07/04/2017. FR . Banda Api , Copahue , Poas , Etna .

Home / Banda Api / 07/04/2017. FR . Banda Api , Copahue , Poas , Etna .

07/04/2017. FR . Banda Api , Copahue , Poas , Etna .

07/04/2017.

 

Banda Api, Indonesie :

ÉVALUATION

Les observations visuelles au cours de la période allant du 28 Mars au 5 Avril 2017 n’ont pas montré de changement significatif tant en termes de couleur que de hauteur de la colonne d’ émission.
L’augmentation de la sismicité , suite au tremblement de terre volcanique  dans Terasa le 4 Avril 2017 indique un processus de fracturation des roches en raison de mouvements de magma (gaz, liquide et solide roche). Sur l’ importance de la sismicité enregistrée sur la période du 2 au 4 Avril 2017 , ceci suggère que ce processus se déroule avec suffisamment d’énergie pour induire la possibilité de survenue d’une éruption mais ce ne peut être établi .

En regardant le nombre d’occurrence de tremblements de terre volcaniques  depuis le 1er Janvier 2017 on voit que la tendance a oscillé à l’augmentation depuis le début de Mars 2017. A la fin de la période il y a eu une augmentation du nombre de séismes volcaniques . De même, le graphique d’amplitude sismique a montré le même schéma. Cela peut indiquer la fourniture de magma des profondeurs à la surface.

Le graphique de fréquence des tremblements de terre dominants  montre que depuis le début de Mars 2017 et jusqu’ à la fin de la période d’observation, la sismicité est dominée par des tremblements de terre à haute fréquence (5-10 Hz) , qui sont associés à l’incidence de tremblements de terre volcaniques profonds. L’intensité de la sismicité dans cette gamme de fréquence a augmenté  de manière significative au cours des 3 derniers jours.
Les
stations de surveillance sismique enregistrent des événements sismiques autour du Banda Api , avec une fréquence qui ,  au cours des 3 derniers jours , est identique à avant l’éruption du Banda Api en mai 1988.
En plus de provenir de l’activité tectonique, les  événements sismiques peuvent également indiquer la libération de stress sur les structures autour du volcan induite par les mouvements de magma en profondeur.
Bien que l’éruption ne soit pas certaine, il est nécessaire d’ augmenter l’intensité et la qualité de la surveillance du G. Banda Api ainsi que d’augmenter la sensibilisation du public sur des mesures préventives.

CONCLUSION

Sur la base des résultats de la surveillance de l’analyse sismique et visuelle,   à compter du 5 Avril 2017 14h00  , les niveaux d’activité du G. Banda Api sont passés de niveau I (normal) au niveau II (Alert).
S’il y a un changement significatif de l’activité volcanique du G. Banda Api, le niveau d’activité peut être abaissé  / élevé  en fonction du niveau d’activité et de menaces

La Protection Civile indonésienne a déclaré avoir cartographié la région et conclu que plus de 770 personnes vivent à moins de 1 km du volcan. Toutes doivent être déplacées dès que possible.
Les observations visuelles n’ont montré aucun changement significatif dans les nuages ​​de gaz émis par le volcan, mais la sismicité indique un processus de fracturation dû à l’ascension du magma et le nombre d’événements enregistrés entre le 2 et le 4 avril suggère que ce processus est suffisamment important pour produire une éruption. Il se peut qu’aucune éruption ne se produise, mais la sismicité observée ces derniers jours est identique à celle qui a précédé l’éruption de 1988.

 

Source : VSI. Lave ( C Granpey)

Photo : Banda-Api-09.05.1988 I.-Yoshida-VSI

 

Copahue , Chili :


Pendant la période enregistrée, quarante et un (41) événements sismiques dont trente-huit (38)  ont été classés comme  volcano-tectoniques, (VT) , associés à des processus de fracturation de matériaux rigides ont été enregistrés. De même, trois (3) événements qui ont été identifiés comme des tremblements de terre très longue période (VLP  ) ont été enregistrés.
En ce qui concerne l’activité sismique de type VT, les magnitudes locales (ML) sont inférieures ou égales à M2,4. L’événement  de plus haute énergie a été localisé vers le Nord-Nord-Ouest (NNO)  , à 4,8 km du cratère El Agrio , avec une profondeur de 1,6 km.
En ce qui concerne les événements de type VLP, ceux-ci ont montré des valeurs de déplacements réduits (RDC) de moins de 3 cm2.
Tout au long de la période , un signal de tremor constant de très faible amplitude a été enregistré , associé  principalement avec les émissions de gaz  provenant du cratère El Agrio mais dans une moindre mesure que les mois précédents. Ce  signal a présenté des valeurs de DRC oscillant autour d’environ 0,4 cm2. Les fréquences dominantes étaient concentrées sur une largeur de bande allant de 1,2 à 2,1 Hz.
A partir des données obtenues depuis quatre stations GNSS qui mesurent la déformation de la surface du volcan, des déplacements de faible amplitude ont été observés , le taux le plus élevé ne dépassant pas 0,3 cm / mois dans les composantes horizontales et 0.4cm / mois dans les composantes vertical. Les lignes de contrôle qui traversent le cratère étaient également stables.

Les émissions de dioxyde de soufre (S02) enregistré par  l’équipement de la station Triplets ( absorption différentielle spectrométrique – DOAS), située à 5 km à l’Est-Nord-Est (ENE) du cratère actif, avait une valeur moyenne de 334 ± 197 t / jour et un maximum quotidien de 637 t/ jour , rapporté le 19 Mars. Les niveaux d’émissions de SO2 sont au niveau de base pour ce volcan.
Les caméras IP installées au voisinage du volcan ont montré un dégazage constant du cratère actif (El Agrio) essentiellement de couleur prédominante blanchâtre , associé au système hydrothermal , avec en outre une incandescence pendant la nuit. La  colonne d’émission la plus élevée  a été enregistrée le 22 Mars, avec une hauteur d’environ 700 m.


Aucune anomalie dans les émissions de dioxyde de soufre (S02) dans l’atmosphère dans le secteur du volcan n’ont été signalées, selon les données publiées par l’instrument de surveillance de l’ozone (OMI) Groupe de dioxyde de soufre (http://so2.gsfc.nasa.gov/ ) et du service national de données et d’information par satellite de l’environnement (NESDIS) (http://satepsanoine.nesdis.noaa.gov).
Aucune alerte thermique n’a été signalée dans la zone associée au volcan selon les données traitées par infrarouge , moyen d’observation de l’activité volcanique (Mirova) (http://www.mirovaweb.it/) et   (MODVOLC) (http://modis.higp.hawaii.edu/). 

Le volcan Copahue continue au : NIVEAU JAUNE:   changements dans le comportement de l’activité volcanique –   temps pour une éruption possible: semaines / mois.
Note: Il est recommandé d’appliquer des restrictions préventives sur l’accès  d’ une zone proche du cratère avec un rayon de 1,5 km.

Source : Sernageomin

Photos : Archives

 

Poas , Costa Rica :

Le Poas  de nouveau actif .

4 AVRIL 2017. Après plusieurs mois de calme relatif, le volcan Poas se réactive, avec une petite émission d’eaux souterraines et de cendres.

Les volcanologues Gino González et Yemerith Alpízar de Volcanes Sin Fronteras (Volcans Sans Frontières) ont visité le volcan pendant le week-end et signalé la réactivation après que le volcan soit resté relativement calme pendant huit mois. Une activité similaire a été enregistrée en 2013.
Les spécialistes disent qu’ils se trouvaient dans le secteur Sud-Ouest du cratère  où ils ont constaté que la lagune avait augmenté sa température de 3 degrés Celsius par rapport au mois dernier. La température de la lagune est maintenant de 38 Celsius (100 Fahrenheit).
Ils ont également constaté que le lac a une couleur grise avec du soufre flottant dans plusieurs secteurs, avec des gaz très acides qui ont forcé l’utilisation de masques spéciaux. Pour l’instant, il n’y a pas de présence de magma.
Les cendres du Poas sont tout à fait différente des cendres répandues par le Turrialba, dont les émanations de cendres ne sont pas acides.

Le Poas, situé dans la province d’Alajuela, à deux pas de l’aéroport de San Jose, a une activité phréatique, qui est phréatique , avec des gaz chauds, sans magma direct. Cela contraste avec le volcan de Cartago, le Turrialba.
Est-ce que le  Poas va se comporter comme le Turrialba? Pour l’instant, les experts disent que les volcans ont une activité distincte.
Les experts affirment qu’ils continueront avec le suivi constant du Poas, une destination touristique majeure dans la vallée centrale et que les visiteurs ne devraient pas être surpris si ils sentent des gaz et une odeur forte, ce qui peut signifier des temps d’observations plus courts dans le belvédère.
Les fonctionnaires du parc national du Poas, où se trouve le volcan, appellent également les visiteurs à ne pas utiliser de sentiers non autorisés – comme l’accès du Bajo del Toro – situé sur le bord Ouest du volcan, où l’activité a augmenté.
« C’est un chemin dangereux, très fracturé  – l’éruption de ce week-end –  peut affecter ceux qui s’y promènent, la recommandation est qu’ils est préférable de ne pas l ’emprunter », a déclaré Gonzalez.

Source : Q COSTA RICA

Photo : jejecece.over-blog.com

 

Etna , Sicile :

Mise à jour INGV ,  ACTIVITÉ de l’Etna du 17 Mars au 6 Avril 2017

L’épisode éruptif qui a commencé dans la matinée du 15 Mars 2017 pour le cratère Sud-Est (SEC) de l’Etna a continué pendant quelques jours avec une activité strombolienne et des émissions de cendres (voir photo à gauche, prise au coucher du soleil du 17 Mars de Tremestieri Etneo , sur le flanc Sud du volcan, par Boris Behncke, INGV-OE) de la bouche située sur l’ancienne « selle » entre l’ancien et le nouveau cône SEC. Les émissions de cendres ont augmenté le soir du 16 Mars, en alternance avec une activité strombolienne sans émission de cendres, ce qui à provoqué de faibles chutes de cendres  sur les pentes sud-Est, Sud et Sud-Ouest du volcan. Le matin du 18 Mars, l’activité explosive a fortement diminuée et jusqu’au soir du 19 ne se produisait que des explosions sporadiques stromboliennes, qui  ont sensiblement diminué dans les nuit suivante. Depuis lors, il a eu lieu quelques émissions de cendres sporadiques et faibles soit depuis la bouche de la « selle », soit de l’évent situé sur le haut du flanc Est du cône du nouveau SEC.

L’ émission ininterrompue de coulées de lave  a continué depuis la bouche effusive , qui avait commencé dans la soirée du 15 Mars , à 3010 m d’altitude, à la base Sud du SEC. Dans les premiers jours, une coulée de lave s’est développée d’abord dans la direction du Sud-Est, vers l’Ouest de la Valle del Bove, où se sont formées deux  petites coulées de lave sur la paroi aval  , qui ont atteint environ la moitié de la hauteur de la paroi. Le principal bras de lave , à l’inverse, s’est dirigé vers le Sud , le long du bord de la Valle del Bove, pour déborder le mur Ouest à l’Est du cratère « Cisternazza » et former un bras de lave long de quelques centaines de mètres. Dans l’après-midi, un bras de lave plus alimenté a versé à côté du précédent sur le mur, qui a ici une pente plus raide, ce qui a provoqué des glissements du front de lave actif, surtout quand il a recouvert des zones  remplies de neige.

Au cours de l’après-midi du 18 Mars, il y a eu l’effondrement presque continu de la coulée de lave sur le mur de la Valle del Bove, les plus importants à 15: 00-15: 15 UTC (heure locale = -1) et 17: 50-18: 05 , au cours desquels plusieurs avalanches de matière incandescente ont atteint la base de la paroi. La présence de vapeur abondante dans les panaches de cendres générés par ces événements  indique une forte interaction avec la neige au sol (voir l’image au centre gauche,  récupération de la caméra de surveillance visuelle de Catane). Les phénomènes d’effondrement ont diminué au cours de la nuit suivante, et la coulée est élargie à la base du mur sur la terre plus plate de la Valle del Bove. La coulée de lave vers la Valle del Bove a fortement diminué au cours de la journée du 20 Mars et a totalement cessé le lendemain; plus en amont, dans la zone située entre Torre del Filosofo et la station « Belvedere » au bord de la Valle del Bove, pendant quelques jours,  étaient encore alimentées quelques petites coulées de lave. Le 21 Mars, une nouvelle coulée de lave bien alimentée   a commencé à s’étirer le long du flanc Ouest du cône de 2002-2003 et verser dans la « selle » entre celui ci et le  cône voisin du Monte Frumento Supino  .

Je ne sais pas si vous avez noté cela, mais nous avons encore un autre «puttusiddu» (petit trou) ouvert il y a quelques jours sur le flanc sud du «cône de sellette» du cratère sud-est de l’Etna (source des deux derniers épisodes éruptifs du 27 février au 1er mars et du 15 au 20 mars 2017). Voici comment il est apparu vu de la maison au lever du soleil le 1er avril 2017.

Cette coulée de lave s’est étendue progressivement vers le Sud-Sud-Ouest; une pente du Monte Frumento Supino, l’a détournée  vers le Sud-Ouest , vers les champs de lave de 2002-2003. À la fin  Mars, le front avait atteint une altitude d’environ 2300 m où il a cessé; au début d’Avril plusieurs bras de lave se sont développés à côté de l’arrêt initial , plus ou moins au même niveau.

Les inspections presque quotidiennes effectuées par le personnel de l’ INGV-Osservatorio Etneo ont révélé que, sur son chemin, la coulée de lave s’est « chenallisée » (voir photo ci-dessous à gauche, prise dans la soirée du 1er Avril, par Emanuela De Beni et Stefano Branca, INGV- OE). Actuellement (début d’après-midi du 6 Avril, 2017), l’activité effusive se poursuit sans changement significatif; tout comme le même phénomène se produit depuis les deux dernières semaines dans l’amplitude moyenne des tremors volcaniques.

Au cours de l’activité explosive de la mi-Mars, le nouveau cône pyroclastique formé autour de la bouche de la « selle », ne semble pas avoir augmenté en hauteur, mais a été considérablement élargi. Dans les derniers jours de Mars (probablement autour du 28) s’est ouvert un petit « pit crater » (cratère puits) sur le côté Sud de ce cône, qui, dans les heures de la nuit , montre une forte lueur. En outre, tout au long de la période couverte par le présent rapport, l’éclat intense de la bouche de dégazage qui s’est ouverte le 7 Août  2016, sur le bord Nord-Est de la Voragine était également visible  à l’œil nu.

Source : INGV

Photos : B Behncke

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search