01/12/2015. FR. Tungurahua , Zao , Karymsky.

Home / blog georges Vitton / 01/12/2015. FR. Tungurahua , Zao , Karymsky.

01/12/2015. FR. Tungurahua , Zao , Karymsky.

01/12/2015.

 

Tungurahua, Equateur :

Augmentation de l’activité interne

Après ce qui a été rapporté dans le dernier bulletin du volcan Tungurahua, n ° 19, publié le 11 Novembre, 2015, l’activité a montré une augmentation significative par rapport aux nombres d’évènements enregistrés la semaine précédente . A un niveau superficiel, cela s’ est exprimé par des émissions de cendres continues visant principalement le Sud-Ouest et le Nord-Ouest. Cela a provoqué l’une des chutes de cendres les plus importantes  depuis 2010, affectant de nombreuses villes et des secteurs de l’agriculture et de l’élevage. Sur la base de cette activité, le SGR a déclaré une alerte orange dans ces zones.

À partir de 19h00 (heure locale) le Mardi 24 Novembre, a été enregistré un essaim de séismes LP ( mouvements de fluides), accompagné de tremor d’émission, qui a commencé à 21h00 (TL) et a duré environ une heure. A la surface , une émission continue de vapeur d’eau et de  gaz à très faible teneur en cendres a été observée. Cette émission n’a pas dépassé 800 m au-dessus du cratère et s’est dirigée vers l’Ouest par l’action des vents  .

Figure 1. Emission continue de  vapeur d’eau et de gaz dirigée vers l’ouest. Photographie: Vásconez F. – IG / OVT, 24/11/2015). 

A partir de 1h00 (heure locale) aujourd’hui, , il a été clairement noté une augmentation du nombre et de l’ampleur des tremblements de terre de type LP  . La même situation s’est maintenue jusqu’à la fin de ce rapport. Il y a eu environ 582 événements, avec une moyenne de 34 événements par heure enregistrés à 11 heures du matin. Cette augmentation remarquable de l’activité intérieure du volcan est liée au mouvement continu de fluides (gaz et  magma) et est enregistrée principalement par la station sismique près du cratère, ce qui peut être décrit comme une activité interne peu profonde. Cependant, cette augmentation n’a pas encore abouti à des changements dans l’activité de surface, qui maintient une colonne  de  vapeur au niveau du cratère , peu énergique, composée de vapeur d’eau et de gaz. 

Il est prévu que s’il y a une élévation de fluide (éventuellement le magma) dans le conduit, il pourrait se produire des explosions de taille variable , dont les niveaux d’énergie et les vibrations  seraient en forte augmentation .

Par conséquent, l’Institut de géophysique, depuis tôt le matin a signalé l’augmentation d’activité aux autorités, au SGR et aux observateurs du volcan Tungurahua (des dirigeants de la communauté) afin de garder un œil sur les changements qui peuvent survenir.

L’Institut de géophysique maintient une surveillance permanente sur l’évolution de l’activité du volcan Tungurahua ,  tout changements de niveau d’activité interne ou superficielle seront présentés dans un nouveau rapport.

 

Source : IGEPN

Photo : José Luis Espinosa Naranjo . Vásconez F

 

 

 

 

Zao, Honshu, Japon :

Des signes de troubles ont été signalés sous le volcan. Selon un article de NHK, de nouveaux épisodes de tremors volcaniques ont été détectés sous le volcan récemment. Il existe une possibilité que cela soit les signes d’une augmentation des mouvements de fluides internes.
Aucun tremblements de terre volcaniques ou déformation importante de l’édifice volcanique n’ ont été enregistrés, qui pourrait suggérer une nouvelle montée de magma, et actuellement, aucune éruption n’ est prévu  dans un avenir proche. Toutefois, le volcan va maintenant être observé avec une vigilance accrue.

 

zao

Le groupe de volcans Zaozan, le plus actif du nord de Honshu, est constitué d’un  complexe de stratovolcans chevauchant la fracture océanique PacifiqueMer du Japon. Le volcan du Pléistocène Ryuzan forme le groupe occidental (Nishi-Zao), et les volcans Byobu et Fubo   forment le groupe sud (MinamiZao). Le complexe a été construit sur les roches du socle granitique et s’ élève de 1500 m , avec  donc un volume relativement faible. Le volcan Zaozan   forme le groupe central (Chuo-Zao), un complexe volcanique surmonté de plusieurs dômes de lave dont le cône de tuf Goshikidake, aligné  le long d’un axe NW-SE. Plusieurs épisodes d’ effondrement de l’édifice ont produit des avalanches de débris durant le Pléistocène. Le cône Goshikidake contient le cratère Okama , actif, rempli d’un lac de cratère coloré, fortement acide   (pH 1,3). Il a été la source de la plupart des éruptions historiques fréquentes, qui remontent au 8e siècle de notre ère.

Source : nhk.or.jp , GVP .

Photo : B. Bernard .

 

Karymsky, Kamchatka :

54.05 N, 159,44 E;
Altitude : 4874 pi (1 486 m)
Code couleur Aviation : ORANGE

Selon les données AMC d’Elizovo (signalement de pilotes), des explosions ont envoyé des cendres jusqu’à 7,5 km d’altitude sur le volcan  Karymsky   à 03h55 UTC le 30 Novembre, 2015. Le panache de cendres s’est étendu à l’Est-Sud-Est du volcan.

 

Afficher l'image d'origine

L’activité éruptive modérée du volcan continue. Des explosions de cendres jusqu’à 19,700-23,000 pieds (6-7 km) asl pourrait survenir à tout moment. L’ activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude.

Le Karymsky est l’un des volcans les plus actifs de la zone orientale du Kamchatka. Le style éruptif est représenté par des éruptions explosives et effusivesexplosive. Le principal type d’éruptions est Vulcanien,  et à certaines périodes VulcanienStrombolien .

Source : Kvert.

Photo : Telegraph.co.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search