15/02/2017. FR. Piton de la Fournaise , Kilauea , Pacaya , Kanlaon .

Home / blog georges Vitton / 15/02/2017. FR. Piton de la Fournaise , Kilauea , Pacaya , Kanlaon .

15/02/2017. FR. Piton de la Fournaise , Kilauea , Pacaya , Kanlaon .

15/02/2017.

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

L’éruption débutée le 31 janvier 2017 à 19h40 heure locale se poursuit. Le trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) se maintient à un niveau d’intensité élevé (Figure 1).

Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 31 Janvier et le 14 Février (16h heure locale) sur la station sismique de Château Fort, localisée sur le flanc Sud du volcan. (©OVPF/IPGP)

– Aucune sismicité n’a été enregistrée au cours de la journée sous le sommet du Piton de la Fournaise.
– Aucune déformation significative n’est observée depuis quelques jours.
L’essentiel de l’activité se fait désormais en tunnel de lave, les débits en surface sont de ce fait faibles, avec des estimations < à 1 m3/s d’après les données satellites de la plateforme HOTVOLC (OPGC – Clermont Ferrand).

 

L’activité est visible sur le cône éruptif, qui mesure désormais plus de 30 mètres de hauteur!
La couche de lave qui s’en échappe a été mesurée à 14 m d’épaisseur et le débit régulier de la lave est de l’ordre de 10 m3/s. Depuis le début de cette éruption (le 31 janvier) l’observatoire de volcanologie évalue à la fourchette de 5 à 8 millions de m3, la quantité de lave crachée par la Fournaise.
Le front de la coulée est désormais localisé en haut des grandes pentes, à environ 6 km de la mer, mais il est à priori peu probable qu’il descende plus bas.

Selon les scientifiques, l’année 2017 pourrait être très active car « Plusieurs réservoirs magmatiques se trouvent sous le Piton de la Fournaise, il peut y avoir des arrêts rapides par l’obstruction du conduit mais aussi des reprises tout aussi rapides sur un autre site ou le même site actuel « .

Source : OVPF, Fournaise info .

 

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » O,
Altitude Sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur de l’aviation: ORANGE

Résumé de l’activité:
Le volcan Kilauea continue son activité à son sommet et sur la zone de Rift Est. La lave continue d’entrer dans l’océan à Kamokuna et les écoulements de surface restent actifs près de l’évent du Pu’u’O’o , aussi bien sur la plaine côtière qu’ au sud du Pu’u’O’o. Ces coulées de lave ne représentent actuellement aucune menace pour les communautés avoisinantes. Au sommet, l’inclinaison inflationniste  a continué et la surface du lac de lave est à environ 20 m (65 ft) sous le plancher du cratère Halema’uma’u ce matin.

Observations du Sommet:
Les tiltmetres du Sommet ont enregistré une inflation continue . La surface du lac de lave s’est élevée avec l’inclinaison et a été mesurée à environ 20 m (65 pi) sous le plancher du cratère Halema’uma’u ce matin. Les taux de séismicité étaient à des niveaux de fond et les valeurs de tremor fluctuaient en réponse à la circulation changeante du lac de lave, aux éclaboussures et aux chutes de roches. Les taux d’émission de dioxyde de soufre variaient d’environ 4 600 à 5 800 tonnes métriques / jour au cours de la semaine écoulée, lorsque les mesures étaient possibles pendant des conditions de vent normales .

Observations sur Pu’u’O’o :
Les images webcam affichent une lueur persistante dans les sources incandescentes à long terme dans le cratère. Il n’y a pas eu de changement significatif du taux de sismicité au cours de la journée, alors que le tiltmeter du cône du Pu’u’O’o a enregistré une légère inflation. Le taux d’émission de dioxyde de soufre provenant de tous les évents de la zone de Rift Est était d’environ 200 tonnes métriques / jour lors de la dernière mesure le 30 janvier.

Observations des coulées :
L’épisode de coulée 61g  est resté actif et entre dans l’océan à Kamokuna. Sur Pu’u’O’o, les écoulements superficiels se produisent à environ 2,4 km (1,5 mi) de l’évent 61g et aussi sur le champ d’écoulement inférieur , sur la plaine côtière. Ces flux ne représentent pas de menace pour les communautés .

Une forte prudence est demandée pour les visiteurs qui visualisent l’entrée dans l’océan (où lave rencontre la mer), il y a d’autres dangers importants, en plus de marcher sur des surfaces irrégulières et instables, les falaises de mer extrêmement raide. S’aventurer trop près d’une entrée océanique sur terre ou sur l’océan vous expose à des débris volants créés par l’interaction explosive entre la lave et l’eau. En outre, le nouveau terrain créé est instable parce qu’il est construit sur des fragments de lave non consolidés et du sable. Ce matériau lâche peut facilement être érodé par les vagues, ce qui fait glisser la nouvelle terre dans la mer. Dans plusieurs cas, ces effondrements, une fois commencés, ont également incorporé des parties de la falaise de mer plus ancienne. De plus, l’interaction de la lave avec l’océan crée un panache d’eau de mer corrosif chargé d’acide chlorhydrique et de fines particules volcaniques qui peuvent irriter la peau, les yeux et les poumons.

Source : HVO

Photos : David Ford , Bruce Omori.

 

Pacaya , Guatemala :

Comme il a été informé ces derniers jours, le comportement éruptif du volcan Pacaya se maintient, montrant l’avancée d’un flux de lave en direction Nord-Est , qui est principalement observé durant les heures de la nuit.

Actuellement, il est estimé que le flux de lave a une largeur de 20 mètres et une longueur approximative de 50 mètres. Il a été observé au cours de ces derniers jours une augmentation en longueur du flux variable, suivant si l’alimentation de la coulée en matériaux augmente ou diminue. Il ne peut pas être écarté  la possibilité que le flux avance encore dans les prochaines heures ou jour .

Cette activité est le produit de l’accumulation de matériaux et la formation d’un cône, qui constamment génère des pulses incandescents à des hauteurs de 25 à 50 m , ce qui a rempli une grande partie du cratère, provoquant un débordement depuis la partie du cratère ou se trouve la fracture de l’éruption de 2010 , en direction du cratère du Cerro Chino.

Ce nouveau cycle d’activité implique le risque de générer  des  explosions modérées à fortes à plus de 300m au dessus du cratère.

Source : Insivumeh

Photo : Th. Boeckel

 

Kanlaon, Philippines :

BULLETIN d’activité DU VOLCAN KANLAON 15 février 2017 08h00 A.M.

Le réseau de surveillance sismique du volcan Kanlaon a enregistré deux (2) séismes volcaniques au cours des dernières 24 heures. L’activité de vapeur n’a pas pu être observée en raison des nuages épais couvrant le sommet. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été mesurées à une moyenne de 12 tonnes par jour le 1er février 2017. Les données de déformation du sol provenant des mesures GPS continues au 27 janvier 2017 n’ont révélé aucun changement significatif de l’édifice du Kanlaon depuis août 2016.

Le niveau d’alerte niveau 1 reste en vigueur sur le volcan Kanlaon, ce qui signifie qu’il est actuellement dans un état d’agitation probablement entraîné par des processus hydrothermiques qui pourraient générer des éruptions mineures. Il est rappelé aux autorités locales et au public que l’entrée dans la zone de danger permanent (PDZ) de 4 kilomètres est strictement interdite en raison des possibilités supplémentaires d’éruptions soudaines et dangereuses de vapeur ou de cendres.

Source : Phivolcs

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search