24/03/2016. FR. Momotombo , Nevado Del Ruiz , Rincón de la Vieja , Mauna Loa .

Home / blog georges Vitton / 24/03/2016. FR. Momotombo , Nevado Del Ruiz , Rincón de la Vieja , Mauna Loa .

24/03/2016. FR. Momotombo , Nevado Del Ruiz , Rincón de la Vieja , Mauna Loa .

24/03/2016.

 

Momotombo , Nicaragua :

Le volcan Momotombo a vu ce matin, son tremor volcanique s’élever et passer de 100 à 1.900 unités RSAM, ce qui pourrait de nouveau etre le signe d’une augmentation de son activité , telle qu’il l’a connu au début de Décembre 2015, quand il a fait plusieurs explosions et a éjecté des matériaux incandescents pendant plusieurs jours, a déclaré le coordinateur de la communication et de la citoyenneté , Rosario Murillo.

 

Momotombo

Même si, à 09h45 aujourd’hui le tremor volcanique du volcan a diminué à entre 100 et 400 unités, cette possibilité reste latente.
« Il y a une pression accrue sous le volcan, ce qui augmente la possibilité de nouvelles explosions et expulsion de matériaux incandescents » similaires à celles enregistrées il y a quelques semaines, a t-elle ajouté.

Pendant ce temps, la secousse volcanique du volcan Masaya reste élevée, mais les émissions de gaz sont à des niveaux faibles. Le Telica, quant à lui, a enregistré son activité sismique habituelle, mais toujours avec des explosions possibles.
Sur le volcan San Cristobal , seulement un  séisme de magnitude M 1,4 a été enregistré.

Source : Elnuevodiaro

Photo : AP Photo/Esteban Felix ( 12/2015 )

 

Nevado Del Ruiz , Colombie :

 Bulletin d’activité hebdomadaire du volcan Nevado del Ruiz.

Le niveau d’activité se poursuit au niveau:
Niveau  d’activité Jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du Nevado del Ruiz, le SERVICIO GEOLÓGICO COLOMBIANO rapporte que:

Au cours de la dernière semaine, le système volcanique a continué de montrer un comportement instable. L’activité sismique enregistrée a été principalement associée à la dynamique des fluides dans les conduits volcaniques, qui a été caractérisé par la survenue de tremblements de terre longue période (LP), de courtes impulsions de tremors volcaniques et des épisodes de tremors continus avec différents niveaux d’énergie. Certains de ces signes ont été associés à des processus d’émission de cendres, parfois confirmé par les images captées par les caméras installées dans la région du volcan et les rapports des fonctionnaires du Service géologique colombien et du Parc National de Los Nevados (PNNN) . Cette activité sismique a été localisé principalement à proximité du cratère Arenas et dans les secteurs Nord-Ouest, Sud et Sud-Est du volcan. Ne pas exclure que de nouveaux épisodes de ces signaux avec des niveaux plus élevés d ‘énergie et des émissions de cendres dans l’atmosphère sont susceptibles de se produire, qui peuvent être dispersées en fonction des conditions de vent en vigueur dans la région.

nevado del ruiz

L’activité sismique liée à la fracturation de la roche dans la structure volcanique au cours de la semaine se trouvait principalement dans les zones sismogènes du Sud-Est et du Nord-Est et dans une moindre mesure , dispersés dans les secteurs distales du Nord, du Sud-Ouest, de l’Est et à proximité du cratère Arenas. Leurs profondeurs se situaient entre 0,84 et 7,23 km. Le plus grand événement sismique de la semaine a été enregistrée le 18 Mars à 18h24 (heure locale) avec une magnitude de 1,8 ML (échelle locale), situé dans le secteur Sud-Est par rapport au cratère Arenas, à une profondeur de 3.35 km.

La déformation volcanique mesurée à partir d’ inclinomètres électroniques, de systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) et d’ images satellitaires, qui enregistrent les changements dans l’inclinaison, la position et la forme du volcan (respectivement) au cours de la dernière période d’évaluation continue de montrer des changements enregistrés.
Le volcan continue à émettre dans l’atmosphère des quantités importantes de vapeur et de gaz de l’eau, y compris du dioxyde de soufre (SO2)  , comme cela a été estimé par les stations permanentes SCANDOAS installées dans la région du volcan et sur l’imagerie par satellite.
La colonne de gaz, de vapeur et de cendres a atteint une hauteur maximale de 1.800 mètres au-dessus du sommet du volcan le 15 Mars. La direction de la dispersion de la colonne était en ligne avec le régime des vents dominants dans la région, qui, au cours de la semaine ont montré une direction prédominante vers le Sud-Ouest par rapport au volcan.

nevado del ruiz

Au travers de l’analyse technico-scientifique et instrumentale, il est considéré que le volcan Nevado del Ruiz continue à évoluer et il est possible que de nouveaux événements  pouvant indiquer une accélération du processus, impliquant une plus grande instabilité de celui-ci oblige à modifier en conséquence son niveau d’activité. Alors que l’instabilité du volcan couve depuis plus de cinq ans, il est essentiel de ne pas se habituer à ce comportement et être attentif à l’information officielle qui sera publié par le Service Géologique Colombien.

Source : SGC.

Photo : Sgc,  LUNWERG EDITORES

 

Rincón de la Vieja , Costa Rica :

10,83 ° N, 85,324 ° W
Altitude 1916 m

L’OVSICORI-UNA a signalé que la station sismique située à 1,8 km du Rincón de la Vieja a enregistré une activité accrue entre fin Septembre et début Novembre 2015,  qui est devenue plus évidente en Février 2016. Des enquêtes de terrain ont été menées en Février et Mars pour évaluer cette activité récente.

rincon de la vieja

Entre Octobre 2015 et la première moitié de Mars 2016, le réseau sismique détecté 69 événements qui accompagnent des événements éruptifs bien que peu d’entre eux et les dépôts en résultants aient été confirmés visuellement. Parmi ces 69 événements  , les signaux sismiques ont indiqué que 28 d’entre eux se sont produits comme une série d’explosions durant les 17-18 Octobre 2015, culminant avec une éruption majeure à 0h59 le 18 Octobre. Au cours de la période de Février au 15 Mars , à la fois le nombre d’événements éruptifs et l’énergie de ces événements a augmenté de manière significative. Les données suggèrent que ces événements étaient phreatiques. Les deux événements de plus haute énergie ont eu lieu à 09h12 le 9 Février et à 13h54 le 9 Mars.

rincon de la vieja

Au cours de travaux sur le terrain le 3 Mars, les volcanologues ont trouvé des dépôts de sédiments déposés depuis le lac de cratère dans une zone à environ 200 m du cratère actif, par l’activité phréatique. Ils ont entendu trois explosions phréatiques, à 12h04, 12h09, et 13h18. La troisième était la plus forte et a duré un peu plus d’une minute. Toutes les trois ont été suivies par une forte odeur de dioxyde de soufre. Le 8 Mars , les volcanologues ont noté des dépôts de cendres, de ces dernières semaines, à environ 120 m de la bordure du cratère , couvrant une superficie estimée à 0,02 kilomètres carrés. La température de l’eau du lac était de 45 degrés Celsius en moyenne, et 55 degrés dans la cellule de convection. Les mesures de gaz ont suggéré un composant magmatiques, avec un ratio de dioxyde de carbone et de dioxyde de soufre  de 2. Le rapport de  vapeur d’eau / dioxyde de soufre est d’environ 300, plus élevé que le taux de 100 à 200 , détecté au cours des années précédentes. Le dégazage du lac a augmenté en Mars. L’analyse préliminaire des cendres éjectées pendant l’activité de Mars a suggéré la possibilité d’une composante magmatique. Des photos de résidents de la zone des explosions pendant la période du 9 au 10 Mars ont montré des panaches de cendres et de vapeur s’élevant de 850 m au-dessus du cratère.

Source : Ovsicori , Gvp.

Photo : agaudi.wordpress.com , nacion.com.

 

Mauna Loa , Hawai :

19 ° 28’30 « N 155 ° 36’29 » W,
Altitude Sommet : 13681 ft (4170 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: CONSULTATIF
Code couleur de l’aviation  actuel : JAUNE

Résumé de l’activité:
Le Mauna Loa est pas en éruption. Il n’y a eu aucun changement important dans la sismicité enregistrée sous le Mauna Loa. La sismicité reste élevée , au-dessus du niveau de fond à long terme,   les tremblements de terre peu profonds continuent de se produire principalement sous la  Rift Zone Sud-Ouest supérieure du Mauna Loa , à des profondeurs de moins de 5 km (3 mi). Les mesures Global Positioning System (GPS)  montrent qu’une déformation liée à l’inflation d’un réservoir de magma sous le sommet et la partie supérieure de la Rift Zone Sud-Ouest a continué, avec une inflation se produisant récemment principalement dans la partie Sud-Ouest du complexe de stockage de magma.

mauna loa

Le massif   volcan bouclier Mauna Loa s’élève à près de 9 km au-dessus du fond de la mer pour former le plus grand volcan actif du monde. Ses éruptions de flanc proviennent principalement de  longues zones de rift orientées Nord-Est et Sud-Ouest . Le sommet est coupé par la caldeira Mokuaweoweo, qui se trouve au sein d’une  caldeira plus âgée et plus grande ( 6 x 8 km ).

Source : HVO

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search