01/02/2017. FR. Piton de la Fournaise , Bogoslof , Kilauea , Popocatepetl .

Home / Alaska / 01/02/2017. FR. Piton de la Fournaise , Bogoslof , Kilauea , Popocatepetl .

01/02/2017. FR. Piton de la Fournaise , Bogoslof , Kilauea , Popocatepetl .

01/02/2017.

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

L’éruption débutée hier soir (31/01/2017) à 19h40 heure locale se poursuit.

Suite au survol de reconnaissance réalisé ce matin avec le concours de la Section Aérienne de Gendarmerie, le site éruptif a pu être localisé avec précision. Il se situe à 1.1 km au Sud Sud-Est de Château Fort et à environ 2.5 km à l’Est Nord-Est du Piton de Bert (Figure 1).

 

Figure 1 : Localisation de l’évent éruptif (« Event »), et localisation du front de coulée le 01/02/2017 (07:40 heure locale ; « Front Bras 1, Bras 2 ». Deux autres fissures éruptives se sont ouvertes en début d’éruption plus en amont (de part et d’autre du point « Mi-Fiss1 et 2 ») et ne sont actuellement plus actives. (©OVPF/IPGP)

La hauteur de l’évent éruptif a été estimée à une dizaine de mètre de hauteur. Une activité modérée a été observée au niveau de l’évent d’où s’échappe des fontaines de lave d’une 20-30aine de mètres de haut, et des coulées actives principalement de type aa (Figure 2). L’extension des coulées reste limitée et se partage en plusieurs bras actifs. A 7:40 heure locales les bras actifs avaient parcourus entre 600 et 750m de distance par rapport à l’évent éruptif (Figures 1 et 2).

 

Figure 2 : Prises de vue du site éruptif du 01/02/2017 à 07:40, heure locale. (©OVPF/IPGP)

A noter que deux autres fissures éruptives se sont ouvertes au début de l’éruption mais ne sont actuellement plus actives. Elles sont situées plus en amont à environ 600m à l’ouest de Château Fort. Seule une activité fumerollienne persiste sur ces deux petites fissures dont l’activité en début d’éruption a édifié deux évents de faible taille.

Des mesures sur site (prélèvements de lave et de gaz notamment) vont être réalisées ce jour par les équipes de l’observatoire afin d’avoir une quantification plus précise du dynamisme et des débits. Les premières estimations réalisées par méthodes satellites via la plateforme HOTVOLC (OPGC – Clermont Ferrand) font état de débits relativement faibles de l’ordre de 3-4 m3/s, débit probablement sous-estimé du fait de la présence d’une couverture nuageuse lors de l’acquisition cette nuit.

Source : OVPF

 

Bogoslof , Iles Aleoutiennes , Alaska :

53 ° 55’38 « N 168 ° 2’4 » O,
Altitude Sommet : 492 pi (150 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: AVERTISSEMENT
Code couleur de l’aviation: ROUGE

AVO Image

Les troubles continuent sur le volcan Bogoslof. Les émissions volcaniques ont cessé après l’éruption qui a commencé à 5:20 UTC, le 31 janvier (20:20 AKST, le 30 janvier). L’éruption a d’abord été détectée par une série de rafales discrètes détectées sur les stations sismiques proches. L’apparition de ces rafales a été accompagnée d’un signal infrason et d’un petit nuage d’éruption faible qui a été observé dans les données satellitaires. Une escalade de l’activité explosive du volcan a été détectée par des signaux infrasons à haute amplitude et un tremor sismique accru entre 8h40 et 9h30 UTC compatible avec les émissions continues du volcan. À 9 h 00 UTC, un panache volcanique continu a été vu s’étendant sur une distance de 125 km vers le Sud-Est sur l’île Unalaska à une altitude de jusqu’à 25 000 pieds au-dessus du niveau de la mer. De nombreux coups de foudre liés à l’activité éruptive ont été détectés au cours de cette phase éruptive. Des traces de chutes de cendres et d’odeurs de soufre ont été signalées dans le port néerlandais ce matin, mais sont maintenant terminées. Le nuage de cendres , au plus haut niveau, jusqu’à 25 000 pieds, est actuellement au Sud-Est de l’île Unalaska et se dissipe.

L’image contient peut-être : océan, ciel, plein air, eau et nature

Les images satellites d’aujourd’hui montrent des changements significatifs sur l’île de Bogoslof. Alors que les événements explosifs précédents dans cette séquence provenaient d’un évent situé dans l’eau de mer peu profonde, la roche volcanique fraîche des éruption et les cendres ont formé une barrière qui sépare l’évent de la mer pour la première fois depuis le début de la séquence éruptive. En conséquence, nous concluons que ce changement a entraîné des émissions plus riches en cendres , comme celles qui se sont produites dans la soirée du 30 au 31 janvier (AKST).

Source : AVO

Photo : waythomas, chris

 

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE

Résumé de l’activité:
Le volcan Kilauea continue son éruption à son sommet et sur la zone de Rift Est. La lave continue d’entrer dans l’océan à Kamokuna et les écoulements de surface restent actifs à 2,4 km (1,5 mi) de l’évent de Pu’u’O’o. Ces coulées de lave ne représentent actuellement aucune menace pour les communautés avoisinantes. Une inclinaison déflationniste a été mesurée au sommet depuis environ 7 h. La surface du lac de lave était à environ 18 m (59 pi) sous le plancher du cratère Halema’uma’u, mesurée tôt ce matin.

Observations du Sommet:
Les tiltmeters du Sommet ont enregistré une inclinaison déflationniste depuis environ 7 heures du matin, dans ce qui est probablement la phase déflationniste  suivant l’évènement de déflation-inflation (DI). La surface du lac de lave a été mesurée à environ 18 m (59 pi) sous le plancher du cratère Halema’uma’u tôt ce matin. Le tiltmeter avec les données qui sont affichées sur le site Web de l’observatoire de volcan hawaïen a été réparé la semaine dernière et reflète encore l’activité sur le volcan. Les taux de séismicité étaient à des niveaux de fond et, comme c’est typique, le tremor a fluctué en réponse à la circulation changeante des laves, aux éclaboussures et aux chutes de roches. Les taux d’émission de dioxyde de soufre variaient d’environ 1 700 à 5 700 tonnes métriques / jour au cours de la semaine écoulée, lorsque les mesures étaient possibles pendant les conditions de vent difficiles .

Observations sur Pu’u’O’o :
Les images Webcam affichent la lueur persistante des sources à long terme dans le cratère. Une petite quantité d’inclinaison nette a été mesurée sur les tiltmètres proches ce dernier jour. Les taux de sismicité sont à des niveaux de fond. Le taux d’émission de dioxyde de soufre provenant de tous les évents de la Rift Zone était d’environ 200 tonnes métriques / jour, lors de la dernière mesure le 30 janvier.

L’image contient peut-être : ciel et plein air

Observations des coulées:
L’épisode 61g est toujours actif et entre dans l’océan à Kamokuna. Le développement du delta n’a pas été observé par les scientifiques du HVO au cours du week-end , à partir des points de vue au sol. La bathymétrie très abrupte peut freiner la reforme du delta depuis l’effondrement de la veille du Nouvel An. Un torrent ouvert de lave continue à couler d’une hauteur d’environ 20 m (66 pi) dans l’océan à partir d’un tube dans la falaise . Des mesures récentes effectuées par hélicoptère et au sol confirment une zone de température élevée à environ 5-10 m (16-33 pi) du bord de la falaise. Les fissures chaudes qui courent parallèlement à la falaise autour du point d’entrée suggèrent une augmentation de l’instabilité des falaises  . Les écoulements de surface dispersés à partir d’une petite évasion survenue le 22 janvier sont toujours actifs près de l’évent  61g, de même que les écoulements de surface sur une branche secondaire de l’écoulement 61g. Tous les écoulements de surface se produisent près de Pu’u’O’o, à environ 2,4 km (1,5 mi) de l’évent 61g. L’épisode 61g ne représentent aucune menace pour les communautés  .

Source : HVO

Photos : HVO , Bruce Omori

 

Popocatepetl , Mexique :

31 janvier 11:00 (17:00 GMT 31 Janvier)

Au cours des dernières 24 heures, par le biais des enregistrements sismiques du système de surveillance du volcan Popocatepetl  , 25 exhalaisons de faible intensité accompagnées de vapeur et de gaz ont été identifiées. En outre, hier à 18:36 AM un séisme volcano-tectonique a été enregistré de magnitude M1,4.

Toute la nuit , une lueur pouvait être vue au-dessus du cratère .
Au moment de ce rapport , des émissions de vapeur et de gaz continues sont observées.
Les autres paramètres de surveillance restent inchangés.

Le CENAPRED demande de ne pas approcher le volcan et en particulier le cratère.
Le Semaphore d’ alerte Volcanique du volcan  Popocatepetl est situé à Amarillo Phase 2.

Source : Cenapred

Photo : Erik Gomez Tochimani

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search