17/03/2016. FR. Fuego , Nevado Del Ruiz , Suwanose-jima , Chaparrastique .

Home / blog georges Vitton / 17/03/2016. FR. Fuego , Nevado Del Ruiz , Suwanose-jima , Chaparrastique .

17/03/2016. FR. Fuego , Nevado Del Ruiz , Suwanose-jima , Chaparrastique .

17/03/2016.

 

Fuego, Guatemala :

14,473 ° N, 90.88 ° W
Altitude 3763 m

Le 10 Mars , l’ INSIVUMEH a fait état d’une nouvelle phase d’activité sur le Fuego , caractérisée par des explosions Vulcaniennes, et des panaches de cendres qui se sont élevés de 650 m et ont dérivés vers l’ Est . De fortes ondes de choc et les sons de grondements ont été détectés à 10 km. Pendant les 10 et 11 Mars , les explosions ont généré des panaches de cendres qui se sont élevés de 650 à 950 m et ont dérivé vers l’ Est et le Nord-Est.

fuego

Des matériaux incandescent ont été éjectés jusqu’à 200 m et provoqué des avalanches dans les ravines Trinité (Sud) et Taniluyá (Sud-Ouest)  . La couverture nuageuse a empêché les observations visuelles pendant les 12 et 13 Mars, mais des ondes de choc sont détectées. Pendant les 14 et 15 Mars , des explosions se sont produites , avec des panaches de cendres qui se sont élevés de 450 à 750 m et ont dérivé de 8 à 10 km vers le Sud- Ouest, l’ Ouest et le Nord-Ouest. Des matériaux incandescent ont été éjecté jusqu’à 150 m.

Source : Insivumeh,Gvp.

Photo : Marlon Ardon

 

 

Nevado Del Ruiz , Colombie :

Bulletin d’activité hebdomadaire du volcan Nevado del Ruiz, du 08 au 14 Mars 2016.

Le niveau d’activité se poursuit au niveau:
Niveau d’activité Jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du Nevado del Ruiz, le SERVICIO GEOLÓGICO COLOMBIANO rapporte que:

Au cours de la dernière semaine, le système volcanique a continué de montrer un comportement instable. L’activité sismique enregistrée a été principalement associée à la dynamique des fluides dans les conduits volcaniques, qui a été caractérisée par la survenue de tremblements de terre longue période (LP), de courtes impulsions de tremor volcaniques et des épisodes de tremor continu  avec différents niveaux d’énergie. Certains de ces signes ont été associés à des processus d’émission de cendres, parfois confirmés par les images captées par les caméras installées dans la région du volcan et les rapports des fonctionnaires du Service Géologique Colombien et du Parc National de Los Nevados (PNNN) . Cette activité sismique a été localisé principalement à proximité du cratère Arenas et dans les secteur Sud, Sud-Est et   Nord-Ouest du volcan . Ne pas exclure que de nouveaux épisodes de ces signaux avec des niveaux plus élevés d ‘énergie et des émissions de cendres dans l’atmosphère comme à d’autres moments au cours des 15 derniers mois peuvent se présenter. Les cendres peuvent être dispersées en fonction des conditions de vent qui règnent dans la région. L’activité ci-dessus a été accompagnée par des anomalies thermiques près du cratère Arenas.

 

nevado del ruiz

L’activité sismique liée à la fracturation des roches dans la structure volcanique était importante, surtout pendant les 12 et 13 mars, lors d’une augmentation de l’activité sismique dans la zone Nord-Ouest de la structure volcanique . La survenance d’un événement sismique de magnitude 3,0 ML (échelle locale), le 12 Mars à 02h33 (heure locale), situé dans le secteur Nord-Ouest par rapport au cratère Arenas à une profondeur de 5,6 km a été enregistré , rapporté comme ressenti par le personnel de PNNN dans la zone  de Brisas. En outre, deux autres tremblements de terre,  rapportés comme ressentis , dans la même zone le 12 Mars à 05h08 (heure locale) avec une amplitude de 2,3 ML (échelle locale) et  le 13 Mars à 20h31 (heure locale) , de magnitude 2,8 ML (échelle locale), situés au Nord-Ouest et Nord-Est du cratère Arenas, à 5,6 et 3,6 km de profondeur, respectivement ont été enregistrés. Les autres sources sismiques actives au cours de la semaine ont été les zones Sud-Est, Nord, Nord-Est et le cratère Arenas lui mème ,  à des profondeurs variant entre 0,67 et 7,72 km.

La déformation volcanique mesurée à partir d’ inclinomètres électroniques, de systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) et d’ images satellitaires, qui enregistrent les changements dans l’inclinaison, la position et la forme du volcan (respectivement) au cours de la dernière période d’évaluation continue de montrer des changements enregistrés.

Nevado-del-Ruiz

Le volcan continue à émettre dans l’atmosphère des quantités importantes de vapeur et de gaz de l’eau, y compris du dioxyde de soufre (SO2)  , comme il a été estimé par les stations permanentes SCANDOAS installées dans la région du volcan et par l’imagerie par satellite.

La colonne de gaz, de vapeur et de cendres a atteint une hauteur maximale de 1.800 mètres au-dessus du sommet du volcan le 8 Mars. La direction de la dispersion de la colonne était en ligne avec le régime des vents dominants dans la région, qui, au cours de la semaine ont montré une direction prédominante vers le Sud – Est par rapport au volcan.

Le Nevado del Ruiz montre des preuves évidentes que le système volcanique est en instabilité et continue d’évoluer. De nouveaux événements qui peuvent indiquer une accélération du processus, impliquant une plus grande instabilité de celui-ci et par conséquent des changements dans le niveau d’activité ne sont pas écartés. Alors que l’instabilité du volcan couve depuis plus de cinq ans, il est essentiel de ne pas s’ habituer à un comportement apparemment monotone du volcan et être attentif à l’information officielle qui sera publié par le Service Géologique Colombien. 

Source : SGC

Photos : SGC ( archives)

 

 

Suwanose-jima , îles Ryukyu , Japon :


29,638 ° N, 129,714 ° E
Altitude 796 m


Sur la base des avis du JMA et des analyses des images satellite , le VAAC de Tokyo a indiqué que le 11 Mars , une explosion sur le  Suwanose-jima a généré un panache qui s’est élevé à une altitude de 1,5 km (5000 ft) a.s.l. et a dérivé vers le Sud- Est .

 

Suwanose-jima - le 5 novembre 2009 - phot N. Geshi / Geological Survey of Japan

L’île de 8 km de long, en forme de fuseau , de Suwanose-jima dans le nord des îles Ryukyu se compose d’un stratovolcan andésitique avec deux cratères sommitaux historiquement actifs. Le sommet du volcan est tronqué  par un grand cratère égueulé, s’ étendant jusqu’à la mer sur le flanc Est , qui a été formé par l’effondrement de l’ édifice. Le Suwanose-jima, l’un des volcans les plus fréquemment actifs du Japon, était dans un état d’activité strombolienne intermittente depuis l’ Otake, le cratère Nord- Est du sommet  , qui a commencé en 1949 et a duré jusqu’en 1996, après quoi les périodes d’inactivité se sont allongées.

 suwanose-jima

La plus grande éruption historique a eu lieu en 1813-1814, lorsque d’ épais dépôts de scories ont recouvert des zones résidentielles. Le cratère du Sud- Ouest a produit deux coulées de lave qui ont atteint la côte Ouest. A la fin de l’éruption , le sommet de l’Otake s’est effondré , formant une grande avalanche de débris et  créant la  caldeira Sakuchi en forme de fer à cheval, qui se prolonge jusqu’à la côte orientale. L’île est restée inhabitée pendant environ 70 ans après l’éruption de 1813-1814. Des coulées de lave ont atteint la côte orientale de l’île en 1884. Seulement environ 50 personnes vivent sur l’île.

 

Source: Agence météorologique japonaise (JMA)

Photo : N. Geshi / Geological Survey of Japan , H.Seo / Geological Survey of Japan

 

 

San Miguel ( Chaparrastique ) , El Salvador :

Le volcan  présente des fluctuations de vibration avec une tendance à la baisse
Mercredi, 16 Mars, 2016 10:09

Depuis  07h00 Lundi 14 Mars au moment de l’émission de ce rapport, les vibrations sismiques du volcan Chaparrastique continue de montrer des fluctuations avec une tendance à la baisse. Au cours des 24 dernières heures, la vibration a fluctué entre 127 et 198 unités RSAM / heure  , avec une moyenne de 156 unités, le seuil maximal de comportement RSAM normal par heure est en moyenne de 150 unités

chaparrastique

Les caméras de surveillance montrent que le sommet du volcan reste très nuageux, cela ne permet pas d’observer le cratère. Pendant ce temps, le réseau d’observateurs locaux n’a pas signalé d’ anomalies dans la région.

Le MARN poursuit sa surveillance améliorée du volcan , maintient une communication étroite avec la Direction générale de la protection civile et les observateurs locaux.
Le MARN invite les journalistes et les personnes à ne pas approcher le sommet du volcan, en raison du degré de danger que cela représente.

Source : Marn.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search