo » (TO), en relation avec le passage de fluides magmatiques et / ou hydrothermaux à l’intérieur des conduits volcaniques, avec de hauts contrastes d’impédance, avec des valeurs de déplacement réduit (DRC) inférieures à 1,0 cm2.

Les images obtenues à travers les caméras installées à proximité du complexe volcanique ont principalement montré des fumerolles associées à des émissions de vapeur d’eau depuis les cratères actuellement actifs. La hauteur maximale a été enregistrée le 31 juillet à 01h23 GMT. Cet épisode a été associé à une explosion de faible énergie, dont la hauteur calculée était de 100 mètres.
Selon les données fournies par les stations GNSS en exploitation sur l’édifice volcanique, aucune déformation attribuable aux changements dans la morphologie volcanique n’a été observée. Les données fournies par les stations inclinométriques ont indiqué une stabilité dans la morphologie de l’édifice volcanique.

Aucune émission de dioxyde de soufre (S02) dans l’atmosphère n’a été signalée dans le secteur du complexe volcanique, selon les données publiées par l’ Ozone Monitoring Instrument (OMI) Groupe de dioxyde de soufre (http://so2.gsfc.nasa.gov) et NESDIS (http://satepsanoine.nesdis.noaa.gov).
Aucune alerte thermique n’a été signalée dans la zone associée au complexe volcanique selon les données traitées par l’observation infrarouge  de l’activité volcanique  MIROVA (http://www.mirovaweb.it/) et la surveillance thermique  MODVOLC.

Bien que, durant cette période, l’activité explosive ait été minime, les caractéristiques de la sismicité enregistrée continuent de refléter la dynamique intérieure du système volcanique, ce qui suggère l’interaction d’un corps magmatique avec le système hydrothermal superficiel, avec la possibilité de nouvelles explosions de taille similaire ou même plus grandes que celles précédemment enregistrées. En raison de ce qui précède, le niveau d’alerte technique volcanique est maintenue au:
NIVEAU JAUNE: Changements dans le comportement de l’activité volcanique – Temps probable pour une éruption: SEMAINES / MOIS.

Remarque: Il est recommandé d’appliquer des restrictions préventives d’accès à une zone d’un rayon de 3 kilomètres autour du cratère .

Source : Sernageomin .

 

Misti , Perou :

1.- Surveillance sismo – volcanique :

L’activité sismique du volcan Misti reste faible.
• Les tremblements de terre de type LF complexe (doubles événements liés à la fracturation et à la pression des fluides) ont augmenté au cours de cette période, corroborant la tendance à la hausse observée au cours de la première semaine de Juillet. Il y a eu des pics d’activité enregistrés les 17 et 31 juillet et une fréquence moyenne de 6 séismes par jour .
Les événements de type volcaniques-tectoniques (VT), associés à la fracturation de la roche, ont augmenté à des niveaux d’occurrence similaires à ceux survenus au cours de la dernière quinzaine de juin (53 VT / jour). À l’heure actuelle, 47 séismes par jour, 43% de plus que la période précédente.Mais l’énergie générée par les événements de type VT s’est maintenue à des valeurs faibles  .

2.- Surveillance par satellite
Anomalies thermiques: Le système MIROVA (www.mirova.unito.it) de l’Université de Turin (Italie) n’a pas détecté d’anomalies thermiques sur le volcan Misti pour cette période (VPR = 0 Megawatts).
Anomalies de SO2 : Le système satellite  GSO-NASA « EOS Aura » (http://so2.gsfc.nasa.gov/) n’a pas enregistré d’anomalies significatives de  densité de gaz SO2 pour le volcan Misti.


CONCLUSIONS
L’activité volcanique Misti reste faible.
Les événements complexes de type LF ont été augmentés en montrant une moyenne quotidienne de 6 événements et l’enregistrement de deux pics importants survenant les 17 et 31 juillet. En ce qui concerne la sismicité de type VT, sa valeur se situe dans des niveaux d’activité normaux, atteignant 47 VT par jour et des moyennes d’énergie faibles.
Aucune anomalie thermique ou de haute densité de gaz SO2 n’a été détectée pour le volcan Misti.

Toute modification sera signalée en temps opportun.

Source : IGP

 

Fuego , Guatemala :

Bulletin d’activité volcanologique spécial ,  Guatemala 04 août 2017, 10h30 (heure locale)

AUGMENTATION DE L’ACTIVITÉ DU VOLCAN FUEGO

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Situation géographique: 14 ° 28’54 « Latitude N; 90 ° 52’54 « Longitude W.
Altitude: 3,763msnm.

Le modèle éruptif du volcan Fuego a augmenté dans les dernières heures. De nuit, des impulsions incandescentes de 100 et 200 mètres de haut ont été observées qui alimente un flux de lave de 700 mètres de long en direction du Canyon Ceniza. Des explosions modérées à fortes sont observées, éjectant des colonnes de cendres, qui atteignent 4700 m (15,420 pieds) et qui se déplacent vers l’Ouest et le Sud-Ouest, sur une distance de 12 kilomètres. Cependant, les rafales de vent peuvent déplacer de fines particules de cendres sur une plus grande distance. Les explosions génèrent des grondements et des ondes de choc dans les villages de Panimache, Morelia, Panimache II, situés à 6 kilomètres du volcan. L’observatoire du volcan Fuego rapporte des chutes de cendres dans les villages de Panimache, Morelia, Sainte-Sophie.

Source : Insivumeh

Photo : Photonoticia

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search