08/10/2016. FR. Kilauea , Fuego , Santiaguito , Nevado Del Ruiz , Mauna Loa , Aso .

Home / aso / 08/10/2016. FR. Kilauea , Fuego , Santiaguito , Nevado Del Ruiz , Mauna Loa , Aso .

08/10/2016. FR. Kilauea , Fuego , Santiaguito , Nevado Del Ruiz , Mauna Loa , Aso .

08/10/2016.

 

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude Sommet :4091 ft (1247 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: ATTENTION
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Résumé de l’activité:
Le volcan Kilauea continue son éruption à son sommet et sur l’évent Pu’u’Ō’ō sur la Rift Zone Est. La tendance déflationnistes au sommet se poursuit. La surface du lac de lave était à 52,5 m (172 pi) sous le plancher du cratère Halema’uma’u , vendredi matin. Le flux de lave 61g continue de couler dans la mer à Kamokuna. Le flux représente aucune menace pour les communautés avoisinantes.

kilauea

Observations du sommet:
Les inclinomètres du sommet ont enregistré le début d’ une inclinaison inflationniste commençant tôt vendredi matin. La surface du lac de lave, à partir de vendredi matin était à 52,5 m (172 pi) au-dessous du rebord de l’évent Overlook .
La sismicité du s
ommet  est à des niveaux typiques, ce matin, alors que les amplitudes du tremor volcanique  ont continué à fluctuer en association avec les éclaboussures du lac de lave . Les taux moyens d’émission de dioxyde de soufre du sommet variaient de 1.000 à 5.300 tonnes / jour la semaine dernière. les données GPS et InSAR ont enregistré une tendance inflationniste à long terme du complexe de réservoir de magma sous le sommet depuis 2010.

kilauea

Observations sur Pu’u’O’o:
Aucun changement significatif ne sont visibles sur les images de la webcam, avec une lueur persistante continue des sources incandescentes dans le cratère. La visite de terrain du HVO sur le Pu’u’O’o vendredi dernier n’a rapporté aucun changement significatif depuis la précédente visite quelques semaines auparavant. L’ inclinomètre sur le flanc Nord du Pu’u’O’o n’a enregistré aucune inclinaison significative la semaine dernière. Le taux d’émission de dioxyde de soufre de tous les évents de la Rift Zone Est était d’environ 310 tonnes / jour lors de la dernière mesure le 26 Septembre.

kilauea
Cette photo montre une projection sur le bord du lac de lave au sommet du Kilauea , vue de l’Ouest. Ceci est la zone la plus commune sur le lac pour avoir des éclaboussures, mais, parce qu’elle est presque directement au-dessous de l’emplacement de la caméra, elle n’ apparaît pas dans nos images de la webcam.


Observations de la coulée :
La coulée de lave  61g, s’étendant au Sud-Est de Pu’u’O’o sur le flanc Sud du Kilauea continue de fournir de la lave dans l’océan à Kamokuna. La plus à l’Est des entrées côtières était active vendredi, alors que le coté occidental était inactif. Des poussées actives ont eu lieu sur la plaine côtière , à environ 2 km (1,2 mi) à l’intérieur  de l’entrée dans l’océan au cours de la semaine dernière, mais semblaient être en voie de disparition vendredi dernier.

Vendredi dernier, sur le terrain , l’équipe du HVO a également noté que des fissures parallèles à la côte se sont développées sur le grand delta oriental de 5,2 hectares (12,9 acres)  . Le personnel  de l’équipe a signalé un effondrement de la partie orientale du delta , entre dimanche soir et mardi après-midi. Ceci indique que le delta est de plus en plus instable et pourrait disparaitre loin dans la mer. Les effondrements de deltas sont dangereux , se produisent sans avertissement et peuvent déclencher des explosions de débris chaud lors des contacts entre l’eau de mer et la lave en fusion. 

Source : HVO

Photos : David Ford , Bruce Omori , HVO.

 

Fuego , Guatemala:

Type d’activité:Vulcanienne
Morphologie : stratovolcan composite
Localisation géographique: 14° 28’54˝ Latitude N; 90 ° 52’54˝ Longitude W.
Altitude : 3,763msnm.
conditions météo: Ciel dégagé
Vent: Nord 5 kmh
Précipitations: 6.2 mm

fuego

Activité: Une activité de fumerolles modérées de dégazage blanches à une hauteur de 4300 de mètres environ  (14,108 pieds) qui se sont dispersées vers le Sud  a été notée.  10 explosions qui ont expulsé des colonne de cendre grise à une hauteur de 4500 mètres (13,780 pieds ) sont enregistrés , qui se sont dispersées sur environ 10 km vers le sud. Des projections incandescentes ont atteint des hauteurs d’environ 200 m , avec de faibles à modérées avalanches sur le contour du cratère. Quelques grondements faibles ont été perçus ainsi que de faibles ondes de choc. A la suite des explosions , des chute de particules de cendres ont été générées , principalement dans la zone de Rochela.

Source : Insivumeh

 

Santiaguito , Guatemala :

Type d’activité: Peléenne
Morphologie: Complexe de dômes dacitiques .
Localisation géographique: 14 ° 44 ’33 ˝ Latitude N;   91 ° 34’13˝   Longitude W
Altitude : 2,500msnm.
conditions météorologiques :  claires
Vent: Sud-Est 2 kmh , Précipitations: 1,5 mm.

Activité:

Une activité de fumerolles modérées de dégazage blanches à une hauteur d’environ 2700 mètres (8.858 pieds) qui se sont dispersées vers le Sud-Ouest, tard dans la nuit , ainsi que 10 explosions modérées , ont été enregistrées, générant des colonne de cendre grise à une hauteur d’environ 3.600 mètres (11,811 pieds), celles-ci se sont dispersées vers le Sud-Ouest,  l’Est et le Sud. Il a été noté des chutes de cendres sur  Monte Claro, San Marcos Palajunoj, El Palmar et Pueblo Nuevo . Il n’est pas exclu  la possibilité de chutes de cendres dans les prochaines heures dans les zones de la ville de Quetzaltenango en raison de variations dans la direction du vent. L’ accumulation de matière juvénile est observée au voisinage du dôme , qui a généré  occasionnellement des avalanches faibles.

santiaguito

A cause des conditions de pluie qui se sont présentées dans le pays, à partir de 20:18 heures l’ OVSAN , observatoire du volcan Santiaguito et la station sismique  Stg3 ont enregistré la descente d’un lahar modéré par la rivière Cabello de Angel  ,   affluent de la rivière Nima I. Ce lahar a une dimensions d’environ 16 mètres de large et 1 mètre de haut , entraînant des matériaux volcaniques fins, moyens , des blocs  jusqu’à 1 mètre de diamètre , des branches et des troncs d’arbres. En raison de l’activité constante du volcan Santiaguito ce lahar a des températures modérées et dégage une odeur de soufre douce lors de son voyage vers l’ aval.

Source : Insivumeh

 

Nevado Del Ruiz , Colombie :

Bulletin d’activité hebdomadaire du volcan Nevado del Ruiz, du 27 Septembre au 03 Octobre  2016
Le niveau d’activité se poursuit au niveau:

Niveau d’activité Jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du Nevado del Ruiz, le Service Géologique Colombien rapporte que:

Au cours de la dernière semaine, différents paramètres de surveillance, montrent que le volcan Nevado del Ruiz reste instable.

L’activité sismique liée à la fracturation des roches dans l’édifice volcanique a montré une légère diminution du nombre de tremblements de terre et de l’énergie sismique libérée par rapport à la semaine précédente . Cette sismicité a été localisée principalement dans les sources  sismogènes du Nord-Est et du Sud-Est , ainsi que dans une moindre mesure dans les secteurs du Nord et du Nord-Ouest distale du volcan et du cratère Arenas. Les profondeurs des tremblements de terre variaient entre 0,2 et 7,3 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine a été de 1,5 ML (Magnitude locale), ce qui correspond au tremblement de terre enregistré le 27 Septembre à 14h53 (heure locale), situé dans le secteur Sud-Est de la structure volcanique, à 3.2 km de profondeur.

nevado-del-ruiz

L’activité sismique liée à la dynamique des fluides dans les conduits volcaniques a été caractérisée par l’apparition de tremblements de terre longue période (LP) et à très longue période (VLP), des impulsions de tremor, plusieurs tremblements de terre de fluide, avec des niveaux d’énergie dans certains cas important . Également au cours de cette semaine des épisodes de tremor volcaniques continus de courte durée et de bas niveau d’énergie ont été enregistrés. Quant à l’emplacement de ce type de sismicité, il a été principalement présent dans le cratère Arenas,   à côté de celui ci, et dans une moindre mesure dans les secteurs volcaniques du Sud-Est. L’enregistrement de nouveaux signaux sismiques de ce type avec des niveaux d’énergie plus élevés, certains de ces signaux sismiques ayant été associés à des émissions de gaz et de cendres dans l’atmosphère, dont la dispersion dépendait des conditions de vent qui ont prévalu dans la région, n’est pas exclu  , comme l’ont confirmé les images capturées par les caméras installées dans la région du volcan ,comme les rapports des responsables du parc national naturel de los Nevados (PNNN) et du service géologique de Colombie (SMQ).

Les processus d’émission de cendres peuvent se produire sur plusieurs jours et parfois plusieurs fois par jour sans impliquer de rapport individuel de chaque épisode.

La déformation volcanique, mesurée à partir d’inclinomètres électroniques, de systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) et d’ images satellites pour suivre les changements dans l’inclinaison, la position et la forme du volcan, respectivement, continue d’enregistrer des changements.

Le volcan continue à émettre dans l’atmosphère des quantités importantes de vapeur d’eau et de gaz, dont du dioxyde de soufre (SO2)  , comme on le voit dans les valeurs obtenues par les stations SCANDOAS permanentes , installées dans la région du volcan et sur les analyses des images satellites. Dans les informations de suivi fournies par le site Mirova , deux anomalies thermiques de faible énergie ont été identifiées et associées au cratère Arenas, qui ont été enregistrées le 29 et le 30 Septembre avec des valeurs de 1,0 et 2,0 MW, respectivement.

La colonne de gaz, de vapeur et de cendres de temps en temps a atteint une hauteur maximale de 1800 m au-dessus du sommet du volcan, le 29 Septembre. La direction de la dispersion de la colonne  était en accord avec le régime des vents dominants dans la région, qui, pendant les premiers jours de la semaine ont montré une direction dominante vers le Nord-Ouest du volcan,  et vers la fin de la semaine, ont prévalu vers le secteur Sud-Ouest de la structure volcanique, favorisant la dispersion des cendres sur les populations qui sont dans ces directions  par rapport au volcan.

De l’analyse technico-scientifique et instrumentale, il est considéré que le volcan Nevado del Ruiz continue d’évoluer. Il n’est pas exclu que de nouveaux événements pouvant indiquer une accélération du processus se présentent, ce qui impliquerait une plus grande instabilité du volcan et des changements en conséquence dans le niveau d’activité .

Source : Ingeominas.

 

Mauna Loa , Hawai :

19 ° 28’30 « N 155 ° 36’29 » W,
Altitude Sommet : 13681 ft (4170 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: CONSULTATIF
Code couleur actuel de l’aviation : JAUNE

Résumé de l’activité:
Les taux de déformation et de sismicité sur le Mauna Loa restent au-dessus des niveaux de fond à long terme. Le niveau d’alerte du volcan   Mauna Loa reste à consultatif.

Le Mauna Loa n’est pas en éruption. Les mesures Global Positioning System (GPS) continuent de montrer la déformation du sol liée à l’inflation d’un réservoir de magma sous le sommet et la partie supérieure de la Rift Zone Sud-Ouest, avec une tendance inflationniste continue survenant principalement dans la partie Sud-Ouest du complexe de stockage de magma du Mauna Loa.

mauna loa

De petits tremblements de terre peu profonds , à des profondeurs de moins de 5 km (3 mi) ont été enregistrées sous la caldeira Sud et la partie supérieure de la Rift Zone Sud-Ouest, les mêmes zones où la plupart des récents tremblements de terre dans la région du sommet du Mauna Loa ont eu lieu. La semaine dernière, aucun tremblement de terre de magnitude M3 ou au-dessus n’ont été enregistrés sous le volcan.

Les mesures à partir d’un site de fumerolle  surveillé en continu au sein de la caldeira sommitale ont montré des températures de fumerolles relativement stables et aucun changement significatif dans les concentrations soit de dioxyde de soufre soit de dioxyde de carbone dans les émissions de gaz volcaniques.

Source : HVO

 

Aso , Japon :

Le Mont Aso , au Japon est entré en éruption :

7 octobre 2016.  Le mont Aso, un volcan sur la principale île du sud du Japon , Kyushu, est entré en éruption à environ 1h 46 du matin, heure locale,  a déclaré samedi l’Agence météorologique du Japon.

aso

L’agence a émis une alerte de niveau 3 sur une échelle de 5 pour l’Aso, en restreignant l’entrée autour du volcan sur un rayon de deux kilomètres.

Aucune blessures ou dommages n’ont encore été rapportés. Le Mont Aso, qui se trouve dans la préfecture de Kumamoto, est le plus grand volcan actif au Japon et est également parmi les plus importants dans le monde.

Source : IOL

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search