18/03/2016. FR. Masaya , Nevados de Chillan , Dukono , Tungurahua .

Home / blog georges Vitton / 18/03/2016. FR. Masaya , Nevados de Chillan , Dukono , Tungurahua .

18/03/2016. FR. Masaya , Nevados de Chillan , Dukono , Tungurahua .

18/03/2016

 

Masaya , Nicaragua :

Une série de tremblements de terre de magnitude jusqu’à 4,1 sur l’échelle de Richter sous le volcan Masaya, a déclenché , hier , des plans d’évacuation , pour les institutions publiques et des écoles au Nicaragua, pour une éventuelle situation d’urgence, a déclaré le système national de prévention, d’atténuation et de secours en cas de catastrophe (SINAPRED).
Au moins quatre séismes peu profonds ont eu lieu mardi après-midi sur le volcan et ont alarmé les populations des villes de Managua, Masaya, Ticuantepe Nindirí et la région du Pacifique du Nicaragua.

masaya

Masaya .

« Les institutions ont mis en œuvre leurs plans d’évacuation (…) les écoles mis en œuvre leurs plans pour la sécurité de l’école et ont conduit les étudiants à des zones de sécurité », a déclaré le codirecteur du SINAPRED, Guillermo Gonzalez, lors d’une conférence de presse.
Les autorités n’ont signalé aucun dommage ou de victimes à cause des tremblements de terre. Toutefois, le fonctionnaire n’a pas exclu que ces secousses soient prémonitoires , en vue « d’une éventuelle augmentation de l’activité », en référence au volcan Masaya.
« Nous vivons dans un pays où le danger des tremblements de terre est latent , donc nous devons être prêts pour des circonstances comme celles-ci, » a t-il ajouté.

Le Centre des opérations en cas de catastrophe (CODE) a été activé et les autorités ont publié des règles de comportement avant un tremblement de terre, parmi celles ci , rester calme et rechercher la sécurité.
Le volcan Masaya, situé à 23 kilomètres au Sud-Est de Managua, a augmenté son activité depuis Décembre dernier, quand un «lac de magma » s’est formé dans son cratère.
Depuis,  plusieurs tremblements de terre ont pour origine la zone du volcan.
Le Parc national du volcan Masaya  , qui attire chaque année des milliers de touristes en offrant une vue privilégiée du cratère, a été fermé au public le 30 Janvier, suite à l’augmentation de l’ activité.

Afficher l'image d'origine

Telica.

 

Communiqué du Sinapred :

Le dernier rapport sur l’activité volcanique, fournies par le Coordonnateur de la Communication et Conseil de la citoyenneté, Rosario Murillo, a déclaré « une micro sismicité relativement forte sous le volcan Telica est enregistrée .
À cet égard, les experts de l’Institut Nicaraguayen des Études Territoriales (INETER) n’ excluent pas la possibilité d’explosions qui produisent des expulsions de  gaz , de  cendres et de fragments de roches chaudes.

Rosario a déclaré qu’à l’heure actuelle , avec les émissions de gaz dans le volcan , une lueur faible était visible dans le cratère.
Au cours des dernières heures, trois petites explosions ont été enregistrées sur le Momotombo, la dernière à 6h40 mardi matin avec de faibles émissions, ce qui totalise 341 explosions depuis le début de sa phase éruptive.
Le rapport indique également que ces derniers temps il y a eu trois tremblements de terre d’une magnitude comprise entre M1 et M2,2  . Alors que le Masaya maintient son activité sur le lac de lave.

Afficher l'image d'origine

Momotombo.

En ce qui concerne les tremblements de terre, il a été signalé l’apparition de mouvements au cours des 16 dernières heures, dont 13 sur des failles locales et le reste sur les côtes.
« Les autres spécialistes de INETER et nous tous au SINAPRED , gardons l’ alerte, la vigilance et la surveillance continue. Les recommandations doivent être relayées, pour être au courant des alertes, des informations et nous devons être actifs. Tous nos comités de district à Managua et le maire de Managua, sont tous activés, de sorte que nous savons ce qu’il faut faire, nous pouvons communiquer, nous pouvons suivre les directives qui sont nécessaire « , a t-il dit.

4 tremblements de terre ont également eu lieu près du volcan Concepcion,  l’un étant de  plus grande ampleur ( M2.8 ). Trois près du volcan Momotombo , de magnitude supérieure à M 2,2; et l’un près de Puerto, de 3,1 degrés.
Dans l’océan Pacifique un séisme de magnitude M 3,2 a été enregistré au Sud-Est de Corinthe;  deux au large de la péninsule Cosigüina de 3,6 degrés.

Source : El Mundo , Sinapred .

Photos : Lasandino , Elmundo.

 

 

Nevados de Chillan , Chili :

Bulletin d’activité du complexe volcanique Nevados de Chillan (1 au 15 Mars).
Le niveau d’activité du complexe volcanique est au niveau :
 NIVEAU JAUNE :  changements dans le comportement de l’activité volcanique -Temps probable pour une éruption: semaines / mois.


Sur la base de l’analyse des informations obtenues grâce aux équipements de contrôle et de surveillance du complexe volcanique, le Servicio Nacional de Geología y Minería (SERNAGEOMIN) – Observatorio Volcanológico de Los Andes del Sur (OVDAS),  communique:

845 événements sismiques ont été enregistrés, dont soixante-quinze (75) étaient liés à des processus de fracturation de matériaux rigide, appelés séismes volcano-tectoniques (VT) avec une magnitude locale maximale (ML) 2,5 . Il a été enregistré sept cent soixante-dix (770) événements associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, appelés événements de longue période (LP) avec une magnitude locale de M 3,1  et une valeur de déplacement réduit maximal  (RDC)  de 300 cm2.
Pendant les 3 premiers jours du mois , un tremor continu  a été enregistré , mais de faible amplitude, associé  à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, avec une valeur de déplacement réduit moyenne de 0,5 cm2.

Afficher l'image d'origine
L’émission de dioxyde de soufre (SO2) enregistrée sur le Nevados de Chillán par  les équipement  DOAS (  Spectrométrie par absorption optique différentielle) , Station Chillan, située à 3 km à l’Est-Nord-Est (ENE) du cratère actif, a présenté une valeur moyenne de 1136 ± 346 t / jour et une valeur maximale observée au cours des deux premières semaines de 2204 t/jour , enregistrée le 14 Mars.
Notamment, en raison du caractère pulsatoire du processus d’éruption, les valeurs de SO2 ont une forte variabilité. Le dégazage intermittent dans le processus, a été testé  en évaluant les émissions de SO2 par caméra infrarouge (IR)  , qui a enregistré des valeurs de flux de SO2   près de la limite de détection , de l’ordre de 20 tonnes/jour .

D’après l’analyse des données fournies par deux (2) inclinomètres électronique et quatre (4) stations GNSS qui surveillent la déformation
de surface du complexe volcanique, aucunes variations  n’étaient liées à des changements dans l’activité interne du volcan au cours de cette période.

nevados de chillan
Les images, obtenues par le réseau de caméras installées dans la région, ont montré une activité de surface caractérisée principalement par l’émission d’un panache blanchâtre associé à la vapeur d’eau, sauf pour le 3 Mars ou il a été vu une petite émission de cendres pendant la durée de la période de tremor susmentionnée.
En outre, avec le plus grand événement LP (ML 3.1) qui a eu lieu pendant les heures de la nuit du 9 , il a été possible de voir une lueur dans la zone des cratères actifs.

Les images publiées par le Dioxyde Sulfur Group  (Instrument de surveillance de l’ozone – http://so2.gsfc.nasa.gov/) et NESDIS (National Environmental Satellite, données, et  informations – http: // satepsanone. nesdis.noaa.gov) n’ ont signalé aucune anomalie dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2) dans l’atmosphère dans le secteur à proximité du complexe volcanique.

Le rayonnement thermique publié par le MODVOLC (Resolution Imaging Modéré spectroradiomètre) MODIS sur son site Web (http://modis.higp.hawaii.edu/) et Mirova (Moyen InfraRed Observation de l’activité volcanique) sur son site Internet (http: // www.mirovaweb.it/) , systèmes de surveillance qui indiquent des changements significatifs dans la température de surface, n’ont pas signalé d’ alertes thermiques dans la région associée au complexe volcanique.

La surveillance des paramètres pour les quinze derniers jours a montré que l’activité a été caractérisée par un processus de caractère pulsatile avec des périodes de plus grande activité de surface et d’autres plus équilibrées, préservant une sismicité qualitativement importante, mais  avec une faible énergie . Cela suggère la prédominance de l’activité du système hydrothermal de surface , ainsi que la présence d’un corps  magmatique  sous-jacent de petite taille qui n’a pas encore atteint les couches superficielles du volcan, de telle sorte que l’interaction entre les deux systèmes et le flux de chaleur ne permet pas un déséquilibre permanent. Dans ce scénario , la possibilité de générer de nouvelles explosions phréatiques et / ou des éruptions phréatomagmatiques depuis les cratères actuellement actifs persiste.
Par conséquent le niveau d’alerte volcanique reste au niveau jaune .  

Source : Sernageomin.

Photos : Emol , Sernageomin ,

 

Dukono , Indonésie :

1.693 ° N, 127,894 ° E
Altitude 1229 m

Sur la base des analyses de l’imagerie par satellite , des données aérologiques, et des informations du PVMBG, le Darwin VAAC a rapporté que pendant la période du 9 au 13 et le 15 Mars ,  des panaches de cendres du volcan Dukono se sont élevés à des altitudes de 2.4 à 3 km (8.000-10.000 ft) a.s.l. et ont dérivés de 45 à 100 km vers le Sud, le Sud-Ouest , l’Ouest et le Nord-Ouest.

Afficher l'image d'origine

Les rapports de ce volcan éloigné à l’extrême Nord d’Halmahera sont rares, mais le Dukono a été l’un des volcans les plus actifs de l’Indonésie. Des  éruptions plus ou moins explosives continues, parfois accompagnées de coulées de lave, se sont produites à partir de 1933 au moins jusqu’au milieu des années 1990, lorsque les observations de routine ont été réduites. Au cours d’une éruption majeure en 1550, une coulée de lave a rempli  le détroit entre Halmahera et le flanc Nord du cône du Gunung Mamuya. Ce volcan complexe présente un large profil bas avec de multiples pics de sommet et des cratères qui se chevauchent. Le Mampang Warung, à 1 km au Sud-Ouest du complexe des cratères sommitaux, contient un  cratère de 700 x 570 m , qui a également été actif pendant le temps historique.

Source: Centre d’avis de cendres volcaniques Darwin (VAAC) , GVP .

Photo : Photovolcanica.

 

Tungurahua , Equateur :

L’activité du volcan est modérée à élevée.
En raison de la couverture nuageuse dans la région, il n’a pas été possible de faire des observations de l’activité de surface du volcan.
Il n’a pas de rapports de chutes de cendres.

Afficher l'image d'origine


OBSERVATIONS ANNEXE
Sismicité:
De 11h00 (TL) hier jusqu’à 11h00 (TL) aujourd’hui , il a été enregistré 6 épisodes de Tremor d’ émission (TE), 35 évènements longue période (LP).
Observations  des émissions et des cendres:
En raison de la couverture nuageuse dans la région, il n’a pas été possible de faire des observations de l’activité de surface du volcan.
Pluies et lahars:
Il y a eu de légères pluies dans le secteur du volcan sans générer de lahars.

Source : IGEPN

Photo : Equateur info

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search