05/08/2016. FR. Nevados De Chillan , Tungurahua , Pavlof , Bárðarbunga.

Home / Alaska / 05/08/2016. FR. Nevados De Chillan , Tungurahua , Pavlof , Bárðarbunga.

05/08/2016. FR. Nevados De Chillan , Tungurahua , Pavlof , Bárðarbunga.

05/08/2016.

 

Nevados De Chillan , Chili :

Bulletin d’activité du Complexe volcanique de NEVADOS DE CHILLÁN (16-31 juillet).
Le niveau d’activité du complexe volcanique est au niveau : Jaune : changements dans le comportement de l’activité volcanique /date probable pour une éruption  : semaines/mois.

nevados de chillan

– Il y a eu sept cent quatre-vingt-seize 796  événements sismiques, parmis lesquels vingt-neuf (29) étaient liés à des processus de fracturation de roches, (nommés séismes volcano-tectoniques (VT) ), avec une magnitude locale (ML)  maximale de M 2.1 ,associée à un événement situé à 1,0 km à l’Ouest-Nord-Ouest (ONO) du cratère actif , à 1,7 km de profondeur.En outre, il a été enregistré sept cent soixante sept tremblements de terre (767) associés avec la dynamique des fluides à l’intérieur de l’édifice volcanique, appelés événements de longue période (LP). Le plus grand tremblement de terre de type LP a atteint une magnitude locale (ML) de 2.8 avec une valeur de déplacement réduite (RDC) de 11,7 cm2.
– Selon les données obtenues par les 4 stations GNSS , qui surveillent la déformation du complexe volcanique, il y a quelques variations de faible amplitude dans les composantes horizontale et verticales des stations, qui ne dépassent pas 0,25 cm/mois. Les lignes de controle qui traversent le complexe n’avaient pas de taux supérieurs à 0,45 cm/mois. En revanche, les données des 2 deux inclinomètres installés autour du complexe ne pas montrent de tendances liées à la déformation interne du volcan, observant des variations de faible amplitude.

nevados de chillan

– Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) enregistrées par la station DOAS Chillan, (spectroscopie d’absorption optique différentielle)  située à 3 km à l’Est-Nord-Est (ENE) du cratère actif, présente une valeur moyenne de ± 715 à 836 t /j et une valeur maximale de 1961 t /j enregistrée le 25 juillet. Le débit moyen est considéré comme modéré pour ce volcan.
-Les images, obtenues par le réseau de caméras installées dans la région, ont parfois montré une faible activité de surface de manière pulsante, caractérisée principalement par l’émission d’une fumerolle blanchâtre lié à la vapeur d’eau . Le 21 a été noté une émission de  cendres et de projectiles balistiques incandescents atteignant 300 m de hauteur. Le 25 , quelques images obtenues (en raison du mauvais temps) ont montré un dépôt de matériaux émis par le cratère avec une portée de 300 m environ sur le flanc Nord-Est, bien que l’ on n’ait pas observé l’émission directement. Au cours des jours suivants,  la survenue d’explosions de cendres en raison des caractéristiques des signaux sismiques est présumée, mais les conditions météorologiques ont empêché la confirmation avec les caméras de surveillance.

  • Aucune anomalies dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2) dans l’atmosphère dans la zone proche de l’édifice volcanique, selon les données obtenues par le groupe OMI (  Ozone Monitoring Instrument)  et  NESDIS (National Environmental Satellite, Data, and Information Service, (http://satepsanone.nesdis.noaa.gov) n’ont été enregistrées.
  • Aucune alertes thermiques dans la zone associée à l’édifice volcanique, selon les données publiées par le MODVOLC (Moderate résolution Imaging Spectroradiometer) MODIS sur son site web (http://modis.higp.hawaii.edu/) et MÍROVÁ ( Observation infrarouge d’activité volcanique) sur son site web (http://www.mirovaweb.it/), les deux systèmes de surveillance qui indiquent des changements importants dans la température de surface de la terre.

 

nevados de chillan

L’élévation possible d’un corps magmatique de petit volume et relativement profond (4-5 km) représenté  par l’activité sismique LP mentionnée dans le rapport précédent, aurait influé sur le système hydrothermal de surface , générant des explosions phréatiques et/ou phréato-magmatiques avec des émission de cendres de faibles volumes . Bien que le processus soit encore caractérisé par une faible  énergie, , cela suggère un nouveau cycle d’activité qui entraine l’apparition de nouvelles explosions phréatiques ou des éruptions phréato-magmatiques du cratère actif. Ceci implique le maintient de l’alerte volcanique au niveau jaune, et , dans l’état actuel comme zone de danger élevé  la zone comprise dans un rayon de 2 km autour du cratère actif . Par conséquent, il est recommandé de restreindre l’accès à cette zone.

Source : Sernageomin

 

Tungurahua , Equateur :


RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ DU VOLCAN.
Le volcan s’est maintenu avec une activité éruptive haute.
Hier après-midi, une émission de vapeur  a été observée avec une faible teneur en cendres. Pendant la nuit, une lueur a été observée dans le cratère avec des chutes de pierres sur le flanc Sud-Est.

tungurahua


TECHNIQUE ET OBSERVATIONS ANNEXE
Sismicité:
La station de référence a des problèmes techniques dans la transmission des données, cependant, d’autres signaux montre que l’activité s’est maintenue.
Observations des émissions et des cendres:
Hier après-midi , le volcan s’est découvert un moment et une émission de vapeur avec une faible teneur en cendres se dirigeant vers le Nord a été observée.
Au cours de la nuit , une lueur a été observée dans le cratère avec des roches incandescentes tombant à environ 1000 mètres au-dessous du cratère sur le flanc Sud-Est.
Pluies et lahars:
Des précipitations ont été enregistrées dans le secteur qui n’ont pas généré de lahars.
INFORMATIONS GÉNÉRALES

Ce rapport sur une base quotidienne sera publiée à 12h00 (TL) . Dans le cas d’une augmentation ou d’un changement dans le comportement du volcan, il sera émis immédiatement un Rapport spécial.

Source : IGEPN

Photo : José Luis Espinosa Naranjo ( 2012)

 

Pavlof , Alaska :

AVO / USGS : Avis d’activité volcanique .

Volcan : actuel Niveau d’alerte: CONSULTATIF
Volcan : Précédent Niveau d’alerte: Attention

Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE
Précédent Code couleur aviation  : ORANGE

Publié: Le jeudi 4 Août, 2016, 11h21 AKDT
Source: Alaska Volcano Observatory
Lieu: N 55 ° 25 min W 161 deg 53 min
Altitude: 8261 pieds (2518 m)

Résumé de l’activité volcanique : L’activité éruptive qui a été observée par intermittence depuis le 28 Juillet a pris fin ou est en pause. Au cours des derniers jours, il y a eu aucune preuve que les émissions de cendres continuent ou de signes montrant que le magma est près de la surface dans les données satellitaires. En conséquence, l’AVO abaisse le Code couleur Aviation à JAUNE et le niveau d’alerte volcan à CONSULTATIF.
Les vues occasionnelles du volcan sur les images de la caméra montrent de petits panaches de vapeur au sommet. L’activité sismique reste légèrement au-dessus des niveaux de fond. Les vues satellites ont été obscurcies par des nuages et les vues intermittentes , partiellement claires du sommet n’ont montré des températures de surface élevées que faiblement sur une image du 2 Août. Au niveau actuel de troubles, il est possible que l’activité dégénère rapidement et que les émissions de cendres recommencent avec des signaux précurseurs . L’AVO continuera à suivre de près le volcan.

pavlof

Vue du volcan Pavlof le 28/07/2016 à 13h00 , heure de l’Alaska, montrant un nuage de cendres et de vapeur à la dérive vers le Nord. Cette photo a été prise en cours d’un vol de Dutch Harbor à Anchorage , à bord d’un avion  PenAir.


Remarques: Le volcan Pavlof est un stratovolcan couvert de glace situé à l’extrémité Sud-Ouest de la péninsule de l’Alaska , à environ 953 km (592 mi) au Sud-Ouest d’Anchorage. Le volcan à environ 7 km (4,4 mi) de diamètre et a des évents actifs sur les côtés Nord et Est , à proximité du sommet. Avec plus de 40 éruptions historiques, il est l’un des volcans les plus actifs de manière cohérente dans l’arc des Aléoutiennes. Son activité éruptive est généralement caractérisée par de sporadiques fontaines de lave , strombolienne , continues , pendant une période de plusieurs mois. Des panaches de cendres s’élevant jusqu’à 49.000 pi  ont été générés par des éruptions passées du Pavlof, et au cours de l’ éruption de Mars 2016  , des panaches de cendres s’élevant jusqu’à 40.000 pieds au-dessus du niveau de la mer ont été générés et les cendres ont été suivies dans les données satellitaires jusqu’à l’Est du Canada. La communauté la plus proche, Cold Bay, est située à 60 km (37 miles) au Sud-Ouest du Pavlof.

Source : AVO

Photo : Izbekov, Pavel

 

Bárðarbunga, Islande :

Un séisme de magnitude 4,0 a frappé l’extrémité nord du Bárðarbunga entre 4 et 5 heures hier matin. Le volcan massif , qui se trouve sous le glacier Vatnajökull , a provoqué l’éruption de 2014-2015 à Holuhraun dans les hautes terres du Nord-Est de l’Islande.
Einar Hjörleifsson, spécialiste des risques naturels au Met Office islandais, déclare que le tremblement de terre est certainement important et parmi les plus forts à s’être produit sur le volcan depuis que l’éruption à Holuhraun a pris fin.
Hier, un séisme de magnitude 3,0 a été mesuré sous le Bárðarbunga vers midi, et un total de six tremblements de terre plus fort que M2,0 magnitude ont été enregistrés tout au long de la journée.
Einar explique que cette sismicité est une continuation de l’activité sous le Bárðarbunga suite à l’éruption de Holuhraun mais il n’y a aucun signe d’augmentation de l’activité volcanique. Les spécialistes du Met Office Islandais  surveillent la sismicité dans la zone .

bardarbunga

 

M4.0 le 3 août 16:15:17 Vérifié , à 4,6 km NNE du Bárðarbunga
M3.0 le 3 août 12:48:08 Vérifié , à 3,8 km NNW de Bárðarbunga
M2.9 le 3 août 16:29:39 Vérifié , le 3,9 km E de Bárðarbunga

remarque : Hier, le 3 Août, il y a eu un essaim sismique sous le Bárðarbunga. A 16h15, un séisme de magnitude M3,9, le plus grand de l’essaim, a été détecté  sur la rive Nord de la caldeira du volcan. Cet essaim n’est pas considéré comme hors de l’ordinaire par rapport à l’activité du Bárðarbunga au cours des derniers mois, mais néanmoins, le volcan est soigneusement contrôlé.

 

Vue d’ensemble de la semaine 25 Juillet – 31 Juillet

Environ 300 tremblements de terre ont été détectés par le réseau sismique SIL de l’Office météorologique islandais. La plupart des activités étaient en mer , au Nord de l’Islande. Un peu moins d’activité a eu lieu à Mýrdalsjökull que la semaine précédente. L’événement le plus fort de la semaine était de grandeur M4,0 sur la crête Kolbeinsey

Source :  icelandreview.com

 

 

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search