25/05/2016. FR. Kilauea , Etna , White Island , Copahue .

Home / blog georges Vitton / 25/05/2016. FR. Kilauea , Etna , White Island , Copahue .

25/05/2016. FR. Kilauea , Etna , White Island , Copahue .

25/05/2016.

 

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude Sommet : 4091 ft (1247 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: ATTENTION
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Résumé de l’activité:
L’activité éruptive continue au sommet du volcan Kilauea et sur la Rift Zone Est. Vers 06h50 , une coulée de lave a été émise sur le flanc Nord-Est du cône du Pu’u’O’o . Un second flux s’est également répandu sur le flanc Est du cône. Au sommet, l’inclinaison inflationniste a continué avec des valeurs importantes hier . Cependant, peu de changement d’inclinaison ont eu lieu durant la nuit. Le niveau du lac de lave au sommet s’est légèrement élevé depuis hier, et les éclaboussures du lac ont été par intermittence visible du Jaggar museum ce matin. L’activité des coulées de lave dispersées a continué sur le champ d’écoulement de lave du 27  Juin , à environ 5,8 km (3,6 mi) au Nord-Est de Pu’u’O’o. Aucun des flux sur Pu’u’O’o ne pose actuellement de menace pour les communautés avoisinantes. Une petite vague de tremblements de terre profonds a eu lieu sur la partie inférieure de la zone de rift Sud-Ouest du Kilauea au cours des derniers jours. Les tremblements de terre dans cette zone de la zone de rift sont observés par intermittence, et ne représentent pas un comportement inhabituel pour le Kilauea.

kilauea
Deux nouvelles éruptions sur Pu’u’O’o ont commencé ce matin, juste avant 07h00 . La plus grande des deux coulées, montrée  ici, a pour origine le flanc Nord-Est du cône, sur le site de l’évent de l’écoulement continu  de lave du 27 Juin. Ce point d’émission a alimenté un flux canalisé  vigoureux qui s’est étendu sur environ 1 km (0,6 miles). Cette coulée de lave ne s’est pas prolongée au-delà du champ d’écoulement existant sur Pu’u’O’o au moment où cette photo a été prise (08h30, TVH).

Observations du Sommet :
Le lac de lave dans l’évent Overlook du cratère Halema’uma’u  est resté actif, avec le niveau du lac de lave mesuré  à environ 23 m (75 pi) au-dessous du fond du cratère Halema’uma’u ce matin, assez haut pour voir les éclaboussures intermittente du Jaggar Museum. La tendance inflationnaire  a continué avec importance hier, mais peu de changement d’inclinaison sont survenus depuis environ 21 heures hier soir. les fluctuations de Tremor associées aux  éclaboussures du lac de lave ont continué. Les émissions de dioxyde de soufre de l’évent du sommet ont varié de 4.100 à 7.000 t / j au cours de la semaine écoulée. Ces valeurs sont typiques pour les conditions de l’étang de lave actifs. Les données provenant des réseaux GPS et interférométrie radar par satellite (InSAR) montrent la poursuite de l’inflation à long terme du sommet et des réservoirs de magma de la Rift Zone Sud-Ouest supérieure .

kilauea

Un nouvel hornito s’est formé  sur le bord du grand  skylight en haut sur le flanc Nord du Pu’u O’o ‘.


Observations sur Pu’u’O’o :
Aux alentours de 06h50, de concert avec une inclinaison déflationniste nette sur Pu’u’O’o , deux coulées de lave ont été émises sur les flancs du cône. Une sur le flanc Nord-Est, à environ 250 m (0.15 mi) du bord du cône, se dirigeant vers le Nord-Ouest. L’autre flux  sur le flanc Est du cône, à environ 500 m (0,3 mi) du bord du cône, se dirigeant vers le Sud-Est. Vers 8h30, lors d’un survol par le HVO, la coulée sur le flanc Nord-Est avait environ 1 km (0,6 mi) de long, et l’écoulement sur le flanc Est , environ 700 m (0,4 mi) de long, mais aucun ne s’est étendu au-delà du champ d’écoulement existant. Typique des nouvelles éruptions, l’activité d’écoulement initiale a été vigoureuse, mais aucun flux ne présente actuellement de danger pour les communautés voisines. Le plancher du cratère du Pu’u’O’o a baissé légèrement avec la nouvelle activité de flux. Les lueur persistante des cônes de projections dans le cratère continuent. Aucun changement dans l’activité sismique n’a été noté, et reste faible et stable. Le taux d’émission de dioxyde de soufre de tous les évents de la Rift Zone Est était d’environ 300 tonnes / jour lors de la dernière mesure le 10 mai.

Observations de la coulée du 27 Juin :
En plus des nouvelles coulées de lave sur les flancs du Pu’u’O’o, l’activité d’écoulement de surface sur le champ d’écoulement du 27  Juin continue, avec de petites poussées dispersées au Nord-Est du Pu’u’O’o , là où elles se sont produites au cours des derniers mois. Les évasions les plus éloignées étaient à environ 5,8 km (3,6 mi) au Nord-Est du Pu’u’O’o. Les flux ne menacent pas actuellement  les communautés avoisinantes.

Source : HVO

Photo : HVO , Bruce Omori.

 

Etna , Sicile :

Des explosions dans le cratère de la Voragine , sur l’Etna se sont produites cette nuit . Peu de temps après l’activité a augmenté de manière significative et un nouvel épisode d’activité strombolienne intense  est en cours.

Etna

Qui à la fin n’est pas devenu un vrai paroxysme ; en revanche, s’est poursuivie une intense activité strombolienne dans la Voragine   de l’Etna toute la nuit et le matin du 25 mai 2016.

 

Le tremor , ce matin est remonté. Sur l’activité en cours, L’ingv n’a pas encore communiqué.

Source : Boris Behncke , INGV.

Photo : Boris Behncke

 

White Island , Nouvelle Zelande :

Bulletin d’alerte volcanique WI 2016/07:
08:50 mercredi 25 mai 2016.
White Island Volcano

Etat d’alerte:
Le niveau d’alerte volcanique reste au Niveau 1
Le Code couleur Aviation reste au vert

Le niveau d’agitation volcanique sur White Island a diminué suite à l’éruption. L’ activité sismique du volcan a diminué, tandis que la production de gaz a été variable et s’est maintenue à des niveaux de fond typiques. Aucunes nouvelles éruptions n’ont eu lieu et le niveau d’alerte volcanique  reste au niveau 1. Le personnel du GNS a visité White Island (Whakaari) la semaine dernière afin de poursuivre leur évaluation des impacts de l’éruption,  l’échantillonnage des gaz , recueillir des images infrarouges thermiques et procéder à la maintenance des équipements de surveillance affectés par l’ éruption du 27 Avril.

white island

Les images IR thermiques ont établi que des températures très élevées sont présentes sur un monticule derrière le cratère de 1978-1990. Ceci est la même zone où un dôme s’est élevé en 2012. Il y a deux zones de sortie de gaz chaud et les températures variaient de 292 à 337 ºC. Ce sont les températures les plus élevées que nous avons mesuré  depuis le début de 2014, lorsque nous avions mesuré 450 ºC dans la même zone. L’éruption du 27 Avril  a enlevé environ 13-15 m de sédiments du sol du lac, et maintenant un nouveau lac commence à se former à un niveau plus bas sur le plancher du cratère; la température est de 49 ° C. La température de la Fumarole 0 (la plus grande qui soit accessible) a augmenté de 178 à 188 ºC.

white Island

Zone d’effondrement du cratère Donald Duck.


Les observations au cours de cette visite , des dépôts d’éruption , confirment la nature explosive de l’éruption du 27 Avril  et sa complexité. L’éruption a produit des explosions très énergiques et des surtensions. En certains endroits, elle a cisaillé ou cassé des piquets d’arpentage et des marqueurs au niveau du sol. Typique d’effet de souffle et d’ événements parasurtenseurs énergétiques, le dépôt n’est pas très épais, allant de quelques mm à 50 mm d’épaisseur. Des blocs balistiques ont été observés dans plusieurs endroits, ce qui suggère la présence de plus d’une source pour ceux ci. Il y a aussi un dépôt «humide» de surtension qui est principalement constitué de sédiments du sol du lac  (boues, sables et soufre). Il commence à apparaître que la séquence d’éruption était: la zone autour de l’ancien cratère Donald Duck s’est effondrée et a explosé, puis l’ancien lac et les sédiments de son bassin ont éclaté , formant les dépôts de souffle et de surtension. Cela a abaissé le fond du lac de moins 13 m. Ce fut une phase très énergique à la fois avec les surtensions et les phases balistiques  . Après cela, il y a eu l’effondrement des murs du cratère de 1978/90  . La « survivabilité » lors de l’éruption aurait probablement été faible dans les zones du cratère principal .

Le niveau de l’activité volcanique sur l’île White (Whakaari) a diminué rapidement après l’éruption du 27 Avril  . Le niveau d’alerte volcanique pour White Island reste au niveau 1. Le Code couleur Aviation reste vert. Les volcanologues du GNS science continuent de surveiller de près l’île White à travers le projet GeoNet.

Source : Geonet , Steve Sherburn
Duty volcanologue

 

Copahue , Chili :


Le niveau d’activité du volcan est au niveau : JAUNE  : Changements dans le comportement de l’activité volcanique , temps probable pour une eruption : -Heure/ semaines / mois.
Le Service National de géologie et des mines (SERNAGEOMIN) et le réseau national de suivi du volcan (RNVV), à travers l’Observatoire volcanologique des Andes du Sud (OVDAS), sur la base de l’analyse des informations obtenues par l’équipement de suivi et la surveillance du complexe volcanique, communique:

copahue

Durant cette période 241 évènements sismique (241)   dont trente-quatre (34) ont été classés comme volcano – tectoniques  (VT) associés à des processus de fracturation de matériau rigide ont été enregistrés .   De même, deux cent sept (207) événements associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan et identifiés comme des tremblements de terre volcaniques longue période (LP) et très longue période (VLP) ont été enregistrés .

copahueEn ce qui concerne l’activité sismique VT, les magnitudes locales (ML) sont inférieures ou égales à M2,0. L’événement le plus important en  énergie  a été situé sur le flanc Est-Nord-Est , à 11,3km du cratère El Agrio avec une profondeur d’environ 6,8 km.

En ce qui concerne les événements liés à la dynamique des fluides,( LP), ces événements avait une magnitude locale (ML)  inférieure à M1,5 et un déplacements réduit (RDC) de moins de 4,7 cm2, tandis que les événements   VLP présentaient des grandeurs locales (ML ) de moins de M 1,6 et un déplacements réduit (RDC) en-dessous de 21,5cm2, ces événements ont été situés autour du cratère actif.
-Pendant le cours du mois, il y a eu un signal de tremor constant, principalement associé  à la sortie de  matière particulaire (gaz et cendres) du cratère EL Agrio, qui a enregistré des valeurs de DRC oscillantes, généralement inférieures à 2cm2,  valeurs considérées comme faible pour ce volcan. Les fréquences dominantes sont concentrées dans une bande passante entre 0,5 et 1,5 Hz.

A partir des données obtenues depuis les quatre (4) stations GNSS, cherchant à mesurer la déformation de surface du volcan, il a été observé que les composantes horizontales et verticales ont montré des variations de faible ampleur.
L’émission de dioxyde de soufre (SO2) enregistrée sur le volcan Copahue par l’équipe DOAS (Spectrométrie différentielle Absorption optique) Station Triplets, installée à 5 km à l’Est-Nord-Est (ENE) du cratère actif, a présenté une valeur moyenne de 640 ± 268 t /jour et une valeur maximale de 1775 t / jour enregistrée le 3 mai. Le débit moyen est considéré à des niveaux modérés pour ce volcan.
Les caméras IP installées près du volcan ont enregistré l’émission constante de matériel provenant du cratère actif (El Agrio)
Principalement un dégazage blanchâtre accompagné d’incandescence. Ces émissions ont été caractérisées par la plupart du temps,par une couleur grise, montrant la présence de matériau  particulaires.

Source : Sernageomin

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search