07/04/2016. FR. Nevado Del Ruiz , Momotombo, Masaya , Telica , Klyuchevskoy , Langila .

Home / blog georges Vitton / 07/04/2016. FR. Nevado Del Ruiz , Momotombo, Masaya , Telica , Klyuchevskoy , Langila .

07/04/2016. FR. Nevado Del Ruiz , Momotombo, Masaya , Telica , Klyuchevskoy , Langila .

07/04/2016.

 

Nevado Del Ruiz , Colombie :

Bulletin hebdomadaire d’activité du volcan Nevado del Ruiz, du 29 Mars au 4 Avril, 2016
Le niveau d’activité se poursuit au niveau:
Niveau d’activité Jaune  ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.
 
En ce qui concerne le suivi de l’activité du Nevado del Ruiz, le SERVICIO GEOLÓGICO COLOMBIANO rapporte que:

Au cours de la dernière semaine, le système volcanique a continué de montrer un comportement instable. L’activité sismique enregistrée est associée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques. Cette activité de fluides a été caractérisée par l’apparition de tremblements de terre longue période (LP) et de courtes impulsions de tremor volcanique avec des niveaux d’énergie importants. Des épisodes de Tremor se sont également poursuivis avec des niveaux d’énergie différents . Certains de ces signaux sismiques ont été associés à des processus d’émission de cendres, parfois confirmées par des images capturées par les caméras installées dans la région du volcan, par l’appréciation visuelle des municipalités de Caldas et Tolima, et les rapports des fonctionnaires , à la fois du Service Enquête Géologique Colombien  (CGT) et du Parc National Naturel du  Nevado  (PNNN). Ces événements ont été localisés dans le  cratère Arenas   et dans le  secteur Sud-Est du volcan . De nouveaux signaux sismiques de ce type avec des niveaux élevés d’énergie et des émissions de cendres dans l’atmosphère ne sont pas exclus, qui peuvent être dispersées en fonction des conditions de vent en vigueur dans la région.

L’activité sismique liée à la fracturation des roches dans la structure volcanique continue de présenter des niveaux d’énergie considérables et ont montré une augmentation à la fois en nombre et en puissance, en ce qui concerne les événements de la semaine précédente. Les tremblements de terre sont situés principalement dans les secteurs volcaniques du Nord , du Sud  et du Sud-Ouest du cratère du volcan Olleta, et dans une moindre mesure, au Sud et au Nord du cratère Arenas. Les profondeurs des événements se situaient entre 1,01 et 7,77 km. Une augmentation de la sismicité enregistrée depuis le 4 Avril, et qui continue au moment de la publication du présent bulletin d’information, qui a eu lieu dans le secteur Sud, et dans une moindre mesure dans les secteurs Nord distales et Sud-Ouest ont été mis en évidence. L’amplitude maximale de la semaine,  correspond au tremblement de terre enregistré le 29 Mars à 20:01 (heure locale), avec une magnitude de 3,4 ML ( Magnitude locale), situé dans le secteur Nord du volcan à une profondeur 3,0 km; et qui a été signalé par le personnel du PNNN.

La déformation volcanique, mesurée à partir d’ inclinomètres électroniques, de systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) et d’ images satellites pour suivre les changements dans l’inclinaison, la position et la forme du volcan (respectivement), continue de montrer des  changements enregistrés.

Le volcan continue à émettre dans l’atmosphère des quantités importantes de vapeur d’eau et de gaz , y compris du dioxyde de soufre (SO2) qui se distingue, comme il a été estimé par les stations permanentes SCANDOAS installées dans la région du volcan et sur l’imagerie par satellite.

nevado-del-ruiz

La colonne de gaz, de vapeur et de cendres a atteint une hauteur maximale de 3500 mètres au-dessus du sommet du volcan. Cette hauteur correspond à l’émission de cendres qui a eu lieu le 31 Mars à 08h04 (heure locale) observée à partir de plusieurs municipalités dans les départements de Caldas et Tolima. La direction de la dispersion de la colonne était en ligne avec le régime des vents dominants dans la région, qui, au cours de la semaine ont montré une direction variable entre le Nord-Ouest et le Sud-Ouest par rapport au volcan.

De l’analyse technico-scientifique et instrumentale, il est considéré que le volcan Nevado del Ruiz continue à évoluer et il est possible que de nouveaux événements puissent indiquer une accélération du processus, impliquant une plus grande instabilité de celui-ci et modifier en conséquence le niveau d’activité.

Source : SGC.

Photos : LUNWERG EDITORES ,  enimien-a-pereira.blogspot.fr

 

Momotombo, Masaya , Telica , Nicaragua :

Volcan  Momotombo.
A 06h37 aujourd’hui, une petite explosion de gaz et de cendres a été enregistré,  qui s’est élevée d’environ  200 mètres au-dessus du cratère
et s’est dispersée vers le Sud-Ouest.
Depuis le début de cette activité éruptive il a été enregistré sur le volcan Momotombo , 407 explosions avec éjection de cendres volcaniques.
Depuis 1h35 ce matin, le volcan Momotombo présente un tremor volcanique un peu élevé qui a faibli pendant quelques minutes, puis a augmenté à nouveau.
L’ amplitude sismique en temps réel (RSAM) est faible à modérée , avec des valeurs comprises entre 40 à 650 unités.

masaya

Volcan Masaya .
Entre 20h13 hier et 00h26  aujourd’hui ont été enregistrés 6 séismes de magnitude comprise entre M 1,0 et M 2,2  , qui ont été localisés à l’intérieur de la caldeira et près du volcan Masaya , qui ont les caractéristiques d’avoir été induits par l’activité du volcan.
Le tremor volcanique reste élevé, montrant une amplitude sismique en temps réel modérée à élevée, entre 400 et 1,100 unités.
Le lac de lave dans le cratère Santiago maintient son mouvement normal de magma, avec une faible émission de gaz volcaniques.

Volcan Telica.
L’activité micro-sismique du Telica reste élevée, avec de faibles à modérées émissions de gaz.
L’amplitude sismique en temps réel est à des valeurs faibles, inférieure à 70 unités.
Les touristes et le grand public ne doivent pas approcher le cratère du volcan, puisque les possibilités de nouvelles explosions  produisant du gaz et des cendres volcaniques, sans avertissement persiste.

Source : Ineter

Photo : Norman Angus Godfrey

 

Klyuchevskoy, Kamchatka :

N 56 ° 3 min E 160 deg 38 min


L’activité du volcan a augmenté. Une forte activité strombolienne du volcan a commencé à être observée à partir de 11h25 UTC le 03 Avril ( incandescence lumineuse du cratère au sommet). Une anomalie thermique lumineuse sur le volcan a commencé à être enregistrée en permanence sur les images satellites à partir d’une période nuageuse le 05 Avril. Une forte activité volcanique gaz-vapeur  continue. Des explosions de cendres jusqu’à 19,700-26,240 pieds (6-8 km) a.s.l. pourraient survenir à tout moment.
 L’activité en cours pourrait affecter les avions internationaux volant à basse altitude.

Il n’a pas été produit de nuage de cendres .

klyuchevskoy

L’éruption du volcan Klyuchevskoy –  vue de la base IVS FED RAS « Apakhonchich » le 15 Octobre 2013.   Activité strombolienne et vulcanienne, grandes coulées de lave sur le flanc Sud-Ouest  et  avalanches chaudes sur le flanc Sud-Est.

Le Klyuchevskoy (également orthographié Kliuchevskoi) est le plus haut volcan actif du Kamchatka. Depuis son origine il y a environ 6000 ans, la belle symétrie du stratovolcan basaltique de 4835 m de haut a produit de modérés volumes d’éruptions explosives et effusives fréquentes sans grandes périodes d’inactivité. Il monte au-dessus d’une selle orientée Nord-Est vers le volcan Kamen , pointu et se trouve au Sud-Est du massif large de l’Ouchkovski. Plus de 100 éruptions de flanc ont eu lieu au cours de la dernière période d’ environ 3000 années, avec la plupart des cratères et des cônes latéraux qui se trouvent le long des fissures radiales entre les flancs Nord-Est et Sud-Est du volcan conique entre 500 m et 3600 m d’altitude. La morphologie du cratère du sommet de 700 m de large a souvent été modifiée par des éruptions historiques, qui ont été enregistrées depuis la fin du 17e siècle. Les éruptions historiques proveniennent principalement du cratère du sommet, mais ont également inclus de nombreuses grandes éruptions explosives et effusives depuis les cratères de flanc.

Sources : Kvert , Gvp .

Photo : Yu. Demyanchuk, IVS FEB RAS, KVERT

 

 

Langila , Nouvelle Bretagne , Papouasie Nouvelle Guinée :

 5.525 ° S, 148,42 ° E
Altitude 1330 m

Sur la base des analyses de l’imagerie par satellite, le Darwin VAAC a rapporté que pendant la période du 2 au 3 avril , des panaches de cendres sur le Langila ont atteint une altitude de 2,1 km (7000 ft) a.s.l. et ont dérivé de 35 à 65 km vers le Nord , Nord -Est et l’  Est.

langila

Le Langila, l’un des volcans les plus actifs de la Nouvelle-Bretagne, se compose d’un groupe de quatre petits cônes composites basaltiques-andesitic se chevauchant sur le flanc Est inférieur du volcan éteint Talawe . Le Talawe est le plus haut volcan dans la région de Cape Gloucester au Nord Ouest de la Nouvelle-Bretagne . Un cratère rectangulaire de 2,5 km de long  est ébréché largement au Sud-Est .Le volcan Langila a été construit au Nord-Est du cratère ébréché du Talawe. Un vaste champ de lave atteint la côte au Nord et au Nord-Est. Des éruptions explosives légères à modérées , fréquentes, parfois accompagnées de coulées de lave, ont été enregistrées depuis le 19ème siècle à partir de trois cratères actifs au sommet du Langila. Le cratère le plus jeune et le plus petit  cratère n°3) a été formé en 1960 et a un diamètre de 150 m.

Source: Centre d’avis de cendres volcaniques Darwin (VAAC) , Gvp .

Photo : Wally Johnson, 1970 (Australia Bureau of Mineral Resources).

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search