01/07/2017. FR . Piton de la Fournaise , Bogoslof , Fuego , Poas , Turrialba , Rincon de la Vieja .

Home / Alaska / 01/07/2017. FR . Piton de la Fournaise , Bogoslof , Fuego , Poas , Turrialba , Rincon de la Vieja .

01/07/2017. FR . Piton de la Fournaise , Bogoslof , Fuego , Poas , Turrialba , Rincon de la Vieja .

01/07/2017.

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

Bulletin mensuel du vendredi 30 juin 2017

Sismicité:
Au mois de Juin 2017 (jusqu’au 30 Juin – 12h, heure locale), l’OVPF a enregistré au total :
176 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2 km de profondeur) sous les cratères sommitaux;
9 séismes profonds (> à 2 km de profondeur);
187 effondrements (dans le Cratère Dolomieu et au niveau des remparts de l’Enclos Fouqué);
28 séismes locaux (sous l’île, côté Piton des Neiges);
0 séisme régional (dans la zone océan indien).

 

Suite à une phase de ré-augmentation de la sismicité volcano-tectonique superficielle sous les cratères sommitaux début Juin, la sismicité a progressivement diminué au cours du mois pour atteindre une moyenne de moins d’un événement par jour (Figure 1).

Figure 1 : Histogramme représentant le nombre de séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés sous les cratères sommitaux entre le 1 et le 30 Juin 2017 (12h, heure locale). (© OVPF / IPGP)

Concernant les séismes profonds enregistrés sous le Piton de la Fournaise, ils ont été localisés sous le flanc Est du volcan (autour de 2 km sous le niveau de la mer) et sous la partie nord-ouest extra-Enclos de l’édifice (rift-zone N120 autour de 20 km sous le niveau de la mer ; Figure 2).

Figure 2 : Carte de localisation des séismes enregistrés par le réseau de l’OVPF sur un mois. Seuls les séismes localisables ont été représentés sur la carte. L’observatoire enregistre des évènements sismiques non représentés sur cette carte car non localisables, en raison de leur trop faible magnitude. (© OVPF / IPGP)

Déformation:
La phase d’inflation (gonflement) de l’édifice volcanique qui avait repris suite à l’injection de magma du 17 Mai 2017, s’est arrêtée aux alentours de la mi-Juin. Depuis aucune déformation significative n’est enregistrée (Figure 3).

Figure 3 : Illustration de la déformation au cours des douze derniers mois (les éruptions du 11-18 Septembre 2016 et du 31 Janvier-27 Février 2017 sont représentées en jaune et l’injection de magma du 17 Mai 2017 est représentée par une barre noire). Est ici représentée une ligne de base (distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu du nord au sud (en noir les données brutes, en bleu les données lissées sur une semaine). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. (© OVPF / IPGP)

Géochimie des gaz:
– Les émissions de SO2 et H2S dans l’air au niveau du sommet sont en dessous du seuil de détection.
– Les concentrations en CO2 dans le sol mesurées au niveau des stations distantes de la Plaine des Cafres et au niveau du Gîte du volcan montrent une baisse par rapport à la fin du mois dernier (Mai 2017 ; Figure 4). A noter qu’une baisse de concentrations en CO2 dans le sol est généralement observée sur les stations distantes plusieurs jours à plusieurs semaines avant une crise sismique.

Figure 4 : Concentration en CO2 dans le sol au niveau du gîte du volcan entre Mars 2016 et Juin 2017 (les éruptions du 26-27 Mai, du 11-18 Septembre 2016 et du 31 Janvier-27 Février 2017 sont représentées en rouge, et l’injection de magma du 17 Mai 2017 est représentée par une barre grise). En bleu les données pluviométriques. Les valeurs sont normalisées par rapport à la valeur maximale. (© OVPF / IPGP)

Bilan:
Même si les observations actuelles montrent une sismicité et des déformations relativement faibles, la vigilance reste de mise. En effet une recharge conséquente du réservoir superficiel (à 2 km de profondeur) s’est produite lors et suite à l’injection de magma vers la surface du 17 Mai 2017. Le magma étant présent et stocké à faible profondeur et le milieu étant déjà extrêmement endommagé, une nouvelle recharge du réservoir pourrait déclencher rapidement sa rupture et un départ de magma vers la surface comme l’ont montré les dernières crises éruptives de 2016-2017 (Figure 3).

Source : OVPF

Photo : S. Conejero.

 

Bogoslof , Alaska :

53 ° 55’38 « N 168 ° 2’4 » W,
Sommet : 492 pi (150 m)
Niveau actuel d’alerte du volcan: ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE

Plusieurs épisodes éruptifs avec de multiples explosions ont eu lieu au cours de la semaine passée, deux fois incitant l’AVO à élever le code de couleur de l’aviation à rouge et le niveau d’alerte du volcan à AVERTISSEMENT. Une série de 9 explosions ont été détectées dans des données sismiques et / ou infrasons la nuit du vendredi 23 juin, dont la plus grande a produit un nuage volcanique atteignant une altitude de 36 000 pi au-dessus du niveau de la mer (asl). Lundi soir et mardi matin, deux explosions ont envoyé des nuages ​​volcaniques à 25,000 et 30,000 ft  . Les vents ont porté la majeure partie de ces nuages ​​volcaniques vers le Nord et le Nord-Est. L’ AVO n’a reçu aucun rapport de chute de cendres sur les communautés locales. Le Bogoslof a éclaté à nouveau hier après-midi, produisant un petit panache, et une sismicité intermittente de bas niveau a été observée au cours des dernières 24 heures. Une activité éruptive de bas niveau peut se produire localement, et le code de couleur de l’aviation reste à ORANGE et le niveau d’alerte du volcan à ATTENTION.

Les explosions volcaniques produisant des nuages ​​volcaniques à haute altitude (> 15 000 pieds) avec peu ou pas d’avertissement restent possibles. Certaines explosions antérieures ont été précédées d’une augmentation de l’activité sismique qui a permis des prévisions à court terme d’une activité explosive significative imminente. Bien que nous puissions détecter une activité explosive énergétique en temps réel, il y a généralement un décalage de dizaines de minutes jusqu’à ce que nous puissions caractériser l’ampleur de l’événement et l’altitude du nuage volcanique.

Il est possible que des troubles de bas niveau, y compris une activité explosive, se produisent, que nous ne pouvons pas détecter avec les sources de données existantes. De telles périodes de troubles de faible niveau et d’éventuelles explosions pourraient représenter un danger à proximité immédiate du volcan. Une restriction temporelle de vol (TFR) est en vigueur sur le volcan à l’heure actuelle.

Source : AVO

 

Fuego , Guatemala :

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie:  Stratovolcan composite.
Localisation géographique:  14 ° 28’54˝ latitude N; 90 ° 52’54˝ longitude W.
Altitude: 3,763msnm.
Conditions météo: Claires
Vent: Est 11 kmh
Précipitations: 11,4 mm.

Activité:
Persistance d’une activité de dégazage blanc en direction Ouest à basse altitude. Un total de 30 explosions faibles sont signalées qui ont expulsé des colonnes de cendres grises  à une hauteur d’environ 4 400 mètres (14,436 pieds) qui se sont dissipées sur environ 9 km vers l’Ouest  .   Ces explosions ont généré des grondements et des ondes de choc faibles, sensible à 10 kilomètres dans le périmètre volcanique , ainsi que des avalanche faibles en direction des ravines Santa Teresa, Ceniza, Taniluyá et Trinidad, parfois jusqu’à la végétation. Il était possible d’entendre le dégazage comme la machine d’une locomotive de train  et d’une turbine d’avion toutes les 5 minutes environ .

Source : Insivumeh

Photo : Archives

 

Poas , Turrialba , Rincon de la Vieja , Costa Rica :

Rapport d ‘activité des volcans Poas, Turrialba et Rincon de la Vieja. au 30 Juin  2017, mise à jour à 11h00.

Volcan Poas : activité  dans les dernières 24 heures .

Le volcan a eu , depuis tôt le matin, une émission de gaz volcaniques passive, sans émissions de cendres. Hier à 11:15 heure locale, une éruption a été enregistrée, avec une colonne qui a atteint la hauteur de 1000 mètres au-dessus du cratère. Il n’y a eu aucune activité sismique extraordinaire et , de nuit , il a été possible de voir le cratère actif incandescent.
Les résidents des régions voisines en particulier à l’Ouest du massif, ont rapporté une odeur de soufre.

L’image contient peut-être : ciel et plein air

Volcan Turrialba : activité dans les dernières 24 heures .

Le volcan Turrialba est resté avec une activité faible et stable avec des émissions , principalement de la vapeur d’eau et des gaz volcaniques. Il n’y avait pas de rapports de chutes de cendres . Également , au cours de la nuit , une incandescence a été observée dans le cratère actif. La dispersion du panache de gaz est  envoyée vers le Nord-Ouest.

Volcan Rincon de la Vieja : activité dans les dernières 24 heures .

Aucun changement. Il n’y a pas de rapports des populations pour une éruption au cours des dernières 24 heures.

L’ OVSICORI-A reste vigilant sur l’activité sismique et volcanique .

Source : Ovsicori .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search