12/09/2016. FR. Piton de la Fournaise , Kilauea , Katla , Santiaguito .

Home / blog georges Vitton / 12/09/2016. FR. Piton de la Fournaise , Kilauea , Katla , Santiaguito .

12/09/2016. FR. Piton de la Fournaise , Kilauea , Katla , Santiaguito .

12/09/2016.

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

11/09/2016.

NIVEAU D’ALERTE : Alerte 2-2 – Éruption en cours dans l’Enclos

Éruption en cours dans l’Enclos Fouqué au niveau du flanc nord du volcan.

Après une crise sismique débutée à 7:35 (heure locale), l’éruption a débutée à 8:41 (heure locale). Plusieurs fissures éruptives se sont ouvertes sur le flanc nord du volcan entre le secteur Puy mi-côte, et le site éruptif de Juillet 2015 (situé sur le planché de l’Enclos Fouqué). A 11:15, les observations faites sur le terrain font état d’une dizaine de fontaines de lave active (15-30m de hauteur) se répartissant sur plusieurs centaines de mètres. Les coulées se dirigent actuellement vers les grandes pentes.

piton

Sismicité
Après un mois d’accalmie, la sismicité a reprise le 10 septembre avec plusieurs dizaines de séismes. Le 11 septembre, à 7:35 (heure locale), une crise sismique a débutée (plusieurs séismes par minute) et fut suivie à 8:41 d’un trémor volcanique, synonyme de l’arrivée du magma en surface et du début de l’éruption.

Déformation
La crise sismique débutée à 7:45 fut accompagnée de déformation de l’édifice volcanique confirmant l’injection du magma vers la surface.

Géochimie des gaz
Une augmentation des émissions de SO2 dans les fumerolles du sommet a été observée le 10 septembre.

Niveau d’alerte: Alerte 2-2, Eruption en cous dans l’Enclos Fouqué, secteur nord

piton

Les signaux précurseurs de cette éruption ont été faibles. Ceci est à mettre en relation avec les signaux (inflation notamment) de Juin et fin Juillet. Sur ces deux périodes une inflation du volcan et une sismicité avaient été enregistrées, signifiant l’arrivée de magma dans la chambre magmatique superficielle. Ces signaux n’avaient pas été suivi d’éruption mais montraient que le magma s’était déjà accumulé dans la chambre magmatique superficielle, expliquant la rapidité de la survenance de cette éruption côté précurseurs.

Les différents relevés réalisés par les équipes de l’OVPF sur le terrain et en hélicoptère nous ont permit d’établir une première carte de localisation des fissures et du front du coulée, localisé hier à 17h30 à environ 250m du cassé des grandes pentes).

 

Carte de localisation des fissures éruptives (traits blancs) et du front de coulée à 16 :54,le 11 Septembre 2016.

12/09/2016.

Niveau Activité

L’éruption qui a débutée hier à 8h41 (heure locale) se poursuit. Après avoir diminué d’un facteur 4 dans la journée hier, le trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) est stable depuis 21h00 hier soir (11 Septembre).

Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 7h00 (3h UTC) le 11 Septembre et 6h00 (2h UTC) le 12 Septembre pour la station sismique de Faujas, localisée sur le flanc Nord du volcan.
Les fortes déformations qui ont accompagné la migration du magma vers la surface (entre 7h30 et 8h41 le 11 Septembre) ont stoppé à l’ouverture des fissures éruptives.

Les taux d’émissions de SO2 enregistrés par la station de l’OVPF au niveau de Piton Partage ont été proches et parfois supérieurs à ceux de la phase la plus intense de l’éruption de Août-­Octobre 2015, c’est-­à-­dire de l’ordre de 10 kton/jour.

 

Niveau d’alerte : Alerte 2-­2 – Eruption en cours dans l’Enclos

Pas de sismicité.

 

Source : OVPF

Photos : Franck Grondin , G Barathieu , Lionel Petit .

 

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude Sommet : 4091 ft (1247 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: Attention
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Résumé de l’activité:
Le volcan Kilauea continue son éruption à son sommet et sur la Rift Zone Est. Les inclinomètres du sommet ont enregistré une tendance déflationniste durant la nuit, et le niveau du lac de lave au sommet du Kilauea a chuté de 10-15 m (33-49 pi). Le flux  de lave 61g , alimenté par le Pu’u’O’o sur la Rift Zone Est continue à entrer dans l’océan à Kamokuna et il y avait des évasions mineures sur la plaine côtière hier. Le flux de lave 61g ne représente aucune menace pour les communautés avoisinantes.

kilauea

Observations du Sommet :
L’inflation au sommet du Kilauea est passée à la déflation hier en fin d’après-midi. La déflation a continué pendant la nuit et s’est arrêtée ce matin. Le niveau du lac sommet de lave, suivant généralement la déflation, a chuté d’ environ 20 m (66 pi) sous le plancher du cratère Halema’uma’u par ce matin. Il est probable que le sommet va commencer à gonfler, et le que lac de lave va commencer à remonter à nouveau, peut etre aujourd’hui.
Il y a eu une augmentation de la sismicité du sommet, au cours de la journée d’hier, probablement en réponse à la pression relativement élevée au sommet, comme illustré par le haut niveau du lac de lave. Il y a eu aussi un pic de sismicité, avec un tremblement de terre ressenti et plusieurs petits événements, tôt ce matin le long de la Rift Zone Est supérieure du Kilauea. L’amplitude du tremor volcanique  continue  de fluctuer en association avec les éclaboussures du lac de lave . Les taux moyens d’émission de dioxyde de soufre du sommet variaient de 4.000 à 6.300 tonnes / jour la semaine dernière. les données GPS et InSAR continuent de montrer l’inflation à long terme du complexe de réservoir  de magma, en cours depuis 2010.

kilauea

Le lac de lave au sommet du Kilauea est monté jusqu’à environ 5 m (16 pi) du plancher du cratère Halema’uma’u ce matin, avant de redescendre légèrement avec l’apparition d’éclaboussures. Cette vue, prise depuis le bord Est du cratère Halema’uma’u, montre des éclaboussures dans le coin Sud du lac de lave.


Observations sur Pu’u’O’o:
Aucun changement géologiques remarquables, ou changements importants ou tendances de la sismicité ou de déformation de la surface, n’ont été identifiés sur Pu’u’O’o. Le taux d’émission de dioxyde de soufre de tous les évents de la Rift Zone Est était d’environ 260 tonnes / jour lors de la dernière mesure, le 1er Septembre.

Observations de la coulée :
La coulée de lave 61g, s’étendant au Sud-Est de Pu’u’O’o sur le flanc Sud du Kilauea, continue d’ alimenter la lave à l’océan près de Kamokuna. De petites évasions ont été actives sur le flux à environ 1,7 km (~ 1 mile) à l’intérieur des terres hier matin.

Source : HVO

Photos : Bruce Omori , HVO.

 

Katla, Islande :

Hier , 11 Septembre, peu avant 14h00, un petit essaim de tremblement de terre a commencé sous le Mýrdalsjökull. Les plus grands tremblements de terre de l’essaim étaient de magnitude M3,3 et M3,0 à 16h12 et 15h57. Plus de 10 petits tremblements de terre ont été détectés dans l’essaim. Tous les tremblements de terre étaient peu profonds et situés dans la caldeira du volcan Katla. Il est pas rare que des essaims sismiques de ce type se produisent dans cette zone .

katla

Il est difficile de savoir si cette activité sismique était due à des changements dans les systèmes hydrothermaux qui existent dans cette zone ou en raison du magma ou de changements de pression de gaz  . Aucune modification de tremors harmoniques n’ont eu lieu à la suite de cette activité sismique. Depuis que les plus grands séismes ont eu lieu l’activité a considérablement diminué. Cette activité de tremblement de terre peut démarrer sans avertissement sous le volcan Katla.

Source : IMO , Jón Frímann .

 

Santiaguito , Guatemala :

Après plusieurs jours sans avoir eu d’ activité explosive, l’  observatoire du volcan Santiaguito et les stations sismiques STG1, Stg3, ont rapporté et enregistré à 14h55 hier 11 Septembre , une forte explosion  , accompagnée de grondements. L’explosion a généré une épaisse  colonne de cendres  grises qui a atteint une hauteur d’ environ 5.000 mètres (16.404 pieds), dirigée vers l’Ouest, et le Sud-Ouest, sur une distance de 25 kilomètres, mais qui au cours des heures pourrait se déplacer sur une plus grande distance . Des cendres sont susceptible de tomber sur Coatepeque, Malacatán et d’autres villes dans cette direction,et on ne peut pas éviter la probabilité de chute de cendres sur Quetzaltenango  .

Santiaguito


Cette activité du volcan Santiaguito, continue de générer ce genre d’événements, il est donc nécessaire de prendre des précautions et d’éviter de rester près de la zone volcanique. Aussi , de prendre des précautions car ces cendres polluent l’eau potable et causent des dommages à la santé.
Par conséquent, l’INSIVUMEH recommande:
A la CONRED, de prendre des précautions, en particulier pour l’air à proximité du complexe volcanique, principalement en raison des chutes de cendres qui peuvent contaminer l’eau et causer des problèmes respiratoires.
A la Direction générale de l’aviation civile, de prendre des précautions avec le trafic aérien , car les cendres se déplacent vers l’Ouest, et le Sud-Ouest , à une hauteur de 5000 mètres (16.404 pieds) et sur des distances supérieures à 25 kilomètres .

Source : Insivumeh

Photo : Archive insivumeh

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search