24/09/2016. FR. Kilauea , Turrialba , Momotombo, San Cristobal , Fuego .

Home / blog georges Vitton / 24/09/2016. FR. Kilauea , Turrialba , Momotombo, San Cristobal , Fuego .

24/09/2016. FR. Kilauea , Turrialba , Momotombo, San Cristobal , Fuego .

24/09/2016.

 

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude Sommet : 4091 ft (1247 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: Attention
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Résumé de l’activité:
Le volcan Kilauea continue son éruption à son sommet et sur l’évent  Pu’u’O’o sur la Rift Zone Est. Les inclinomètres du sommet ont enregistré un changement déflationniste fort dans la dernière journée, qui se poursuit ce matin, mais à un taux moindre. Le niveau du lac de lave a chuté d’environ 14 m (46 pi) depuis hier matin, et était à 24 m (79 pi) sous le plancher du cratère Halema’uma’u , mesuré plus tôt ce matin. Le flux de lave 61g alimenté par le Pu’u’O’o sur la Rift Zone Est continue à entrer dans l’océan à Kamokuna, et il y a eu des poussées  ces derniers jours à environ 2 km (1,2 mi) à l’intérieur de la côte. Le flux 61g ne représente aucune menace pour les communautés avoisinantes.

kilauea

Halema’uma’u / USGS.


Observations du sommet :
Les inclinomètres du sommet ont enregistré une forte tendance déflationniste au cours des dernières 24 heures, mais le taux d’inclinaison semble avoir ralenti ce matin. La surface du lac était à 24 m (79 pi) sous le plancher du cratère Halema’uma’u , mesuré plus tôt ce matin, et n’est pas visible  depuis le Jaggar Overlook en ce moment.
La sismicité au sommet est à des niveaux typiques, ce matin, alors que les amplitudes du tremor volcanique  ont continué à fluctuer en association avec les éclaboussures du lac de lave  . Les taux moyens d’émission de dioxyde de soufre du sommet  variaient de 2500 à 6800 tonnes / jour la semaine dernière. Les données GPS et InSAR ont enregistré une tendance inflationniste à long terme du complexe de réservoir de magma sous le sommet depuis 2010.

kilauea

John Tarson/EpicLava


Observations sur Pu’u’O’o :
Il n’y avait pas de changements géologiques remarquables sur Pu’u’O’o au cours du dernier jour, ni de changements importants dans les tendances de sismicité ou de déformation de surface . Le taux d’émission de dioxyde de soufre de tous les évents de la Rift Zone Est était d’environ 360 tonnes / jour lors de la dernière mesure le 20 Septembre.

kilauea

Pu’u’O’o/ Bruce Omori.


Observations de la coulée:
La coulée de lave 61g, s’étendant au Sud-Est de Pu’u’O’o sur le flanc Sud du Kilauea, continue de fournir la lave à l’océan près de Kamokuna. Des travaux de terrain hier ont confirmé que des poussées actives sont présentes sur la plaine côtière, et restent à environ 2 km (~ 1,2 miles) à l’intérieur de l’entrée de l’océan.

Source : HVO

Photos : USGS , John Tarson/EpicLava, Bruce Omori.

 

Turrialba , Costa Rica :

Rapport d’activité du volcan Turrialba:
23 septembre 2016,  mise à jour  17 heures

Après ses éruptions prolongées d’ hier (22 septembre 2016), l’activité éruptive du volcan Turrialba a considérablement diminué, aujourd’hui, le 23 Septembre 2016. Il y a eu une éruption d’énergie relativement faible et de courte durée à 3:17 am et trois émissions pendant la journée à 10h12, 11h02 et 13h54 (helicorder ci-joint). La plupart du temps, le sommet du volcan n’était pas visible en raison de la couverture nuageuse. Les éruptions ont libéré  peu d’énergie et probablement ont été associées à de petits panaches de cendres qui ont été transportés par le vent vers l’Ouest et le Nord. Cependant, l’activité sismique du volcan est encore élevée, avec de nombreux événements VLP (jusqu’à 10 par heure). De nouvelles données GPS (Global Positioning Satellite) indiquent une déflation (le volcan se dégonfle  ) du cône supérieur du volcan, et les données les plus récentes indiquent le dégazage d’un flux modéré de SO2 . Deux stations sismiques et la caméra située sur le dessus du Turrialba sont en ce moment hors service.

 

L’OVSICORI-A enverra par ce moyen deux rapports quotidiens sur l’activité du volcan Turrialba, à 9h00 et 17h00.

Définitions:
tremors volcaniques: signal sismique généré par les vibrations produites par le passage des fluides (gaz, eau, ou magma) dans des fissures et des passages à l’intérieur du volcan.
tremblements de terre « LP »: signal sismique transitoire « ou temporaire de courte durée» produit par le passage des fluides (gaz, eau, ou magma) par le biais de canaux étroits, de fissures et cavités.
tremblements de terre VLP: signal sismique a très longue période associé à un changement de volume

Autres conséquences graves dues à l’éruption du Turrialba

 En raison du tonnage de cendres et des fumées denses, les éruptions du volcan Turrialba ont obligé à détourner des vols dans et hors de la capitale, San Jose. Ces chutes de cendres poussées par les vents ont affecté la faune, l’agriculture et la santé personnelle des personnes dans le pays.

turrialba


Les autorités voient déjà les conséquences de cette catastrophe .Les chutes de cendres peuvent provoquer des maladies graves de la peau et des yeux, ainsi que causer de sérieux problèmes pour ceux qui ont des préoccupations respiratoires. En conséquence, le Fonds du Costa Rica de sécurité sociale (CCSS) a vu une augmentation des visites médicales et des consultations liées à ces questions.

Selon ce responsable, on a établi des plans d’urgence mis en place dans les centres de santé qui consiste à augmenter le nombre de personnel, les fournitures et les établissements de soins alternatifs. Il a ajouté que, grâce à des commissions d’urgence situés dans les communautés voisines, la communication directe est maintenue et « tout est déjà organisé. » Mais il faut faire preuve de prudence car les masques chirurgicaux ne protègent pas efficacement contre les conséquences médicales de l’inhalation de la cendre du volcan.

 

Source : Ovsicori ,  COSTA RICA NEWS

 

Momotombo , San Cristobal , Nicaragua :

Rapport d’activité volcanique :
22 septembre 2016

Volcan SAN CRISTOBAL :
Il se maintien avec une activité micro-sismique, qui est accompagnée par une émission de gaz volcanique modérée  .
L’amplitude sismique en temps réel est à des valeurs faibles, inférieures à 30 unités.
Le reste des paramètres de l’activité volcanique sont dans la plage normale.

Momotombo

Volcan MOMOTOMBO:
De même, ce volcan est le siège d’une activité micro-sismique avec de faibles émissions.
L’amplitude sismique en temps réel est à valeurs modérées, inférieures à 60 unités.

Volcans MASAYA, CERRO NEGRO, TELICA et CONCEPCION:
Ces volcans sont un état d’activité qui reste dans la plage normale, sans changements importants à ce jour.


L’INETER continue de surveiller de près l’activité volcanique et informera des changements qui se produisent.

Source : Ineter

 

 

Fuego , Guatemala :


Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: stratovolcan composite
Localisation géographique: 14 ° 28’54˝ Latitude N; 90 ° 52’54˝ longitude W.
Altitude : 3,763msnm.
conditions météo: nuageux
Vent: Nord-Est 5 kmh
Précipitations: 48,9 mm.

Fuego

Activité: En raison des conditions météorologiques il n’y a pas de visibilité du volcan. De faibles à modérées explosions ont été signalées,   expulsant des panaches de cendres à une hauteur d’environ 4.200 à 4.700 mètres. (13,779 à 15,419 pieds) qui se sont  déplacées à plus de 5 kilomètres vers l’Ouest et le Sud-Ouest. Des impulsions incandescentes de 150 mètres environ au-dessus du cratère, ont crée des avalanches faibles et modérées sur le contour de celui ci. De faibles et modérés grondements et de faibles ondes de chocs sont rapporté,  sensibles à 15 kilomètres du périmètre volcanique, pluie  constante.

Source : Insivumeh

Photo : Adrian Rohnfelder

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search