16/03/2017. FR. Nevados De Chillan , Etna , Fuego , Ebulobo .

Home / blog georges Vitton / 16/03/2017. FR. Nevados De Chillan , Etna , Fuego , Ebulobo .

16/03/2017. FR. Nevados De Chillan , Etna , Fuego , Ebulobo .

16/03/2017.

Nevados De Chillan , Chili :

Le Service National de Géologie et des Mines du Chili (SERNAGEOMIN)  décrit les informations suivante obtenue par les équipes de surveillance du Réseau national de surveillance des volcans (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud (OVDAS):

Durant la dernière semaine, il a été observé un changement dans l’activité volcanique du complexe volcanique Nevados De Chillan , représenté par une augmentation de l’occurrence d’explosions de caractère phréato-magmatiques , en provenance d’un centre d’émission situé à l’Est des cratères Arrau et Nuevo . Ceci après une étape de relatif équilibre, qui s’est prolongé sur un laps de temps de un mois et demi , sans activités explosives . Le 7 Mars s’est initié une nouvelle étape , qui a produit des colonnes d’une altitude de moins de 300m . Ensuite, l’activité interne et superficielle a augmenté progressivement, et le 11 Mars, il a été enregistré 8 explosions avec des projections de matériaux incandescents dispersés sur 0,5 km autour des cratères actifs, avec des hauteurs de 500m et un déplacement réduit maximum de 156 cm2.

Aujourd’hui, un autre cycle d’explosions a commencé à 06h17 heure locale (09h17 GMT)   avec des émission de matériaux incandescents et un déplacement réduit de 147 cm2. Par la suite, il y a eu huit (8) explosions , ont atteint jusqu’à 1500 m, avec des émissions associées de cendres.
Comparativement, les explosions actuelles, prises individuellement, sont d ‘énergie inférieure à l’explosion qui a eu lieu le 2 Septembre, qui avait atteint des valeurs de déplacement réduit de 317 cm2.

Ceci suggère que l’activité d’un corps magmatique vers un niveau supérieur génère un processus de plus grande interaction avec le système hydrothermal superficiel. Actuellement, dans le scénario présent, il est possible que de nouvelles similaires à celles ci dessus ou de plus grande ampleur soient enregistrées suite au processus de déstabilisation du système volcanique . Suivant le caractère énergétique du processus, la zone de danger volcanique se maintient sur un rayon de 3 km autour des cratères actifs . Le niveau d’alerte technique volcanique se maintien au niveau AMARILLO , avec une attention spéciale à l’évolution de la situation dans le temps .

Le SERNAGEOMIN continue la surveillance en ligne et rapportera en temps opportun sur les changements dans l’activité volcanique de la région.

Source : Sernageomin

Photos : Sernageomin

 

Etna , Sicile :

ACTIVITÉ de  l’ETNA, 15 MARS 2017

Le matin du 15 mars 2017, un nouvel épisode éruptif a commencé dans le Cratère du Sud-Est de l’Etna. Comme lors de l’épisode éruptif précédent (27 février – 1er mars 2017), l’évent éruptif était situé dans la zone de l’ancienne «selle» entre le cratère Sud-Est (SEC) et le Nouveau Cratère Sud-Est (NCSE ).

Après la fin du dernier épisode éruptif, à la fin de la soirée du 1er mars, une activité explosive sporadique et faible s’était poursuivie sur l’évent actif . Ces derniers jours, cette activité avait progressivement monté en puissance. Dans les premières heures du matin du 15 mars, un petit flux de lave déboulait sur le flanc Sud du complexe de cônes SEC-NCSE . Après 07 h 00 UTC (= heure locale -1), l’activité éruptive s’est rapidement intensifiée et l’amplitude du tremor volcanique a connu une hausse marquée. Vers 09h00 UTC, les explosions stromboliennes étaient presque constantes et ont généré des quantités modestes de cendres volcaniques rapidement dispersées dans l’atmosphère. Le flux de lave avait atteint la base du cône et se développait lentement sur le terrain en pente douce vers le Sud.

Pendant la fin de l’après-midi, la lave a continué à avancer sur le flux de lave de l’épisode éruptif précédent. L’intensité de l’activité strombolienne a atteint un pic autour de 17: 40-17: 45h UTC, mais dans la soirée il y a eu une diminution progressive de l’activité éruptive et de l’amplitude du tremor volcanique, après quoi les deux ont montré des fluctuations. Le flux de lave n’était plus alimenté. Cependant, peu avant 23:00 UTC, un nouveau petit flux de lave a été émis par un évent sur le flanc Sud du cône.

Ce matin , le tremor est encore haut.

A suivre.

Source : INGV

Photos : Dario lo Scavo, Graziana d’Amore.

 

Fuego , Guatemala :

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie:  Stratovolcan composite
Localisation géographique: 14 ° 28’54˝ Latitude N; 90 ° 52’54˝ longitude W.
Hauteur: 3,763msnm.
Conditions météorologiques: Temps clair
Vent: Nord-Est 4 kmh
Précipitations: 13,2 mm.

Image associée

Activité:
Reste de faibles fumerolles blanches à une hauteur d’ environ 4.300 mètres ,(14.107 pieds) dispersées vers le Nord-Ouest, l’Ouest et le Sud-Ouest. 18 explosions ont été signalées, avec des caractéristiques faibles à modérés, qui ont généré des colonnes de cendre grise à une hauteur d’environ 4.400 à 4.700 mètres (14,435 à 15,419 pieds) se déplaçant sur 8 km vers le Nord-Ouest, l’Ouest et le Sud-Ouest. Des impulsion  incandescentes de 150-200 m au-dessus du cratère, ont provoqué la chute de matériaux volcaniques de différentes tailles à une distance de 250 mètres du cratère et de faibles à modérées avalanches sur le contour du cratère. Les explosions étaient accompagnées par de faibles grondements et des bruits similaire à une turbine à réaction, avec des intervalles de 2 à 5 minutes  . Des chutes de cendres sont signalées dans les zones de Morelia, Sainte-Sophie, El Porvenir, Pamimaché I et II, entre autres.

Source : Insivumeh

Photo : Luis Solano Pochet

 

 

Ebulobo , Île de Flores , Indonésie :


8,82 ° S, 121,18 ° E
Altitude 2124 m

D’après les observations du PVMBG, le VAAC de Darwin a signalé que le 12 mars, un panache de cendres de l’Ebulobo s’est élevé à une altitude de 3 km (10 000 ft) a.s.l. (800 m au-dessus du sommet) et a dérivé vers l’Ouest.

L’Ebulobo, également appelé Amburombu ou Keo Peak, est un stratovolcan symétrique dans l’île centrale de Flores. Le sommet de 2124 m de haut du Gunung Ebulobo consiste en un dôme de lave plat. Le cratère du sommet ( 250 m de large ) du volcan à pente raide est ébréché  sur trois côtés. La coulée de lave du Watu Keli est descendue de la brèche nord jusqu’à 4 km du sommet en 1830, la premier des seulement quatre éruptions historiques enregistrées du volcan.

Source : GVP

Photo : floresles4arbres

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search