17/01/2016. Fr. Fuego , Sabancaya, Awu .

Home / Awu / 17/01/2016. Fr. Fuego , Sabancaya, Awu .

17/01/2016. Fr. Fuego , Sabancaya, Awu .

17/01/2016.

 

 

Fuego, Guatemela :

Le volcan Fuego au Guatemala  enregistre de nouveau une phase éruptive .

Guatemala City, 16 Janvier.

Le volcan Fuego, situé à environ 50 km au sud de la capitale du Guatemala, à enregistré samedi des explosions et émis un panache de fumée qui a atteint les 4.700 mètres, a déclaré un officiel.
« Il y a eu 14 explosions  modérées (qui contenaient une fumée gris) jusqu’à une hauteur comprise entre 4.700 et 4.400 mètres d’altitude  ( au dessus du niveau de la mer), qui se sont propagées à une distance comprise entre 8 et 12 km vers le Sud-Est et le Nord-Est du complexe volcanique  » à déclaré dans un bulletin , l’Institut national de sismologie.

Fuego

Le volcan de 3.763 mètres d’altitude, situé entre les départements de Chimaltenango, Escuintla et Sacatepequez (Sud-Ouest), a enregistrés le 3 Janvier dernier, sa première éruption forte de cette année, qui a duré trois jours.
En Février l’année dernière, l’éruption du volcan Fuego à eu une puissante éruption qui avait  forcé les autorités à déclarer l’alerte précoce et fermer l’aéroport de la capitale à cause de chutes de cendres, qui avaient également affecté la ville coloniale d’Antigua Guatemala.

Sources : Andina .

Photo : Sergio Emilio Montufar Codoner

 

 

Sabancaya , Perou :

 

La  sismicité de type LP (associée avec le passage de fluides), pendant cette période, a diminué, passant en moyenne à 13 LP / jour ; d’autre part, leur énergie s’est maintenue basse. 
Durant cette période il n’y a pas d’ événements de type hybride (associés à la remontée de matériel magmatique). 
Les événements VTPS ou «volcano-tectoniques proximal» (très proches du volcan, moins de 6 km) ont connu une augmentation significative en nombre. Pendant ce temps, leur magnitude connaissait  une augmentation modérée. 19 VTPS / jour enregistrés dans cette période (au  Rapport n °01-2016 , 08 VTPS  / jour avaient été enregistrés ). Le 10 janvier 02 événements ont été enregistrés de magnitude 3.0 ml à 22h03 UTC et 22h07 heures UTC. 
 Pendant cette période, les événements de type tremor ont considérablement augmenté en nombre par rapport à la période précédente (Rapport n ° 01 à 2016, en moyenne 07 TRE / jour), avec l’enregistrement d’une moyenne de 14 TRE / jour; considérant que l’énergie continue à rester à des niveaux très faibles. 

 

Afficher l'image d'origine

L’enregistrement d’ événements de type VT (associé à la fracturation des roches) durant cette période, continue de se faire très proche de la zone du Sabancaya, formant deux foyers sismiques . Le premier foyer est situé à moins de 6 km en direction  Nord-Nord-Est du cratère; tandis que le second foyer (petit groupe) est situé à 14 km au Nord-Est du cratère.
42 événements VTP (appelés proximals) situés à moins de 6 km de rayon, principalement concernant le Nord-Nord-Est du cratère du Sabancaya   ont été enregistrés. Parmi eux ,  deux séismes de magnitude 3,0 ml à une profondeur de 7 km et 10 km, environ , enregistrés le 10 Décembre 2015 à 22h02 heures et 22h07 UTC, respectivement , se démarquent. Ces événements ont été localisés à une distance de 3 à 4 km en direction Nord – Est du cratère
La sismicité VTD (sismicité distale)  a totalisé 54 événements, et est distribuée principalement dans la partie Nord – Est du cratère du volcan; un événement de magnitude 4,0 ML , significatif, enregistré  le 10 Janvier 2016 à 20h43 UTC et à une profondeur d’environ  6 km a été déclaré   ressenti par les résidents de Pinchollo, mais n’a pas causé de dégâts matériels  .

Afficher l'image d'origine

Activité fumerolienne :
• Fréquence: Les émissions de vapeur d’eau continuent d’être expulsées de façon constante du Sabancaya. Un gaz bleuâtre, quant à lui, été observé sporadiquement dans cette période.
Couleur: Principalement, ces émissions restent de couleur blanchâtre  (vapeur d’eau) , ce qui est caractéristique depuis plusieurs mois. Cette semaine, un gaz bleuâtre est apparu sporadiquement à différents moments de la journée.
Hauteur: Les gaz expulsés par le cratère du volcan avaient une hauteur comprise entre 700 et 1700 mètres. Il convient de noter que dans cette période (Janvier 5 Janvier 11) des nuages abondants ont couverts pendant plusieurs heures le volcan.

Anomalies de SO2: Le système de satellite GSDMNASA « EOS Aura » (Http://so2.gsfc.nasa.gov/) n’a pas enregistré  d’anomalie significative de densité du SO2 durant cette période .

 

Source : IGP

Photos : Heiner Aparicio/Perú21 , certezadirecto.blogspot.fr

 

 

Awu, Indonesie :

Évaluation
Au cours de la période du 1er au 14 Janvier 2016 les observations visuelles du G. Awu ont été entravées par la couverture de brouillard , et ce sommet n’a pas été observé.
La sismicité du G. Awu , au cours de la période du 1er au 14 Janvier 2016, a connu une augmentation, en particulier du type de tremblements de terre tectoniques, ces 3 derniers jours . Les séismes tectoniques ont été enregistré en plus grand nombre jusqu’à  69 épisodes par jour . Jusqu’au 14 janvier 2016 ont été enregistrés 46 événements , tandis que les types de tremblements de terre volcaniques VB étaient enregistrés avec un maximum de 9 épisodes par jour. Sur la base des données RSAM , sur la période du 1er au 14 Janvier 2016 il a été noté une augmentation de l’énergie le 12 Janvier 2016, elle est due aux tremblements de terre du 12 Janvier  2016 survenus à 00h38 et à 20h27  sur une échelle MMI I – II.

 

Afficher l'image d'origine

 

Dangers potentiels
Les dangers potentiels du G.Awu   sont comme suit:

Le caractère des dernières éruptions du Mont Awu sont sous forme  d’éruption magmatique, explosions avec jets de vapeur , de gaz volcaniques et de matériel incandescent. À la suite de l’éruption , il peut se former un dôme de lave et des champ de fumerolle de gaz CO2, H2S, N2 et CH4. Ces gaz peuvent être dangereux si ils sont au dessus de la valeur limite de seuil. Si il y a une éruption magmatique, il faut être conscient du risque de coulée de lave  vers le Nord, et le  Sud-Ouest. Attention à l’apparition de lahars pendant la saison des pluies, en particulier dans le cours des rivières qui déversent du haut du mont Awu.


Conclusion:

Sur la base de l’analyse / évaluation et de l’ activité volcanique , sismique et visuelle du G. Awu  jusqu’à la date du 15 Janvier 2016 , le niveau   d’activité du G. Awu est maintenu au niveau II (Waspada).
La surveillance intensive est toujours en cours afin d’évaluer l’activité  du G. Awu .
Si il y a une diminution / augmentation  dans l’activité volcanique du G. Awu de manière significative, le niveau d’activité peut être abaissé  / relevé  en conformité avec le niveau d’activité et de menaces.

Afficher l'image d'origine

 

Le massif du volcan Gunung Awu occupe l’extrémité nord de la Grande île Sangihe, la plus grand de l’arc Sangihe. Des vallées profondes qui forment des passages pour les lahars dissèquent les flancs du volcan de 1320 m de haut , qui a été construit dans une caldeira de 4,5 km de large  . L’Awu est l’un  des plus meurtriers des volcans de l’Indonésie. De puissantes éruptions explosives en 1711, 1812, 1856, 1892, et 1966 ont produit des coulées pyroclastiques et les lahars dévastateurs qui ont causé plus de 8000 décès cumulatifs. L’Awu contenait un lac de cratère en son sommet qui avait   1 km de large et 172 m de profondeur en 1922, mais qui a été largement éjecté lors de l’éruption de 1966.

Sources : VSI, GPV

Photos : PVMBG ,  A Solihin .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search