26/02/2016. Fr. Nevado Del Ruiz , Momotombo , Masaya , Telica , San Cristobal , Bulusan .

Home / blog georges Vitton / 26/02/2016. Fr. Nevado Del Ruiz , Momotombo , Masaya , Telica , San Cristobal , Bulusan .

26/02/2016. Fr. Nevado Del Ruiz , Momotombo , Masaya , Telica , San Cristobal , Bulusan .

26/02/2016.

 

Nevado Del Ruiz, Colombie :

Bulletin d’activité hebdomadaire du volcan Nevado del Ruiz, du 15 Février au 22 Février 2016

Le niveau d’activité continue au niveau : Niveau d’activité Amarillo ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du Nevado del Ruiz, le Service Géologique Colombien rapporte que:

Au cours de la dernière semaine, le système volcanique a continué à montrer un comportement instable. L’activité sismique enregistrée a été principalement associée à la fracturation des roches dans la structure volcanique. Ce type de sismicité a été localisé principalement dans le secteur distal  du Nord (7,9 km de distance du cratère) et , moins nombreux et dispersés, dans les zones du Nord, du Nord-Est et du Sud-Ouest du cratère Arenas  . Les profondeurs des tremblements de terre au cours de la semaine variaient de 0,6 à 7,9 kilomètres. Le plus grand événement de la semaine a été de 2,9 ML (magnitude locale), le 17 Février à 17h22 (heure locale), situé au Nord du cratère Arenas , à une profondeur de 6,38 km.

nevado
Le volcan a présenté le 23 février deux émissions de cendres, la première vite dispersée par les vents, à 17h14 locale, la seconde à 21h19 locale, qui a été accompagnée d’expulsion de matériaux incandescents.
L’activité sismique liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques, a été caractérisée par l’apparition de tremblements de terre longue période (LP), de courtes impulsions de tremors et d’épisodes de tremors volcaniques continus , de courte durée et de faible niveau d’énergie  . Ces signaux sismiques ont été principalement situés à proximité du cratère Arenas et dans le Sud et Sud-Est de la zone du volcan. Ces processus ont été accompagnés par de petites émissions de cendres restreintes près du cratère.

 

nevado del ruiz

La déformation volcanique mesurée à partir d’inclinomètres électroniques, de systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) et d’ images satellitaires, qui enregistrent les variations de l’inclinaison, la position et la forme du volcan (respectivement), au cours de la dernière période évaluée ont montré quelques modifications.
Le volcan continue à émettre dans l’atmosphère des quantités importantes de vapeur  d’eau et de gaz , y compris du dioxyde de soufre (SO2) qui se distingue, comme cela a été estimé  par les stations permanentes SCAN DOAS installées dans la région du volcan et sur l’imagerie par satellite.
La colonne de gaz, de vapeur et de cendres a atteint une hauteur maximale de 850 mètres au-dessus du sommet du volcan  le 21 février La direction de la dispersion de la colonne est en ligne avec le régime des vents dominants dans la région, qui, pendant la semaine ont montré une direction prédominante vers le Nord-Ouest par rapport au volcan.

Il est considéré que le système volcanique continue d’évoluer . Aucun nouvel événement pouvant indiquer une accélération du processus, impliquant une plus grande instabilité de celui-ci et par conséquent le changement du niveau d’activité n’est présent . Alors que l’instabilité du volcan couvre plus de cinq ans, il est essentiel de ne pas s’habituer à un comportement apparemment monotone du volcan et de surveiller les informations officielles qui seront publiées par le Service Géologique Colombien.

Source : SGC

Photos : SGC ( archives) :

 

Momotombo, Masaya , Télica, San Cristobal , Nicaragua :

Volcan Momotombo.
Au cours des dernières 24 heures, 3 explosions ont été enregistrées sur le volcan Momotombo, pour un total de 56 explosions depuis que l’activité du volcan a repris.
L’explosion la plus forte de cette période a eu lieu à 02h16
Laquelle à émis des cendres et des matériaux incandescents sur les versants Nord-Est et Nord du volcan. Les 02 autres explosions ont été relativement faibles, et se sont produits à 1h59 et 10h21 aujourd’hui.
L’ amplitude sismique en temps réel  (RSAM) Momotombo est à un niveau bas, entre 25 et 75 unités.

Momotombo

Momotombo ( Martin Rietze)

Volcan Masaya.
Hier après-midi le personnel de l’INETER a fait une nouvelle visite de terrain sur le volcan et a observé que les bouches sur le plancher du cratère Santiago sont de plus en plus grandes en raison de petits glissements de terrain de leurs murs.
Ils ont aussi  réussi à voir que la bouche située au Nord-Est du cratère, expulse sporadiquement de petits jets de lave, ce qui est un processus normal dans les conditions dans lesquelles se trouve ce volcan.
A 16h28 hier, un petit tremblement de terre dans la caldeira du volcan Masaya , qui, par sa faible magnitude n’a  pas pu être situé .
L’amplitude sismique du tremblement  volcanique en temps réel ( RSAM) reste à des valeurs très élevées, entre 250 et 940 unités.

 

Masaya ( Red de comunicadores)

Volcan Telica .
Une activité élevée micro-sismique est maintenue, avec l’apparition de petites explosions de gaz à l’intérieur du volcan.
Une incandescence assez forte dans le fond du cratère montre la présence de lave près des bouches actives.
L’ amplitude sismique en temps réel  (RSAM) est faible à modérée , à des valeurs comprises entre 40 et 140 unités.
Durant cette période il a été possible de localiser 02 tremblements de terre, le premier était de magnitude M1,2 à 17h15 hier, et le second , de magnitude M 1,1 a eu lieu à 09h27 aujourd’hui.

Afficher l'image d'origine

Volcan Telica ( J.Incer – GVP)

Volcan San Cristobal.
Hier à 09:24 , un tremblement de terre  de magnitude M 2,3 a été enregistré , situé au Nord du volcan, qui abrite des failles locales.
Ce tremblement de terre n’a pas affecté le comportement (calme relatif)   présenté par ce volcan.

Mercredi, 24 Février / CD-SINAPRED .

L’activité qui est présente sur les volcans Momotombo, Santiago , Masaya et Telica, sont maintenus dans les limites normales et jusqu’à présent ne représentent aucun danger pour les communautés qui se trouvent dans les régions environnantes.

Armando  Saballos , volcanologue de l’Institut Nicaraguayen des Études Territoriales (INETER) a fourni des informations détaillées sur chacun de ces volcans qui connaissent une activité ces dernières semaines , étant surveillés constamment  par des scientifiques nationaux et étrangers.

Saballos a indiqué que dans le cas du volcan Momotombo, qu’en général, ses explosions ne sont pas très grandes et ne posent pas de grands dangers pour la population, nous espérons qu’il en sera ainsi, évidemment, nous maintenons une surveillance continue sur le volcan .

momotombo

Momotombo ( Martin Rietze)

 

En ce qui concerne les volcans Santiago et Masaya, le mardi, les scientifiques ont fait des observations dans son cratère et deux ouvertures ont été notées, dont les parois ont été érodées, ce qui entraîne un  élargissement. Saballos a déclaré que le mouvement du magma est fort et continu , qui a entrainé la formation d’une autre petite ouverture. Enregistrer de nouvelles bouches sur le plancher du cratère est positif, ce qui permet la sortie des gaz et la pression est relâchée. « Pour le moment ce n’est pas une menace majeure pour la population. »

Pour le volcan Telica , les équipes de l’INETER  ont vu un micro sismicité élevée, provoquée par l’apparition de petites explosions de gaz, qui sont à l’origine d’une petite ouverture sur le plancher du cratère.

« Il est possible que dans le temps, à court terme, dans les jours ou semaines  , ce qui est pas alarmant  et qui a été vu à plusieurs reprises sur le volcan Telica, le magma soit présent dans le fond du cratère et peut-être un petit lac de lave va se former, mais ne représente pas un grand danger .  Il est un système qui est ouvert et dans un sens, il est préférable d’être ouvert , cela évite d’ augmenter la pression.

Pour le volcan San Cristobal, il a indiqué qu’il n’y a pas eu d’explosion, mais des émissions en petites quantités, qui, lorsqu’elles sont ajoutées avec l’énergie du soleil , produisent un nuage blanc de gaz qui ne représente aucun danger . »Aucun enregistrement sismique, il n’y a rien d’inhabituel sur le San Cristobal » conclu Saballos.

 

Sources : Ineter , Sinapred.

Photos : Martin Rietze , Red de comunicadores ,

 

Sinabung , Indonésie :

3.17 ° N, 98,392 ° E
Altitude 2460 m

En date du 26/02/2016, le Sinabung a connu une éruption qui a eu lieu à 08.53 h. La coulée est descendue sur une distance de 3000 m vers l’Est-Sud-Est, la colonne éruptive s’est élevée à une hauteur de 3000 m. Le vent était vers l’OuestSud-Ouest. Le tremblement de terre d’émission à duré 399 secondes.

sinabung

Sur la base des images satellite, des rapports au sol, et des informations du PVMBG, le Darwin VAAC a rapporté que, pendant les 18  et 20-23 Février les panaches de cendres du Sinabung se sont élevés à des altitudes de 3 à 5,5 km (10,000-18,000 ft) a.s.l. et ont dérivé jusqu’à  55 km vers le Sud, le Sud-Ouest, L’Ouest et le Nord-Ouest.

 

Sources : Pvmbg, GVP.

Photo : Endrolewa

 

 

Bulusan, Philippines :

Avis consultatif 25 Février 2016 08:00.


Ceci est un avis d’augmentation de l’activité sismique du volcan Bulusan. Un total de quarante-neuf (49) tremblements de terre volcaniques ont été enregistrés par le réseau de surveillance sismique au cours des dernières 24 heures. L’activité sismique accrue peut être un précurseur à des éruptions de vapeur , mécaniques ou phréatiques mineures , qui se produisent à l’Ouest-Nord-Ouest, au Nord-Ouest, au Sud-Ouest ou des évents actuellement actifs du sommet en fonction du comportement passé du volcan. L’activité  n’a pas pu être observée en raison de nuages épais couvrant le sommet.

Une colonne de cendres s’élève au-dessus du volcan Bulusan après une explosion récente. Le volcan émet des cendres au-dessus de l’extrémité sud de l’île de Luzon dans une explosion alimentée par une accumulation de vapeur à l’intérieur de la montagne  . L’éruption de quatre minutes était la première depuis une explosion en Juin dernier qui avait produit un panache de cendres similaire.

Des résultats précis des relevés de mise à niveau à partir de Décembre  2015 ont indiqué de légères modifications inflationnistes du volcan par rapport à Septembre 2015, conforme aux mesures de déformation du sol à partir de données continues GPS depuis Août à 2015.
Le niveau d’alerte 1 (anormale) demeure en vigueur sur le volcan Bulusan  .

 

Sources : Phivolcs , EARTHWEEK

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search