28/01/2016. Fr. Misti , Nevado Del Ruiz , Marapi , Bromo .

Home / blog georges Vitton / 28/01/2016. Fr. Misti , Nevado Del Ruiz , Marapi , Bromo .

28/01/2016. Fr. Misti , Nevado Del Ruiz , Marapi , Bromo .

28/01/2016.

Misti, Perou :

El Misti est un volcan actif, jeune, explosif et est considéré comme un volcan avec des risques accrus au Pérou, en raison de sa proximité avec la ville d’Arequipa (~ 17 km), qui compte une population d’au moins un million d’habitants et une infrastructure très importante dans le voisinage (barrages, centrales hydroélectriques,  aéroports,  centres miniers, etc.). Ce volcan a eu au moins une éruption explosive majeure assortie d’environ dix crises au cours des 600 dernières années.
L’OVSIGP, durant les 10 dernières années , pour obtenir des résultats scientifiques avec la surveillance sismique en temps réel, a élaboré une «base-line » , qui est aujourd’hui utilisée pour comparer et suivre l’activité sismique quotidienne du volcan Misti.

 

misti

1. Surveillance volcanique et sismique :
 Les tremblements de terre de type VT ou de fracture ont montré une diminution par rapport à la période précédente (1 au 30 Décembre 2015). Leur taux de présence quotidienne moyenne a chuté de 28 à 21 VT par jour  . Pendant cette période, seulement un petit essaim sismique a eu lieu , le 22 de ce mois, avec la production d’un maximum de 72 tremblements de terre VTs. Les événements les plus représentatifs sont situés en dessous du cratère principal  , à des profondeurs variant entre 0,7 km et 1,5 km du sommet du volcan. L’événement VT le plus grand  de cette période a eu lieu le 13 Janvier à 12: 21HL (heure locale), d’une magnitude de 1,6 ml, et a été situé ~ 1 km au-dessous du cratère principal .

 misti


En ce qui concerne la sismicité de type LP , associée à la dynamique des fluides (gaz et vapeur d’eau), leur taux de présence quotidienne moyenne reste inférieure à 6 LP par jour  . La plus haute apparition d’évènements LP au cours de cette période correspond  au 11 Janvier , avec un maximum de 5 LPs de faible énergie (<1 Mégajoule). L’activité de  tremor est resté inchangé par rapport à la période précédente . Le jour le marquant de ces évènements correspond au 3 Janvier  avec 4 tremors. Ces événements ont été caractérisés comme à court terme (<5 min) et de faible puissance (<0,5 MJ).


En bref, l’activité du Misti continue de montrer de faibles niveaux (normal). Cette activité est associée à des processus de fracturation des  roches (VT) et, dans une moindre mesure, à des événements liés à la dynamique des fluides (LP et tremors).

 

 misti

2. Suivi par satellite:
Anomalies thermiques: Le système Mirova (  www.mirova.unito.it) de l’Université de Turin (Italie) n’a pas détecté d’ anomalies thermiques sur le volcan Misti pour cette période .
Anomalies de SO2: Le système de satellite GSDMNASA (http://so2.gsfc.nasa.gov/)  « EOS Aura » n’a pas noté de grandes anomalies de densité de gaz SO2 (gaz magmatique) sur le volcan Misti .

 

Source : IGP

Photos : explore Peru , Nature-perou.

 

Nevado Del Ruiz , Colombie :

Objet: Niveau d’activité interne du volcan Nevado del Ruiz.
Le niveau d’activité continue au niveau :
Niveau d’activité Jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz,  le Service Géologique Colombien rapporte :

Au cours de la semaine dernière, le système volcanique a continué à montrer un comportement instable. L’activité sismique enregistrée a été principalement associée à la fracturation de la roche dans la structure volcanique. Ce type de sismicité a été localisé principalement dans les zones Sud-Ouest, Nord-Est, Nord distale et dans le cratère Arenas . Les profondeurs des tremblements de terre au cours de la semaine se situaient entre 1,42 et 7,70 km. Le maximum enregistré était de magnitude 1,2 ml (de magnitude locale), correspondant à un tremblement de terre survenu le 24 Janvier à 12h04 (heure locale), situé dans le secteur Nord-Est du cratère Arenas à une profondeur de 2,82 km.

 

Nevado-del-Ruiz

L’activité sismique liée à la dynamique des fluides dans des conduits volcaniques, a été caractérisée par l’apparition de tremors continus et de tremblements de terre longue période (LP). Ces deux types de signaux ont été principalement situés à proximité du cratère Arenas et dans les zones Sud et Sud-Est du volcan. Le signal de tremor continu, avait des niveaux variables et une faible énergie. Ne pas exclure que de nouveaux épisodes de niveaux élevés d ‘énergie de ce signal et la sortie de gaz et de cendres dans l’atmosphère puisse se reproduire. Ces processus ont été accompagnés par des anomalies thermiques, qui ont été notées grâce à la surveillance des images satellite fournies par les universités italiennes ( portail Mírová) de Turin et Florence. Des anomalies thermiques modérées sur les  20, 22, 23 et 25 Janvier, qui ont été identifiées près du cratère Arenas , confirmant l’instabilité  du volcan.

 

nevado-del-ruiz

La déformation volcanique mesurée à partir d’inclinomètres électroniques, de systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) et d’ images satellitaires, qui enregistrent des changements dans l’inclinaison, la position et la forme du volcan (respectivement) au cours de la dernière période évaluée, n’a pas montré d’importants changements .
Le volcan continue à émettre dans l’atmosphère des quantités importantes de vapeur d’eau et de gaz  , y compris du dioxyde de soufre (SO2)  , comme cela a été estimé  par les stations permanentes SCAN DOAS installées dans la zone du volcan et par l’imagerie  satellite.
La colonne de gaz, de vapeur et de cendres a atteint une hauteur de 1300 mètres au-dessus du sommet du volcan le 22 Janvier. La direction de la dispersion de la colonne est en ligne avec le régime des vents dominants dans la région, qui, pendant la semaine ont montré une direction prédominante vers l’Ouest et le Nord-Ouest  du volcan.

Il est considéré que le système volcanique continue d’évoluer et  de nouveaux événements peuvent indiquer une accélération du processus, impliquant une plus grande instabilité de celui-ci et, en conséquence des changements dans son niveau d’activité . Alors que l’instabilité du volcan couve depuis plus de cinq ans, il est essentiel de ne pas s’habituer à un comportement apparemment monotone du volcan et de regarder l’information officielle qui sera publiée par le Service Géologique Colombien . 

Source : SGC

 

 

Marapi, Indonésie:

0.381 ° S, 100,473 ° E
Altitude 2 891 m


Le PVMBG rapporte que la plupart des jours pendant les périodes de temps clair à partir du 1er Novembre 2015 jusqu’au 19 janvier 2016 des panaches blancs se sont élevés de 250 m au-dessus du cratère du Marapi  . Une explosion phréatique à 22h33 le 14 Novembre a généré un panache de cendres, et des chutes de cendres ont été notées dans Panyalaian et Aie Angek sur le flanc Sud-Ouest. La sismicité a fluctué au cours de la période du 1 au 18 Janvier; les tremblements de terre indiquant des émissions, les événements de type tornillo, et les signaux volcaniques peu profonds ont légèrement augmenté. Le niveau d’alerte est resté à 2 (sur une échelle de 1-4). Les résidents et les visiteurs ont été avisés de ne pas entrer dans une zone  de 3 km autour du sommet.

 

marapi

Le Gunung Marapi, à ne pas confondre avec le volcan Merapi connu sur Java, est le volcan le plus actif de Sumatra. Ce stratovolcan complexe, massif , monte à 2000 m au-dessus de la plaine de Bukittinggi dans les Highlands Padang. Un large sommet qui contient plusieurs cratères sommitaux se chevauchant partiellement s’est construit  dans la petite  ( 1,4 km de large) caldeira Bancah. Les cratères sommitaux sont situés le long d’une ligne Est-Nord-Est, avec un volcanisme en migration vers l’Ouest. Plus de 50 éruptions, généralement constituées d’activités explosives faibles à modérées, ont été enregistrées depuis la fin du 18ème siècle. Aucune  coulée  de lave en dehors des cratères sommitaux n’a été signalée dans les temps historique.


Sources : Pusat Vulkanologi dan Mitigasi Bencana Geologi , Gvp .

Photo : Pascal Blondé.

 

Bromo , Indonésie :

 

7,942 ° S, 112,95 ° E
Altitude 2329 m

Le PVMBG rapporte que pendant la période du 14 au 22 janvier , les émissions grises / brunâtres provenant du Bromo , le cône de la caldeira du Tengger se sont élevées de 1,8 km au-dessus du cratère. La sismicité a fluctué; le nombre de signaux d’explosion a augmenté et certains tremblements de terre volcaniques profonds et peu profonds ont été enregistrés. Le niveau d’alerte est resté à 3 (sur une échelle de 1-4); On a rappelé aux résidents et aux visiteurs de ne pas approcher le cratère dans un rayon de 2,5 km.

 

bromo


Sur la base des informations provenant du PVMBG et des images satellites, le VAAC de Darwin a rapporté que pendant les 23 et 25-26 janvier , des nuages de cendres se sont élevés à des altitudes de 3,6 à 3,9 km (12,000-13,000 pieds)  et ont dérivé Est-Nord Est, Est et Sud-Est .

Source: Pusat Vulkanologi dan Mitigasi Bencana Geologi , GVP.

Photo : Sylvain Chermette  ( 80 jours voyage)

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search