31/10/2016. FR . Turrialba , Ruapehu , Nevado Del Ruiz , Seisme Italie .

Home / blog georges Vitton / 31/10/2016. FR . Turrialba , Ruapehu , Nevado Del Ruiz , Seisme Italie .

31/10/2016. FR . Turrialba , Ruapehu , Nevado Del Ruiz , Seisme Italie .

31/10/2016.

 

Turrialba , Costa Rica :

Rapport d’activité éruptive du volcan Turrialba
30 octobre 2016, mise à jour de 17h00

Éruptions et sismicité:

Le volcan Turrialba maintient son activité éruptive avec des intervalles courts sans émission de cendres, mais avec des gaz et des aérosols. Cependant,  l’énergie du signal sismique correspondant au tremor volcanique et l’énergie des émissions sont inférieures à celles observées jeudi et vendredi. Depuis le 29 Octobre à 17h00 jusqu’ à 17h00, le 30 Octobre 2016, le volcan Turrialba est resté avec un tremor
très fragmenté  (interrompu ), ce qui se traduit par des impulsions d’émission espacées , générant une émission de cendres presque continue avec de très courts intervalles sans émission. Le panache de gaz, de cendres et d’aérosols, lorsque les conditions de nuages ont permis  leur observation ne s’est pas élevé de plus de 500 mètres au-dessus du sommet du volcan.

turrialba

Dispersion des cendres et des gaz dans l’environnement:
La dispersion des gaz, des cendres et des aérosols émis par le Turrialba au cours de la journée s’est faite vers le Nord-Ouest et l’ Ouest-Sud-Ouest, selon les données météorologiques des stations météorologiques  IMN situées sur les sommets du Turrialba et de l’Irazu, et selon le plan de dispersion des gaz, des cendres et des aérosols générés avec le code LAQAT AERMOD VIEW-A . Sur la base de cette carte et considérant que la direction du vent a été très variable , les endroits ou il est possible d’être affecté  par les matériaux émis par le volcan Turrialba sont: Les fermes dans les régions Ouest de volcan Turrialba (Finca La Central, Tajo) , les fermes à San Gerardo de Irazu (Robert, Volio, Lara), Tierra Blanca, Llano Grande, San Rafael de Oreamuno, San Juan de Chicua, Cot, Pacayas, Capellades, Raicero, Cervantes, Cachi, Orosi, Trois-Rivières , Paraiso, Cartago, San Jose, Escazu, Desamparados, Heredia, Alajuela, etc.

Rapports de chutes de cendres et de perception d’odeur de soufre :
La direction du vent pendant la journée était vers le Nord-Ouest et l’ Ouest-Sud-Ouest, qui a coïncidé avec les lieux qui ont signalé des chutes de cendres : 1) San Jose: Canton Central, San Pedro de Montes de Oca, Tibás, Desamparados, Guadalupe de Goicoechea, Sabanilla, Zapote, Sabanilla de Montes de Oca, Coronado, vue panoramique, Ipís, Lourdes de Montes de Oca, White Street, Pavas, Mata Banana et de Moravie. 2) Heredia: Canton Central, San Antonio de Belen, Santo Domingo de Heredia, San Rafael, Santa Barbara. 3) Alajuela: Canton Central, San Antonio del Tejar Alajuela, Grecia. 4) Carthage: San Ramon de Tres Rios, Llano Grande.

Il y a aussi des rapports de perception d’odeurs de soufre: 1) San Jose: Sabanilla, Moravia, Dulce Nombre de Coronado, Mata Platano. 2) Heredia San Rafael.

turrialba

Détection des particules volcaniques fines flottant dans l’air atmosphérique à Heredia:
Les Capteurs de particules en suspension dans l’atmosphère de la Station de surveillance des Aérosols volcaniques de l’ OVSICORI-A ,située sur le campus  Omar Dengo de l’Université nationale de Heredia, ont enregistré entre le 25 et le 30 Octobre 2016 une augmentation modérée de la concentration de particules ou d’aérosols PM 10 (jusqu’à 65 ug / m3 d’air) et PM2,5 (jusqu’à 47 ug / m3)  , indiquant des mouvements d’air venant de la direction du volcan Turrialba (d’Est en Ouest), même si le vent a montré beaucoup de variations dans sa direction pendant la journée, entre le Nord-Ouest et le Sud-Ouest .
Entre le 28 et le 30 Octobre, les plus fortes concentrations de particules ont été observées , de toutes tailles, y compris super-fines, PM 1,0 (30-40 ug à / m 3) .

Source : Ovsicori

Photos : Archives Ovsicori , Roxi.

 

Ruapehu , Nouvelle Zelande :

 BULLETIN  d’alerte volcanique RUA – 2016/10
14h15 Lundi 31 Octobre 2016. 

Etat d’alerte:
Le niveau d’alerte volcanique  reste à 1
Le Code Couleur Aviation: reste Vert

Depuis le début de Septembre, le Crater Lake du Mt Ruapehu avait été « réchauffé » à une vitesse d’environ 1 ° C par jour, atteignant un maximum de 40 ° C le 4 Octobre  . La température du lac est légèrement retombée depuis et est maintenant  stationnaire autour de 37 ° C. Après le 18 Octobre, le niveau du tremor volcanique sous le Mt Ruapehu a augmenté en force. Le tremor volcanique est toujours présent sur le Mt Ruapehu, mais son niveau peut varier.

L’ augmentation de la force du tremor volcanique a commencé le 18 Octobre, où une forte augmentation a été noté avant que l’énergie ne diminue un jour plus tard. Des augmentations subséquentes du tremor ont eu lieu à nouveau le 25 et le 28 Octobre  , et il reste actuellement plus élevé que la normale. Ces impulsions de tremor ne semblent pas être liées à des variations de la température du lac. Les enregistrements indiquent que des périodes similaires d ‘augmentation des tremors volcaniques étaient présentes  en Mai-Juin 2016, lorsque la température du lac était élevée . Fait important, aucune activité éruptive ou de geyser n’a été noté dans le Crater Lake au cours des périodes précédentes de tremor volcanique.

ruapehu

Les conditions météorologiques ont pas été idéales pour des observations de montagne. Néanmoins, nos scientifiques visiteront le lac pour recueillir des échantillons d’eau pour analyse ultérieure et feront un vol de surveillance de gaz lorsque les conditions météorologiques s’amélioreront.
Le cratère actif du Mont Ruapehu est occupée par le Crater Lake et il affiche des températures comprises typiquement entre environ 15 et 40 ° C . Ces phases peuvent durer entre environ 9 et 20 mois. Le lac a refroidi à un minimum de 12 ° C à la mi-Août, puis est resté à 13-14 ° C jusqu’au début de Septembre quand il a commencé à chauffer à nouveau et a atteint un pic de 39,8 ° C le 4 Octobre.

Les volcanologues du GNS science continuent de suivre de près le Ruapehu à travers le projet GeoNet. Le niveau volcanique d’alerte pour le Mt Ruapehu reste au niveau 1 (agitation volcanique mineure) et le Code Couleur Aviation reste également inchangé à Vert.

Source : Geonet , Brad Scott
Duty volcanologue

 

Nevado Del Ruiz , Colombie :

Rapport du Service Géologique Colombien aux autorités et à la communauté :

nevado del ruiz

Aujourd’hui à 13h41  le 30 Octobre  2016, un signal sismique d’évènement de fluides , associé à une émission de cendres du volcan Nevado del Ruiz a été enregistré. Sur les webcams qui surveillent le volcan , ceci n’a pas pu être observé à cause  des nuages élevés . La simulation   montre la dispersion probable des cendres selon le régime du vent actuel , qui est vers le Nord-Ouest.

Le  Service Géologique Colombien continue de superviser l’évolution de l’activité du volcan.

Source : SGC

Photo : Archive

 

Tremblement de terre Italie :

N’étant pas spécialiste dans ce genre de phénomène, je retranscrit une partie de l’article très complet de l’INGV ( en Italien) sur les questions les plus souvent posées sur la sismicité en Italie .

Le lien : https://ingvterremoti.wordpress.com/faq/faq-domande-frequenti-sui-terremoti/#_Toc423523390

…/…

Magnitude ou  intensité?

La magnitude d’un séisme est mesurée avec deux valeurs différentes: l’ampleur et l’intensité. L’ampleur (conçu en 1935 par le célèbre sismologue américain Charles F. Richter) est utilisée pour mesurer à quel point était fort un tremblement de terre, et est pour estimer la quantité d’énergie élastique que ce tremblement de terre a déclenché. En fait entre la taille, ou l’ampleur, et l’énergie d’un tremblement de terre existe une relation mathématique très spéciale. Chaque fois que l’amplitude  augmente d’une unité , l’énergie augmente de non pas une, mais d’environ 30 fois. En d’autres termes, par rapport à un séisme de magnitude 1, un séisme de magnitude 2 est 30 fois plus fort , tandis qu ‘un d’une magnitude de 3 est 30 par 30 fois, soit 900 fois plus fort!

 

Magnitudo Richter ML

Magnitude de Richter ML

L’ampleur la plus élevée jamais enregistrée, égale à 9,5, est celle du tremblement de terre du Chili en 1960. Les tremblements de terre les plus petits perçus par l’homme ont une très faible magnitude (autour de 2,0), tandis que ceux qui peuvent causer des dommages ont généralement une amplitude supérieure à 5.5.

L’autre façon de mesurer un tremblement de terre est en fonction de son intensité. On examine ici  les effets sur l’environnement, sur les choses et les êtres humains. Si l’amplitude d’un tremblement de terre est unique sur le lieu de l’évènement ,  l’intensité peut varier d’un endroit à l’autre, selon ce qui est arrivé à des choses et des personnes. En général, elle diminue en étant plus éloignée de l’épicentre . L’intensité d’un tremblement de terre est alors exprimée dans l’échelle de Mercalli, nommé d’après le sismologue italien qui, au début du XXe siècle, a diffusé la classification internationale des tremblements de terre selon les effets et les dommages qui ont résulté. Cette échelle, modifiée par Cancani et Sieberg, se compose de douze degrés: plus haut est le grade, plus désastreux est le tremblement de terre .

 

Scala Mercalli-Cancani-Sieberg (MCS)

Echelle Mercalli-Cancani-Sieberg (MCS)

Pour estimer l’intensité d’un tremblement de terre , il est nécessaire d’observer et d’évaluer les effets qu’il a provoqué dans toute la zone touchée. Pour ceci , des équipes techniques spécialisées effectuent des reconnaissances dans la zone touchée par un tremblement de terre et  recueillent des données pour élaborer des cartes (cartes macrosismiques) sur lequelles différents endroits sont regroupés en fonction de l’intensité du tremblement de terre.

Mappa macrosismica del terremoto dell’Irpinia del 1980. Ogni linea che contiene un’area di colore diverso, racchiude le località di uguale grado di intensità (isolinea), cioè le aree che hanno subìto lo stesso grado di danneggiamento.Carte macrosismique du séisme d’Irpinia de 1980.
Toute ligne qui contient la zone de couleur  , entoure les lieux de même degré d’intensité (isolinea), qui sont les zones qui ont subi le même degré de dommages.

La magnitude de Richter ML et l’échelle MercalliCancani-Sieberg sont deux mesures très différentes: la première est obtenue en utilisant des sismomètres; la seconde est un classement des effets du tremblement de terre sur les gens et les choses. Les mesures ne sont pas toujours corrélées. De forts tremblements de terre dans des zones inhabitées ou sur des bâtiments antisismiques ne causent pas de dommages et donc peuvent avoir de faibles degrés d’intensité. A l’inverse, de petits tremblements de terre dans des zones avec des bâtiments inadéquats peuvent causer des dommages et déterminer des degrés élevés d’intensité.

…/…

Source : INGV

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search