06/05/2017. FR . Fuego , Poas , Copahue , Cleveland .

Home / Alaska / 06/05/2017. FR . Fuego , Poas , Copahue , Cleveland .

06/05/2017. FR . Fuego , Poas , Copahue , Cleveland .

06/05/2017.

 

Fuego , Guatemala :

Mise à jour du 05/05/2017

L’ éruption numéro 4 se maintient toujours  avec la même énergie, soulevant des panaches de cendres épaisses jusqu’à environ 5 000 m. (16,405 pieds) , qui se déplacent sur plus de 50 kilomètres vers le Sud, le Sud-Ouest, et l’Ouest, ce qui engendre des chutes de cendres sur San Pedro Yepocapa, Morelia, Sainte-Sophie, El Porvenir, Palo Verde et d’autres de ce côté, et aussi sur Santa Lucia Cotzumalguapa, Siquinalá, San Andres Osuna, Chuchu, La Réunion. Cela en raison des flux pyroclastiques qui descendent dans les canyons Trinidad, Las Lajas, Ceniza, Santa Teresa, ce qui implique les communautés de ces flancs.

Cette éruption est enregistrée comme la plus forte depuis 2012, et a forcé l’évacuation du village de Sangre de Cristo  (côté ouest). Dans les ravins touchés, se déposent de grandes quantités de matériaux qui vont constituer un danger dans les prochains jours parce que ces débris , avec les pluies vont former des coulées de boue d’origine volcanique (lahars) qui peuvent causer des dommages aux infrastructures routières et provoquer des inondations sur les flancs Sud et Sud-Ouest du volcan Fuego.

Par conséquent, l’ INSIVUMEH recommande:
A LA CONRED: Cette éruption est l’une des plus forte  des dernières années , il est si nécessaire de mettre en œuvre un état d’alerte orange et de continuer en attendant l’évolution de l’éruption.
À LA DIRECTION  DE L’AVIATION CIVILE: Nous vous recommandons de prendre des précautions pour la circulation aérienne, car la colonne de cendres a atteint une hauteur de 5000 mètres (16,405 pieds) mais  le vent est variable et susceptible de propager les cendres dans d’autres directions.
AUX AGENCES DE TOURISME ET TOURISME EN GÉNÉRAL: C’est l’une des plus grandes éruptions enregistrée sur le volcan Fuego, qui expulse des matériaux balistiques  jusqu’à 5 kilomètres, il n’est donc pas pertinent d’escalader les flancs du volcan Fuego et de l’ Acatenango.

Mise à jour du 06/05/2017

La quatrième éruption du Fuego s’est terminée environ 24 heures après le début de l’ augmentation de l’activité du volcan, selon les sismogrammes de la station FG3 et l’observatoire de volcan. Il reste principalement de fines particules de cendres de l’ éruption en suspension dans l’environnement, principalement sur les côtés Sud et Sud- Est du volcan, qui devraient disparaître complètement dans les prochaines heures.


Cette phase éruptive a été l’une des plus violentes qui ait été enregistrée au cours des 5 dernières années, elle est classée comme éruption vulcanienne  avec un indice d’ explosivité de 3 (VEI 3). Restent des dépôts pyroclastiques dans les ravins de Santa Teresa, Trinidad, Las Lajas et Ceniza, ainsi que des coulées de lave vers les canyons de Santa Teresa et Las Lajas.
Ces grandes quantités de matériaux vont constituer un danger dans les prochains jours parce que ces débris , avec les pluies , vont former des coulées de boue d’origine volcanique (lahars) qui peuvent causer des dommages aux infrastructures routières et provoquer des inondations sur les flancs Sud et Sud-Ouest du volcan Fuego.

Source : INSIVUMEH

Photos : Twitter

 

Poas , Costa Rica :

Rapport d’activité du volcan  Poas , 5 mai 2017, mise à jour à 11: 30 a.m.
 Activité volcanique dans les dernières 24 heures

Au cours des 24 dernières heures , les sismographes du volcan Poas ont continué à enregistrer des signaux de tremor sismiques de faible  amplitude , de valeurs variable à modérée  . Des tremblement de terre longue période (LPs), et volcano-tectoniques (VTS) apparaissent toujours sur les sismogrammes discrètement. Les Webcam du réseaux national de sismologie (RSN) montrent un dégazage persistant de vapeur d’eau, de gaz magmatiques et d’aérosols à l’extrémité Sud du lac acide où l’  ancien cône pyroclastique a été  détruit  par les éruptions d’avril 2017. La surface du lac acide montre une forte évaporation  . Le dégazage intense dans la région comprise entre le lac et le vieux cône est dû à l’interaction de l’eau avec du magma frais qui est remonté à la surface en dessous du vieux cône. Aucune éruption  phréatique n’a été observée récemment.

L’ OVSICORI-A travaille sur la récupération de la webcam qui a été détruite par des éruptions de  Pâques.
Pendant la journée, le panache de vapeur , de gaz et d’aérosols a été  dispersé principalement vers l’Ouest et le Sud-Ouest selon les données de l’Institut national de météorologie (IMN) et la modélisation de la dispersion des gaz et  aérosols effectués avec le code informatique AERMOD. Selon la modélisation, les matériaux émis par le volcan pourrait affecter des zones telles que Cabuyal, Naranjo, San Ramon, Esquipulas, Palmares, Cirri, Grecia, Tacares, Poas Volcano National Park, Zarcero, Bajos del Toro, Laguna, Picado, Alto Palomo, Altura, Finca Inés, Ciudad Quesada, San José de la Montaña, Aguas Zarcas, entre autres lieux à proximité. Le gaz de dioxyde de soufre ( SO2 ) a été détecté par les instrument de l’OMI , satellite de la NASA  AURA , depuis le 10 Avril 2017 .Un nuage de cet irritant gaz est concentré sur le  centre et le nord du Costa Rica . Le 4 mai 2017 un nuage de SO2 a été détecté à nouveau par l’OMI-AURA tandis qu’un nuage d’aérosol a été détecté par le satellite Terra-Modis. La plus grande partie du SO2 et des aérosols proviennent du volcan Poas qui dans les dernières heures ont été dispersés vers l’Ouest-Nord-Ouest. Au cours des dernières heures, il a été signalé une odeur  de soufre au Sud-Ouest du volcan , à Barva de Heredia. Le panache du Poas peut parfois être vu de Heredia, San José, Alajuela .

Dans les conditions actuelles du volcan Poas, il faut s’ attendre à plus d’ éruptions  à court terme. L’OVSICORI-A reste vigilant sur l’ activité des volcans.

Source : Ovsicori

 

Copahue , Chili :

Au cours de cette période , soixante-douze (72)  événements sismiques, dont soixante-sept (67) ont été classés comme volcano – tectoniques (VT), associés à des processus de fracturation de matériaux rigides ont été enregistrés. De même, cinq (5) évènements ont été identifiés comme des tremblements de terre de type longue période, associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, qui ont présenté une valeur de déplacement maximal réduit  (DR) de 0,3 cm2  .
En ce qui concerne l’activité sismique de type VT, les grandeurs locales (ML) sont inférieures ou égales à M 2,7. L’événement le plus énergétique a été situé en direction Nord-Nord-Ouest , à 5,3 km du cratère El Agrio ; avec une profondeur de 1,3 km.

Au cours de cette période , un signal de tremor constant et de très faible grandeur a été enregistré, principalement associé à la sortie des gaz du cratère El Agrio , en moindre mesure que les mois précédents. Les valeurs de ce signal présentent une  DRC oscillante d’environ 0.5cm2. La fréquence dominante se distinguent dans des bandes prédominantes, l’une autour de 0,6 Hz et l’autre est concentrée dans une largeur de bande comprise entre 1,2 et 1,6 HZ

A partir des données obtenues depuis quatre (4) stations GNSS qui mesurent la déformation de la surface du volcan, des déplacements de faible magnitude sont observés , le taux le plus élevé ne dépassant pas 0,3 cm / mois dans les composantes horizontales et 0,4 cm / mois dans la verticale. Les lignes de contrôle qui traversent le cratère étaient également stables.
Les émissions de dioxyde de soufre (S02) enregistrées par  l’équipement de la station triplets  (absorption différentielle spectrométrique  DOAS), située à 5 km à l’Est-Nord-Est (ENE) du cratère actif, avait une valeur moyenne pour la période de 1209 ± 890 t / jour et un maximum quotidien de 3745 t / jour , rapportées le 28 Avril. Les émissions de S02 sont à des niveaux de base pour ce volcan.
Les caméras IP installées sur le volcan ont montré un constant dégazage du cratère actif (El Agrio), principalement à prédominance blanchâtre , associé au système hydrothermal , avec une incandescence supplémentaire pendant la nuit. La colonne d’émission la plus élevée a été enregistrée le 30 Avril , avec une hauteur d’environ 800 m.

 

Aucune émissions de dioxyde de soufre (S02) dans l’atmosphère dans le secteur n’ ont été signalées, selon les données publiées par l’instrument de surveillance de l’ozone (OMI , Groupe de dioxyde de soufre , http://so2.gsfc.nasa.gov/ ) et NESDIS , (http://satepsanoine.nesdis.noaa.gov).

Aucune alerte thermique n’a été signalée dans la zone associée au volcan selon les données traitées par infrarouge  Mirova ,(http://www.mirovaweb.it/) et  MODVOLC  (http://modis.higp.hawaii.edu/).

Les paramètres de surveillance indiquent une stabilité de l’activité volcanique à son niveau de base, tout en conservant une activité en rapport avec un système hydrothermal  excité par la chaleur d’un corps magmatique sous-jacent en refroidissement. Il est considéré que le système volcanique continue en équilibre, donc, reste au niveau d’alerte technique:
NIVEAU VERT: Volcan actif avec un comportement stable – Il n’y a pas de risque immédiat .

 

Source : Sernageomin

 

Cleveland , Alaska :

52 ° 49’20 « N 169 ° 56’42 » W,
Sommet : 5676 ft (1730 m)
Niveau actuel d’alerte du volcan: Attention
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE

AVO Image

Les observations par satellite au début de cette semaine ont indiqué une croissance continue d’un nouveau dôme de lave dans le cratère du  Cleveland. La sismicité est restée faible toute la semaine et aucune autre activité n’a été observée. Après plusieurs observations au cours des dernières semaines de températures de surface élevées au sommet, une image satellite le 15 avril a montré la présence d’un petit monticule (moins de 10 mètres de diamètre) dans le cratère. Le dôme de lave précédent de 75 mètres de diamètre avait été détruit par une éruption explosive le 24 mars. Les images satellites jusqu’au 2 mai montrent que la lave sur le dôme de Cleveland est encore active et qu’elle est passée d’environ 15 mètres de diamètre à plus de 20 mètres de diamètre au cours des jours précédents.

Source : AVO

Photo : Lyons, John; Schmitt, Joe ( Aout 2015)

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search