08/02/2017. FR. Etna , Piton de la Fournaise , Planchon-Peteroa , Volcan de Boue de Bakou , Cleveland .

Home / Alaska / 08/02/2017. FR. Etna , Piton de la Fournaise , Planchon-Peteroa , Volcan de Boue de Bakou , Cleveland .

08/02/2017. FR. Etna , Piton de la Fournaise , Planchon-Peteroa , Volcan de Boue de Bakou , Cleveland .

08/02/2017.

 

Etna, Sicile :

À propos de l’activité strombolienne en cours depuis le 20 janvier 2017 sur le cratère du Sud-Est de l’Etna – la nouvelle de cette activité s’est propagée rapidement, pour le plaisir de nombreux, mais comme d’habitude elle suscite aussi des pensées et des demandes du Type  » est ce  qu’il peut se produire quelque chose de plus grave ? ».


Pour répondre à cette question : dans la vie de chacun de nous peut se passer beaucoup de choses mais vraiment beaucoup de choses graves, et d’entre elles, L’Etna est l’une des causes les moins pénible. Toutefois, pour qui l’avait oublié, L’Etna est un volcan actif, et donc de temps en temps en éruption, c’est normal. C’est aussi caractéristique de certaines éruptions pouvant s’avérer plus ou moins menaçantes, voire destructrices, comme c’est souvent le cas sur L’Etna.
L’Etna est actuellement en activité, pour précision : depuis le 20 janvier 2017, il y a de petites explosions stromboliennes sur le cratère du Sud-Est, mais il s’agit d’une activité très, très modeste. Techniquement, il s’agit d’éruption (chaque événement qui transporte des rochers de l’intérieur de la terre à sa surface est une éruption). Mais c’est une éruption jusqu’à présent sans coulée de lave, juste des explosions qui lancent des fragments de lave jusqu’à quelques dizaines de mètres au-dessus de la bouche volcanique.

L’image contient peut-être : ciel, montagne, nature et plein air
Cette activité n’a aucun rapport avec les tremblements de terre, et donc les risques tremblement de terre (d’origine volcanique) dans nos contrées reste exactement le même qu’avant, c’est-à-dire, très haut.
Il n’y a pas actuellement d’évidence d’ imminence d’une éruption beaucoup plus grande, ni au sommet ni sur les flancs, mais cela étant , sur le volcan Etna, les scénarios peuvent changer rapidement. Nous sommes ici à attendre  de voir ce que le volcan décide de faire, toujours en espérant que cela sera surtout beau à voir.

Source : B. Behncke

Photos : Giuseppe Tonzuso , Boris Behnche

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

L’éruption débutée le 31 janvier 2017à 19h40 heure locale se poursuit. Le trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) se maintient à un niveau d’intensité élevé, comparable à celui observé en début d’éruption (Figure 1).

Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 31 Janvier et le 7 Février (16h heure locale) sur la station sismique de Château Fort, localisée sur le flanc Sud du volcan. (©OVPF/IPGP)

– Aucune sismicité n’a été enregistrée au cours de la journée sous l’édifice du Piton de la Fournaise.

– Déformation à long-terme : suite à une très légère déflation de l’édifice détectée sur une semaine (environ 5 mm de contraction de la zone sommitale cumulée sur une semaine), une légère inflation de l’édifice semble s’amorcer depuis la journée de hier. Ce paramètre sera à confirmer ces prochains jours.

Du fait des mauvaises conditions météorologiques et de la pré-alerte cyclonique, aucune reconnaissance sol ou aérienne n’a été effectuée ce jour par l’observatoire volcanologique. De même aucun débit en surface n’a pu être estimé par méthode satellite.

Source : OVPF

Photo : Olivier Lucas-Leclin

 

Planchon Peteroa , Chili :

Complexe volcanique Planchon – Peteroa:

Dans la seconde quinzaine ,  Il a été enregistré 465  événements liés à un processus de fracturation de matériau rigide appelé volcano-tectoniques (VT) avec une magnitude locale (Ml)de M 2.5. La plupart du temps ces événements localisés ont été enregistrés sous l’ édifice volcanique , à des profondeurs comprises entre 4 et 7 km. Le plus grand de ces événements a été localisé à 1,7 km vers le Nord-Nord-Ouest (NW) du cratère principal à une profondeur de 4,6 km
En ce qui concerne les événements liés à la dynamique des fluides, sept mille trois cent quatre-vingt-quatre (7384) événements de type LP ont été classés, présentant des grandeurs locales (ML) inférieures à M1,5, présentant comme plus grande énergie un déplacement réduit de (RDC) 12 cm.


Des
épisodes de tremor volcanique (TR) ont été enregistrés, également associé à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, avec des déplacements réduits (RDC) en moyenne de 0,6 cm2, ce qui est considéré comme faible, tandis que les fréquences dominantes ont été maintenues entre 1,0 et 1,5Hz principalement.
Les images de la caméra IP ont montré la présence de petites fumerolles de faible énergie , blanchâtres, les hauteurs de celles-ci ne dépassant pas 100 m au-dessus du cratère  .

Aucune anomalie n’a été signalé dans les émissions de dioxyde de soufre (S02) dans l’atmosphère dans le secteur du volcan, selon les données obtenues par  Groupe de surveillance de l’ozone , Instrument OMI Soufre Dioxyde (http: //so2.gsfc. nasa.gov/) et NESDIS (national Environmental satellite, données, et d’information , http://satepsanone.nesdis.noaa.gov)
Aucune alerte thermiques n’a été signalée dans la zone associée avec le volcan selon les données publiées par le MODVOLC (Resolution Imaging Modéré spectroradiomètre) MODIS sur son site Web (http://modis.higp.hawaii.edu/) et Mirova (Moyen InfraRed Observation de l’activité volcanique) sur son site Internet (http://www.mirovaweb.it/),  deux systèmes de surveillance qui indiquent des changements significatifs dans la température de la surface de la terre.

 

Alors qu’en général, le nombre de tremblements de terre est resté oscillant, avec des augmentations et des diminutions de l’activité sismique au cours des deux derniers mois, les taux ci-dessus de sismicité continue au dessus du niveau de base, ce qui indique la continuité d’un processus dynamique dans le système magmatique profond du complexe, même sans affecter le système hydrothermal de surface. Dans ce contexte, il y a une possibilité de développement d’une interaction directe entre les deux systèmes avec la génération conséquente d’une activité explosive inférieure dans le premier cas, affectant les zones à proximité des cratères actifs et / ou d’ émissions de cendres d’   ampleur faible à modérée.  Zone donc de danger contenue dans un rayon de 1 km autour de la zone des cratères actifs dont il est recommandé de restreindre l’accès , le niveau d’ alerte volcanique reste au niveau JAUNE

Source : Sernageomin

Volcan de Boue , Baku , Azerbaidjan :

Un volcan de boue éclate dans la banlieue de Bakou .

6 FÉVRIER 2017. Un volcan de boue a fait éruption dans la banlieue de Bakou le 6 février. Le ministère azerbaïdjanais des situations d’urgence a rapporté avoir reçu des informations sur l’éruption du volcan de boue dans la province de Sangachal, dans le district de Garadagh.

« L’incident a été signalé au Département de volcanologie de l’Académie nationale des sciences d’Azerbaïdjan. Actuellement, un groupe de représentants du ministère travaille sur le site « , a déclaré le porte-parole du ministère Ogtay Bayramov.

 

L’image contient peut-être : montagne, ciel, plein air, nature et eau

Les volcans de boue sont un phénomène géologique assez répandu et plus d’un millier de volcans de boue sont connus pour exister dans le monde. L’éruption des volcans de boue s’accompagne principalement d’explosions fortes et de grondements souterrains. Les gaz sortent des couches les plus profondes de la terre et s’enflamment immédiatement.

L’Azerbaïdjan est le premier dans le monde par le nombre de volcans de boue. 350 des 800 volcans de boue dans le monde sont situés ici. Plus de 130 de ces volcans de boue sont situés dans la région de la mer Caspienne .

Les riches champs d’Azerbaïdjan de condensats de pétrole et de gaz tels que Lokbatan, Garadagh, Oil Rocks et Mishovdag ont été découverts près de volcans de boue. La lave, la boue et le liquide vomi par les volcans de boue sont utilisés comme matières premières pour les industries chimiques et  la construction, ainsi que la pharmacologie.

Source : AZER NEWS

Cleveland , Alaska :

52 ° 49’20 « N 169 ° 56’42 » O,
Altitude du sommet 5676 pi (1730 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE

Des températures de surface faiblement élevées ont été observées au sommet du volcan Cleveland sur plusieurs images satellites au cours de la journée passée. Ceci est compatible avec la présence d’un dôme de lave qui a commencé à être extrudé dans le cratère du sommet à la fin de janvier. Les vues des caméras Web ont été obscurcies par les nuages. Aucune activité significative n’a été observée dans les données sismiques ou de capteurs de pression au cours des dernières 24 heures. La présence d’un dôme de lave actif dans le cratère du sommet peut conduire à une activité explosive avec peu ou pas d’avertissement.

Source : AVO

Photo : AVO 2015

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search