09/05/2017. FR. Poas , Kick ’em Jenny , Manam , Gareloi .

Home / Alaska / 09/05/2017. FR. Poas , Kick ’em Jenny , Manam , Gareloi .

09/05/2017. FR. Poas , Kick ’em Jenny , Manam , Gareloi .

09/05/2017.

 

Poas , Costa Rica :

Des roches de faible densité à une distance d’un kilomètre autour du cratère du volcan Poas .

Les volcanologues de volcans sans frontières (VSF), Gino González et Yemerith Alpizar, ont prélevé des échantillons de roches volcaniques expulsés par le volcan Poas.
Ils ont trouvé 100 impacts sur un kilomètre carré, soit une moyenne d’un fragment par 100 mètres carrés. Ces roches, ayant peu de poids, ont été expulsées à 600 mètres de haut , atteignant des vitesses de plus de 200 kilomètres à l’heure en retombant dans une plage d’un rayon d’un kilomètre.

Ces données aideront à évaluer les dommages et collaborer à l’élaboration d’un plan d’évacuation possible par les autorités et la planification de la construction de nouvelles structures au sein du parc qui soient capables de résister à des situations similaires.
« A partir du moment où l’éruption se produit, pour atteindre le mirador, il faut 20 secondes , 20 secondes pour faire quelque chose si un événement se produit, nous devons avoir quelque chose qui , en 20 secondes , puisse protéger les gens » a déclaré González.

Précisément à cause de cette situation, le parc national du volcan Poas reste fermé pour protéger l’intégrité physique des visiteurs après les expulsions massives qui ont eu sur le volcan durant la semaine de Pâques.

Rapport d’activité du volcan Poas,  7 mai 2017, mise à jour à 11:00.
Activité volcanique dans les dernières 24 heures

Au cours des 24 dernières heures, il a été observé des évènements de type LPs et VTs ainsi qu’un tremor modéré  pendant la nuit . Jusqu’à l’heure de ce rapport. aucune éruption n’a été détectée.

 

Source : Avcan ( Olga Rodríguez), Ovsicori.

Photo : Gino González

 

Kick ’em Jenny , Grenade , Antilles :

Kick ’em Jenny : niveau d’alerte réduit .

ST GEORGE’S, Grenade – Le niveau d’alerte du seul volcan sous-marin de la région, Kick ’em Jenny a été réduit en raison de l’absence de séismes volcaniques depuis vendredi.


kick-em-jenny

Selon l’agence nationale de gestion des catastrophes (NaDMA), le niveau d’alerte a été réduit au vert.
Une alerte verte signifie que l’activité de volcan est calme , que l’activité sismique et fumerollienne (ventilation de vapeur) sont à ou au-dessous du niveau historique de ce volcan. Aucune autre activité inhabituelle n’a été observée.

L’agence indique également qu’après des conversations avec le Centre de recherche sismique (SRC) du campus de l’Université des Antilles St Augustine, à Trinité-et-Tobago, une décision a également été prise de réduire la zone d’exclusion autour du sommet du volcan sous-marin , de  5 Km à 1,5 km.

kick-em-jenny

Une alerte jaune signifie que les navires doivent observer une zone d’exclusion de 1,5 kilomètre autour du volcan. (FP)


« Le rapport le plus récent de SRC indique que pendant la période de 2 heures   le 2 mai jusqu’à 10 heures, le 5 mai, il n’y a pas eu de tremblements de terre volcaniques associés au volcan Kick ’em Jenny. Cet épisode semble être terminé. Cependant, comme nous l’avons noté dans les mises à jour précédentes, le comportement du volcan a changé et un autre épisode d’activité à court terme ne devrait pas être exclu « , a ajouté le communiqué.

L’image contient peut-être : plein air et eau

Selon Ruth Roberts, agent des relations publiques du NaDMA, l’alerte réduite entrera en vigueur dès aujourd’hui.

Kick ’em Jenny est situé entre Grenade et l’île de Carriacou dans les Grenadine.

Source : nationnews.com

 

Manam , Papouasie Nouvelle Guinée :

Les écoles de Manam fermées suite à des chutes de cendres en Papouasie-Nouvelle-Guinée .

9 MAI 2017. Les écoles de Manam et de l’île voisine de Boisa dans le district de Bogia , Madang ont fermé leur portes provisoirement , ce qui  touche plus de 800 élèves des cours élémentaires et  primaires. L’administrateur provincial de Madang, Daniel Aloi, et plusieurs dirigeants de l’île, Paul Maburau, Peter Muriki et Michael Rupunae, l’ont confirmé vendredi dernier.

M. Aloi a déclaré que les cours devaient être suspendus en raison de l’augmentation des activités sismiques et de fortes chutes des cendres. Il a déclaré que le niveau d’alerte délivré par le bureau de l’Observatoire des volcans de Rabaul dans l’Est de la Nouvelle-Bretagne avait depuis été élevé jusqu’au troisième niveau. Il a déclaré qu’il y avait environ 600 personnes de Dugulava qui devaient être déplacées de l’île vers les centres de soins du continent.

Il a dit que jusqu’à présent environ 140 hommes, femmes et  enfants avaient été déménagés. Aucun des chefs d’établissement de Bieng ou de Boisa Primary et Baliau Elementary n’a pu être contacté pour commenter. M. Rupunae a déclaré que, alors que le processus d’évacuation des   autres insulaires de Dugulava progressait, ils étaient comme des «canards assis».

« Contrairement à nos parents de Dugulava, qui ont un endroit où ils peuvent se réfugier sur la terre principale, nous (les gens de Baliau) n’avons nulle part ou aller. « Le centre de soins de Bom a été détruit pendant les affrontements ethniques en 2009 et nous n’avons ni  lieu ou aller ni ne savons ce qui deviendra de nous dans le cas où il y ait une éruption majeure », a déclaré M. Rupunae.

Source :  POST COURIER

 

Gareloi , Iles Aléoutiennes , Alaska :


51 ° 47’21 « N 178 ° 47’46 » W,
Sommet : 5161 ft (1573 m)
Niveau actuel d’alerte du volcan: NORMAL
Code couleur actuel de l’aviation: VERT

Le tremblement de terre de magnitude 6,0 qui s’est produit ce matin à 09:00 AKDT (17:00 UTC) près du volcan Gareloi faisait partie d’un essaim continu de tremblements de terre superficiels qui a été actif entre les îles Gareloi et Tanaga depuis le 30 avril. Actuellement , l’événement et l’essaim en cours semblent être de nature tectonique, et il n’y a aucune indication que les tremblements de terre soient liés à une activité volcanique. La convergence entre les plaques descendantes et supérieures produit des déformations dans la plaque supérieure, ce qui entraîne des tremblements de terre superficiels peu profonds. Les répliques sont également typiques de ces événements. L’AVO continuera à surveiller attentivement ces volcans pour des indications sur l’activité volcanique.

Près du sommet du volcan Gareloi, îles Aléoutiennes, Alaska, le 23 juillet 2009.

L’île Gareloi , 8 x 10 km de diamètre, le volcan le plus au nord du groupe Delarof , à l’extrémité Ouest des îles Andreanof, se compose d’un stratovolcan avec deux sommets et une fissure axée Sud – Est. Cette fissure proéminente a été formée lors d’une éruption en 1929 et s’étend du sommet Sud jusqu’à la mer. Des falaises abruptes qui sont coupées par des roches d’un centre plus ancien et érodé se trouvent sur la côte Sud – Ouest, et des gisements sous-marins de trois avalanches de débris produits par l’effondrement de l’édifice se trouvent loin de la cote. De jeunes coulées de lave couvrent le sommet du cône le plus ancien du volcan Gareloi ( 1573 m de haut) vers la côte selon trois grands axes en direction du Nord – Ouest, de l’Est – Nord – Est  et du Sud. L’éruption de 1929 provient de 13 cratères le long d’une fissure de 4 km de long. Les explosions phréatiques ont été suivies par l’éjection de pierre ponce vitreuse, de lapilli, de scories et de blocs plus anciens, ainsi que par l’émission de quatre écoulements de lave courts, dont l’un a atteint la côte au Sud – Est .

Source : AVO , GVP

Photos : Lopez, Taryn ( 2015), Joshua Cripps

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search