21/09/2016. FR . Kilauea , Mauna loa , Turrialba , Planchon – Peteroa .

Home / blog georges Vitton / 21/09/2016. FR . Kilauea , Mauna loa , Turrialba , Planchon – Peteroa .

21/09/2016. FR . Kilauea , Mauna loa , Turrialba , Planchon – Peteroa .

21/09/2016.

 

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
 Altitude Sommet : 4091 ft (1247 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: Attention
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Résumé de l’activité:
Le volcan Kilauea  continue son éruption à son sommet et sur la Rift Zone Est. Les inclinomètres du sommet ont enregistré une tendance inflationniste continue, et le lac de lave a légèrement augmenté. Le flux de lave 61g alimenté par le Pu’u’O’o sur la Rift Zone Est continue son  entrée dans l’océan à Kamokuna et il y a eu des évasions à environ 2 km (1,2 mi) à l’intérieur de la côte. Le flux ne représente aucune menace pour les communautés avoisinantes.

kilauea

Lors de la récente déflation du sommet, le lac de lave dans le cratère Halema’uma’u n’était en vue depuis le Hawai’i Volcanoes National Park. Mais depuis le passage à l’inflation tôt dimanche matin ( 18 Septembre  ), le lac de lave du sommet du volcan Kilauea s’est élevé à nouveau, ce qui porte la surface du lac   en vue. Ce matin, le niveau du lac a été mesuré à 12 m (39 pieds) en dessous du bord de l’évent , avec sporadiquement , des éclaboussures visibles depuis le Jaggar Musée Overlook du Parc.


Observations du sommet :
Les inclinomètres du sommet ont enregistré une tendance inflationniste continue au cours du dernier jour. La surface du lac s’est élevée au cours de la dernière journée, et était visible depuis le musée Jaggar hier soir. La surface du lac a été mesurée à 12 m (39 pi) au-dessous du plancher du cratère Halema’uma’u ce matin.
La sismicité au sommet était à des niveaux typiques, tandis que l’ amplitude des tremors volcaniques ont continué à fluctuer en association avec les éclaboussures du lac de lave . Les taux moyens d’émission de dioxyde de soufre du sommet  variaient de 3500 à 6200 tonnes / jour la semaine dernière. Les données GPS et InSAR montrent la continuité de l’inflation à long terme du complexe de réservoir de magma du sommet , en cours depuis 2010.

kilauea

Cette image téléobjectif offre une vue rapprochée du lac de lave dans le cratère Halema’uma’u , avec les éclaboussures sur la surface du lac.


Observations sur Pu’u’O’o :
Il n’y avait pas de changements géologiques remarquables sur Pu’u’O’o au cours du dernier jour, ni de changements importants dans les tendances de la sismicité ou de la déformation de surface . Le taux d’émission de dioxyde de soufre de tous les évents de la Rift Zone Est était d’environ 270 tonnes / jour lors de la dernière mesure, le 7 Septembre.

kilauea

Observations des coulées :
La coulée de lave 61g, s’ étendant au Sud-Est de Pu’u’O’o sur le flanc Sud du Kilauea, continue de fournir la lave qui entre dans l’océan près de Kamokuna. Une image satellite d’hier confirme que des poussées actives sont présentes sur la plaine côtière, et restent à environ 2 km (~ 1,2 miles) à l’intérieur de l’entrée dans l’océan.

Source : HVO

Photos : HVO , Bruce Omori.

 

 

Mauna Loa , Hawai : 

19 ° 28’30 « N 155 ° 36’29 » W,
Altitude Sommet : 13681 ft (4170 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: CONSULTATIF
Code couleur de l’aviation  actuel : JAUNE

Résumé de l’activité:Les taux de déformation et de sismicité du Mauna Loa restent au-dessus des niveaux de fond à long terme.
Le Mauna Loa n’est pas en éruption. Les mesures Global Positioning System (GPS)  continuent de montrer les déformation du sol liées à l’inflation d’un réservoir de magma sous le sommet et la partie supérieure de la Rift Zone Sud-Ouest, avec une inflation qui se produit principalement dans la partie Sud-Ouest du complexe de stockage de magma , sous la caldeira du Mauna Loa.

mauna loa

Des tremblements de terre peu profonds, à des profondeurs de moins de 5 km (3 mi) sous la caldeira Sud et la partie supérieure de la Rift Zone Sud-Ouest, continuent de se produire. Cette semaine, deux tremblements de terre de magnitude 3.4 se sont produits près du sommet. Suite à ces événements, aucun changement significatif n’a été observé dans d’autres flux de données de surveillance, et  le niveau d’alerte pour le Mauna Loa reste à consultatif.
Les mesures à partir d’un site de fumerolle surveillé en continu au sein de la caldeira sommitale ont montré des températures de fumerolles relativement stables et aucun changement significatif dans les concentrations soit de dioxyde de soufre soit de dioxyde de carbone dans les émissions de gaz volcaniques.

Source : HVO.

 

Turrialba , Costa Rica :

Rapport d’activité du volcan Turrialba:
20 septembre 2016 , 17h00

Depuis 9h le 20 Septembre 2016 , les émissions intermittentes de cendres, de gaz et de vapeur du cratère actif du volcan Turrialba persistent. Au cours de cette période de temps , des impulsions sismiques , en moyenne 6 par heure, ont été présents jusqu’à 16h00 , lorsque l’activité a diminué de manière significative , les colonnes de cendres oscillant en hauteur entre 200 et 400 mètres au-dessus du sommet.

 

Au cours de la matinée  , les vents ont entraîné les particules de cendres sur les communautés de l’Ouest et du Sud-Ouest , atteignant mème celles qui sont situées à l’Est de la vallée centrale. Dans l’après-midi les vents ont tourné au Nord et au Nord-Est, mais les volumes de cendres éjectées ont été faibles  il n’y a pas de rapports de chutes de cendres.

De 16:03 h à 17:00 aujourd’hui il n’y a pas eu d’émission de cendres volcaniques . Globalement l’activité volcanique aujourd’hui a considérablement diminué par rapport à hier.

 

Le personnel de la RSN se trouve dans les alentours du volcan turrialba pour collecter des échantillons de cendres et d’étudier les effets des éruptions du lundi 19 septembre.

Les conditions de la couverture nuageuse qui se sont produites ont permis à la webcam du volcan Turrialba, qui est installée sur le volcan Irazu, face au Turrialba, de fournir des informations à la fois sur les volumes relatifs de cendres éjectées et sur la hauteur atteinte par les colonnes éruptive.

Source : Ovsicori

Photos : RSN , Dr. Guillaume Alvarado.

 

Planchon-Peteroa , Chili :

Complexe volcanique Planchon-Peteroa (1 à 15 Septembre).
Le niveau d’activité du complexe volcanique est au niveau:
NIVEAU JAUNE : changements dans le comportement de l’activité volcanique .

Durant la période enregistrée , il a été noté 1603 évènements en relation avec un processus de fracturation de matériaux rigides , dénommés volcano- tectoniques ( VT) avec une magnitude locale maximale de M2.6, en majorité localisés sous l’édifice volcanique , à des profondeurs comprises entre 2 et 8 km. L’ évènements majeur a été localisé à 4.2 km en direction Nord-Nord-Ouest du cratère principal, à une profondeur de 3.8 km.

planchon-peteroa

En plus, il a été enregistré 1141 évènements associés à la dynamique des fluides à l’intérieur de l’édifice volcanique , dénommés évènements longue période ( LP) , présentant comme plus grande énergie  des valeurs de déplacement réduits (DRC) de 8.7 cm2, localisés dans le cratère principal , à une profondeur de moins de 5 km.

Les images de la caméra IP ont montré la présence de petites fumerolles de faible énergie au cours du mois, qui ne dépasse pas 100 m de hauteur, à partir du cratère principal.
En utilisant les données fournies par deux (2) inclinomètres , mesure électronique de la déformation de surface du volcan, il a été observé des variations mineures qui ne permettent pas de déduire qu’il existe une relation directe entre la déformation de la surface mesurée avec une activité interne du volcan.
Aucune anomalie n’a été signalée dans les émissions de dioxyde de soufre (S02) à l’atmosphère .
Aucune alerte thermiques n’a été signalée dans la zone associée avec le volcan selon les données publiées par le MODVOLC .

planchon -peteroa

Les paramètres de surveillance indiquent que le système volcanique en profondeur continue avec une dynamique qui, bien que de faible énergie / modérée, reflète un processus continu qui implique un corps magmatique sans réelle influence avec le système superficiel. Dans le contexte actuel d ‘activité il y a une possibilité de développement d’une interaction directe entre ces deux systèmes, ce qui pourrait générer une activité  explosive affectant les zones proches des cratères actifs et / ou des émissions de cendres faibles avec une magnitude modérée. Par conséquent, l’alerte volcanique reste au niveau JAUNE   et un rayon d’exclusion est suggéré pour la population,  de 1 km autour du cratère actif.

Source : Sernageomin

Photos : Volcanes de chiles.

 

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search