21/02/2016. Fr. Cotopaxi , Momotombo , Shishaldin , Chiles/Cerro-Negro.

Home / Alaska / 21/02/2016. Fr. Cotopaxi , Momotombo , Shishaldin , Chiles/Cerro-Negro.

21/02/2016. Fr. Cotopaxi , Momotombo , Shishaldin , Chiles/Cerro-Negro.

21/02/2016.

Afficher l'image d'origine

                                                                 Bye Sissel…

 Cotopaxi, Equateur :

 

Augmentations occasionnelles des panaches de vapeur d’eau , fusion quotidienne des glaciers , formation de lahars secondaires et  petites explosions internes

 

Résumé :

Depuis le dernier rapport publié le 29 Janvier de cette année, l’activité de surface du volcan Cotopaxi a été la plupart du temps faible. Une telle activité est caractérisée par la présence de vapeur d’eau au niveau du cratère, des colonnes d’émissions sporadiques de gaz avec une très faible teneur en cendres. Actuellement, plusieurs des paramètres de surveillance (SO2,  tremblements de terre de type LP , tremors, émissions de cendre, déformation) sont retournés à leur niveau de base pré-éruption. Toutefois, l’activité sismique du volcan enregistre encore des événements de type VT  (~ 50 / jour)  et au moins quelques explosions internes (1-3 / jour). Ce type d’activité  pourrait indiquer la permanence d’une source de pression à l’intérieur du volcan. Selon ce qui précède, le plus probable scénario , au cours d’une période allant de quelques jours à quelques semaines , est que l’activité de surface du volcan reste à un niveau bas. Dans ce scénario , il peut se produire de temps en temps des émissions de cendres, qui sont susceptibles d’affecter les villes environnantes du volcan. D’autre part, des lahars secondaires dont la présence serait dans les limites du parc national du Cotopaxi, semblables aux mois précédents peuvent également survenir. Enfin, une augmentation de l’activité interne et externe du volcan dans les prochaines semaines ne soit pas exclue . Cependant, ce scénario est moins probable.Ce rapport détaille tous les scénarios.

 

Observations visuelles :
L’activité de surface a été caractérisé principalement par de petites émissions de gaz , de faible énergie au niveau du cratère, atteignant parfois jusqu’à 600 m   (Fig. 1), tels que celles qui ont eu lieu le 04 et le 13 Février à 07h37 et 7h43 TL (heure locale) et se sont dirigées vers le Nord-Ouest.

 

Actualización de la Actividad Eruptiva del Volcán Cotopaxi - N° 4 - 2016

Figure 1. Emissions de gaz atteignant entre 100-600 mètres  les  04 et 13 février 2016 à 07h37 et 12h43TL respectivement (F. Vásconez, IGEPN).

Il est possible que l’augmentation des précipitations sur les flancs Est du cône contribue à l’augmentation  des eaux de surface du système hydrothermal , ce qui facilite une fréquence accrue des fumerolles. Les pluviomètres de l’IG EPN installés sur le flanc Est – Nord-Est du Cotopaxi, ont enregistré une augmentation significative des précipitations au cours des dernières semaines . C

Sismicité :
Au cours des dernières semaines, l’activité sismique du volcan Cotopaxi  n’a pas beaucoup changé par rapport aux semaines précédentes. Le volcan continue à présenter des événements volcano-tectoniques (VT) avec une moyenne d’environ 60 VT / jour , ainsi que quelques petites explosions et des tremblements de terre hybrides . La plupart de ces événements ont des amplitudes comprises entre M 0,5 et M 2.80M  et se trouvent sous le cratère entre 1 et 13 km de profondeur .

 

Déformation :

Les résultats de GPS CAME (Cerro Ami) montrent un schéma de déformation qui fut perceptible jusqu’à la fin de Novembre 2015. D’Avril à la fin de Novembre 2015, un mouvement accéléré avec une tendance vers l’Ouest a été observé. Cette tendance a également été observée sur d’autres stations GPS situées sur le flanc Oriental. Par la suite, en raison de l’affaiblissement des contraintes internes, on a observé que la déformation est revenue à un niveau quasistable dans les premières semaines de 2016.

Actualización de la Actividad Eruptiva del Volcán Cotopaxi - N° 4 - 2016

Déformation enregistrée par la station GPS CAME   (Cerro Ami),  axe Est Ouest. (P. Jarrin IGEPN).

Émissions de SO2:
Les émissions de SO2 sont restées inférieures à 1000 tonnes / jour au cours des dernières semaines . Les valeurs obtenues sont presque au niveau de base pré-éruptif.

 Chutes de cendres

Depuis le 23 Novembre 2015, aucun chutes de cendres importantes associées à l’activité volcanique n’ont été enregistrées. Les petites émissions de Janvier n’ont probablement pas produit de chutes de cendres mesurables près du volcan.

Lahars :
Depuis le 28 Août 2015 ,plusieurs lahars secondaires ont eu lieu sur le volcan Cotopaxi. Contrairement aux lahars primaires qui proviennent du contact de matériel volcanique incandescent avec la glace au cours de grandes éruptions, l’origine des lahars secondaires est due aux fortes pluies qui tombent sur la partie supérieure du volcan et entrainent vers l’aval les cendres déposées sur les flancs au cours de la phase éruptive qui avait commencé le 14 Août 2015. Ce mélange initial incorporant des roches et d’autres débris est transporté  vers l’aval, en augmentant dans la pente son énergie.

Certains de ces lahars sont également générés par la fonte des neiges qui se produit constamment. Le volume prévu de lahars secondaires produits par la pluie est beaucoup moins important que par les grandes éruptions du Cotopaxi. Parfois, leur débit de pointe atteint entre 30 et 50 m3 / s, mais en général, le débit est plus faible et ne dépasse pas 10 m3 / s. À ce jour, il y a eu 58 lahars secondaires, la plupart d’entre eux sont descendus par le ravin Agualongo , situé à l’Ouest du volcan, et quelques-uns par les flancs Nord et Nord-Est.  Certains jours, il y a eu 3 à 4 épisodes de lahar .

On pense que la plupart des lahares actuellement produits par la fusion sont descendus sur les pentes occidentales. En particulier, les dégels accentuent les lahars générés dans l’après-midi. La couverture  glaciaire actuelle du Cotopaxi est très fissurée et affaiblie par cette fusion qui  se produit en continu  .

 

cotopaxi

Photo prise le 29 Janvier 2016, du flanc Sud du Cotopaxi, avec le relief de Morurco , à gauche. La preuve de fusion dans ce secteur par le ruissellement de l’eau à l’extrémité des langues de glace. (P. Mothes, IGEPN).

 

Interprétation:
Les données de surveillance obtenues jusqu’au 15 Janvier 2016 indiquent que certains paramètres de surveillance (SO2, tremors,  cendres , évènements  LP) sont revenus presque au niveau pré-éruptif. Tous ces paramètres sont liés d’une manière quelconque à la sortie des gaz. La déformation du volcan marque une pause depuis Novembre 2015 et est progressivement revenu au niveau pré-éruptif. Cependant, bien que ces paramètre soient en diminution, les tremblements de terre de type  VT ,détectés  de façon constante depuis le 10 Septembre , les petites  explosions indiquent que se trouve toujours une source de pression à l’intérieur du volcan

 

Cotopaxi

Une interprétation possible de ce jeu de résultats est que, lorsque la partie supérieure de l’intrusion de magma devient un bouchon peu perméables il ne laisse pas passer les gaz, qui s’accumulent pour produire de petites explosions internes, comme nous l’avons signalé ici. Les évènements VT  pourraient être interprétés comme de petits mouvements du bouchon ou de petites réalimentations de magma dont le volume ne change pas le modèle de stabilité qui montre ces valeurs de contrainte depuis la fin de Novembre. Actuellement ,  il n’y a pas de preuve d’un changement de comportement du Cotopaxi , en ce qui concerne ces dernières semaines, mais on ne peut pas exclure le début d’un changement de la stabilité actuelle à court terme. L’IGEPN est très attentif à tout changement dans les conditions présentées par le volcan.

Source : IGEPN

Photos : Igepn, paulytour.com.

 

Momotombo, Nicaragua :

Le volcan Momotombo  expulse de grandes quantités de magma .


20 février 2016. Le volcan Momotombo situé au nord du lac de Managua, a fait état d’une forte explosion, qui a été mise en évidence par l’émanation de grandes quantités de magma sur son cône parfait.
Le magma expulsé par le Momotombo a couvert la quasi-totalité du volcan, d’une hauteur de 1297 mètres. Le Système national pour la prévention, l’atténuation et l’attention aux catastrophes ne rapporte aucun dommage à la population.

 

 momotombo


Le directeur du département géologie et de géophysique de l’ INETER, William Martinez, a déclaré lors d’une conférence de presse que le processus éruptif du Momotombo ne présente aucun danger dans le « court terme » pour la population environnante du volcan .
« Avec les niveaux sur lesquels nous travaillons , il n’y a pas de danger pour les centres de population autour du volcan Momotombo, » at-il dit. Entre mercredi et jeudi , le Momotombo  a connu six fortes explosions, selon les données du gouvernement.
Le volcan est étudiée par des experts de l’INETER et le Geological Survey (USGS), qu’ un contingent d’experts du Royaume-Uni va renforcer. Le  1 Décembre le volcan s’est « réveillé » après 110 ans de sommeil.
Ce volcan au cône parfait a une fois forcé l ‘évacuation de la ville de Leon en 1610 et son activité en 1886 a  obscurci l’ Ouest du Nicaragua pendant 23 jours, selon les dossiers de l’INETER.

Source : Antena 3

Photo : diariocorreo.pe

 

 

Shishaldin, Alaska :


54 ° 45’19 « N 163 ° 58’16 » W,
Altitude sommet : 9373 pi (2857 m)
Volcan : actuel niveau d’alerte: CONSULTATIF
Code couleur actuel de l’aviation : JAUNE

Le niveau de l’activité sismique a peu changé au cours de la semaine dernière et reste au-dessus des niveaux de fond. L’activité sismique en cours se caractérise par un tremor sismique de bas niveau , de petits événements discrets et de très petites explosions. Aucune activité n’a été observée sur les images satellitaires durant les éclaircies cette de semaine.

shishaldin

Le volcan Shishaldin, situé près du centre de l’île Unimak dans les îles Aléoutiennes, est un cône symétrique spectaculaire avec un diamètre de base d’environ 16 km (10 mi). Un cratère sommital de 200 m de large (660 pieds) en forme d’entonnoir  émet généralement un panache de vapeur et de petites quantités de cendres occasionnelles. Le Shishaldin est l’un des volcans les plus actifs de l’arc volcanique des Aléoutiennes, avec au moins 54 épisodes de troubles, y compris plus de 24 éruptions confirmées depuis 1775. La plupart des éruptions sont relativement faibles, bien que l’événement d’Avril-mai 1999 ait généré une colonne de cendres qui a atteint 45.000 ft au dessus du niveau de la mer.

Source : AVO

Photo : Read, Cyrus ( 2008)

 

 

Chiles et Cerro Negro , Colombie :

Objet: Bulletin d’activités des volcans Chiles et Cerro Negro.
Le niveau de l’activité volcanique est maintenu au niveau : JAUNE ou (III):  changements dans le comportement de l’activité volcanique

Sur le suivi de l’activité des volcans Chiles et Cerro Negro , le Service Géologique Colombienne rapporte que:

Par rapport à la semaine précédente, la présence quotidienne d’événements a montré une diminution, passant de 152 à 106 tremblements de terre. L’activité sismique continue d’être dominée par les événements liés à la fracturation des roches. Cependant, certains événements dont les caractéristiques indiquent un mouvement de fluide sont mis en évidence. La grande majorité des tremblements de terre localisés étaient situés à des distances jusqu’à 4 km , dans le secteur Sud-Ouest du volcan Chiles  , avec des profondeurs comprises entre 0,5 et 9 km par rapport au pic volcanique . La magnitude locale maximale calculée était de M1,0 sur l’échelle de Richter. Les valeurs de température enregistrées dans les sources d’eau chaude dans la région de Baño Grande restent stables, avec une valeur moyenne de 43 ° C.

 

chiles

La tendance de faibles niveaux d’évènements sismiques est maintenue. Cependant, il est possible de voir l’apparition de tremblements de terre d ‘énergie qui pourraient être ressentis par les habitants dans la zone d’influence volcanique. La SGC-OVSP et l’IGEPN suivent de près l’évolution du phénomène volcanique et signalent sans délai les changements qui sont détectés, en particulier ceux qui démontrent une éruption probable. 

 

Source : SGC.

Photo : Ingeominas.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search