29/03/2017. FR. Etna , Kambalny , Turrialba .

Home / blog georges Vitton / 29/03/2017. FR. Etna , Kambalny , Turrialba .

29/03/2017. FR. Etna , Kambalny , Turrialba .

29/03/2017.

 

Etna , Sicile :

Bulletin de l’INGV décrivant l’activité éruptive de l’Etna entre le 20 et le 26 mars 2017.

Section 1 – Volcanologie
La surveillance de l’activité volcanique de l’Etna au cours de la semaine entre les 20 et 26 Mars 2017 a été réalisée par Marco Neri par des visites quotidiennes sur le théâtre de l’éruption en cours et avec l’aide des caméras de surveillance de l’INGV – Catania, Section Observatoire Etneo (INGV-OE).

Au cours de la période considérée, l’activité de l’Etna a été marquée par une crise continue qui a commencé le 16 Mars avec l’éruption de l’appareil éruptif du Nouveau Cratère du Sud-Est  . En ce qui concerne les autres cratères, un dégazage continu a été produit  par le cratère de la Voragine (VOR), et en particulier de la bouche qui a été ouverte le 7 Août, 2016, dans le voisinage de son bord oriental  , qui montre également une incandescence visible durant les heures du soir / nuit. De plus, s’est poursuivi l’affaissement lent du fond du cratère de la Bocca Nuova (BN), qui a commencé avec les événements explosifs du 10 Octobre, 2016, qui  a reconstitué les deux cavité principale (BN-1 et BN-2) déjà présentes au cours des dernières années dans la BN.
Dans la dépression du Nord-Ouest (BN-1), à partir du 1er Février, on a observé la présence d’une bouche de dégazage incandescente. Des fumerolles persistantes ont été observées le long du bord de la structure du cratère central, à l’intérieur duquel débouche la Voragine et la Bocca Nueva . Une activité de fumerolles généralisées a également été observée  dans le cratère du Nord-Est (NEC) et le Nouveau Cratère du Sud-Est (NSEC).

En ce qui concerne l’éruption en cours au NSEC, entre les 20 et 22 Mars , les émissions de cendres et l’activité strombolienne qui ont marqué les premiers jours de l’éruption sont terminées . Cette activité a continué d’augmenter la taille du petit cône pyroclastique qui a commencé à se former lors de l’éruption précédente (27 Février-1 Mars 2017) dans la selle morphologique existant entre l’ancien et le nouveau cratère du Sud-Est, et qui maintenant représente le point culminant de ce cratère sommital . Une fois l’activité strombolienne stabilisée , a commencé une activité effusive sortant d’une bouche qui s’est ouverte à la base du nouveau cratère du Sud-est, à une altitude d’environ 3010-3030 mètres au-dessus du niveau de la mer . De la bouche éruptive a émergé une coulée de lave qui est divisée en différentes branches qui se sont d’abord fixées sur le cône Nord du Monte Barbagallo (région de l’ex-Torre del Filosofo), puis ont dépassé ce cône à l’Est et à l’Ouest .

Une coulée de lave a donc contournée par l’ouest le Monte Barbagallo, s’écoulant vers le Sud-Ouest, dans une « incision morphologique » qui existe entre le Monte Barbagallo et le Monte Frumento Supino  .
Au cours de la semaine, à environ 2800 m au-dessus du niveau de la mer cette coulée a commencé à former un tunnel , le fluide réapparaissant un peu au-dessous de la surface. Le 26 Mars, le front le plus avancé de cette coulée de lave a atteint une altitude minimale de 2455 m au-dessus du niveau de la mer, à une distance d’environ 2,5 kilomètres de l’évent  .

Un deuxième écoulement de lave a contourné le côté opposé, à l’est, du Monte Barbagallo. C’ est la même coulée de lave qui , jusqu’au 19 Mars coulait le long du mur Ouest de la Valle del Bove. Le 20 Mars  , cette coulée a commencé à être moins alimentée et a été divisée en plusieurs petits bras, d’où émergeaient parfois des évents internes éphémères dans le même champ de lave, formant des coulées de lave progressivement plus courtes  . Le 26 Mars, le front de lave actif  le plus avancé était à 2780 m au-dessus du niveau de la mer, à environ 1,3 km de l’évent.

…/…

Source : Etnalife . http://www.etnalife.it/monitoraggio-etna-bollettino-ingv-del-28-marzo-2017/

Photos : B Behncke , Lucas Giuffrida , Butterfly helicopters service ( Marco Neri) , Dario Lo Scavo .

 

Kambalny , Kamchatka :

Code couleur de l’aviation: ORANGE
Précédent code couleur de l’aviation: orange
Source: KVERT
Numéro d’avis: 2017-40
Localisation: N 51 deg 18 min E 156 deg 52 min
Secteur: Kamchatka, Russie
Altitude du sommet: 2156 m (7071,68 pi)

Résumé de l’activité volcanique:
L’éruption explosive du volcan continue. Les données satellitaires ont montré un panache de cendres à environ 56 km à l’Ouest-Sud-Ouest du volcan.

L’éruption explosive du volcan continue. Des explosions de cendres jusqu’à 19 700-26 200 pi (6-8 km) a.s.l. pourraient se produire à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs internationaux et les avions volant à basse altitude.

Hauteur des nuages volcaniques: 5000 m (5000 ft) AMSL
Temps et méthode de détermination de la hauteur de nuages / panache de cendres: 20170329 / 0218Z – MODIS AQUA (31m32)
Autres informations sur les nuages volcaniques: Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 56 km (56 mi)
Direction de la dérive du panache de cendre / nuage du volcan: WSW / azimut 255 deg
Temps et méthode de détermination du nuage de cendres / nuage: 20170329 / 0218Z – MODIS AQUA (31m32)

Olga Girina, responsable de l’Équipe d’intervention pour les éruptions volcaniques du Kamchatka (KVERT), a déclaré: «C’est le premier événement volcanique grave sur le Kambalny dans l’histoire moderne des observations scientifiques. Selon les chercheurs, une forte éruption avait eu lieu il y a 600 ans. Il y a des informations sur son activité accrue il y a environ 250 ans. Nous surveillons de près le volcan. Il est difficile de dire comment l’événement va évoluer.

Le nuage de cendres était entre 5 et 6 km au-dessus du niveau de la mer quand elle parlait «mais sa trace s’étend déjà sur des milliers de kilomètres». Pour l’instant, il n’y a pas de certitudes sur une sortie de lave ou si le volcan va continuer son activité ou non. «Le plus intéressant et – en même temps – le plus difficile pour la recherche est que le volcan n’est pas entré en éruption dans les temps historique. Nous ne pouvons même pas évaluer, il n’y a aucune expérience d ‘observation, ou comment ils ont travaillé précédemment. Il a été silencieux pendant plusieurs centaines d’années, s’est réveillé et maintenant nous pouvons simplement observer comment cela fonctionne.

Source : Kvert , Siberian times .

Photos :  Kronotsky Reserve

 

Turrialba , Costa Rica :

Rapport d’ activité du volcan: 28 mars 2017 à 11:00 .

Depuis 1h33 le 26 Mars , le volcan a commencé à émettre de petits panaches de cendres diluées de façon continue, et à partir de ce jour-là , les émanations de cendres sont devenues plus cohérentes.
Le tremor sismique a eu une amplitude maximale pendant les périodes d’ incandescence intense (observation pendant une nuit), suggérant une possible activité strombolienne contenu à l’intérieur du cratère actif . Relié à ceci, on peut observer des tremblements de terre de type LP dans le réseau de stations sismiques situées sur le volcan.


Hier, à minuit, bien que le tremor ait montré une amplitude relativement faible, les émanations de cendres ont été constantes, et aujourd’hui,  depuis  7h50 , a commencé une éruption de cendres qui continue lors de l’édition de ce rapport  . La direction du vent , comme l’indique les stations IMN a varié entre le Sud et le Sud-Est , transportant des cendres vers des endroits comme La Pastora, Finca la centrale et  Turrialba Centro.
Des chutes de cendres sont rapportées à Lajas de San Ramón de Turrialba, San Antonio de Santa Cruz de Turrialba et une odeur de soufre à Santa Teresita de Turrialba  .

Source : Ovsicori .

Photo : Archive .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search