10/04/2016. FR. Kilauea , Colima , Telica , Aira ( Sakurajima).

Home / blog georges Vitton / 10/04/2016. FR. Kilauea , Colima , Telica , Aira ( Sakurajima).

10/04/2016. FR. Kilauea , Colima , Telica , Aira ( Sakurajima).

10/04/2016.

 

Kilauea , hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude Sommet : 4091 ft (1247 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: Attention
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Résumé de l’activité:
Le volcan
Kilauea continue son éruption , à la fois au sommet, où il y a un lac de lave actif, et sur la Rift Zone Est, où des coulées de lave de surface sont actives au Nord-Est de l’évent du Pu’u’O’o  . La coulée de lave de la Rift Zone Est ne pose actuellement aucune menace pour les communautés avoisinantes. La tendance déflationniste du sommet qui a commencé le 4 Avril a continué au cours de la dernière journée.Les  taux de tremblement de terre et de tremor sismique n’ont pas changé de manière significative au cours des dernières 24 heures.

kilauea

Un géologue du HVO utilise un télémètre laser pour mesurer la profondeur du lac de lave au sommet du Kilauea dans le cratère Overlook. Le niveau du lac était à environ 58 m (190 pi) sous le bord du cratère cet après-midi. Ces derniers jours, le niveau du lac a baissé d’environ 35 m (115 pi) tandis que les inclinomètres du sommet ont enregistré une plus grande déflation que la tendance déflationniste habituelle. La projection du lac de lave (au milieu à droite de la photo) a été déclenchée par un petit éboulement de la paroi Nord du cratère directement au-dessus. De grandes roches qui tombent dans le lac causent généralement de petites explosions qui rejettent de la lave en fusion sur le bord du cratère Halema’uma’u  , un des dangers de cette zone. Le trépied en bas à droite prend en charge l’une des caméras Web utilisée pour suivre l’activité du lac de lave.

Observations du Sommet:
Les
inclinomètres du sommet ont continué d’enregistrer l’inclinaison déflationniste au cours des dernières 24 heures et le niveau du lac de lave a continué à baisser. Hier matin, le niveau du lac était à 52 m (170 pi) en-dessous du fond du cratère et ce matin , il a été mesuré  à environ 58 m (190 pieds) en dessous du plancher. Cette dernière période déflationniste a interrompu la tendance inflationniste à long terme du sommet, et est semblable aux événements de déflation précédents. L’activité sismique à travers le volcan n’a pas changé de manière significative au cours de la dernière journée. Les fluctuations des amplitudes du tremor sont liés aux éclaboussures  le long des bords du lac de lave. Le taux d’émission de dioxyde de soufre était d’environ 1800 tonnes / jour lors de la dernière mesure, le 3 Avril.

kilauea

En comparaison, le lac de lave le 07 Janvier 2016., à 35 mètres sous le plancher du cratère Halema’uma’u .

Observations sur Pu’u’O’o :
Il n’y a pas eu de changements observables sur Pu’u’Ō’ō au cours de la dernière journée. Le dégazage continue en provenance des cônes de projections sur le fond du cratère. Un inclinomètre sur le flanc Nord de Pu’u’O’o a continué à montrer l’inclinaison déflationniste au cours des dernières 24 heures. Au cours d’une période de temps plus longue, les instruments GPS qui contrôlent le Pu’u’O’o montrent que le cône se gonfle, ce qui suggère que le système de magma au-dessous de l’évent est pressurisé . Cette tendance  a commencé à la fin de 2015. Le taux d’émission de dioxyde de soufre de tous les évents de la Rift Zone Est était d’environ 240 tonnes / jour lors de la dernière mesure le 10 Mars.

Observations de la coulée du 27 Juin :
La webcam montre de petites évasions dispersées au nord-est de Pu’u’O’o, là où elles se sont produites au cours des derniers mois. Une image satellite du 3 Avril a montré que la plus distale de ces poussées était à 7,6 km (4,7 mi) au Nord-Est de Pu’u’O’o.

Source : HVO

Photos : HVO .

 

Colima , Mexique :

Le  jeudi 07 Avril le personnel de la recherche scientifique de la zone opérationnelle de l’Unité Etat de la protection civile de Jalisco , à bord de l’hélicoptère XC-VOY  du gouvernement de l’Etat , a effectué un  survol  d’observation du Volcan  Colima , afin de surveiller et d’analyser l’état et l’évolution du cratère volcanique.

Au cours du survol , il a été observé la croissance du cratère intérieur  par rapport au cratère intérieur observé le 29 Février, qui a entièrement changé sa structure.
Le dôme de lave qui avait été formé a été réduit à des décombres et des produits de roche et cendres avec des exhalaisons continues.
De même, l’intérieur Ouest du cratère principal montre des effondrements importants des murs escarpés , laissant des dépôts d’avalanche.

Les pentes supérieures , jusqu’à Décembre étaient couvertes de lave, elles ont disparu et sont adoucies par la couche de cendres.
Enfin une activité fumerollienne importante dans le Sud et le Sud-Est du cratère a été identifiée et il a été constaté une activité intense des exhalaisons qui pouvaient atteindre 2.500 mètres de haut  .
Il est à noter que les exhalaisons de grande ampleur, ne  représentent pas de danger pour la population et les activités dans la région qui sont situées à l’extérieur du périmètre à haut risque établi  sur la carte des risques volcaniques .

colima

Après avoir analysé les informations recueillies, les scénarios suivants sont envisagés:

1. Un dôme occupe de nouveau le cratère et le remodèle  avec des coulées de lave comme celles qui se sont produites au cours des années 2014 et 2015.
2. La lave s’extrude  sur les pentes supérieures et peut  former des écoulements pyroclastiques de type Merapi , comme le 11 Juillet 2015.
3. Que le dôme est détruit par une ou plusieurs explosions, formant des colonnes capables de générer des flux pyroclastiques éruptifs.
4. le processus de destruction progressive du dôme se poursuit, causé  par les exhalaisons quotidiennes qui se manifestent sur le volcan.

L’ UEPCB poursuit le suivi et la surveillance permanente de l’activité volcanique .
De même, la zone d’exclusion établie à 7,5 kilomètres autour du cratère et l’incitation aux personnes à ne pas camper dans les canyons qui drainent le volcan est maintenue.

Source : UEPCB

Photos : Uepcb , Miguel Macias .

 

Telica , Nicaragua :

Le volcan maintient une haute activité micro-sismique , la lave est observée au fond du cratère.
L’émission de gaz  est faible et l’amplitude sismique en temps réel est à de faibles valeurs, inférieures à 80 unités.

Le 9 avril 2016, les techniciens de l’Institut nicaraguayen des études territoriales (INETER) ont installé des panneaux de signalisation pour avertir les visiteurs nationaux et étrangers des zones inadaptées pour des excursions sur le volcan.
Ce volcan a été très actif au cours des derniers mois, et il a été jugé  nécessaires de placer des panneaux en anglais et en espagnol. Au total, il y a neuf signes installés, a déclaré Armando Saballos un spécialiste volcanologie de l’INETER.

telica

«En 2015 , le volcan Telica était le plus actif du Nicaragua, et lors de l’explosion qui a été enregistrée le 22 Novembre, il a expulsé beaucoup de rochers de différentes tailles, atteignant 1 km du cratère », a noté Saballos  . Le Telica est un volcan sur lequel il peut y avoir des explosions à tout moment, donc ils ont demandé aux touristes de ne pas se tenir trop près du cratère.
«Il y a toujours une activité volcanique; Il y a une  incandescence sur le plancher du cratère , à tout moment, il peut être enregistré une plus grande explosion », a déclaré le spécialiste. 

Sources : Ineter , Elnuevodiaro.

 

Aira ( Sakurajima) , Japon :

31,593 ° N, 130,657 ° E
Altitude 1117 m

Le JMA a rapporté que le 1er Avril une explosion du volcan  Sakurajima , dans la Caldeira Aira a généré un panache de cendres qui s’est élevé de 2 km au-dessus du bord ducratère Showa. Une explosion dans le cratère sommital Minamidake  a également produit un panache de cendres qui s’est élevé de 800 m au-dessus du bord du cratère.

sakurajima

Trois des cinq explosions détectées sur le cratère Showa pendant la période du 1 au 4 Avril ont généré des panaches de cendres qui se sont élevés de 3,5 km, et ont éjecté des tephra jusqu’à 1300 m. Des rapports de chute de téphra de 2 cm de diamètre, sont venus d’une ville à 3 km. À 06h08 le 3 Avril , le panache de cendres d’une explosion s’est élevé de 700 m au-dessus du cratère Minami Dake. Le niveau d’alerte est resté à 3 (sur une échelle de 5 niveaux).


Sources: Agence météorologique japonaise (JMA) , Gvp .

Photo : PBS TWING.com / Sherine France

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search