05 Octobre 2016. Piton de la Fournaise , Copahue , Colima , Turrialba , Bulusan .

Home / blog georges Vitton / 05 Octobre 2016. Piton de la Fournaise , Copahue , Colima , Turrialba , Bulusan .

05 Octobre 2016. Piton de la Fournaise , Copahue , Colima , Turrialba , Bulusan .

05 Octobre 2016.

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

Bulletin d’activité du lundi 3 octobre 2016

Sismicité

Depuis la fin de l’éruption le 18 Septembre 2016 et jusqu’au 3 Octobre, l’OVPF a enregistré au total :

  • 100 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à -2 km sous la surface) sous les cratères sommitaux.

Depuis le 26 Septembre, la fréquence des séismes a diminué et est passé à moins de 5 séismes par jour.

Bilan de la sismicité volcano-tectonique superficielle au Piton de la Fournaise du 18 Septembre au 3 Octobre (12:00 heure locale) 2016. (©OVPF/IPGP)
piton de la fournaise

Déformation

Suite à la légère déflation (dégonflement) observée au cours de l’éruption, une inflation (gonflement) de l’édifice volcanique est observée depuis le 18 Septembre, signifiant la mise en pression et l’accumulation de magma en profondeur. Les taux d’élongation sommitale (environ 1mm/jour) est comparable aux taux observés lors des phases d’inflation de 2015 et 2016.
Néanmoins depuis le 01 Octobre cette inflation semble ralentir.

Illustration de la déformation sommitale depuis 6 mois (les phases éruptives sont indiquées en jaune). Est ici représentée une ligne de base (distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu du nord au sud (en noir les données brutes, en bleu les données lissées sur une semaine). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan. (©OVPF/IPGP)
 

 Géochimie des gaz

Les concentrations en H2S et SO2 dans les fumerolles sommitales restent à des niveaux élevés, supérieurs au bruit du fond. A suivre ces prochains jours.

Source : OVPF

Photos : Fournaise info

Copahue , Chili :

Rapport spécial d’activité volcanique (REAV)
Région de Biobio. Septembre 29 2016 0330 (heure locale).

Le Service national de  géologie et des mines (SERNAGEOMIN) décrit les informations suivantes obtenues par les équipes de surveillance du Réseau national de surveillance des volcans, traitées et analysées à l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud, centre d’interprétation des données du SERNAGEOMIN:
Jeudi 29 Septembre  2016 à 02:39 heure locale (05h39 GMT), les stations de surveillance installées près du volcan Copahue, ont enregistré un (1) tremblement de terre associé à la fracturation des roches (Volcano-Tectonique) . L’événement a été situé à 6,2 km à l’Est-Nord-Est (ENE) du cratère El Agrio.

copahue

La localisation obtenue était la suivante:
TEMPS D’ORIGINE: 02:39 hl (GMT -3)
LATITUDE: 37 ° 50 ’90’ ‘ Sud
LONGUEUR: 71 ° 06 ’47’ ‘ Ouest
PROFONDEUR: 4,9 km
MAGNITUDE LOCALE: 3.1 (ML)

OBSERVATIONS:
Au moment de la publication de ce rapport, il y a eu quatre répliques de moindre ampleur. Aucun changement significatif n’a été observé dans l’activité de surface enregistrée par les caméras IP.
Le niveau d’alerte volcanique  reste au niveau jaune.
Le SERNAGEOMIN continue la surveillance en ligne et le rapportera en temps opportun sur les changements de l’activité volcanique dans la région.

Source : Sernageomin

 

Colima , Mexique :

Après avoir effectué un survol hier matin , les spécialistes en volcanologie de l’Unité d’Etat de la protection civile et du personnel d’incendie ont constaté une diminution considérable de l’activité du volcan.

colima

Par conséquent, le gouvernement de Jalisco a décidé que les familles qui ont été évacuées peuvent rentrer chez eux. De même, il est important de souligner que comme une mesure préventive, le personnel de l’UEPCBJ continuent d’effectuer des visites de supervision dans les villages installés sur les pentes du volcan. La vigilance même, est maintenue  en permanence 24 heures / 24  à l’ Observatoire du volcan situé dans le parc national du Nevado de Colima.

Source : UEPCBJ

Photo : Javier Flores

 

Turrialba , Costa Rica :

Rapport d’activité du volcan Turrialba:
4 octobre 2016 , 17h00

Au cours des 24 dernières heures, l’émission de cendres du volcan n’a pas cessé. Le signal sismique suggère des phases d’intensité variable, peut-être pulsantes , jusqu’à 4h du matin, et après 4 heures le tremor s’est produit de façon assez constante, avec un peu plus d’énergie de 6h30 à 15 heures.
Lorsque la visibilité est permise, un panache de 1000m  au-dessus du sommet du volcan (4300m d’altitude) et qui se disperse vers le Nord a été observé .

turrialba

De très faibles chutes de cendres ont été notées  à San Jose (Curridabat), Heredia (San Rafael Concepción), et à Limón (Siquirres et environs).

En raison des conditions météo, en particulier à la direction du vent qui déplace la cendre vers la caméra web située au sommet du Turrialba, son fonctionnement peut être interrompu sans cesse. Si la direction du vent se maintient, il y aura des problèmes de communication avec la caméra.

Source : Ovsicori

Photo : Roxi

 

Bulusan , Philippines :

Avis d’activité du volcan Bulusan , 05 Octobre 2016 11:30

Au petit matin du 30 Septembre, le dégazage sur la fissure sur les pentes Sud du sommet  du volcan Bulusan (12,7667 ° N, 124,0500 ° E) a été réactivé, avec l’évacuation d’un panache de vapeur à basse altitude , ainsi que des quantités mineures de cendres. Pour les six derniers jours, une forte odeur sulfurique a été rapportée dans Brgy. Mapaso, Irosin, Sorsogon , causée par les panaches qui descendent sur les pentes méridionales habitées. Depuis 5 heures aujourd’hui, le réseau sismique du volcan Bulusan a enregistré 15 séismes volcaniques.

bulusan

Compte tenu de cela, le PHIVOLCS conseille toutes les communautés et les administrations locales sur le secteur Sud du Bulusan de prendre des précautions supplémentaires contre les effets des cendres volcaniques et ceux du SO2 qui est évacué  de la fissure Sud-Est. Les effets à court terme de l’exposition au SO2 conduisent à une irritation des yeux et des voies respiratoires, des maux de tête, et de la toux. Les personnes asthmatiques peuvent souffrir de constriction des voies respiratoires  . D’autres gaz volcaniques ont le potentiel de provoquer une perte de conscience et dans les cas extrêmes, peuvent conduire à l’asphyxie.

Le niveau d’alerte 1 prévaut toujours sur le volcan Bulusan . Les collectivités locales rappellent au public que l’entrée dans le rayon de la Permanent Danger Zone de 4 de kilomètre ( PDZ) est strictement interdite en raison de la possibilité d’éruptions de vapeur ou phréatiques soudaines et dangereuses, en particulier près de la fissure actuelle  . Le PHIVOLCS surveille de près les récents changements dans l’activité du Bulusan et informera immédiatement toutes les parties prenantes s’il devait y avoir des développements dans les conditions actuelles d’activité du volcan.

Source : Phivolcs

Photo : Archive

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search