13/10/2016. FR. Kilauea , Nevado Del Ruiz , Turrialba , Fuego .

Home / blog georges Vitton / 13/10/2016. FR. Kilauea , Nevado Del Ruiz , Turrialba , Fuego .

13/10/2016. FR. Kilauea , Nevado Del Ruiz , Turrialba , Fuego .

13/10/2016.

 

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude Sommet : 4091 ft (1247 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: Attention
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Résumé de l’activité:
Le volcan Kilauea continue son éruption au sommet et sur l’évent Pu’u’O’o, sur la Rift Zone Est.L‘inclinaison au sommet a été relativement stable au cours des dernières 24 heures. La surface du lac de lave était à 12 m (39 pi) sous le plancher du cratère Halema’uma’u  hier soir. Le flux  de lave 61g continue à entrer dans la mer à Kamokuna , ne posant aucune menace pour les communautés avoisinantes.

kilauea

Observations du sommet:
Les inclinomètres du sommet n’ont montré que peu de changement au cours des dernières 24 heures. La surface du lac de lave hier soir était à 12 m (39 pieds) en dessous du bord de l’évent Overlook  . Les vues Webcam du lac de lave peuvent être trouvées à cette page Web: http://hvo.wr.usgs.gov/cams/region_kism.php.

La sismicité est aux taux de fond normaux avec les fluctuations de tremors associés aux éclaboussures du lac de lave  . Les taux moyens d’émission de dioxyde de soufre du sommet variaient entre 5.400 à 6.000 tonnes / jour la semaine dernière.

Observations sur Pu’u’O’o :
Les images de la webcam au cours des dernières 24 heures montrent les lueur persistante des sources incandescentes dans le cratère. Il n’y a eu aucun changement significatif dans la sismicité ou l’inclinaison au cours des dernières 24 heures. Le taux d’émission de dioxyde de soufre de tous les évents de la Rift Zone Est était d’environ 310 tonnes / jour lors de la dernière mesure le 26 Septembre.

Observations de la coulée de lave :
La coulée de lave 61g, s’étendant au Sud-Est de Pu’u’O’o sur le flanc Sud du Kilauea continue à fournir la lave qui entre dans  l’océan à Kamokuna.


Une forte prudence est demandée aux visiteurs venant voir l’entrée des coulées dans l’océan  (là où la lave rencontre la mer), il existe des risques significatifs supplémentaires en plus que de marcher sur des surfaces inégales et autour de falaises raides et extrêmement instables   . Etre trop près d’une entrée dans l’océan vous expose à des projections de débris créés par l’interaction explosive entre la lave et l’eau. En outre, la nouvelle terre créé est instable car elle est construite sur des fragments de lave non consolidés et du sable. Ce matériau tendre peut facilement être érodé par les vagues, et glisser dans la mer. Dans plusieurs cas, ces effondrements, une fois démarrés, ont également incorporé des parties de l’ancienne falaise.
Enfin, l’interaction de la lave avec l’océan crée un panache d’ eau de mer corrosif chargé d ‘acide chlorhydrique et de particules volcaniques fines qui peuvent irriter la peau, les yeux et les poumons.

Source : HVO

Photos : Merci à David Ford et Bruce Omori , nos « reporters » sur place.

 

Nevado Del Ruiz , Colombie :

Bulletin d’activité hebdomadaire du volcan Nevado del Ruiz, du 4 Octobre au 10 Octobre, 2016

Le niveau d’activité se poursuit au niveau:
Niveau d’activité Jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le Service Géologique Colombien rapporte que:

Au cours de la dernière semaine, différents paramètres de surveillance, montrent que le volcan Nevado del Ruiz reste instable.

L’activité sismique liée à la fracturation de la roche volcanique sous le volcan, représentée par les tremblements de terre volcano-tectoniques (VT) , ont montré par rapport à la semaine précédente, une augmentation de leur nombre et de leur énergie sismique libérée. L’apparition d’un essaim sismique a été enregistré entre 11h00 (heure locale) le 7 Octobre et 12h00 le 11 Octobre 2016. Cet essaim (enregistrement de nombreux tremblements de terre) était situé à une distance moyenne de 4,3  km au Nord du cratère Arenas , à des profondeurs variant entre 4,5 et 6,8 km. Les tremblements de terre de plus grande ampleur enregistrés ont eu lieu au cours de l’essaim, le 7 Octobre à 15:34 (heure locale) avec une magnitude de 4,4 ML (Magnitude locale) et le 9 Octobre à 13h05 (heure locale) avec une amplitude de 3.1 ML (Magnitude   locale) à des profondeurs de 5,4 et 5,2 km respectivement. Le tremblement de terre de plus grande ampleur a été ressenti dans les environs immédiats du volcan et dans les municipalités de Manizales, Villamaría, Chinchiná, Neira, Liban, Herveo, Dosquebradas et Pereira, alors que celui d’ampleur 3.1 ML, a été signalé comme ressenti dans ses environs du volcan et par certaines personnes dans les municipalités de Manizales et Villamaría.

nevado del ruiz

En plus , une activité sismique de fracturation des roches a été enregistrée dans les zones sources de sismicité du Nord ,et  dans les secteurs Sud-Ouest, Nord-Est et Sud-Est du volcan et dans une moindre mesure dans le cratère. Les profondeurs de ces tremblements de terre ont varié de 1,6 à 7,2 kilomètres.

L’activité sismique liée à la dynamique des fluides dans les conduits volcaniques a été caractérisée par la continuité dans la survenue de tremblements de terre longue période (LP) et à très longue période (VLP), des impulsions de tremors et de multiples tremblements de terre de fluide , avec des niveaux  variables d’énergie. Également au cours de cette semaine , des épisodes de tremors volcaniques continus de courte durée et de bas niveau d’énergie ont été enregistrés. Ce type de sismicité était principalement situé dans le cratère Arenas  , autour de celui ci et dans une moindre mesure dans le secteur Sud-Est du volcan. Certains de ces signaux sismiques ont été associés à des émissions de gaz et de cendres dans l’atmosphère, comme cela a été confirmé  par les caméras installées dans la zone du volcan , et par des rapports faits par les responsables du Parc National Naturel de Los Nevados ( PNNN) et du Service Géologique de Colombie (SGC). L’enregistrement de nouveaux signaux sismiques de ce type avec des niveaux d’énergie plus élevés qui peuvent être associés à des émissions de gaz et de cendres n’est pas exclu. Il est important de se rappeler que les processus d’émission de cendres peuvent se produire sur plusieurs jours et parfois plusieurs fois par jour sans impliquer un rapport individuel à chaque épisode. Il y a déjà 22 mois  que les processus d’émission de cendres sont présents sur le Nevado del Ruiz , ce qui, dans le cycle actuel de l’activité, n’ est pas une indication de l’imminence d’une activité éruptive.

La déformation volcanique, mesurée à partir d’inclinomètres électroniques, de systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) et d’ images satellites pour déterminer les changements dans l’inclinaison, la position et la forme du volcan, respectivement, continue d’enregistrer des changements.

nevado del ruiz

Le volcan continue à émettre dans l’atmosphère des quantités importantes de vapeur d’eau et de gaz, dont du dioxyde de soufre (SO2) , comme en témoignent les valeurs obtenues par les stations  SCANDOAS installées dans la zone du volcan et par l’image satellite. Dans les informations de suivi fournies par le site Mirova, aucune anomalie thermique n’a été identifié  au cours de la semaine.

La colonne de gaz, de vapeur et de cendres de temps en temps a atteint une hauteur maximale de 2000 m au-dessus du sommet du volcan, le 8 Octobre. La direction de la dispersion de la colonne était en conformité avec le régime des vents dominants dans la région, qui, pendant les premiers jours de la semaine ont montré une direction dominante vers le Nord-Est du volcan et vers le Sud-Ouest au cours de la fin de la semaine, favorisant la dispersion des cendres sur les zones qui sont dans les directions ci-dessus.
De l’analyse technico-scientifique et instrumentale, il est considéré que le volcan Nevado del Ruiz, en dépit de l’augmentation d ‘activité de la semaine précédente, continue d’évoluer au niveau d’activité Amarillo.

Source : SGC

 

Turrialba , Costa Rica :

Rapport de l’activité éruptive du volcan Turrialba:
12 octobre 2016,  mise à jour de 17h00

Éruptions et sismicité:
Depuis la dernière activité éruptive du volcan, entre 21h00 le 11 Octobre et 01h00 le 12 Octobre, le volcan est resté avec une sismicité caractérisée par des séismes volcaniques d’amplitude modérée jusqu’à 14h00 le 12 octobre, à partir de là , l’activité a augmenté. Cette activité se caractérise par une forte amplitude des tremblements de terre volcaniques de courtes durées , de petits tremors court et une très faible  amplitude du tremor , accompagné d’émission de cendres. A 16:20 heures un tremor volcanique de forte amplitude , accompagné par une forte émission de cendres, de gaz et d’aérosols, qui a duré 10 minutes (Fig. 1) est apparu. Il est prévu que, au cours de la soirée ,  ce type d’événements se répète à court terme.

Dispersion des cendres et des gaz dans l’atmosphère:
La dispersion des cendres et des gaz émis par le volcan Turrialba au cours de la journée du 12 Octobre a été principalement vers le Nord-Ouest le matin et le Sud-Ouest l’après-midi, selon les données météorologiques de l’Institut national de météorologie IMN.

Rapports de chute de cendres et de perception d’odeur de soufre  :

Jusqu’au moment de la publication de ce rapport, à 17:00 heures, aucun rapports de chutes de cendres ou de perception d ‘odeur de soufre n’ ont été reçus.

Recommandations:
En raison de la continuité de l’activité éruptive observée dans cette année 2016 sur le volcan Turrialba, il est important de prendre des mesures de protection, en particulier pour les personnes les plus sensibles aux changements environnementaux qui souffrent de problèmes respiratoires, d’asthme, d’ allergies, de problèmes cardio-vasculaires  . Ils doivent se protéger les voies respiratoires et la bouche avec des masques ou mouchoir humide, les yeux avec des lunettes en plastique, et la peau et la tête avec des chemises à manches longues et un chapeau. En outre, il doit être mis en œuvre les bonnes pratiques dans les foyers, les centres d’éducation et de protection de la santé humaine et animale, pour la nourriture, l’eau potable et la cuisine, les animaux domestiques et les animaux en général, les instruments ou outils de travail délicat .

Source : Ovsicori

 

Fuego , Guatemala :

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie:  stratovolcan composite
Localisation géographique: 14 ° 28’54˝ Latitude N; 90 ° 52’54˝ longueur W.
Hauteur: 3,763msnm.
conditions météo: Partiellement nuageux
Vent: nord-est à 2 k/heure
Précipitations: 0.0 mm.

fuego

Activité:

De faibles fumerolles de dégazage de couleur blanche à une hauteur de  4,200 mètres environ (13,780 pieds) qui se propagent vers l’Ouest et le Sud-Ouest, et 13 explosions ont été enregistrées, cinq faibles et 8 modérées . Elles ont émis des colonnes de cendres grises à des hauteurs de 4.300 à 4.700 mètres (14.110 à 15,420 pieds), qui se sont dispersées sur 10-12 km dans la direction de l’Ouest et du Sud-Ouest. 8 grondements faibles et 5 ondes de choc modéré à faible ont été générés , perçus à moins de 10 km du volcan . Des impulsions incandescentes se sont élevées à des hauteurs approximatives de 100-150 m avec des avalanches faibles à modérées  sur le contour du cratère.Les explosions ont généré des chute de cendres dans les zones de Morelia, Panimache I et II, Sangre de Cristo , Santa Sofía et San Pedro Yepocapa.

Source : Insivumeh

Photo : Archive

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search