03/02/2016. Fr. Ticsani , Turrialba , Popocatepetl, Chaparrastique .

Home / blog georges Vitton / 03/02/2016. Fr. Ticsani , Turrialba , Popocatepetl, Chaparrastique .

03/02/2016. Fr. Ticsani , Turrialba , Popocatepetl, Chaparrastique .

03/02/2016.

 

Ticsani , Perou :

Le volcan Ticsani, situé à 8 km à l’Est de la ville de Calacoa (Moquegua) est un stratovolcan dont la principale caractéristique est de présenter de très grosses avalanches. Dans le voisinage du volcan , on observe des dépôts dispersés qui indiquent une possible éruption phréatomagmatique majeure , il y a moins de 400 ans,   dont le centre ( cratère) contient le dôme le plus récent . Actuellement près du volcan Ticsani  , on observe des sources chaudes  ainsi que certains geysers situés à l’ouest des dômes.
Aujourd’hui, une éventuelle éruption du volcan Ticsani est un potentiel de danger pour les villages environnants comme Calacoa (8 km du cratère  récent ), Carumas (11 km), et d’autres , localisés à l’ouest dans un rayon de 12 km autour volcan, où plus de 5000 personnes vivent.
L’Observatoire volcanologique du Sud (OVS) de l’Institut de géophysique du Pérou (IGP) a  suivi  l’activité sismique et le comportement du volcan Ticsani par un réseau télémétrique local  nouvellement installé, qui a été ouvert depuis Août 2015  .

ancien cratere

Les événements de type Vt ( fracturations des roches ) ont présenté des valeurs importantes, avec une augmentation par rapport à la période précédente (Rapport n ° 08-2015, 78 VT / jour). La valeur moyenne observée était de 219 VT / jour, atteignant un sommet  jusqu’à  699 VT  le 14 Janvier.  Pendant cette période, environ 11 essaims sismiques , consistant en de nombreux événements liés à la fracturation des roches se sont produit . Aujourd’hui, un nombre maximum d’événements VT (essaimage) a été observé .
Les événements de type LP , liés à un mouvement de fluidereste faible avec 2 LP / jour; Cependant, le 20 Janvier , ont été observés  11 événements. En général, ce type d’activité n’est pas pertinente  .
Les tremblements de terre de type Tremor ont enregistré un taux journalier de 2,6 min / jour. Ces événements sont sporadiques. Habituellement, ils sont de courte durée et de faible amplitude

 ticsani

La localisation des tremblements de terre de rupture , en Janvier 2016 a été réalisée en utilisant le programme Hypoellipse  (Lahr, 1999),  situant 730 séismes de fracture, tous  de qualité A . Les événements sont principalement distribués à proximité du volcan Ticsani avec des magnitudes comprises entre 3,4 et 1  ML. En outre, quatre groupes de tremblements de terre sont observés: le premier situé à 3 km au Nord-Ouest du volcan, le second situé à 4 km au Sud-Est du volcan, un troisième groupe à 5 km à l’Est du volcan, et enfin, un groupe pas très prononcé , à 10 km au Sud-Est du Ticsani. Il faut constater que ces tremblements de terre sont répartis entre 1,2 km et 11 km de profondeur .

Anomalies de SO2: Le système par satellite « EOS Aura » GSDMNASA (http://so2.gsfc.nasa.gov/) a noté de faibles niveaux de densité de gaz  SO2 dans cette période  .
anomalies thermiques: Le système Mirova ( www.mirovaweb.it) n’a pas détecté d’anomalies thermiques au cours de cette période sur le volcan Ticsani .

Source : IGP

Photos : Thierry Dockx, Mapio .

 

Turrialba , Costa Rica :

 

Le volcan Turrialba au Costa Rica a eu une éruption de gaz et de cendres .
2 février 2016. Le volcan Turrialba, au Costa Rica avait une éruption « passive » de cendres et de gaz qui se sont élevées d’ environ 500 mètres au-dessus du cratère, a rapporté une source officielle. L’Observatoire volcanologique et sismologique (OVSICORI) a déclaré dans un rapport qu’il émane du volcan de la vapeur , des gaz et de petites expulsions de cendres.

 Turrialba


Pour les conditions météorologiques, le nuage a été déplacé par le vent avec une direction de diffusion vers le Sud , sur la grande région métropolitaine et les principales villes du pays, y compris la capitale. Le volcan est entré dans une phase active d’une plus grande constance depuis Octobre 2014 et depuis lors, a fait plusieurs éruptions de cendres, de gaz et de matières incandescentes.
Le Turrialba, qui est aussi un parc national, est situé à environ 70 kilomètres à l’est de San Jose et ses accès sont fermés à titre préventif. Le volcan est situé à 3340 mètres d’altitude et est le deuxième plus élevé du Costa Rica, en second lieu , derrière seulement le volcan Irazu.

Source : EL Economista

Photo : Tico times

 

Popocatepetl , Mexique :

2 février 11h00 (1700 GMT Février 02)

Dans les dernières 24 heures, par le biais des enregistrements sismiques du système de surveillance du volcan Popocatepetl  , 35 exhalaisons et neuf explosions de faible intensité, quatre hier et cinq aujourd’hui  ont été identifiées. Il a été observé , pendant les périodes de visibilité , que les vents ont dispersé les émissions vers l’Est-Nord- Est .

 

popo

Pendant la nuit , une incandescence dans le cratère ,  qui a augmenté lors de certaines des exhalaisons a été notée .  Depuis ce matin et jusqu’au moment de ce rapport , il a été observé une légère émission de vapeur d’eau et de gaz , qui se propagent en suivant les vents d’Est -Nord-Est .
Le CENAPRED exhorte à ne pas approcher le volcan et surtout le cratère, à cause du danger de chute  de projectiles  .

Le Sémaphore d’alerte volcanique du volcan Popocatepetl est situé à Amarillo Phase 2.

 

Source : Cenapred .

Photo : Emily Cueztquezalli Sanchez.

 

Chaparrastique , El Salvador :

Fluctuations continues dans l’enregistrement des données sismiques et émission de gaz du volcan Chaparrastique .
Vendredi, 22 Janvier, 2016 14:56

Pendant les dernières 24 heures les valeurs de la vibration sismique du volcan ont fluctué entre 215 et 271 unités RSAM en moyenne sur une heure, avec une moyenne de 252 unités. On continue d’observer de petites fluctuations dans les données enregistrées, ce qui signifie que le mouvement de fluides persiste à travers les conduits volcaniques (Figure 1).

Les données des émissions de dioxyde de soufre (SO2), enregistrées par la station DOAS ,située dans la municipalité de San Jorge continuent de présenter des fluctuations,   signes d’instabilité du système interne du volcan. La moyenne statistique pour cette mesure est comprise entre 310 ± 170 tonnes   / jour , comme avant l’éruption du 29 Décembre  2013  .

Les images capturées par la caméra de surveillance située sur le Cerro El Pacayal, continuent de montrer une combinaison d’impulsions émanant du cratère et la remobilisation par le vent de matières déposées par l’éruption de cendres, le mardi 12 Janvier  . La vitesse du vent dominant peut augmenter l’intensité des matériaux remobilisés qui se déplacent en fonction de la direction de ces derniers . 

 

 

Les données recueillies grâce à la surveillance qui a lieu sur le volcan Chaparrastique et les changements dans l’ampleur des émissions du cratère indiquent que le système interne du volcan est instable et peut le rester pendant les prochains jours. Aucune augmentation n’est écartée sur le volcan avec la possibilité d’émissions de cendres  et même l’apparition de magma à la surface, ce qui est typique pour  un volcan actif.
Y compris l’éruption du 29 Décembre 2013, il y a eu un total de 23 épisodes éruptifs similaire à ceux présentés actuellement .

Source : Marn .

Photo : mfaucher.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search