06/02/2016. FR. Sakurajima , White Island , Reventador .

Home / blog georges Vitton / 06/02/2016. FR. Sakurajima , White Island , Reventador .

06/02/2016. FR. Sakurajima , White Island , Reventador .

06/02/2016.

 

Sakurajima , Japon :

Le volcan Sakurajima est entré en éruption ce vendredi 5 février en début de soirée dans le sud du Japon. L’agence météorologique japonaise a lancé une alerte de niveau 3 sur 5 tandis que la télévision publique diffusait des images spectaculaires de projections de lave rougeoyante haut dans le ciel. Les puissants éclairs visibles à travers les explosions de lave rappellent le phénomène des orages volcaniques.
L’agence a précisé sur son site internet que cette éruption, au large de la ville portuaire de Kagoshima, située à près d’un millier de kilomètres au Sud-Ouest de Tokyo, avait débuté vers 19h (heure locale). Aucun dommage ni blessé n’était déploré dans l’immédiat.

 

Des coulées pyroclastiques, faites de gaz, de cendres et de fragments de pierres, risquent d’être projetées dans un périmètre de 2 kilomètres. L’accès au site a été restreint suite à l’alerte lancée par l’agence météorologique. En revanche, l’ordre n’a pas été donné aux quelque 4000 résidents de cette île d’évacuer les lieux.
Le volcan, qui culmine à 1117 mètres, se situe à une cinquantaine de kilomètres de la centrale nucléaire Sendai, dont les réacteurs 1 et 2 ont été récemment relancés.
Depuis 2009, Sakurajima connaît de 500 à 1000 petites éruptions chaque année. En août 2013, une éruption spectaculaire avait dispersé des cendres dans toute la région.

 

sakurajima

Kazuhiro Ishihara, professeur émérite à l’Université de Kyoto et un des expert du volcan, a été cité par la NHK comme disant que l’éruption avait peu de chance d’avoir un sérieux impact immédiat sur les zones résidentielles voisines parce que les images vidéo en direct ont semblé montrer des roches expulsés à seulement 2 km du haut de la montagne  .
L’éruption de vendredi,bien que dramatique, était dans la moyenne par rapport aux éruptions passées du Sakurajima, a déclaré Ishihara  .
Lors d’une conférence  à Tokyo, un responsable de l’agence a déclaré que l’ activité volcanique du Sakurajima est susceptible de continuer, ajoutant que l’éruption de vendredi est probablement une reprise du cycle d’ éruptions précédent  qui avait continué jusqu’à  la dernière éruption majeure de la montagne en Septembre.
Les résidents locaux sont apparus plutôt calme.

 

Source : huffingtonpost.fr , japantimes.co .

Photos : KYODO , sakurajima-volcano.weebly.com .

 

 White Island , Nouvelle Zélande :

Le temps estival permet enfin un survol de White Island (Whakaari) .


Le temps « shorts et t-shirts » aide  beaucoup à la connaissance de grandes marques pour le bronzage, mais les conditions humides et nuageuses dans la baie de Plenty ne nous ont pas aidés avec nos vols de surveillance pour White Island (Whakaari). Cependant, hier, le temps a finalement pu permettre un vol de surveillance pour White Island . La production de gaz du volcan n’a pas beaucoup changé. Ce beau temps nous a aussi donné une vue imprenable sur le lac de cratère, qui reste également inchangé.


À propos de nos vols de surveillance
Nous utilisons plusieurs techniques pour surveiller et évaluer l’émission de gaz volcanique de l’île White.
Environ une fois par mois, nous prévoyons d’effectuer des mesures atmosphériques de dioxyde de soufre (SO2), de dioxyde de carbone (CO2) et de sulfure d’hydrogène (H2S) issues du volcan. Les conditions humides récentes dans la baie de Plenty  ont remis ces vols en question, mais hier nous avons fait un survol réussi.

 

White Island


Pour mettre un peu de contexte autour de ce que White Island est en train de faire, en fin d’année dernière, la production de gaz était d’en moyenne environ 370 tonnes par jour pour le SO2, 2100 tonnes par jour pour le CO2 et 20 tonnes par jour pour l’H2S. Au cours de notre vol d’hier (4 Février) nous avons mesuré 450 tonnes par jour de SO2, 2100 tonnes par jour de CO2 et de 20 tonnes par jour d’ H2S. Ces résultats sont très similaires à nos autres mesures récentes.
Deux spectromètres de gaz SO2 DOAS  sont également installés sur l’île et dans des conditions favorables pour mesurer la production de gaz de dioxyde de soufre (SO2). Cela a donné en moyenne autour de 300 tonnes par jour en 2015, allant de 120 à 750 tonnes par jour. Au cours de Janvier-Février 2016, les mesures ont varié de 180-670 tonnes par jour.
Nous croisons les doigts pour que le beau temps reste d’actualité pour la prochaine détection de gaz « fly by ».

 

Source : Geonet / Brad Scott.

 

 

Reventador , Equateur :

En date du 28 de Janvier , avec l’appui logistique d’un avion de la compagnie Alas de Socorro del Ecuador (ADS), un survol a eu lieu depuis l’aéroport de la ville de Shell vers le volcan  Reventador .

observations visuelles:
Au cours de l’approche du volcan  Reventador , il a été observé que , par un temps clair , celui ci présentait des fumerolles pulsatile et aussi de petites explosions, dont les émissions ont montré une faible à modérée  teneur de cendres, qui se sont dirigées vers l’Ouest. Il pouvait être vu les dépôts épars des coulées pyroclastiques à travers les flancs du volcan qui ne descendent pas sur de longues distances et sont limitées seulement au pied du cône actuel. Actuellement , le volcan émet une coulée de lave d’un évent  situé au Nord et aligné  dans la direction Nord-Sud par rapport au cratère central . Cette nouvelle coulée de lave qui coule sur le flanc Nord du volcan , n’a pas encore atteint le pied du cône actuel . Le cratère central , pour ce vol , se caractérise par la génération de petites explosions . Au pied du volcan a été observé beaucoup de produit balistique provenant d’ éruptions  plus fortes ( qui n’ont pas été enregistrées lors de cette visite) . En outre, il pouvait être senti  une forte odeur de produit soufrés , produits en grandes quantités et dispersés dans l’environnement.

reventador

Photo du flanc Sud-Ouest du volcan,  une émission de gaz sans teneur en cendres est observée , en plus des nouveaux évents et coulée de lave sur le flanc nord. (Photo: M. Almeida, IG / EPN).

Surveillance thermique :
Les conditions météo étaient appropriées pour l’imagerie des anomalies thermiques. La température maximale apparente (TMA) correspondent à l’évent 1 d’une valeur de 501 ° C, suivie par l’évent 2 avec une valeur 372,8ºC , et l’écoulement de lave Nord  avec une valeur de 324,6 ° C .

 Image thermique montrant les valeurs de la TMA sur le volcan. A coté , l’ image montre les émissions faibles qui sont dirigées à l’Ouest (Image: P. Ramón / Photo: M. Almeida, IG-EPN).

Aucune autre anomalie significative n’a été enregistrée sur le volcan.

Source : IGEPN

Photos :  P. Ramón  , M. Almeida, IG / EPN

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search