10/02/2016. Fuego , Bromo , Kirishima , Piton de la Fournaise .

Home / blog georges Vitton / 10/02/2016. Fuego , Bromo , Kirishima , Piton de la Fournaise .

10/02/2016. Fuego , Bromo , Kirishima , Piton de la Fournaise .

10/02/2016.

 

Fuego , Guatemala :

Type d’activité: Vulcanienne.
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation géographique :  14° 28′ 54 ̋    Latitude Nord ;
                                                     90° 52’54 »  Longitude Ouest .
Hauteur:  3,763 m.


Après près de six heures après le début de l’éruption du Fuego ,  l’observatoire du volcan (OVFGO) rapporte que les explosions modérées à fortes se maintiennent , s’élevant jusqu’à une altitude de 4800 m . Des fontaines de lave incandescente montent à 500 mètres au-dessus du cratère, la colonne de cendres à une hauteur de 4800 mètres.

 

 

Actuellement , celle – ci se déplace vers  l’Ouest et le Nord, sur une distance de 25 km , susceptibles de s’étendre plus loin, selon l’évolution de l’éruption. Il a été signalé des chutes de cendres à Chimaltenango , Zaragoza, accompagnées par une odeur de soufre dans certaines zones de ce département.
L’éruption produit des coulées de lave vers les canyons Trinidad , Las Lajas et Santa Teresa atteignant entre 800 et 2000 mètres. Les explosions génèrent des grondement et des ondes de choc, ce qui provoque des vibrations dans les toits et les fenêtres à plus de 25 kilomètres du volcan.


Cette éruption, comme les précédentes , peut générer des écoulements pyroclastiques à travers les canyons Las Lajas et El Jute et autres autour du volcan. Donc, il est nécessaire de prendre des précautions et ne pas rester à proximité ou dans les canyons.

Source : Insivumeh.

Video : Nelomh

Photo : Raul Arambula Mendoza

 

Bromo , Indonesie :

Profitons des nouvelles fraiches de notre ami , Oystein Lund Andersen, qui nous régale de ses photos somptueuses et de ses commentaires avisés . ( http://www.oysteinlundandersen.com/bromo-volcano-eruption-february-2016/ )

Activité du volcan :

Mise à jour: 13: 53 heure locale le 08/02 :

La première éruption de la journée a été entendue autour 10h57 heure locale, accompagnée d’une courte période d’émission de cendres  . La colonne de cendres à atteint environ 600-800m de hauteur.

Bromo

Mise à jour: 00:00 heure locale

Au cours de l’après-midi et le soir , le dégazage a continué, accompagné de grondements moyens à forts, et périodiquement , de fortes  lueurs dans le cratère . Ces lueurs semblent être causées par les gaz surchauffés. Des corps incandescent ont  été vus , éjectés du cratère à 20h31 lors d’une petite éruption, qui a vu quelques rochers être émis hors de la zone du cratère. Plus tard dans la soirée , des matières incandescentes ont également été observées, mais ont atterri dans la zone du cratère. Les émissions de cendres ne se sont produites que durant une courte période après l’éruption de 10h57, et non dans l’après-midi ou le soir.

Bromo

09/02
Activité du volcan
Mise à jour 19h38:

Un dégazage moyen  à fort  a été observé  tout au long de la journée. Les lueurs dans le cratère ont été présentes tôt le matin et le soir. Les conditions météorologiques ont empêché les observations à certains moments de la journée.

 

 

Kirishima , Japon :

 

Kirishima Iozan , plateau Ebino   : L’enquête de terrain a été menée, les fumerolles sont observables sur le côté Sud-Ouest et le versant Sud du cratère Iozan.
Durant l’observation par le dispositif infrarouge d’imagerie thermique il a été constaté une anomalie thermique dans le talus du côté Sud-0uest du cratère  Iozan, qui s’élargit  sur le côté Nord. L’anomalie thermique  de 70 degrés le 8/9 février et était à 80 degrés le 22 janvier
En outre, dans la périphérie du Iozan, il a été confirmé l’importance de l’odeur du sulfure d’hydrogène.
Le 7 février, il y a eu  des secousses volcaniques de petite amplitude, accompagnées par un léger renflement dans l’inclinomètre. Aujourd’hui (09), les tremors volcaniques n’ont pas été observés. Le niveau d’alerte reste au 1.

kirishima---Ioyama---Y.Yoshitsuru.JPG

Kirishima Yama est un grand groupe de plus de 20 volcans quaternaires , situés au nord de la baie de Kagoshima.  Le groupe dominant , andesitique , datant de la fin du Pléistocène et de l’Holocène , se compose de stratovolcans, cônes pyroclastiques, maars et volcans boucliers sous-jacents situés sur une superficie de 20 x 30 km. Les grands stratovolcans  sont disséminés dans la zone, avec un emplacement central, pour le Karakuni Dake , de 1700 m de haut , le plus élevé. Onamiike et Miike, les deux plus grands maars, sont situés au SO du Karakunidake et à son extrémité orientale, respectivement. Les éruptions de l’Holocène ont été concentrées le long d’une ligne d’évents est-Ouest ,de Miike à Ohachi , et au Nord-Est du Shinmoedake . De petites à modérées éruptions explosives fréquentes ont été enregistrées depuis le 8ème siècle.

 

Source : Gvp , Jma .

Photo : Y .Yoshitsuru

 

 

Piton De La Fournaise , La Réunion :


BILAN de la période du 1 novembre 2015 au 9 février 2016 :

Sismicité
La sismicité est restée à un niveau assez élevé jusqu’à la mi-novembre 2015 avec 11 séismes sommitaux (~ 0.5km – 1.5km au dessus du niveau de la mer) et 4.5 séismes profonds (~ 2km sous le niveau de la mer) en moyenne par jour puis elle s’est stabilisée à 2 séismes sommitaux par jour alors qu’aucun séisme profond n’a été détecté.

(OVPF/IPGP)

Figure 1 : Bilan de la sismicité au Piton de la Fournaise depuis la fin de l’éruption du 24 août au 31 octobre 2015

Déformation
Suite à la fin de l’éruption du 24 Août au 31 Octobre 2015, les données de déformation ont enregistré dans un premier temps une reprise de l’inflation de l’édifice relativement rapide (jusqu’à 1.5 cm de dilatation de la zone sommitale en un mois). Durant le mois de Décembre un ralentissement significatif a été observé et ce jusqu’à mi-Janvier 2015 (moins de 0.5 cm de dilatation de la zone sommitale en un mois et demi).
Depuis le 24 janvier 2016, les réseaux GPS enregistrent de nouveau une accélération de l’inflation (jusqu’à 1cm de dilatation de la zone sommitale en 15 jours).
La source de pression à l’origine de cette inflation est localisée actuellement à 1500-2000 m sous le cratère Dolomieu. A noter que les taux d’inflation sont comparables à ceux observés avant les éruptions de Juillet et Août 2015.

 

Piton cratere-dolomieu

Gaz volcaniques
L’évolution des flux de gaz volcaniques est synchrone à celle des déformations. Les données de géochimie des gaz ont enregistré dans un premier temps une diminution à la fois du flux de CO2 mesuré dans le sol à distance du sommet et des émissions de soufre au niveau du sommet du volcan.
Depuis fin janvier 2016, le réseau géochimique de l’OVPF enregistre une tendance modérée à l’augmentation du flux de CO2 par le sol au niveau des stations distales et une augmentation des émissions soufrées (SO2 et H2S) ainsi que de CO2 au niveau des fumerolles sommitales.

Source : Ovpf

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search