14/06/2017. FR . Kilauea , Bogoslof , Villarica , Tenerife .

Home / Alaska / 14/06/2017. FR . Kilauea , Bogoslof , Villarica , Tenerife .

14/06/2017. FR . Kilauea , Bogoslof , Villarica , Tenerife .

14/06/2017.

 

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet : 4091 ft (1247 m)
Niveau actuel d’alerte du volcan: ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE

Résumé de l’activité:
Pas de changement significatif. Les éruptions se poursuivent au sommet du volcan Kīlauea , dans le cratère Halema’uma’u et dans la zone de Rift Est , sur Pu’u’ō’ō. Le lac de lave au sommet s’est élevé , cette nuit et ce matin et est à environ 13 m (43 pieds) sous le plancher du  cratère Halema’uma’u. L’épisode de coulée de lave 61g continue d’entrer dans l’océan à Kamokuna. Les flux de laves de surface sont actifs au-dessus et sur le Pali , au Sud-Est du Pu’u’ō’ō. Ces flux ne constituent pas une menace pour les communautés  . De faibles taux de déformation du sol et de sismicité continuent à travers le volcan.

L’image contient peut-être : nuage, océan, ciel, eau, montagne, plein air et nature

Observations du Sommet :
Après plus de 48 heures d’inflation régulière, l’inclinaison déflationniste a commencé tôt ce matin. Depuis hier, le lac de lave s’est élevé . Ce matin, la surface du lac est à environ 13 m (43 pieds) sous le bord du cratère Halema’uma’u.   En général, les faibles niveaux de sismicité continuent dans la région du sommet. L’amplitude du tremor volcanique fluctue avec la vigueur des éclaboussures du lac de lave. Les taux d’émission de dioxyde de soufre des sommets restent élevés.

L’image contient peut-être : ciel, nuage et plein air

Observations sur Pu’u’ō’ō : ( photo ci dessus)
Les vues de la caméra Web, la sismicité et la déformation n’indiquent aucun changement majeur sur Pu’u’ō’ō au cours des dernières 24 heures. Le taux d’émission de dioxyde de soufre des évents de la zone Rift Est a été stable au cours des derniers mois et reste nettement inférieur au taux d’émission cumulé.

L’image contient peut-être : feu et plein air

 

Observations des coulées de lave:
Le flux de l’épisode 61g reste actif et entre dans l’océan à Kamokuna. Au 31 mai, le nouveau delta de lave était d’environ 3,2 acres, s’étendant à environ 100 m (328 pi) de la falaise  . Une rampe de lave solidifiée s’est formée autour du ruisseau de lave atteignant le delta en croissance.  Basé sur des vues claires de la caméra web au clair de lune tout au long de la nuit, l’activité d’ évasion de surface se poursuit sur le champ d’écoulement , au Sud-Est du Pu’u’ō’ō , au-dessus et sur le Pali. Les flux de lave ne constituent pas une menace pour les communautés voisines en ce moment.

Source : HVO

Photos : Bruce Omori , David Ford.

 

Bogoslof , Alaska :

53 ° 55’38 « N 168 ° 2’4 » W,
Sommet : 492 pi (150 m)
Niveau actuel d’alerte du volcan: AVERTISSEMENT
Code couleur actuel de l’aviation: ROUGE

L’activité éruptive explosive qui a commencé  à 1:47 UTC le 13 juin (17:47 AKDT 12 juin) a pris fin ou a fait une pause. Cette séquence jusqu’à présent se caractérise par une série d’événements explosifs d’une durée de 10-30 minutes, émettant des nuages volcaniques qui ont atteint une hauteur maximale de 25 000 pi et ont été dissipés en environ 30 minutes. La dernière grande impulsion d’activité explosive s’est terminée à 04h35 UTC le 13 juin (20h35 AKDT le 12 juin). Le volcan Bogoslof reste dans un état d’agitation élevé et dans un état imprévisible. Des explosions supplémentaires produisant des nuages volcaniques à haute altitude pourraient se produire à tout moment.

Le code de couleur de l’aviation reste à ROUGE et le niveau d’alerte reste à AVERTISSEMENT. L’ AVO continuera à surveiller le volcan en utilisant tous les flux de données disponibles.

Émis le: mardi 13 juin 2017, 8 h 48 AKDT

Résumé de l’activité volcanique:
Une explosion de six minutes a été détectée dans les données sismiques et infrasons à 8:17 AKDT (16:17 UTC). Il n’y a pas eu d’images satellites d’un nuage volcanique en résultant, et sa hauteur est actuellement inconnue. Les vents de niveau inférieur sont actuellement au Nord-Ouest, et les vents d’ altitude vers le Sud-Est, vers le Sud de l’île d’Unalaska.

Le code de couleur de l’aviation reste au niveau d’alerte ROUGE et le niveau d’alerte reste à AVERTISSEMENT.

Mardi 13 juin 2017, 14h00 AKDT (mardi 13 juin 2017, 22:00 UTC)

La nuit dernière, une série de cinq éruptions explosives a commencé à 17 h 47 AKDT le 12 juin (01:47 UCT le 13 juin) et s’est terminée vers 20h35 AKDT le 12 juin (04:35 UTC 13 juin). Ces événements ont duré entre 10 et 30 minutes et généré des nuages ​​volcaniques qui ont atteint une hauteur maximale de 25 000 pieds au-dessus du niveau de la mer et se sont dissipés en environ 30 minutes. Cette séquence a été détectée dans les données sismiques, infrasonales et satellitaires et un seul coup de foudre a été enregistré. Le code de couleur de l’aviation a été augmenté en ROUGE et le niveau d’alerte a été porté à AVERTISSEMENT. Ce matin, à 8 h 17 AKDT (16:17 UTC), une autre explosion de courte durée (6 minutes) a été détectée dans les données sismiques et infrasonales. Aucun nuage de cendres n’a été observé dans les images satellitaires à partir de cet événement, probablement parce qu’il était inférieur à nos limites de détection. L’unité météo météorologique de l’Aviation météorologique nationale de l’Alaska n’a pas émis de message SIGMET pour l’événement de ce matin.

Plus tôt aujourd’hui, le niveau d’alerte du volcan a été abaissé à ATTENTION, et le code de couleur de l’aviation a été abaissé à ORANGE. L’activité peut recommencer avec des explosions supplémentaires, petites et de courte durée ou plus longues et plus volumineuses, avec peu ou pas d’activité précurseur. Bien que nous puissions détecter une activité explosive énergétique en temps réel, il y a généralement un décalage de dizaines de minutes jusqu’à ce que nous puissions caractériser l’ampleur de l’événement et l’altitude du nuage volcanique.

En plus des explosions que nous pouvons détecter depuis les îles voisines, il est possible que des troubles de bas niveau, y compris une activité explosive, se produisent que nous ne puissions pas détecter avec les sources de données existantes. De telles périodes de troubles de faible niveau et d’éventuelles explosions pourraient constituer un danger à proximité immédiate du volcan. Au cours de la journée d’hier et avant l’activité explosive de la soirée, les résidents d’Unalaska / Dutch Harbour ont signalé une odeur du soufre. Les vents étaient compatibles avec une source venant du Bogoslof. Cela suggère un dégazage continu du magma peu profond sur le volcan.

Source : AVO.

Photos : AVO

 

Villarica , Chili :

Résumé de l’activité du volcan Villarica ,  mai 2017.


Un total de 30 images ont été capturées.
Entre le 1er et le 28 mai, le niveau du cratère, composé d’une croûte de lave solidifiée, a enregistré une légère baisse.
Le 15 mai à 13:44 heures , les caméras ont enregistré un petit panache de poussière volcanique qui aurait été causé par un glissement de terrain dans le cratère.


Les
18/19 mai  , une augmentation soudaine de l’énergie explosive, qui a coïncidé avec un  plus grand rayonnement thermique détecté par satellites et une augmentation de l’incandescence enregistrée par les caméras (voir le graphique) a été observée.
Produit d’une nouvelle phase d’affaissement (amortissement), entre les 26 et 28 mai , les parois intérieures du cratère ont commencé à  s’effondrer , augmentant progressivement le diamètre du cratère de plus de 20 mètres.
Les
3 et 26 mai , il a été trouvé des lapillis pyroclastiques  (diamètre 2-64 mm) sur le périmètre du cratère.
Selon les enregistrements de notre station sismique, l’insolite séisme volcano-tectonique du 31 Mars dernier ( M 3,9  ) a impacté l’énergie sismique libérée en stabilisant le tremor dans les mois suivants. Cependant, il est à noter que l’énergie sismique moyenne libéré en mai 2017 est supérieure à celle libérée en mai 2016  .

Source :
Werner Keller , P.O.V.I.

Photo : Miguel Angel Albornoz.

 

Tenerife , Iles Canaries , Espagne :

Rapport sur la sismicité sur Tenerife et ses environs entre le 8 et 11 Juin  2017 .

Entre jeudi 8 et dimanche 11 Juin 2017 , le Réseau sismique Canaria a enregistré une augmentation de la sismicité volcano-tectonique sur Tenerife et ses environs. Le jeudi 8 Juin a été enregistré au moins 10 tremblements de terre, il a été possible de localiser l’hypocentre de 8 d’entre eux sous le Teide , à des profondeurs de 9-15 km et d’une magnitude maximale de M1,3.

Le lendemain, le vendredi 9 Juin, c’était au moins 15 tremblements de terre en l’espace de quelques heures , entre 2:36 et 4:07 UTC. Dans cette deuxième séquence sismique , l’ hypocentres de 8 événements sismiques a été situé à des profondeurs comprises entre 8 et 14 km , avec une amplitude maximale de M1,4, avec une zone épicentrale similaire à celle du 8 Juin  . Les événements sismiques enregistrés le 9 Juin présentent les caractéristiques typiques des essaims sismiques dans les zones volcaniques hydrothermales, constitué d’une séquence d’événements de type volcano-tectonique de petite taille, dont les formes d’onde se chevauchent souvent ce qui rend difficile de distinguer des événements particuliers .

Au moins quatre autres événements sismiques ayant des caractéristiques similaires ont été enregistrées le 11 Juin de 5:10 à 7:32 UTC. Le 10 Juin une autre petite séquence sismique a été enregistrée de 2:21 à 6:32 UTC . Cependant, dans ce cas ci, l’hypocentre était situé à 10-25 km au nord de Icod de Los Vinos et à des profondeurs de 15-25 km.

Bien que ces événements sismiques n’aient pas de caractéristiques singulièrement anormales, l’enregistrement est significatif par rapport au nombre et à l’énergie . En particulier, les événements des 8, 9 et 11 Juin dans la zone du Teide ont libéré une énergie sismique de  1,2×10 ^ 6 J. La valeur moyenne de l’énergie sismique libérée chaque année dans la même zone, à l’exclusion la crise sismique volcanique de 2004 et le tremblement de terre du 06.01.2017 avec M = 2,5, est égale à 1.4×10 ^ 6 J.

Ainsi, la séquence sismique a libéré en trois jours environ 86% de l’énergie moyenne dans la même zone.
De même, si l’on considère que la séquence du 10 Juin 2017 , qui a libéré une énergie de 8.7×10 ^ 7 J et que l’énergie dans toute la région de Tenerife l’année précédente était de 1,4 x10 8 J, on peut dire cette séquence sismique a sorti 62% de l’énergie par rapport à celle libérée dans l’ensemble de l’année précédente. La carte  représente les événements : en noirs , ceux enregistrés l’année dernière à Tenerife et environs , en rouge les événements situés dans la zone du Teide entre les 8 et 11 Juin et en vert , les événements situés au nord de Icod de Los Vinos le 10 Juin.
Note:
Les événements situés dans la région du Teide ces derniers jours, reflètent un processus de mise sous pression du système hydrothermal volcanique probablement lié à l’injection de gaz magmatiques dans le système. Ce processus est particulièrement évident par l’observation de l’augmentation de l’émission diffuse de CO2 dans le cratère du Teide à partir de Novembre 2016, publiés par des bulletins mensuels d’Involcan (http://www.involcan.org/ )  .

L’interprétation des événements du 10 Juin nécessitera une analyse plus approfondie pour établir leur relation possible avec la dynamique volcanique actuelle  de Tenerife.

Source : Institut volcanologique des Canaries .

Photos : Summitpost , You Tube .

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search