18/11/2015. FR. Rinjani, Ubinas, Rincón de la Vieja.

Home / blog georges Vitton / 18/11/2015. FR. Rinjani, Ubinas, Rincón de la Vieja.

18/11/2015. FR. Rinjani, Ubinas, Rincón de la Vieja.

18/11/2015.

 

Rinjani, Indonésie :

Les dernières nouvelles ( volcanodiscovery) :

L’éruption se poursuit sans changement significatif. Lors d’ observation hier sur site, le cône Barujari était en activité strombolienne violente et la coulée de lave était encore faiblement alimentée, avec la création d’un petit panache de vapeur à l’entrée de l’écoulement dans le lac.
Impressionnant, la température du lac a tellement augmenté que de grandes parties de sa surface fument. L’activité volcanique a produit seulement de petits panaches de cendres au cours des derniers jours, ce qui n’a pas eu d’incidence sur le trafic aérien de / vers Lombok et Rinjani .

Le dernier rapport ( partiel, VSI) :

L’observation visuelle a montré que l’éruption du  Barujari produit principalement des cendres, des chutes pyroclastiques  qui  tombent sur le cône et des coulées de lave qui se jettent au Nord-Ouest et Nord-Est du cratère Barujari dans le lac de la caldeira du Rinjani  . La coulée de lave qui coule vers le Nord-Est est entrée dans le lac et a atteint la paroi interne de la caldeira couvrant la zone Batu Pagar . Le contact entre la lave et l’eau a produit des nuages d’ épaisse fumée blanche qui sont principalement de la vapeur d’eau. La menace d’une éruption qui pourrait mettre en danger la vie humaine directement, sous la forme de retombées de lapilli pyroclastique (2-64 mm) et /ou de bombes (> 64mm) et de  coulées de lave, est toujours présent dans la caldeira du Rinjani , et dans un rayon de 3 km du centre de l’éruption  . Les nuages d’ éruptions de cendres (de taille <2 mm) se propagent à l’intérieur et à l’extérieur de la caldeira du Rinjani en fonction de la direction du vent et de sa vitesse.   Il n’y a  aucun rapport de victimes ni de dégâts aux bâtiments dus aux pluies de cendres volcaniques  . 



Jusqu’à présent, l’éruption est toujours en cours comme indiqué par les secousses continues qui sont toujours enregistrées avec une amplitude au-dessus du niveau de fond normal. Le calcul de l’amplitude sismique (RSAM) à ce jour indique  une tendance fluctuante de l’activité avec une tendance à la baisse  .
L’analyse des  fréquence dominante des séisme indiquent l’occurrence d’une transition qui est passée d’une large bande de fréquence   à une bande de fréquence étroite , ce qui indique le passage d’une activité de fermeture du système à une activité de système  ouvert , le 2 Novembre 2015  . Cette transition s’est ensuite corrélée avec le début de la phase effusive sous la forme de coulées de lave qui se poursuit encore à ce jour. Ceci indique également que, jusqu’à présent, il n’y a aucune tendance à une éruption avec de très hauts niveaux d’explosivité. Cependant, l’éruption  moyenne-inférieure (coulées de lave et   éruptions stromboliennes) continue  à se produire avec un indice maximum d’environ VEI ~ II.


Les m
esure de la température de l’eau du lac Segara Anak indique que la température de l’eau est passée de la gamme de 20,0 / 21,0 ° C (Juin 2015) à une gamme de 36,7 / 38,0 ° C (9 Novembre 2015). La température des sources d’eau chaude est passée de  41,0 ° C à 44,5 ° C
Les résultats des tests du PVMBG montrent également que l’entrée de la lave qui se jette dans le lac Segara Anak a entraîné une augmentation du niveau de l’eau de 1 mètre , ce qui a des implications sur les changements de débit d’eau dans la rivière Kokok Putih. Les  mesures à la station  hydroélectrique Kokok Putih (lk. 10 km en direction du Nord-Est du lac Segara Anak) ont montré que le débit de l’eau a augmenté , le courant est> 2 fois plus élevés que dans des conditions normales, soit de l’ordre de 0,4 m3 / s à environ 0,9 m3 / sec.   Bien que le lac Segara Anak déborde , jusqu’à présent , il n’a été signalé aucune inondation.

Source : VSI, Volcanodiscovery

Photo : Andy / volcanodiscovery , Aris Yanto

 

Ubinas, Perou :

Les  enregistrement des tremblements de terre de type LP, associés à un mouvement fluide, ont diminué en activité  et en énergie par rapport à la quantité et à l’énergie observée dans la période précédente. Pour cette semaine, le taux de fréquence moyenne enregistrée était de 204 LP / jour (contre 472  LP / jour Rapport n ° 47 ). Les niveaux d’énergie reste faible, autour de 6MJ / jour  .
En ce qui concerne l’activité sismique hybride liée à la remontée du magma, elle continue à être enregistrée, tout en maintenant une tendance à la baisse depuis le 5 Novembre. Cette semaine, 11 hybrides / jour ont été observés. En ce qui concerne les niveaux d’énergie hybrides, ceux-ci avaient de faibles valeurs  .

 

 

Afficher l'image d'origine

 

La  sismicité de type VT (tremblements de terre de type   fracturation des roches), a augmenté durant cette période, montrant un taux journalier de 87 VT / jour. Cela semble indiquer une pression accrue sous le volcan. Les niveaux d’énergie étaient faibles .
Les événements de type Tremor relatifs aux émission de cendres  ont  cumulés durant cette période  33 heures de présence , 30% de plus que dans la période précédente  .

L’activité du volcan Ubinas au cours de la dernière semaine, a été enregistrée par la caméra scientifique Campbell  , installée par l’IGP dans les environs du volcan. Tout au long de cette période, des nuages constants ont couvert la région du volcanalternant avec de petits moments de ciel légèrement nuageux.
Ainsi, il a pu  être observé entre les 10 et 15 Novembre des émission  de vapeur et de cendres sporadiques. La plus importante  a eu lieu le 13, dispersant les cendres en direction du Sud et Sud-Ouest du volcan. Cette émission a atteint une hauteur de 1500 m au-dessus de la base du cratère. De même, le 14 Novembre ,  des impulsions intermittentes de cendres ont été observées, avec une hauteur maximale de 600 mètres.
L’activité de fumerolles du 16 Novembre a été marquée par l’expulsion de gaz  de coloration bleutée , avec une faible teneur en cendres 

Source : IGP

Photo : Fredy Apaza / Ingemmet.

 

Rincón de la Vieja , Costa Rica :

Des boues provenant des éruptions phréatiques du Rincón de la Vieja ont été retrouvés par les volcanologues à Copelares, un site situé à deux kilomètres du cratère.
Un rapport détaillé du Réseau sismologique national (RSN) et du Centre de recherche en sciences de la Terre (CICG), tous deux de l’Université du Costa Rica (UCR),  a été publié le 15 Novembre.
Ce constat à été fait par les volcanologues Raul Mora, Gino Gonzalez, Carlos Ramirez et Yemerith ALPIZAR, lors d’une inspection faite entre mercredi et vendredi dernier.
Le document indique que les déchets de boues  ont été observés sur des feuilles de différents types de fougères et d’arbustes. Raul Mora dit que peut-être ce matériel a été emporté par le vent.

Afficher l'image d'origine

 

Les spécialistes ont indiqué que le lac chaud présente un  grand  dégazage et que le nuage de gaz  atteint jusqu’à 300 mètres de haut.
En outre, le rapport indique que le niveau d’eau dans le lac a chuté de deux mètres par rapport à une autre mesure effectuée en Juillet.
Ils ont également déclaré que, durant un laps de temps d’ une heure et demie, ils ont comptabilisé 19 éruptions phréatiques, qui ont atteint entre 10 et 20 mètres de haut.
Les scientifiques ont réaffirmé, comme ils l’avaient fait le 6 Novembre, que dans le secteur Nord Est du volcan, se trouve une accumulation notable de matière, ce qui pourrait engendrer des lahars (coulées de boue, de  pierres  ).

 

Source : Nacion.com

Photo : agaudi.wordpress.com

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search