12/01/2017. FR. Piton de la Fournaise , Bogoslof , San Miguel ( Chaparrastique ) , Bulusan .

Home / Alaska / 12/01/2017. FR. Piton de la Fournaise , Bogoslof , San Miguel ( Chaparrastique ) , Bulusan .

12/01/2017. FR. Piton de la Fournaise , Bogoslof , San Miguel ( Chaparrastique ) , Bulusan .

12/01/2017.

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

Après une vingtaine de jours d’inflation (gonflement) de l’édifice et une augmentation de la sismicité volcano-tectonique superficielle (0 à 2 km de profondeur) sous les cratères sommitaux, une accalmie est observée depuis début Janvier avec :

 – un retour à une sismicité de fond de 0 à 1 événement par jour (Figure 1) ;

Figure 1: Bilan de la sismicité volcano-tectonique superficielle au Piton de la Fournaise du 18 Septembre 2016 (fin de la dernière éruption) au 08 Janvier 2017. (©OVPF/IPGP)
 

 – un ralentissement notable de l’inflation (Figure 2).

Figure 2 : Illustration de la déformation du 01 Janvier 2016 au 08 Janvier 2017 (les éruptions du 26-27 Mai et du 11-18 Septembre 2016 sont représentées en jaune). Est ici représentée une ligne de base (distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu du nord au sud (en noir les données brutes, en rouge les données lissées sur une semaine). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. A noter que les sauts de déformation liés aux éruptions ont été supprimés afin de faire ressortir les tendances à long-terme. (©OVPF/IPGP)

 Néanmoins, les concentrations en CO2 dans le sol (témoin de processus plus profond) sur le site du Gîte du volcan restent à des niveaux élevés.

Bilan :

Au cours de la deuxième quinzaine de Décembre 2016, une phase de recharge magmatique a été observée. Ce magma s’est accumulé et s’est stocké sous le système central (à l’aplomb des cratères sommitaux) mais n’a pas quitté le réservoir.
Le réservoir reste néanmoins sous pression est une nouvelle recharge dans les jours/semaines/mois à venir pourrait déclencher une éruption avec peu de précurseurs à long-terme.

En effet, une telle situation a été observée en 2016 à deux reprises, lorsque suite à des phases d’inflation (gonflement) similaires, des phases de calme avaient suivies (de 45 à 85 jours) avant d’aboutir à des éruptions précédées par peu (Mai 2016) voir très peu (Septembre 2016) de précurseurs à long-terme (Figure 2).

Source : OVPF

Photo : Patrice Conques.

Bogoslof , Iles Aleoutiennes , Alaska :

53 ° 55’38 « N 168 ° 2’4 » O,
Altitude Sommet : 492 pi (150 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE

Les troubles volcaniques se poursuivent sur le volcan Bogoslof. Au cours de la journée passée, le niveau de séismicité a peu fluctué, mais reste au-dessus du niveau de fond et le volcan reste dans une condition inquiète et imprévisible. En raison de la diminution de la sismicité et de l’absence de données sur les émissions volcaniques, l’AVO a abaissé le code de couleur de l’aviation à ORANGE et le niveau d’alerte volcanique pour ATTENTION plus tôt aujourd’hui.

 Aucune émission volcanique ou activité inhabituelle n’a été détectée au cours de la journée. Les photographies obtenues hier par un pilote passant montrent que l’île est recouverte de cendres grises , foncées ,  et un cratère d’explosion sous-marin d’environ 300 m de diamètre domine le côté Est de l’île Bogoslof.

Photo de l’île de Bogoslof prise par Dan Leary , de Maritime Helicopters le 10 janvier 2017. La vue est vers le Nord-Ouest et l’évent actif est probablement sous-marin , dans le centre de la baie trouble ouverte au Sud-Est.

Alors que le volcan Bogoslof est dans son état actuel d’agitation, il est possible pour l’activité explosive de reprendre avec peu ou pas d’avertissement et que les nuages ​​volcaniques atteignent des niveaux élevés d’altitude . L’AVO n’a pas d’équipement de surveillance volcanique au sol sur le volcan Bogoslof. Nous continuons à surveiller les images satellites, les informations provenant du Réseau mondial de localisation de la foudre et les données provenant d’instruments sismiques et infrasonores sur les îles voisines pour des indications d’activité volcanique.

Source : AVO

 

San Miguel ( Chaparrastique) , El Salvador :

Lieu: département de San Miguel
Altitude: 2.130 mètres au-dessus du niveau de la mer
Type de volcan: Stratovolcan
Type d’activité: Strombolienne – Vulcanienne.
Dernière éruption importante : 29 Décembre, 2013

La vibration du volcan Chaparrastique est restée dans la plage normale de  fluctuation , entre 63 et 160 unités  RSAM / jour en moyenne . Un séisme de magnitude M1,2 a été enregistré dans la région du cratère , à quelques mètres de profondeur, associé  à la fracturation de roches . L’occurrence de micro séismes associés à l’échappement des gaz par le mouvement du magma a été réduit par rapport au mois précédent, à raison d’un à cinq événements par heure. Par leur petite taille qu’aucun d’entre eux a été perçu  par la population.

En ce qui concerne les émissions de dioxyde de soufre (SO2), ces valeurs variaient de 93 à 1580 tonnes par jour , valeurs considérées comme importantes et typiques d’un système volcanique ayant un conduit ouvert. En conclusion au cours de Décembre, le volcan Chaparrastique a montré un niveau d’activité normal. Cependant, le MARN maintient la surveillance renforcée du volcan en temps réel.

Sur la base d’observations par satellite, le VAAC de Washington a signalé que le 7 janvier, des panaches de vapeur avec des quantités mineures de cendres se sont élevés du San Miguel à une altitude de 2,6 km (8 500 ft) , et a dérivé sur 130 km vers le Sud-Ouest . Seuls les panaches de vapeur et de gaz ont été détectés plus tard dans la journée.

Source : Marn , GVP.

Photo : Archive , m faucher .

 

Bulusan , Philippines :

Le réseau de surveillance sismique du volcan Bulusan a enregistré trois (3) séismes volcaniques au cours des dernières 24 heures. L’activité de  vapeur n’a pas pu être observée en raison des nuages ​​épais couvrant le sommet. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été mesurées à une moyenne de 37 tonnes par jour le 5 janvier 2016. Les données précises de nivellement obtenues les 17 et 23 octobre 2016 indiquent des variations inflationnistes de l’édifice par rapport à Août 2016. Toutefois, les mesures GPS continues au 31 décembre 2016 présentaient une légère tendance déflationniste depuis Novembre 2016.

Le niveau d’alerte 1 (anormal) reste en vigueur sur le volcan Bulusan. Cela indique que des processus hydrothermiques sont en cours sous le volcan qui peuvent conduire à des éruptions de vapeur ou phréatiques. Il est rappelé aux unités de l’administration locale et au public que l’entrée dans la zone de danger permanent (PDZ) de 4 kilomètres est strictement interdite et que la vigilance dans la zone de danger étendue doit être exercée en raison des possibilités accrues d’éruptions phréatiques soudaines et dangereuses .

Source : Phivolcs

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search