07/11/2015. FR. Nevado del Ruiz , Lascar , Villarica.

Home / blog georges Vitton / 07/11/2015. FR. Nevado del Ruiz , Lascar , Villarica.

07/11/2015. FR. Nevado del Ruiz , Lascar , Villarica.

07/11/2015.

 

Nevado Del Ruiz, Colombie :

 

Objet: Niveau d’activité du volcan Nevado del Ruiz.
N
iveau d’activité  Jaune  ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique

En ce qui concerne le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICIO GEOLÓGICO COLOMBIANO à travers  l’ OBSERVATORIO VULCANOLÓGICO Y SISMOLÓGICO DE MANIZALES rapporte que :

Au cours de la semaine dernière, le système volcanique a continué à montrer un comportement instable. L’activité sismique enregistrée était principalement liée à la fracturation de la roche dans la structure volcanique. Ce type de sismicité était situé dans le secteur nord, nord-ouest, sud-ouest et au nord-est du cratère Arenas et dans une moindre mesure, dans le secteur sud-est et près de celui ci, à des profondeurs comprises entre 1,3 km et 8,2 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 1,3 ML (de magnitude locale), correspondant à un tremblement de terre survenu le 31 Octobre à 14h09 (heure locale), à 3,2 km au sud-ouest du cratère Arenas à une profondeur de 2,6 km .

L’activité sismique associée à la dynamique des fluides dans des conduits volcaniques, a été caractérisée par l’ enregistrement de tremblements de terre de type  LP (longue période) et des épisodes de tremor volcanique de courte durée. Certains de ces événements ont été associés à des émissions de gaz et de cendres dans l’atmosphère,  vérifiés par les caméras Web installées dans la région du volcan, les rapports officiels Pnnn et le personnel technique en mission de terrain dans la région d’influence du volcan. La sismicité liées à la circulation des fluides est principalement située dans le secteur sud du cratère Arenas  et près de celui ci. La déformation volcanique mesurée à partir d’inclinomètres électroniques, de  stations GNSS et d’ images satellitaires, qui enregistrent les changements dans l’inclinaison, la position et la forme du volcan au cours de la dernière période d’évaluation ne montraient pas de changements majeurs.

 

nevado

 

Le volcan continue à émettre dans l’atmosphère des quantités importantes de vapeur d’eau et de gaz, dont du dioxyde de soufre (SO2)  . La colonne de gaz, de vapeur et de cendres a atteint une hauteur de 1700 mètres au-dessus du sommet du volcan le 30 Octobre. La direction de  dispersion de la colonne était en harmonie avec le régime des vents, qui au cours de la semaine ont montré une direction variable entre le sud-ouest et le nord-ouest par rapport au volcan.

Le Service Géologique Colombien  à travers l’Observatoire volcanologique et sismologique de Manizales se prépare à marquer le 30e anniversaire de l’éruption du volcan Nevado del Ruiz en 1985, qui avait entraîné la perte d’environ 25.000 personnes dans les départements de Caldas et Tolima. «Les leçons d’une catastrophe pour la Colombie et le monde. L’histoire devrait être la base pour construire un avenir meilleur « .
Le Service Géologique Colombien à travers l’Observatoire volcanologique et sismologique de Manizales suit de près l’évolution du phénomène volcanique et continuera de faire rapport en temps opportun sue les changements qui peuvent survenir.

 

Source : SGC

 

Lascar, Chili :

Poursuite de l’alerte jaune sur le volcan Lascar.


Le 30 Octobre, l’ Onemi a décrété l’alarme après la détection d’une émission de cendres à plus de 2500 mètres de haut. La « Fach » a fait un survol ce dimanche sur le massif volcanique.
Pour la cinquième journée consécutive  l’alerte jaune continue pour le massif du volcan Lascar situé dans la région d’Antofagasta.

Selon le rapport, après l’activité volcanique  l’ état d’alerte a été prolongé pour San Pedro de Atacama  . Voilà pourquoi, le dimanche 1er Novembre, la Force aérienne du Chili a fait un vol de reconnaissance au-dessus de la zone avec un avion appartenant à Aerofotogramético Lear Jet Service.
Avec cette analyse, , l’ Onemi et le SERNAGEOMIN continuent de surveiller le comportement en ligne du massif volcanique.

 

Basé sur l’analyse des informations recueillies par l’équipement de surveillance et de la surveillance des volcans, le Service national de géologie et des mines (SERNAGEOMIN), à travers l’Observatoire volcanologique des Andes du Sud (OVDAS), communique: –
Au cours de ce mois , un total de soixante-deux (62)   événements sismiques, dont huit (8) ont été classés comme volcano-tectoniques (VT), ont été enregistrés. Ces évènements liés au processus de fracturation d’un matériau rigide, ont fourni une  énergie de magnitude locale maximale (ML) égale à M 0,5.  De même, il a été enregistré cinquante-quatre (54)  événements associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, classées longue période (LP) de grandeurs locales (ML) égales et inférieures à 1,2  et de valeurs de déplacement
réduite (RDC) de 0,7cm2  .

 


Le 30 Octobre à 09h32 HL (12h32 GMT) à travers les webcam une émissions de cendre du volcan Lascar  a été observée présentant une hauteur de plus de 2500 m, et se dirigeant vers le côté nord-est (NE) du volcan, le signal sismique qui a accompagné ce processus a présenté
un petit déplacement de 1 cm2, valeur considérée comme faible à modéré.

Des observations d’ incandescence de nuit grâce à des caméras IP, ont été enregistrées ,celle-ci étant en corrélation avec le rayonnement thermique publié par Mirova (Moyen  d’Observation infrarouge  de l’activité volcanique).
A partir des données fournies par les trois  postes   GNSS, qui permettent de mesurer la déformation de la surface du volcan , il a été observé  au cours de la dernière période , par la station située au sud du   cratère actif , un mouvement d’ampleur modérée et constant  dans le temps, montrant un raccourcissement de 1,8 cm de la longueur de la ligne traversant le cratère actif du volcan.

Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) du volcan Lascar , enregistrées par l’équipe DOAS (différentiel de spectrométrie d’absorption optique) de la station Lascar, installée à 6 km au nord-nord-ouest (NW) du cratère actif, a présenté une valeur moyenne mensuelle de 491  ± 47 T/jour et une valeur maximale de 1171 T/jour , enregistrée le 30 Octobre.
Cette augmentation de flux observée le 30, est associée à l’augmentation de l’activité  interne du système volcanique.

Source : Sernageomin, Latercera.com

 

Villarica , Chili :

Un groupe de guides de montagne du CONAF , et un professeur à l’Université de la Frontera (Temuco) est monté au sommet du volcan Villarrica pendant environ 11 heures pour vérifier l’état du chemin d’accès au volcan.
L’ ascension a été dirigée par le directeur de la CONAF Araucanie, David Joaunnet, dans le cadre d’un accord avec l’ Onemi afin d’évaluer la possibilité d’ouvrir la voie pour le développement d’activités touristiques.

Selon Jouannet  , « il a été observé que 90% du chemin est en bon état. Toutefois, arrivés au sommet, nous avons vu que le cratère a changé de forme dans certaines régions. La plate-forme que les randonneurs pouvait atteindre, a été réduite en taille , les émissions de gaz sont plus fréquentes   « .

 

unnamed (2)

 

La morphologie du volcan a changé, exceptionnellement cette année, en raison de la grande quantité de neige qui est restée, par rapport à d’autres massifs dans la région.
« Il y a maintenant une situation d’insécurité pour les personnes qui veulent un accès, mais ceci peut être contrôlé par de petits groupes de randonneurs. Cela devient dangereux si on veut faire le  tour du cratère, où il y a certaines différences de conditions topographiques et de danger « , a déclaré le chef de l’expédition.

Source : veoverde.com

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search