26/11/2015.FR. Nevado Del Ruiz, Sakurajima, Telica .

Home / blog georges Vitton / 26/11/2015.FR. Nevado Del Ruiz, Sakurajima, Telica .

26/11/2015.FR. Nevado Del Ruiz, Sakurajima, Telica .

26/11/2015.

 

 

Nevado Del Ruiz, Colombie :

Objet: Niveau d’activité interne du volcan Nevado del Ruiz.

Niveau d’activité Jaune  ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICIO GEOLÓGICO COLOMBIANO à travers  l’ OBSERVATORIO VULCANOLÓGICO Y SISMOLÓGICO DE MANIZALES, rapporte que:

Au cours de la semaine dernière, le système volcanique a continué à montrer un comportement instable. L’activité sismique enregistrée était principalement liée à la fracturation de la roche dans la structure volcanique. Ce type de sismicité a été situé dans les zones Nord-Nord-Est et   Sud-Sud-Est  du volcan, dans le le cratère Arenas, et dans une moindre mesure, dans les secteurs Nord-Ouest et Sud-Ouest de la structure volcanique, à des profondeurs comprises entre 0,5 km et 7,8 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 2,6 ML (de magnitude locale), correspondant à un tremblement de terre le 20 Novembre à 09:58 (heure locale), situé dans le secteur oriental du cratère Arenas , à une profondeur de 2,8 km .

 

L’activité sismique associée à la dynamique des fluides dans des conduits volcaniques, a été caractérisée par des enregistrement de tremblements de terre de type  LP (longue période) et des épisodes de tremor volcanique de courte durée, qui ne sont pas associés aux émissions de cendres dans l’atmosphère. La déformation volcanique mesurée à partir d’inclinomètres électroniques, de stations de navigation globale par satellite (GNSS) et d’ images satellitaires, qui enregistrent des changements dans l’inclinaison, la position et la forme du volcan (respectivement) au cours de la dernière période évaluée, n’ont montré aucun changement majeur.

Le volcan continue à émettre dans l’atmosphère des quantités importantes de vapeur d’eau et de gaz, dont du dioxyde de soufre (SO2)  . La colonne de gaz et de vapeur atteint une hauteur de 2000 mètres au-dessus du sommet du volcan le 17 Novembre. La direction de la dispersion de la colonne était en harmonie avec le régime des vents, qui au cours de la semaine ont montré une direction prédominante vers le Nord-Ouest.

nevado

Ces derniers mois, très discrètement, il y a eu plusieurs épisodes de courte durée  d’ événements sismiques de fracture caractérisés par une faible énergie, qui se produisent à des intervalles de temps réguliers et ont des formes d’onde et d’énergie similaires. Techniquement ces signaux sont connus comme des «tambours» ou «roulement de tambour » pour leur sens en espagnol. Le plus important de ces épisodes de signaux  a été rapporté par un bulletin extraordinaire le 20 Août, 2015. Ils correspondent   plus récemment à 13 évènements enregistré en Novembre, caractérisés par un niveau beaucoup plus faible d ‘énergie. La présence de ces événements sismiques a été associé , sur d’autres volcans , à des processus   d’ascension du magma vers la surface et leur mise en place sous la forme de dômes de lave. Afin de vérifier l’existence de changements morphologiques dans le cratère Arenas du volcan Nevado del Ruiz, associés à ces signaux « tambours » au cours de la dernière semaine, deux survols ont été effectués avec le soutien de la Force aérienne colombienne (FAC) et USAID / OFDA. Cependant les conditions météorologiques dans la région du volcan et en particulier la haute densité et le volume de la colonne de gaz et de vapeur a empêché l’observation du cratère. Les survols du service géologique colombiens continuent à gérer le renforcement  du suivi de l’activité de surface et de vérifier les modifications.

 

Alors que jusqu’à présent les événements sismiques mentionnés ci-dessus sont considérés comme de très faible énergie et associées à la montée de petits volumes de matière magmatique, le volcan reste au niveau d’activité jaune. Il est important de noter que le système continue d’évoluer et aucun nouveaux événements ne peuvent indiquer une accélération du processus, impliquant une plus grande instabilité du système . Les changements, par conséquent, du niveau d’activité sont rejetés. Il est essentiel d’être attentif à l’information officielle qui sera publiée par le Service Géologique Colombien . 

Source : SGC.

 

Sakurajima, Japon :

Le niveau d’alerte du mont Sakurajima abaissé , l’activité volcanique  diminue.


L’Agence météorologique du Japon a abaissé mercredi le niveau d’alerte du mont Sakurajima , dans la préfecture de Kagoshima, citant l’activité volcanique qui a diminué .
En l’absence de grandes éruptions observées depuis le 17 septembre l’agence a abaissé le niveau d’alerte du volcan de 1117 mètres  du niveau 3 sur l’échelle de 5 points au niveau 2,   qui conseille aux personnes de ne pas approcher du cratère.
Le niveau d’alerte avait été relevé de 2 en Octobre 2010 et était resté au-dessus de ce niveau depuis lors.

 

sakurajima

Malgré la rétrogradation, la ville de Kagoshima déclare qu’elle va continuer à restreindre l’accès à l’intérieur d’un rayon de 2 kilomètres autour des évents Showa et Minamidake , au sommet du Sakurajima.
Le volcan est situé à seulement 4 km du centre-ville et à 50 km de la centrale nucléaire de Sendai qui a été redémarrée en Août.

Avec l’augmentation des tremblements de terre et de petites éruptions provenant du volcan ,suivis de  mouvements rapides de la croûte  , l’agence avait relevé le niveau d’alerte de 3 à 4  le 15 août, le plus élevé jamais utilisé pour le Sakurajima. Les autorités avaient averti les résidents à proximité de se préparer à évacuer.

Mais le 1er septembre,elle  avait abaissé le niveau à 3, en déclarant que le risque d’une éruption à grande échelle avait diminué.

Avec aucune éruptions importantes observées depuis le 17 septembre, le volcan a vu la deuxième plus longue période sans explosions depuis que le cratère Showa est redevenu  actif en 2006.

Le Sakurajima a connu une éruption majeure en Août 2013, crachant des cendres à près de 5000 mètres dans le ciel.

 

Source : japantimes

Photo :  S.Nakano.( 2010)

 

 

Telica, Nicaragua :


Hier dans la matinée, le volcan Telica a montré une nouvelle phase explosive, qui a débuté à 08h47 avec des explosions de gaz, de cendres et de roches, produites par la pression accumulée sous le plancher du cratère du volcan, qui avait été obstrué.
Sont comptabilisées au total jusqu’à 05 explosions, dont deux fortes explosions , à 08h47 et 08h48 dans la matinée, accompagnées par des émissions de gaz et l’échappement  de cendres qui ont atteint une hauteur de 2 kilomètres.
L’émission des cendres a duré environ 35 minutes.

 

 

En outre , l’expulsion de fragments de roches de différentes tailles a été enregistré jusqu’à 900 mètres du cratère.
Selon le rapport de la défense civile des chutes de cendres ont été signalées dans les municipalités et les communautés de Quezalguaque, Posoltega, Chichigalpa, Cristo Rey, Los Sanjones, Los Pellizcos, Chinandega, Punta Caliente, San Lucas, El higueral, La Grecias et El Viejo.

 

 

Le 25 novembre 2015,  six explosions ont été enregistrées sur le volcan Telica, selon l’Ineter. Les plus importantes ont eu lieu à 6h04   et 8h30  . Elles se sont accompagnées de panaches de cendres et gaz impactant le sud du volcan, et particulièrement la commune de Los Portillos.
Actuellement, la microsimicité du volcan Telica entretient une sortie de gaz faible, modérée, les valeurs RSAM sont dans les paramètres normaux, et donc , à ce moment ne représentent pas de danger pour la population.

Source : INETER.

Photo : Ineter, Jorge Arias.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search