02/12/2015. FR. Etna, Momotombo ,Yellowstone .

Home / blog georges Vitton / 02/12/2015. FR. Etna, Momotombo ,Yellowstone .

02/12/2015. FR. Etna, Momotombo ,Yellowstone .

02/12/2015.

 

 

Etna, Sicile :

Au cours des dernières semaines , l’ activité strombolienne dans le  cratère de la Voragine, l’un des quatre cratères sommitaux de l’Etna , a continué sans changements importants. L’activité consiste en des explosions  d’intensité et de fréquence variable, avec l’émission de bombes incandescentes parfois accompagnées de petites quantités de cendres volcaniques. Dans certains cas, les bombes sont projetées sur le bord de la dépression interne de la Voragine et jusqu’à quelques dizaines de mètres au-dessus du bord du cratère. La photo ci dessous, prise par Francesco Ciancitto (INGV-Osservatorio Etneo) le 19 novembre 2015, montre une explosion typique avec le lancement de bombes  incandescentes et un petit panache de cendres, vue depuis le bord  occidental de la Voragine.

http://www.ct.ingv.it/images/20151119_Voragine_Ciancitto_900.jpg

Depuis le début de Novembre, l’amplitude du tremor volcanique a montré une série de phases de transition, avec une augmentation évidente de l’amplitude du signal et un changement de la source du tremor vers la surface et avec une position en dessous du centre du sommet vers le Sud-Est, puis au Sud. Certains de ces événements ont été accompagnés par une augmentation visible du dégazage dans le Nouveau Cratère du Sud-Est (NCSE), en particulier à partir d’une zone de fumerolles sur le côté Est du haut du cône, où la caméra thermique de Monte Cagliato (EMCT) a également enregistré de petites anomalies thermiques. L’épisode de grande amplitude du tremor volcanique , dans la nuit du 7 au 8 Novembre a été suivi  par la petite explosion décrite dans la mise à jour du 8 Novembre, qui a eu lieu à proximité de l’extrémité orientale du NCSE. Les activités dans la Voragine n’ont montré aucun changement au cours de ces augmentations dans l’amplitude du tremor volcanique.

http://www.ct.ingv.it/images/20151125%201611ash.jpg

 

Après un autre épisode de forte  d’amplitude du tremor, les 20 à 22 Novembre, dans la nuit du 24 au 25 Novembre, il y a eu une faible activité strombolienne dans la même zone de fumerolles sur le haut du flanc oriental  du cône du NCSE. Cela a créé une grande anomalie thermique sur les images de EMCT. Dans l’après-midi du 25 Novembre à partir du même point , se sont produit de petites émissions de cendres, dont l’une est visible sur la photo sur la gauche, prise de Catane dans la fin d’après-midi du même jour par Boris Behncke (INGV-Osservatorio Etneo). Les émissions de cendres ont cessé peu après le coucher du soleil. La nuit suivante ont été observées quelques rares et faibles émissions de la bouche qui avait produit les émissions de cendres. Dans la matinée du 27 Novembre, il a été noté une nouvelle augmentation de l’amplitude du tremor volcanique qui a duré quelques heures. Le mauvais temps n’a pas permis de vérifier si cet épisode a été accompagnée par une activité volcanique. Dans la matinée du 28 Novembre, il était possible d’observer  la poursuite d’un dégazage intense du flanc oriental du cône du NCSE . Toutefois, il a été noté l’absence de nouveaux produits éruptifs.

La bonne visibilité des 29/30 Novembre   a révélé la présence d’un nouveau  petit cratère (« de pit crater ») sur le haut du flanc oriental  du cône du Nouveau Cratère du Sud-Est (NCSE), qui est clairement visible sur la photos  ci dessus, prise le 30 Novembre  2015 de  Giarre  par Turi Caggegi . C’est la bouche qui s’est ouverte pendant l’activité strombolienne de la semaine précédente, et est située à quelques dizaines de mètres en dessous de la bordure orientale du NCSE, avec un diamètre d’environ 15-20 m. Cette nouvelle bouche de cratère est toujours le siège d’ un dégazage faible, tandis que la nuit on observe une faible lueur à l’intérieur. Les données disponibles ne permettent pas de caractériser l’activité éruptive qui a commencé le 25 Novembre; si cette activité était présente , elle serait encore intracraterique.

 

 

La formation de nouveaux  pits cratères est un phénomène très fréquent sur l’Etna et peut se produire  dans la zone du sommet pendant et après les éruptions de côté. Et on sait que chacun des cratères sommitaux actuels –  Cratère Nord-Est   (1911), Voragine (1945),  Bocca Nuova (1968), le Cratère du Sud-Est (1971) et le NSEC (2007-2009) – sont né comme des « Pit cratère ». Les structures  de ce type sont fréquemment formées également à l’intérieur des cratères ou sur les flancs de leurs cônes. Au NCSE, un petit cratère dans le puits (alors surnommé «pittino ») a été créée en Août 2012 pour devenir l’un des principal évent  pendant plusieurs paroxysmes en 2013. Même pendant le long épisode éruptif de Janvier à Avril 2014, il s’est ouvert une fosse   sur le bord orientale du NCSE   avec des dimensions similaires à celui formé ces jours ci . Ce cratère a été enseveli  par les produits de l’éruption de l’ épisode de la mi-Juin  2014.

 

Source : INGV / B Behncke.

Photos : Francesco Ciancitto , B Behncke , Turi Caggegi.

 

Momotombo, Nicaragua :

 

Activité volcanique du Momotombo , Mardi 1er Décembre  2015 .


A 7h49 du matin, il y a eu une explosion de gaz et de cendres dans le cratère du volcan Momotombo, qui s’est élevée à une hauteur d’environ 1000 mètres au-dessus du cratère volcanique. La cendre a été dispersé vers le le sud-ouest.
Puis, à 08h17 ,  8h42 et 8h55 , des explosions de gaz et de cendres , qui ont atteint une hauteur d’environ 300 mètres au-dessus du cratère ont été enregistrées.
Les expulsions de gaz se poursuivent après l’explosion initiale et des explosions de gaz et de cendres  peuvent encore se produire,   les événements sismiques et volcaniques peuvent être ressentis par la population.

Imagen de cortesía que muestra las cenizas expulsadas por el volcán Momotombo.


Le Momotombo est un volcan qui depuis 1500 années a enregistré 16 éruptions de magnitudes modérées, sauf celle du début du XVIIe siècle (1605 à 1609) qui a été la plus grande dans les temps historiques avec de  grandes quantités de dépôts de matière volcanique dans la ville de Puerto Momotombo, au Sud-Ouest du volcan.
La dernière éruption qui ait produit les explosions de gaz abondantes, des cendres volcaniques et des coulées de lave a eu lieu en l’an 1905, au cours de cinq jours d’activité éruptive, mais cela n’a pas été une violente éruption avec des « coulées pyroclastiques »  .
L’INETER continue de surveiller étroitement l’activité des volcans actifs et continuera à rendre compte des développements de ceux-ci.

 

Source : INETER

Photo : CORTESÍA / END

 

 

Yellowstone, Etats-Unis :


44 ° 25’48 « N 110 ° 40’12 » W,
Sommet Altitude 9203 pi (2 805 m)
Volcan actuel niveau d’alerte: NORMAL
Aviation actuel code couleur: vert

Sismicité:
Au cours de Novembre 2015, l’Université de l’Utah, responsable de l’exploitation des stations sismologiques et de l’analyse du réseau sismique de Yellowstone, rapporte 155 tremblements de terre qui ont été situés dans la région du parc national de Yellowstone (ONP). Le plus grand événement était un micro séisme de magnitude M2,8 le 24 Novembre, à 16h06  , situé à environ 16 miles au nord du lac, WY.

La  sismicité de Novembre 2015 est caractérisée par deux essaims de tremblements de terre.
1) Une sismicité continue près de West Yellowstone, MT, où un essaim de 90 tremblements de terre est survenu du 6 au 10 Novembre  . Le tremblement de terre de plus grand de l’essaim (de magnitude M 2,3) est survenu le 7 Novembre à 11h59  , situé à 7 miles au nord de West Yellowstone , MT.
2) Un petit essaim de 13 tremblements de terre survenu les 24  et 25 Novembre. Le tremblement de terre le plus grand de l’essaim , de magnitude M0,9 est survenu le 25 Novembre à 01h08  , et est situé à 9 miles au sud de West Yellowstone, MT.

 

Afficher l'image d'origine

Les séquences de tremblement de terre de ce genre sont fréquentes et représentent environ 50% de la sismicité totale dans la région de Yellowstone.
L’activité sismique de Yellowstone en Novembre est à des niveaux de fond normaux.

La déformation du sol:
Les stations GPS de Yellowstone continuent de ne montrer que peu ou pas de mouvement de terrain.
http://www.unavco.org/instrumentation/networks/status/pbo/data/HVWY (cliquez sur Parcelles statiques / Time Series)

L’Observatoire du volcan de Yellowstone (YVO) assure la surveillance à long terme de l’activité volcanique et des tremblement de terre dans la région de Parc national de Yellowstone. Yellowstone est le site de la plus grande et la plus diverse collection de fonctionnalités thermales naturelles dans le monde et le premier parc national. YVO est l’un des cinq observatoires de volcans USGS qui surveillent les volcans aux États-Unis pour la science et la sécurité publique.

Source : YVO

Photo : wallpaperswiki

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search