27/02/2016. Fr. Bromo , Tungurahua , Momotombo, Masaya , Telica .

Home / blog georges Vitton / 27/02/2016. Fr. Bromo , Tungurahua , Momotombo, Masaya , Telica .

27/02/2016. Fr. Bromo , Tungurahua , Momotombo, Masaya , Telica .

27/02/2016.

 

Bromo, Indonesie :

Au cours de la période allant du 18 au 25 Février 2016 il a été enregistré 6 séismes , des tremblements de terre d’ éruptions et des tremors continus avec des gammes maximales d’amplitude de 1 à 24 mm. A partir de la date du 22 Février 2016 , le tremor  sismique  a été enregistré  en permanence avec une amplitude maximale de 0,5 à 2 mm, et les tremblements de terre d’éruption n’ont pas été enregistrés.

Déformation:
La surveillance de la déformation du G. Bromo se fait en utilisant la méthode  EDM (  mesure électronique de distance ) et par des inclinomètres. La méthode EDM qui se compose de trois points de surveillance et des points de contrôle permanents , G. Kursi, Bromo et le Mont Batok, cette mesure a souvent été entravée par le brouillard autour du mont Bromo.

Les mesures d’inclinaison et EDM, dans une période du 2 au 26 Février 2016 en utilisant un nouveau point de mesure et EDM, ces résultats de mesure du 10 Février jusqu’au 25 Février 2016 montrent que la déformation fluctue avec une tendance stable. 

bromo

ÉVALUATION

L’activité visuellement du G. Bromo est souvent enveloppée dans le brouillard. Une émission d’ épaisse fumée blanche à grise avec une colonne haute  de 50 à 900 mètres de haut avec un changement de direction entre l’Est-Nord-Est et l’Ouest-Sud-Ouest est présente,  les rugissements sur les cinq derniers jours n’étaient pas présents.
L’ enregistrement de la sismicité est dominée par un Tremor constant avec une amplitude maximale qui a fluctué dans la gamme de 1 à 30 mm et en date du 22 Février 2016, le tremor d’amplitude maximale dominante était de 0,5 à 2 mm  . Les tremblements de terre d’éruption   n’ont  pas été enregistrés de nouveau.
Les mesures de déformation avec inclinaison et EDM montre des fluctuations et une tendance stable.

Dangers potentiels:

La survenue d’une  éruption est possible d’un coup,avec l’émission  de matériel volcanique sous forme de cendres et de jets des pierres  autour du cratère et jusque dans un rayon de 1 km du centre de l’éruption.

bromo

 

CONCLUSION:

L’activité sismique est dominée par les vibrations de Tremor continu avec une amplitude en diminution , les tremblements de terre d’ éruptions  n’ont pas été enregistrés à nouveau  .
La menace d’une éruption sous forme d’ émission de cendres et de jets de matériaux pourrait se produire jusqu’à un rayon de 1 km.
Sur la base des données d’observation et l’analyse des données sismiques, visuelles, et du danger potentiel d’éruption , le niveau d’activité du G. Bromo passe du niveau III (SIAGA) au niveau II (Waspada) le 26 Février 2016.

Le niveau d’activité du Bromo sera relevé  / abaissé  si une augmentation / diminution de l’activité est enregistrée de manière intensive par des experts volcaniques du Centre pour l’atténuation des risques, la volcanologie et la géologie.

Source : VSI

Photos : Oystein Lund Andersen ( archives), G Vitton.

 

Tungurahua, Equateur :

Explosions sur le Tungurahua .

26 février 2016 (16h45)

A 13h33 (TL) il y a eu une nouvelle explosion, qui a même généré de petites coulées pyroclastiques , qui ont atteint la mi-hauteur du volcan. Elles sont descendues sur  les flanc Ouest et Nord-Ouest, comme observé sur l’image prise par la caméra sur le secteur Mandur (fig. 1).

 

Informe Especial Tungurahua N. 2 - 2016

Fig. 1: image prise à 15h10TL par la caméra thermique de Mandur, montrant les traces laissées par les flux pyroclastiques incandescents , qui sont descendus à mi-chemin du cône, sur la partie Nord-Ouest , spécifiquement dans les ravines Mandur, Hacienda et Cusua..

Ensuite, à 15h35 (TL) s’est de nouveau produit un flux pyroclastique qui est descendu du sommet vers les ravins Mandur, Hacienda, Cusúa et probablement  Pirámide.  Ce nouveau flux s’est également avancé jusqu’au milieu du volcan et n’a pas été causé par une explosion, mais par le phénomène connu sous le nom de « boiling over », ce qui correspond à un déversement d’une petite quantité de magma et / ou de  débris du cratère, par le secteur Ouest-Nord-Ouest de la bordure du cratère.
En ce qui concerne l’activité  sismiques , un tremor continu de grande amplitude est maintenu .

tungurahua

En résumé, il s’est produit 5 explosions avec  les paramètres suivants:


26/02/2016 12h11    :  Colonne d’une hauteur de 5 km au-dessus du niveau du cratère.
02/26/2016 12h39:    Hauteur approximative  de 6 km.
26/02/2016 12h47 :   Colonne d’une hauteur de 6 km.
26/02/2016 12h52  : Altitude 6-7 Km
26/02/2016 13h33  : Générant les écoulements pyroclastiqueshauteur de la colonne  environ 8 km.

Après les explosions , il a commencé à tomber des cendres dans les secteurs de El Manzano, Choglontús, Pillate, Juive et, récemment, à Ambato et Quero.
Les cendres ont été caractérisées comme mince, de la taille de  grains de sucre. Cependant, dans le secteur de  Pillate et Choglontús , la taille des grains de cendre a atteint jusqu’à 3 mm et se compose de  fragments de roche rougeâtre, noire, grise et beige.

Pendant les explosions , des grondements et des détonations ont été entendus de Pillate et El Manzano  . Notez que la plupart du temps le volcan est resté partiellement couvert, donc n’a pas été possible d’avoir une précision sur les hauteurs de l’émission des colonnes. Cependant, à partir de la caméra ECU911 dans Ambatillo, il a été pris une photo d’une colonne de 5 km  , remplissant le cratère et composée d’une haute teneur en cendres

 

Informe Especial Tungurahua N. 2 - 2016

Fig. 4: Photo prise par la caméra Ambatillo ECU 911,  qui correspond à la colonne éruptive associée à l’explosion de 12h11TL.


Comme indiqué , en ce moment , le volcan n’a pas réduit son niveau d’activité qui reste modérée, il y a une  colonne d’émission continue vers l’Ouest avec une teneur en cendres modérée.
De nouvelles explosions peuvent survenir dans les prochaines heures. Pour cette raison, nous suggérons à la population des zones d’influence du volcan de rester attentifs aux rapports qui sont diffusés régulièrement par l’ IGEPN.

Source : IGEPN.

Photos : IGEPN, José Luis Espinosa Naranjo.

 

Momotombo, Masaya , Telica, Nicaragua :

Bulletin d’activité du 26 février 2016

Volcan Momotombo.
Depuis 12h00 hier jusqu’à 12h00 aujourd’hui, le volcan Momotombo a enregistré 4 nouvelles explosions,la plus forte enregistré à 21h21 hier, qui a émis des matériaux incandescents qui se sont déposés sur les flancs Nord-Est, Est et Sud-Est du volcan.
Les cendres expulsées se sont élevées d’au moins 1000 mètres au-dessus du cratère. La dernière explosion a eu lieu à 9h59 du matin, qui a soulevé une petite colonne de gaz et de cendres à environ 300 mètres au-dessus du cratère.


Jusqu’à présent, un total de 60 explosions ont été enregistrées sur le Momotombo depuis qu’il a commencé son activité récente, qui se produisent plus fréquemment au cours de ces derniers jours, mais avec moins d’intensité qu ‘au début de ce mois.
L ‘amplitude sismique en temps réel  (RSAM) du Momotombo est faible à modérée , avec des valeurs comprises entre 55 et 130 unités.

Volcan Masaya .
Au cours des dernières 24 heures , 4 tremblements de terre ont été enregistrés , près et à l’intérieur de la caldeira du volcan Masaya, avec des magnitudes comprises entre M1,2 et M1,7  .
Ces petits tremblements de terre sont caractéristiques de l’ activité volcanique du volcan Masaya .
L’activité du lac de lave dans le cratère Santiago se poursuit, ainsi que le processus d’élargissement de la bouche dans le fond du cratère, où le lac de lave est observé .
Le tremor volcanique du volcan reste élevé , et  l’amplitude sismique en temps réel (RSAM) est élevée à très élevée, entre 250 et 1100 unités.


Volcan Telica .
L’incandescence persiste dans le fond du cratère du Telica, où la présence de magma à la surface est observée.
L’activité micro-sismique reste élevée en raison de l’activité magmatique de surface et de petites explosions de gaz qui se produisent à l’intérieur du cratère.
L’  amplitude sismique en temps réel (RSAM) est faible à modérée , à des valeurs comprises entre 60 et 140 unités.

Source : Ineter.

Photos : Michael A Urbina, allymagenmochila.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search