22/09/2016. FR . Kawah – Ijen , Turrialba , Soputan , Nevados de Chillan.

Home / blog georges Vitton / 22/09/2016. FR . Kawah – Ijen , Turrialba , Soputan , Nevados de Chillan.

22/09/2016. FR . Kawah – Ijen , Turrialba , Soputan , Nevados de Chillan.

22/09/2016.

 

Kawah-Ijen , Indonésie :

 

 Installation  de stations de surveillance des gaz volcaniques sur le G. Ijen, East Java, réalisée à partir du 14 Septembre 2016 , en coopération entre le VDAP (Programme d’aide en cas de catastrophe de volcan) , l’ USGS et le  PVMBG (Centre de volcanologie et d’atténuation des catastrophes volcaniques ) . 

gunung ijen 1

Cette installation de stations de surveillance des gaz volcaniques sur le mont Ijen vise à déterminer la composition des gaz volcaniques et de leurs changements en temps réel, ce qui devrait faciliter le suivi et l’observation de l’ activité volcanique de l’  Ijen . Auparavant,  en Septembre 2015 il avait été déjà effectué des essais en utilisant un (1) équipement de surveillance de gaz (multigaz) autour du cratère de l’Ijen   et cela avait montré que les résultats de mesure avaient été bons. Donc, ceci est une installation de surveillance de fond et de façon permanente au moyen d’un système de télémétrie.

gunung ijen 5

L’installation des stations de surveillance des gaz volcaniques a été construite en deux (2) endroits autour du sommet du cratère, une sur le site du barrage et une sur un emplacement du bord de la paroi du cratère . Ces outils de surveillance de gaz  utilisent le procédé MULTIGAS, dans lequel le dispositif peut mesurer les concentrations de gaz volcaniques CO2, SO2 et H2S. Cet outil peut également surveiller la direction du vent et sa vitesse. Les résultats des mesures seront transmis par télémétrie au Poste d’observation du volcan Ijen dans le village de Tamansari , Kecamatan Licin, Banyuwangi, East Java.

Source : VSI

 

Turrialba , Costa Rica :

Rapport d’activité du volcan Turrialba:
21 Septembre 2016, 17h00, heure locale

Depuis 9h le 21 Septembre 2016 , les émissions de cendres intermittentes, de gaz et de vapeur provenant du cratère actif du volcan Turrialba persistent.
Pendant ce temps, le volcan Turrialba a eu environ 13 petits épisodes éruptifs, l’éruption de 08h15 a atteint 700 mètres de haut; les autres ont varié entre 300 et 600 mètres de haut à partir du sommet du cratère actif.
La dernière éruption a eu lieu à 15h43 , il n’a pas été possible de déterminer sa hauteur à cause de la couverture nuageuse, l’activité a duré environ 15 minutes.

turrialba
La dispersion des cendres a changé au cours de cette période, passant du Nord-Ouest au Sud-Ouest du cratère.
Il a été rapporté une odeur de soufre et des chutes de cendres dans divers secteurs de la vallée centrale.
Au moment de ce rapport, la direction du vent au sommet du volcan est au Sud-Ouest.

L’OVSICORI-A émettra un rapport lorsque l’activité le nécessitera .

Source : Ovsicori.

 

Soputan , Indonesie :

ÉVALUATION

Sur la base des observations visuelles du volcan Soputan , celui ci a été généralement visibles dans la brume  . Le cratère principal a été observé avec de la fumée blanche , mince , modérément élevée , s’élevant entre 20 et 300 mètres et s’inclinant vers l’Est. Les vents calmes généralement du Sud-Est, du Sud , parfois du Nord et de l’Ouest avaient des vitesses faibles à modérées. Températures de 20 à 38,3 ° C .

La sismicité entre le 1 et le 14 Septembre 2016 a généralement montré un type de tremblement de terre Tectonique éloignés (TJ), des tremblement de terre d’ avalanches et des tremblements de terre d’émission. Tandis que les tremblements de terre volcaniques (VA) n’ont presque jamais été enregistrés après le 3 Septembre 2016, avec un  épisode  par jour.

 

soputan

 Le nombre de tremblements de terre tectonique   (TJ) tombe également, il n’a été enregistré moins de 10 épisodes par jour. L’intensité des avalanches, des tremblements de terre par rapport aux données précédentes commencent à diminuer ce qui montre que la fourniture du magma de l’intérieur vers la surface a commencé à diminuer. Sur la base des graphiques  RSAM , les données des fréquences dominantes des tremblements de terre montrent une baisse à partir de Juillet 2016 et jusqu’à maintenant.

 CONCLUSION

Sur la base des observations visuelles et de sismicité, ainsi que la menace potentielle d ‘éruption du G. Soputan jusqu’à 14 Septembre 2016 , le niveaux d’activité du Soputan reste encore au NIVEAU II (Waspada).
La surveillance intensive est toujours en cours afin d’évaluer l’activité du Soputan ainsi que de fournir des informations sur le danger d’  éruption du mont Soputan en continu.
Si
des changements significatifs en diminution / augmentation   de l’ activité volcanique du Soputan se produisent, les niveaux d’activité peuvent être abaissés / relevés conformément au niveau d’activité et de menaces.

Source : VSI

 

Nevados de Chillan , Chili :

Complexe volcanique Nevados de Chillan (du 1 au 15 Septembre).

Niveau d’alerte volcanique : JAUNE , changements dans le comportement de l’activité volcanique – temps probable pour une eruption: semaines / mois.

1499 événements sismiques, dont trente-trois (33) étaient liés à des processus de fracturation de roches , appelés séismes volcano-tectoniques (VT) avec une magnitude locale maximale enregistrée de M 2,2 . Le plus grand événement a été situé à 2,5 km à l’Est-Sud-Est (ESE) du cratère actif , à une profondeur de moins de 3,0 km. En outre, 1466  tremblements de terre liés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan ont été enregistrés, dont 1346 ont été appelés événements de longue période (LP) et cent vingt (120) classés comme Tremor (TR). Le séisme LP de plus grande magnitude locale était de M 3,4, avec une valeur de déplacement réduit  (RDC) de 393 cm, un événement qui a été accompagné par une explosion. En outre, l’ évènements de Tremor de plus grande énergie a atteint une valeur de déplacement réduit  (RDC) de 24,5 cm2 , ce dernier  associé  aux émissions de cendres enregistrées le 11 Septembre à 00.24 GMT .

nevados de chillan

Les images obtenues par le réseau de caméras installées dans la zone, ont montré une activité de surface pulsatile , caractérisé par l’émission d’un panache blanchâtre , associé à une teneur élevée en vapeur d’eau, interrompu  de temps à autre par l’émission de matière particulaire, atteignant l’incandescence ,observée par le mode nuit des caméras , ceci principalement associé  à l’enregistrement des explosions.
Au cours de cette quinzaine, l’apparition de 36 explosions se distingue dans le secteur des Cratères formés au cours de 2016 , qui ont été caractérisées par une forte concentration de matières particulaires et un développement vertical généralement médiocre. Durant le survol effectué le  2 Septembre, il a été enregistré  des températures inférieures à 50 ° C, ce qui suggère une prédominance du système hydrothermal dans les émissions gazeuses. L’ explosion de plus grande énergie a eu lieu le 01 à 20:55 heure locale (00:55 GMT le 02), dans lequel l’émission de bombes incandescentes a été visualisée avec des trajectoires balistiques  , accompagnant l’ événement principal , ainsi que l’enregistrement d’une incandescence pendant 20 minutes associée  avec un signal de tremor .
Cette explosion a été celle de plus grande énergie enregistrée durant toute la phase explosive observée  depuis Janvier 2016 .

nevados de chillan

L’émission de dioxyde de soufre (S02) enregistré par l’équipe DOAS , Station Chilian, située à 3 km à l’Est-Nord-Est (ENE) du cratère actif, a montré une valeur moyenne de 261 ± 201 t /j . Il est à noter qu’en raison du caractère pulsatile du dégazage, les données montrent une forte variabilité et une intermittence à l ‘enregistrement . Cependant, une augmentation a été observée dans le nombre de mesures valides obtenus au cours de la première moitié du mois, bien que les valeurs restent similaires aux valeurs de S02 par rapport aux mois précédents.
Aucune anomalie n’a été signalée dans les émissions de dioxyde de soufre (S02) dans l’atmosphère .
Aucune alerte thermiques n’a été signalée dans la zone associée avec le volcan selon les données publiées par le MODVOLC .
Les paramètres de surveillance nous permettent de déduire une plus grande dynamique dans le système magmatique, bien que de peu d’énergie, qui affecte  le système hydrothermal de surface générant une activité de caractère explosive , phréatique  et / ou phréatomagmatique mineure, avec une modification cyclique de la stabilité du système de surface . Dans ce scénario, l’apparition de nouvelles explosions phréatiques et / ou phréatomagmatiques , d’éruptions plus intenses provenant des cratères actuellement actifs est possible. Par conséquent, l’alerte volcanique reste au niveau jaune  , et est considéré comme zone à haut risque la zone à moins de 3 km autour des cratères actifs. Par conséquent, il est recommandé de limiter l’accès à cette zone.

Source : Sernageomin.

Photos : Patricio Arias.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search