07/01/2017. FR. Nevados de Chillan , Copahue , Piton de la Fournaise , Bogoslof , Sabancaya .

Home / Alaska / 07/01/2017. FR. Nevados de Chillan , Copahue , Piton de la Fournaise , Bogoslof , Sabancaya .

07/01/2017. FR. Nevados de Chillan , Copahue , Piton de la Fournaise , Bogoslof , Sabancaya .

07/01/2017.

 

Nevados de Chillan, Chili :

(16 au 31 Décembre).
 NIVEAU d’activité JAUNE :  changements dans le comportement de l’activité volcanique .

1.092 événements sismiques, dont cent deux (102) étaient liés à des procédés de fracturation de matériaux rigides, appelés séismes tectoniques volcano (VT) avec une magnitude maximale locale (ML) de 2 ont été enregistré , 4 associés à un événement situé à 1,7 km à l’Ouest-Nord-Ouest (ONO) du cratère actif avec une profondeur de 4,5 km  . En outre, neuf cent quatre-vingt dix (990) tremblements de terre appelés à longue période (LP), liés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan ont été enregistrées. Le tremblement de terre LP de magnitude supérieure  a été enregistré le 27 Décembre à 19:39 (heure locale) avec une magnitude maximale locale (ML) de 2,3 et un déplacement réduit (RDC) de 40,9 cm2.

Nevados de Chillan - 05.01.2017 / 20h10 locale - photo Sernageomin

L’activité explosive montrée au cours de la première moitié de Décembre a continué, enregistrant quatorze (14) explosions dans cette période, qui ont été principalement associées à des événements sismiques de fluides (LP et tremors – TR),  celui qui a eu lieu le 28 Décembre à 10:55 (heure locale) a déployé le plus d’énergie avec une valeur de déplacement réduit  (RDC) de 35,8 cm2.

Le 27 Décembre un survol du complexe volcanique Nevados de Chillan a été réalisé , où, grâce à une caméra thermique il a été possible de mesurer une température inférieure à 50 ° C dans la zone des cratères actifs  .

Selon les données obtenues par les quatre (4)  stations GNSS et deux (2) inclinomètres pour contrôler la déformation du complexe volcanique, des variations de faible amplitude dans les composantes horizontales et verticales des stations GNSS   ont été observées , qui ne dépassaient pas 0,6 cm / mois, ainsi que des inclinaisons inférieures qui ne présentaient pas de déformation avec des tendances en relation avec l’activité interne du volcan, montrant seulement une faible amplitude et des variations compatibles avec les effets climatiques.

nevados de chillan

L’équipement DOAS ( spectrométrie d’absorption optique différentielle )  , station Chilian, situé à 3 km vers l’Est-Nord-Est (ENE) du cratère actif, n’a fourni aucune donnée d’enregistrement ce mois-ci.
Aucune anomalie n’a été signalée dans les émissions de dioxyde de soufre (S02) à l’atmosphère dans la zone du complexe volcanique  selon les données obtenues par l’  OMI  ( http: //so2.gsfc. nasa.gov/) et NESDIS ( http://satepsanone.nesdis.noaa.gov).

Une alerte thermique a été enregistrée sur le complexe volcanique au cours du mois , associée à la survenue d’une explosion, avec une puissance radiative volcanique (VPR) de 2 MW, valeur considérée comme modérée, selon les données publiées par le Middle InfraRed , Observation de l’activité volcanique (Mirova) sur son site Internet (http://www.mirovaweb.it/) basée sur la télédétection des points chauds.

nevados de chillan

La persistance d’ évènements liés à la dynamique des fluides ajoutés à l’enregistrement d’explosions sporadiques suggèrent que le système du complexe volcanique est encore instable. Dans ce contexte, et de par la faible puissance des épisodes d’ explosions associés aux basses températures notées dans les derniers survols, il y a la probabilité d’apparition de nouvelles phases explosives de type phréatique et / ou une plus grande intensité phréatomagmatique des cratères  actifs. Donc, le niveau d’alerte volcanique reste au jaune, et est considérée comme zone à haut risque la zone à moins de 3 km du cratère actif.

Source : Sernageomin

 

Copahue , Chili :

16 au 31 Décembre .
Le niveau d’activité du volcan est au niveau:
NIVEAU JAUNE :  changements dans le comportement de l’ activité volcanique .

Pendant cette période, 899 événements sismiques, dont cinq (5) ont été classés comme volcano-tectoniques (VT) associés à des procédés de fracturation de matériaux rigides ont été enregistrés  . De même, il a été enregistré  huit cent cinquante et un (851)  événements associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, identifiés comme des tremblements de terre longue période (LP), et quarante-trois (43) tremblements de terre identifiés comme des tremblements de terre à très longue période (VLP , sigle en anglais).
En ce qui concerne l’activité sismique de type VT, les grandeurs locales (ML) sont inférieures ou égales à M 1,5. L’événement d’énergie supérieure (24 Décembre  ) était situé sur le flanc Nord-Nord-Est (NNE) , à 13 km du cratère El Agrio avec une profondeur de 6 km.

copahue

En relation avec les évènements de type LP , ceux ci ont présenté des déplacements réduits inférieurs à 2 cm2 , tandis que les évènements VLP ont présenté des déplacements réduits inférieurs à 4 cm2 . Ces évènements ont été localisés autour du cratère actif.

Tout au long de la période d ‘enregistrement , un tremor constant,  de faible amplitude, principalement associé à l’échappement de gaz ainsi qu’ aux émissions de particules (cendres) du cratère El Agrio,  a présenté des valeurs RDC oscillant autour 1,5 cm2. Les fréquences dominantes ont été concentrées dans une largeur de bande allant de 1,2 à 2,1 Hz.

 Le 27 Décembre un survol du complexe volcanique Copahue a été réalisé. Comme les survols du 02/09 et du 2/11 2016 il n’a pas été observé de lac d’acide à l’intérieur du cratère, montrant une diminution de la surface hydrothermale du système . En ce qui concerne le cône pyroclastique situé dans le centre du cratère actif et par rapport aux survols précédents, une plus grande accumulation de matière particulaire et l’ouverture d’un diamètre de sortie , plus grand par rapport au dernier survol ,  est apprécié. La température des gaz émis mesurés par la caméra thermique était proche de 300 ° C, une valeur inférieure par rapport à celles mesurées précédemment.

copahue

A partir des données obtenues à partir de trois (3) stations GNSS, qui mesurent la déformation de la surface du volcan, il a été observé que la distance horizontale entre les stations  de surveillance , traversant le volcan , avaient des variations de très faible ampleur sur tout les axes , à proximité d’une vitesse de raccourcissement de 0,3 cm / mois.
L’émission de dioxyde de soufre (S02) enregistrée sur volcan Copahue par l’équipe DOAS (Spectrométrie pour absorption optique différentielle) , station Triplets, installée à 5 km à l’Est-Nord-Est (ENE) du cratère actif présente une valeur moyenne de 479 ± 127 t / j et une valeur maximale de 585 t/j , notée le 15 Décembre. Le débit moyen est considéré comme faible pour  ce volcan.
Les
caméras IP installées à proximité du volcan ont enregistré un dégazage constant du cratère actif (El Agrio), caractérisé en présentant la plupart du temps, une couleur grise , montrant la présence de matière particulaire.
Aucune anomalie n’a été signalée dans les émissions de dioxyde de soufre (S02) à l’atmosphère dans le secteur du volcan.
Deux (2)  alertes thermiques ont été signalées , associées au volcan au cours de la deuxième quinzaine, la principale  a été enregistrée le 22 Décembre avec une puissance radiative volcanique (PRV) de 5 MW, ce qui est considéré comme faible selon les données publiées par Middle InfraRed Observation   (Mirova) sur son site Internet (http://www.mirovaweb.it/). 

copahue

Les paramètres de surveillance ci-dessus indiquent que l’activité continue dominée par l’apparition d’un type d’activité de surface strombolien , faible , restreint  à l’intérieur du cratère El Agrio, lié  à la lente montée d’un faible volume de matériau magmatique et / ou son dégazage dans un système volcanique ouvert , interagissant avec le système hydrothermal peu profond. Il est souligné que ce type d’activité peut se poursuivre d’une manière oscillante longtemps, sans exclure des augmentations spécifiques liés aux petites explosions phréatiques et / ou une activité strombolienne faible dans les zones actives entourant le cratère  . Par conséquent,  est considérée comme zone à haut risque   celle contenue dans un rayon de 1,5 km autour du cratère El Agrio et consécutivement , il est recommandé de limiter l’accès à ce secteur . Le niveau  d’alerte volcanique se maintient à jaune .

Source : Sernageomin

Photos : Archives

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

Bulletin d’activité du lundi 2 janvier 2017

Sismicité

Après un mois et demi d’une activité volcano-tectonique relativement basse sous le Piton de la Fournaise, la sismicité sommitale a reprise à la mi-Décembre (avec une faible sismicité de 2-3 événements par jour en moyenne, et un point culminant le 23 Décembre avec 10 séismes).

Ainsi, au cours du mois de Décembre 2016, l’OVPF a enregistré au total :

36 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à -2 km sous la surface) sous les cratères sommitaux;
3 séismes profonds (> à 2 km de profondeur) sous le flanc Est du Piton de la Fournaise ;
468 effondrements (dans le Cratère Dolomieu, au niveau du rempart de l’Enclos Fouqué et sur la coulée de Septembre 2016) ;
26 séismes locaux (sous l’île, côté Piton des Neiges) ;
75 séismes régionaux (dans la zone océan indien).

Bilan de la sismicité volcano-tectonique superficielle au Piton de la Fournaise du 18 Septembre (fin de la dernière éruption) au 31 Décembre 2016. (©OVPF/IPGP)
Déformation

 Suite à son arrêt le 06 Octobre, l’inflation sommitale a reprise le 12 Décembre à des taux similaires à ceux enregistrés avant les éruptions de 2015 et après les éruptions de 2016 (élongation de 0.5-1 mm/jour).

Illustration de la déformation au cours des six derniers mois (les éruptions du 26-27 Mai et du 11-18 Septembre 2016 sont représentées en jaune). (A gauche) Est ici représentée une ligne de base (distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu du nord au sud (en noir les données brutes, en bleu les données lissées sur une semaine). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. (©OVPF/IPGP)

Les stations plus lointaines (témoins de l’influence de sources de pression plus profondes) de la base du cône ou en bordure de l’Enclos Fouqué continuent également de montrer des signes d’inflation avec une accélération depuis le 12 Décembre.

piton

Géochimie des gaz

Fumeroles sommitales : Les excès par rapport à l’atmosphère de CO2, H2S et SO2 restent globalement faibles.
Concentration en CO2 dans le sol sur les stations lointaines (zone hors Enclos Fouqué) : Augmentation sensible en Décembre de la concentration en CO2 dans le sol sur le site du Gîte du volcan. En champ plus lointain, les données de la station permanente de la Plaine des Cafres (site de l’observatoire) montrent également une augmentation depuis Décembre alors que les concentrations restent faibles sur les stations permanentes de Piton Bleu (Bourg-Murat) et de la Plaine des Palmistes.

Bilan

Les signaux enregistrés depuis la mi-décembre montre que des apports profonds de magma sont toujours présents et se stockent actuellement aux alentours de 2km de profondeur sous le cratère Dolomieu. Néanmoins, comme cela a été observé plusieurs fois en 2016, de telles phases de reprise d’inflation et de sismicité peuvent s’arrêter très vite et ne pas aboutir à une éruption à moyen terme.

Source : OVPF

Photo : C Chapelet

Bogoslof , Iles Aleoutiennes , Alaska :

53 ° 55’38 « N 168 ° 2’4 » O,
Altitude Sommet : 492 pi (150 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE

L’activité éruptive sur le Bogoslof se poursuit. Il n’y a pas eu d’autres émissions de cendres depuis l’explosion hier à 13:24 AKST (22:24 UTC) donc l’AVO a abaissé le code de couleur de l’aviation à ORANGE et niveau d’alerte à ATTENTION plus tôt aujourd’hui. L’événement a duré hier environ 5 minutes, mesuré par la séismicité et a produit un nuage qui est monté jusqu’à 35,000 ft asl, rapidement détaché du volcan et qui a dérivé Nord-Nord-Ouest comme vu sur les images satellites. Cet événement a été détecté pour la première fois par des stations sismiques situées sur l’île Umnak voisine et par des coups de foudre détectés par le réseau mondial de détection de foudre. L’activité a également été observée sur des capteurs infrasonores (de pression) plus distants. En outre, il y a eu plusieurs pilotes qui ont rapporté des observations du nuage alors qu’il suivait le Nord.

bogoslof

Photographie du panache d’éruption de Bogoslof, le 5 janvier 2016, vu d’un vol en provenance de Dutch Harbor.

Alors que certaines explosions au cours de cette séquence éruptive ont été précédées d’une activité sismique détectée sur les stations de l’île d’Umnak, d’autres explosions ont eu peu ou pas de pré – activité détectée. L’événement d’hier n’a été précédé d’aucune activité détectable sur les stations sismiques disponibles. Depuis l’événement d’hier, l’activité sismique a été calme. Il y a eu une montée du bruit de vent vu en fin de nuit dernière mais qui s’est depuis calmé.

L’événement d’hier était la quatrième explosion de la dernière semaine et la onzième explosion que l’AVO a détectée depuis le 20 décembre. Les explosions se sont produites tous les 1-3 jours.

Source : AVO

Photo : Wright, Kevin

 

Sabancaya , Perou :

La sismicité a fait preuve d’une activité modérée avec l’apparition d’explosions, de tremblements de terre et de tremors volcaniques associés à des mouvements fluide (EXP, TRE, LP) survenus en nombre et en énergie égale à la semaine précédente. Cependant, il a observé une diminution des événements associés à des mouvement et / ou une remontée de magma (HIB).

sabancaya


Les colonnes éruptives de gaz et de cendres ont atteint les 4500 mètres au-dessus du cratère, en diffusion sur un grand rayon de plus de 40 km en direction du Sud-Est, Sud , Nord et Nord-Ouest du volcan.
La déformation au Nord-Est du cratère était de 4 mm.
Le flux de gaz volcanique (SO2) a enregistré un maximum de 2700 tonnes / jour. Aucune variation significative.

Source : IGP

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search