09/03/2016. FR. Nyiragongo , Lokon-Empung , Tungurahua , Sheveluch .

Home / blog georges Vitton / 09/03/2016. FR. Nyiragongo , Lokon-Empung , Tungurahua , Sheveluch .

09/03/2016. FR. Nyiragongo , Lokon-Empung , Tungurahua , Sheveluch .

09/03/2016.

 

Nyiragongo, République Démocratique du Congo.

Rapport préliminaire d’activité du volcan Nyiragongo, du 29 Février au 2 mars 2016.

Depuis lundi 29 Février 2016 , à environ 4 heures du matin, nous avons été alertés par le parc national des Virunga, les exploitants des stations et la population environnante du Nyiragongo sur des grondements volcaniques entendus à chaque minute sur le volcan.
Sur demande urgente du Comité Provincial de la Sécurité au Nord-Kivu, l’équipe de scientifiques de l’Observatoire volcanologique de Goma qui se trouve au sommet du cratère du Nyiragongo  depuis le 1er Mars 2016 a pu effectuer des observations directes de l’activité du lac de lave du volcan .

Les résultats préliminaires de ces observations sont les suivantes:
– Apparition d’un lac de lave secondaire sur le côté Est du cratère du Nyiragongo.
– Affaiblissement de la partie orientale et effondrements des plates-formes , souvent à l’origine des grondements entendu par la population environnante à ce volcan

NYIRAGONGO
La manifestation  de ce nouveau lac de lave secondaire actif se trouve dans le prolongement de la fracture qui relie le Nyiragongo à son cône adventif Baruta , dans la direction de la zone de Kibumba.

Conclusions:
Le volcan Nyiragongo est dans une phase d’activité intense et nécessite  une attention particulière.
Cette activité est concentrée dans le cratère central vers l’Est (vers la zone de Kibumba) où un nouveau lac de lave secondaire est observé.

 nyiragongo

La rumeur d’une éruption du volcan Nyiragongo a créé la panique lundi 7 mars dans la ville de Goma au Nord-Kivu.
Des sources locales rapportent que des vendeurs ont fermé leurs commerces alors que certains habitants ont pris la direction de Kitshanga, dans le territoire de Rutshuru.
De leur côté, les scientifiques de l’Observatoire volcanologique de Goma assurent qu’il n’y a pas eu d’éruption volcanique. Ils indiquent que depuis le 28 février dernier, une intense activité est observée dans le cratère du Nyiragongo.

Les scientifiques de l’observatoire demandent aux habitants de ne pas paniquer et de vaquer normalement à leurs activités.
Ils ont remis lundi dans l’après-midi au vice-gouverneur du Nord-Kivu, Feller Lutahichirwa, un rapport sur l’activité du volcan Nyiragongo.
La dernière éruption de ce volcan est intervenue en 2002. Elle avait occasionné d’énormes dégâts dans la ville de Goma, provoquant le déplacement de près d’un demi-million de personnes.

Source : OVGGOMA / KASEREKA MAHINDA , SCIENTIFIC DIRECTOR OF GVO. Radiookapi.net.

Photos : Georges Kourounis , OVG.

 

Lokon-Empung , Indonesie :

Le 7 mars jusqu’à 24.00 h, il a été enregistré trois tremblements de terre Tectoniques lointains (TJ), 25  tremblements de terre volcaniques (VA), 138 tremblements de terre volcaniques peu profonds (VB), 23 essaims de séisme. Une vibration de tremor volcanique continue a été enregistrée avec une amplitude maximale de 0,5 – 4 mm.

EVALUATION

L’activité du G. Lokon dans la période allant du 5 Février 2016 jusqu’au 7 Mars 2016 n’a visuellement pas indiqué d’éventuelles anomalies ou de changements  importants dans le cratère. L’activité est actuellement dominée par une forte sismicité , des bouffées d’émission qui  ont atteint 200 m au-dessus du cratère.

Afficher l'image d'origine

Les données d’évaluation dans la période du 5 Février au 7 Mars 2016 peuvent être décrites comme suit:

Les tremblements de terre volcaniques, les tremblements volcaniques peu profond (VB) ont augmenté depuis le 6 Mars 2016, avec la survenue de 98 évènements. D’après les calculs , l’énergie volcanique montrent  aussi une augmentation. La valeur du tremor  a également connu une augmentation de sa valeur d ‘amplitude maximale. L’ activité volcanique du G. Lokon , pendant la période du 5 Février au 7 Mars  2016 a été caractérisée par des tremblements de terre peu profonds  en cours de localisation (VB) ainsi que des éruptions phréatiques (explosion de vapeur)  se produisant soudainement, surtout pendant de fortes précipitations.
L
es tremblements de terre de fréquences dominantes qui ont été détectés dans la période du 24 Février au 7 Mars  2016 étaient généralement de fréquences supérieures à 8 Hz (haute fréquence). Physiquement, l’activité volcanique à haute teneur en fréquence indique une activité de fracturation de roches  en raison de la pression accrue  .
La mesure de la 
déformation  pour l’axe Y / radial (cratère) montre des changements qui indiquent l’inflation du G. Lokon. L’inflation peut se produire en raison de la pression accrue sous la surface en raison de mouvement de dynamique des fluides magmatiques / hydrothermaux. Quant à l’axe X / tangentiel  ( perpendiculaire cratère ) , il n’a pas montré de changement significatif.

 

 

 

CONCLUSION

Les résultats de l’évaluation des données sur les observations visuelles, la sismicité et la déformation pendant la période du 5 Février jusqu’au 7 Mars 2016 ont montré que l’activité du mont Lokon a considérablement augmenté. Par conséquent, le niveau d’activité du Lokon-Empung est porté du niveau II (Waspada) au niveau III (Siaga) à partir du 8 Mars  2016 à 14:00.

La surveillance intensive menée pour évaluer l’activité du mont Lokon et la diffusion des informations sur le danger de l’éruption du mont Lokon continuera régulièrement .

Source : VSI

Photo : AP

 

Tungurahua, Equateur :


8 mars 2016
RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ DU VOLCAN


L’activité du volcan est modérée à élevé.
Durant la dernière nuit, des blocs incandescents éjectés jusqu’à 2000 mètres sous le sommet et des flux pyroclastiques plus importants , qui sont descendus sur tous les côtés du volcan , jusqu’à 1500 mètres au-dessous du sommet ont été enregistrés.
Les émissions continuent, aujourd’hui, et ont atteint une hauteur de 6000 mètres au-dessus du cratère vers le sud-est. Des chutes de cendres  à Bilbao, Palitahua et Chontal ont été rapportées.


TECHNIQUE ET OBSERVATIONS ANNEXE
Sismicité:
Depuis 11h00 (TL) hier jusqu’à 11h00 (TL) aujourd’hui, 38 épisodes de tremor d’émission (TREM) d’une durée de quelques minutes à quelques heures, 41 explosions (EXP), 108 évènements Longue Période  (LP), 2 tremor harmonique (TA) ont été enregistrés .
Observations  des émissions et des cendres.
Au cours de la nuit , une lueur nocturne a été observée dans le cratère ainsi que le projection de blocs jusqu’à 2 km . Des écoulements pyroclastiques ont été générés, le plus grand a atteint 1500 mètres au-dessous du sommet et sont descendus sur tous les côtés du volcan. Ce jour , des écoulements pyroclastiques sont descendus dans les ravines de Mandur, Romero, Bilbao, Juive et Achupashal. La dernière , la plus importante ,  a atteint 2.200 mètres au-dessous du cratère.

 

Afficher l'image d'origine


Des émissions continues persistent comme les jours précédents, aujourd’hui, ces émissions ont été caractérisées par une direction Sud-Est par rapport au volcan , à différentes hauteurs, les plus élevés atteignant 6.000 mètres au-dessus du cratère.
Il a été rapporté des chutes de cendres dans les domaines de Bilbao, Palitahua et Chontal.
Pluies et lahars:
Il n’y a pas de rapports de pluies ou de lahars.

Source : IGEPN

Photos : Volcanoworld , Elcomercio.

 

Sheveluch, Kamchatka :

56.64 N, 161,32 E;
Altitude : 10768 ft (3283 m),
Elévation du dôme ~ 8200 ft (2500 m)
Code couleur Aviation : ORANGE

L’éruption explosiveextrusive du volcan se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 32.800 pieds (10 km) a.s.l. pourrait survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions internationaux volant à basse altitude.

 

sheveluch

 

La croissance du dôme de lave continue (une coulée de lave visqueuse descend sur le flanc Nord  ),  une forte activité de fumerolles  , des explosions de cendres, des avalanches chaudes, une incandescence des blocs du dôme et des coulées pyroclastiques accompagnent ce processus. Selon les données vidéo, une incandescence des blocs du dôme de lave et une activité gazvapeur modérée était observée toute la semaine. Des panache de gaz et de vapeur contenant de petites quantités de cendres se sont étendus sur environ 54 km vers le Sud-Est du volcan. Les données satellitaires du KVERT ont montré une anomalie thermique intensive sur le dôme de lave toute la semaine.

Source : Kvert.

Photo : Y Demyanchuck

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search