19/04/2017. FR . San Miguel , Manam , Piton de la Fournaise , San Cristobal .

Home / blog georges Vitton / 19/04/2017. FR . San Miguel , Manam , Piton de la Fournaise , San Cristobal .

19/04/2017. FR . San Miguel , Manam , Piton de la Fournaise , San Cristobal .

19/04/2017.

 

San Miguel ( Chaparrastique ) , El Salvador :

Entre 06h20 et 18h30 le lundi 17 Avril , le volcan Chaparrastique à San Miguel,  a connu une augmentation soudaine de sa vibration sismique intérieure, atteignant 356 unités RSAM sur une période de 10 minutes (graphique).

Ces derniers jours, il y a eu une légère augmentation des vibrations sismiques interne du volcan  , mais aussi également a augmenté le dégazage du cratère. Ce type d’activité a été enregistré sur le volcan Chaparrastique au cours des dernières années. Parfois, celat a pris fin avec des émissions de cendres.

Graphique. Dans les dernières heures, la vibrations sismiques a montré une augmentation de ses valeurs.

 

Ces variations sont associées à un mouvement de fluides sous le cratère, situation typique dans un volcan actif.
Compte tenu du comportement enregistré au cours des derniers jours, la sortie de magma et /ou de cendres n’est pas exclu depuis le cratère central ou à partir des flancs du volcan

Le MARN poursuit sa surveillance  améliorée du volcan, en communication étroite avec la Direction générale de la protection civile et les observateurs locaux.
Le ministère appelle la population à rester à l’écart du sommet du volcan en raison du degré de danger qu’il présente.

Mise à jour du 18/04

Au cours des 24 dernières heures, le volcan Chaparrastique à San Miguel, a continué d’enregistrer des changements dans sa vibration sismique interne, fluctuant entre 80 et 294 unités en moyenne par heure. La valeur normale est considérée comme 50 unités.

Ces derniers jours, il y a eu une légère augmentation de la vibration sismique intérieure du volcan, mais aussi une  augmentation du dégazage  du cratère. Les images capturées par la caméra de surveillance situé sur le volcan Pacayal ont montré des nébulosités  dans la zone du volcan, mais il a été possible parfois d’ observer de légères  impulsions de gaz émanant du cratère central. Le réseau des observateurs locaux n’arapporté aucune sortie de matière du cratère

Source : Marn.

Manam , Papouasie Nouvelle Guinée :

Le volcan de Manam entre en éruption  .

17 AVRIL 2017. Le volcan sur l’île de Manam à Bogia, Madang en Papouasie Nouvelle Guinée est entré en éruption dimanche soir, obligeant beaucoup de personnes à fuir pour leur sécurité, rapporte le journal local.
Paul Maburau, le conseiller de la section du village de Dugulava sur l’île, a déclaré qu’ils ont vu des flammes sortir vers 19h quand de nombreux villageois se préparaient à dîner.
Il a déclaré que le feu sortait des deux cratères du volcan – celui entre le village de Bokure et le village de Kualang, et celui entre les villages de Dugulava et de Warisi.
Maburau a déclaré que plus d’ émissions sont venues pendant la nuit et ont continué jusqu’à hier.

« Chaque fois qu’il y avait une explosion, le sol tremblait », a-t-il dit. L’endroit est très sombre avec la fumée du volcan. « Nous nous réfugions là où nous pensons être en sécurité ».
Il a dit que certains avaient quitté l’île sur les trois canots disponibles à Dugulava. « Beaucoup d’entre nous sont restés , confus , et ont peur de ce qui se passera ensuite », a déclaré M. Maburau.

Le bureau provincial des catastrophes a confirmé avoir reçu le rapport de l’île et aurait l’intention d’évaluer la situation aujourd’hui et d’aider les gens.
Manam Island est à environ à 16 km au Nord-Est de Bogia. Maburau a déclaré que les gens devaient être évacués mais que le carburant était le problème.
Les gens de sept villages de Giri ont confirmé avoir vu le feu et la fumée de Manam Island. « Le volcan dégage maintenant de la poussière et bientôt tous nos jardins seront pollués », a déclaré Maburau. « C’est ma plus grande peur parce que nous allons mourir de faim encore. »
C’est l’un des volcans les plus actifs de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Une série d’éruptions a commencé sur Manam en novembre et décembre 2004. Elle a forcé des évacuations de masse. Un flux pyroclastique du volcan le 3 décembre 1996 a tué 13 personnes dans le village de Budua.

L’île de Manam , 10 km de large, située à 13 km de la côte Nord de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, est l’un des volcans les plus actifs du pays. Quatre grandes vallées radiales s’étendent du sommet non végétalisé du stratovolcan basaltique et andésitique conique de 1807 m de haut jusqu’à ses flancs inférieurs. Ces « vallées d’avalanches  » canalisent les coulées de lave et les avalanches pyroclastiques qui ont parfois atteint la côte. Cinq petits centres satellites sont situés près du littoral de l’île sur les côtés Nord, Sud et Ouest. Deux cratères sont présents , les deux sont actifs, bien que la plupart des éruptions historiques proviennent du cratère du Sud, concentrant les produits éruptifs pendant une grande partie du siècle passé dans la vallée du Sud-Est. Des éruptions historiques fréquentes, typiquement d’échelle faibles à modérées, ont été enregistrées depuis 1616. Des éruptions plus longues occasionnelles ont produit des écoulements pyroclastiques et des flux de lave qui ont atteint des zones côtières plates et sont entrées dans la mer, ce qui a parfois eu une incidence sur les zones peuplées.

Source : GVP , ONE PNG

Photos : Archives

Piton de la Fournaise , La Réunion :

Bulletin d’activité du mardi 18 avril 2017

Suite à une accalmie observée depuis le début du mois de Mars dernier, l’inflation (gonflement) de l’édifice a repris depuis quelques jours, mais à un taux relativement faible par rapport à ceux observés en 2015, 2016 et début 2017 (élongation de 0.1-0.2 mm par jour entre les stations de la zone sommitale, contre 0.5-1 mm lors des périodes d’inflation précédentes ; Figure 1).

Figure 1 : Illustration de la déformation au cours des douze derniers mois (les éruptions du 26-27 Mai, du 11-18 Septembre 2016 et du 31 Janvier – 27 Février 2017 sont représentées en jaune). Est ici représentée une ligne de base (distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu du nord au sud (en noir les données brutes, en bleu les données lissées sur une semaine). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. (©OVPF/IPGP)


Cette reprise de l’inflation est accompagnée d’une légère sismicité, Ainsi,
– 22 séismes volcano-tectoniques superficiels ont été enregistrés sous les cratères sommitaux (0-2 km de profondeur) entre le 01 et le 17 Avril 2017 (dont 10 pour la seule journée du 14 Avril).
– Au cours de cette même période deux séismes profonds ont également été enregistrés sous le flanc Est du volcan (à 2-3 km sous le niveau de la mer).
En parallèle, les concentrations en CO2 dans le sol mesurées sur le flanc ouest du volcan (au niveau du gîte du volcan et au niveau de la Plaine des Cafres) montrent une tendance à la hausse.

Source : OVPF

Photo : F Leveneur ( archives)

San Cristobal , Nicaragua :

Un séisme de magnitude M3,4 sur l’échelle de Richter a secoué le volcan San Cristobal, au Nord-Ouest du Nicaragua , sans faire de victimes ni de dégâts, ont indiqué les responsables.

Le tremblement de terre a été enregistré à 10h41 heure locale (16h41 GMT) et son épicentre était situé à 17 kilomètres au Nord du volcan  San Cristobal, dans le département de Chinandega,  a expliqué l’Institut  d’études territoriales du Nicaragua (INET) dans un rapport.
Le tremblement de terre a eu lieu à une profondeur de 2,4 kilomètres, et a été causé par un événement lié aux failles locales dans la chaîne volcanique du Nicaragua, a expliqué le sismologue de l’INET, Petronila Flores.

Les autorités du Nicaragua n’ont signalé ni victimes ni dommages causés par le tremblement de terre.

Le San Cristobal, 1.745 mètres de haut, est le plus haut volcan du Nicaragua, est situé dans la « cordillère des  volcans » du Nicaragua, composée de 13 cônes sur la côte Pacifique de ce pays d’Amérique centrale.

Source : Elnuevodiario.

Photo : Archive 2015

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search