10 Mai 2017. FR. Sabancaya , Villarica , San Miguel , Pacaya .

Home / blog georges Vitton / 10 Mai 2017. FR. Sabancaya , Villarica , San Miguel , Pacaya .

10 Mai 2017. FR. Sabancaya , Villarica , San Miguel , Pacaya .

10 Mai 2017.

 

Sabancaya , Perou :

L’activité explosive a augmenté pour atteindre une moyenne de 41 explosions par jour et des  valeurs de déplacement réduit de 125 cm2 . De même, le nombre des tremblements de terre associés aux mouvements de fluide et à la remontée de magma (longue période et hybrides) ont également augmenté. Entre les 01 et 03 mai , 4 événements de type fracturation de roches ont été enregistrés à moins de 25 km du volcan, avec des magnitudes comprises entre 3,7 et 4,2 ML, situés vers Maca, Pinchollo et Cabanaconde.
• Les colonnes éruptives de gaz et de cendres ont atteint environ 3500 mètres au-dessus du cratère, en propagation dans un grand rayon de 40 km en direction Nord-Est et Est .


• Avec la méthode GPS, aucune déformation volcanique n’a été enregistrée sur le volcan.
• Le flux de gaz volcanique (SO2) a atteint un maximum de 1716 tonnes / jour le 05 mai.
• 08 anomalies thermiques comprises entre 01 et 31 MW d’énergie volcanique rayonnées ,réparties sur les flancs Nord , Nord-Ouest et Nord-Est du volcan ont été enregistrées.

L’activité volcanique globale montre une légère augmentation par rapport à la semaine dernière.

Source : IGP.

Photo : Archive ingemmet

 

Villarica , Chili :

Un total de  3875 tremblements de terre ont été enregistrés , dont  3377  ont été classés comme des tremblements de terre de type longue période (LP) liés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan avec des valeurs de déplacements réduits (RDC) inférieures à 5,5 cm2. En outre, quatre cent quatre vingt dix huit (498) événements de type volcano-tectoniques  (VT), associés à la fracturation d’un matériau rigide   ont été classés . L’événement de plus grande énergie présentait une magnitude locale (Ml) égale à M2,5 et se trouvait à 4,5 km à l’Est du cratère actif à une profondeur de  4,2 km.
L’intensité des tremors volcaniques (TR) , signaux sismiques associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, a présenté des valeurs de déplacements réduits (RDC) de 2,2 cm2 en moyenne, ce qui est considéré comme faible, alors que les fréquences dominantes ont été comprises entre 1,0 – 2,1 Hz au cours du mois.

Les capteur infrason installés à 4 km du cratère du volcan ont enregistré des explosions mineures associées à l’activité de surface dans le lac de lave logé à l’intérieur du cratère principal. La valeur maximale calculée était de 4 Pascals réduits, mais la moyenne est d’environ 3 Pascals réduits.
Les images enregistrées avec les caméras IP installées dans la zone du volcan , lorsque les conditions météorologiques ont permis d’observer la partie supérieure du volcan, par temps clair ou de faible nébulosité, ont montré un dégazage de couleur blanche  , principalement, avec des hauteurs de colonne de moins de 550 m  et une lueur nocturne.
D’après les données obtenues à partir de cinq (5) stations GNSS qui contrôlent la déformation du volcan, de faibles variations ont été observées, les déplacements enregistrés par les stations, à la fois horizontalement et verticalement, ont des amplitudes inférieures à 0,8 cm / mois. Elles montrent également que les longueurs des lignes de contrôle qui traversent le massif restent stable, avec moins de 0,5 cm /  mois. De plus, les données fournies par deux (2) inclinomètres présentent des variations minimales , éventuellement affectées par des facteurs climatiques.
Les données obtenues à partir de l’équipement de spectroscopie optique par absorption différentielle (DOAS) , stations de Los Nevados et de Tralco installées respectivement à 10 km au Nord-Est (NE) et à 6 km au Sud-Est (SE) du cratère actif, ont enregistré une valeur moyenne d’émission de dioxyde de soufre (S02) de 352 ± 64 t/ jour avec une valeur maximale de 1112 t / jour rapportée le 14 Avril. Par conséquent, une légère augmentation des émissions de S02 dans la seconde quinzaine est observée, mais les niveaux moyens mensuels restent bas .

Aucune anomalie n’a été enregistré dans les émissions de dioxyde de soufre (S02) dans le secteur du volcan, selon des informations rapportées par l’OMI ( instrument de surveillance de l’ozone) , ni anomalies thermiques par le système MIROVA sur son site Web   (http://www.mirovaweb.it/) .
Les paramétres enregistrés au cours du mois montrent des niveaux d’énergie stable dans leur tendance générale, seule l’augmentation du nombre des événements de type VT, qui a été précédée par le tremblement de terre de type VT de magnitude locale M 3.9 est mise en évidence (REAV 17/03/31 ), éventuellement associé à un mouvement magmatiques en profondeur, qui a affecté le volcan en générant une augmentation du nombre d’événements de type VT. Cependant, en dépit de cette activité, le système reste  en équilibre ,  les phénomènes observés sont le plus souvent associés à la dynamique d’un lac de lave fluctuant  dans un système de conduit volcanique ouvert, qui impliquent un dégazage de faible puissance et la présence sporadique d’explosions mineures limitées à l’intérieur du conduit,   danger associé à la chute matériaux pyroclastiques dans la zone adjacente au cratère principal.

Par conséquent, l’alerte volcanique reste au NIVEAU VERT: Volcan actif avec un comportement stable – Il n’y a pas de risque immédiat – temps  possible pour une éruption : mois / années.
Note: Il est recommandé d’appliquer des restrictions sur l’accès préventif d’ une zone proche du cratère avec un rayon de 500 m.

Source : Sernageomin

Photos : Sernageomin , Unknown.

 

San Miguel , Chaparrastique , El Salvador :

Rapport spécial n ° 9
L’activité du volcan Chaparrastique reste stable
Date et heure de publication: 05/05/2017 15:00:00

Au cours des trois derniers jours l’activité volcanique du Chaparrastique est restée stable. Les paramètres de vibration sismique du volcan ont fluctué entre 81 et 112 unités RSAM ([Figure 1]  . De même, les valeurs des émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont également diminué.

Cependant,   les mouvements de fluides au sein du système volcanique  demeurent, qui sont évidents avec les cycles de dégazage périodiques produits par le cratère central.

 

Figure 1. Jusqu’à présent, les vibrations sismiques du volcan en mai ont suivi une tendance à la baisse.

Ce jour, les images capturées par la caméra de surveillance située sur le volcan Pacayal montrent une colonne de gaz et de vapeurs dirigées vers le Sud-Ouest, , s’élevant à environ 200 mètres (figure 2).

Le réseau des observateurs locaux n’a rapporté aucun changement dans l’activité du volcan.

 

Figure 2. Panache de gaz et de vapeurs émis à 07h55 le 5 mai.

Jusqu’à présent, en mai, les valeurs des émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont diminué à 200 t / j.

Le comportement du flux de gaz et des vibrations sismiques du volcan est illustré à la figure 3. Il est probable que les faibles niveaux de SO2 sont dues à la direction du vent  en train de changer et, par conséquent, de passer au-delà de la portée de l’équipement de  surveillance.

 

 

Figure 3. Ces derniers jours, le flux de SO2 émis par le volcan a connu une tendance à la baisse, comme les valeurs de vibration RSAM.

Le ministère de l’Environnement et des ressources naturelles (MARN) poursuit son dispositif de surveillance renforcé et maintient une communication efficace avec la Direction générale de la protection civile et les observateurs  locaux.

D’autre part, le MARN appelle les gens à rester à l’écart du sommet du volcan Chaparrastique en raison du degré de danger qu’il représente.

 

Source : Marn

 

Pacaya , Guatemala :

Type d’activité: Strombolienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation geographique: 14° 22’50˝ Latitude N; 90° 36 ’00˝ Longitude W.
Altitude: 2552 m
Conditions atmosphériques: Nuageuses
Vent : Nord
Précipitations pluviales: 0,0 mm.

Activité:
En raison des conditions météorologiques, il est impossible d’observer le cône principal en ce moment. L’enregistrement sismique de la station  PCG affiche un tremor interne due à l’élévation du magma et des gaz vers la surface. Des bruits d’explosions et une incandescence principalement durant les heures du soir sont signalés.

Source : Insivumeh

Photo : Insivumeh

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search